Des médias et des ONG justifient l’attaque d’une ambassade algérienne

ambassade Algérie Bamako
Les ONG et les médias anti-algériens reprennent le disque rayé d'Amnesty International. D. R.

Par R. Mahmoudi – L’attaque dont a fait l’objet l’ambassade d’Algérie au Mali, le 12 mars dernier, a été une aubaine pour certaines ONG internationales et des médias connus pour leur activisme anti-algérien. Ainsi, au lieu de condamner une agression caractérisée contre la représentation diplomatique d’un pays souverain, supposée protégée par les autorités du pays hôte, ces voix ont trouvé là l’occasion à ne pas rater pour s’attaquer à l’Algérie.

C’est le cas de l’hebdomadaire français d’audience africaine Jeune Afrique qui est revenu dans son dernier numéro sur cette affaire. Dans son «enquête», ce magazine pro-marocain – mais, paradoxalement, toujours choyé par les décideurs algériens ! – estime, d’entrée, qu’il n’y a pas eu d’attaque contre l’ambassade algérienne, mais plutôt une «manifestation» de jeunes Maliens qui se plaignaient d’avoir été victimes de «mauvais traitements après leur arrestation en Algérie».

Reprenant des comptes rendus tendancieux et jamais vérifiés sur cet incident, l’auteur de l’article décrit, sans guillemets, des manifestants en colère après avoir été expulsés d’Algérie «dans des conditions inappropriées, voire illégales». Pourtant, le gouvernement malien a officiellement exprimé ses regrets à l’Algérie pour ces actes condamnables. Mais cela semble ne pas suffire comme argument pour le magazine Jeune Afriquequi est aussi insatisfait de la réponse de l’ambassadeur d’Algérie, joint au téléphone, qui l’a renvoyé au communiqué du chef du gouvernement malien.

Loin d’être objective, cette couverture de Jeune Afrique rejoint une campagne acharnée menée en parallèle par une kyrielle d’associations et d’ONG déjà prêtes à sortir la grosse artillerie contre l’Algérie dès l’annonce de la nouvelle. Ainsi, dans un communiqué rendu public le 16 mars, un groupe d’associations, parmi lesquelles l’Organisation marocaine des droits humains, l’AMDH Mauritanie et la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LAADH), se sont empressées d’accuser les autorités algériennes d’avoir, en amont, provoqué cette crise en procédant à des arrestations «arbitraires» et «au faciès». «Ils ne demandent pas les papiers ni rien. Résultat : ils arrêtent même des Algériens noirs de peau !», accuse une association basée au Mali, citée par Jeun Afrique.

Curieusement, ces activistes décrivent exactement les mêmes situations déjà rapportées dans de précédents rapports d’Amnesty international et de Human Rights Watch, en reprenant parfois les mêmes termes et les mêmes récits, «des jeunes embarqués dans des camions escortés par la gendarmerie et lâchés en plein désert dans des conditions inhumaines». Une histoire devenue stéréotypée, mais mise à jour à chaque fois. Voici comment un responsable associatif d’origine camerounaise raconte les incidents de Bamako. «Le 6 mars, nous avons recueilli environ 92 jeunes migrants d’entre 20 et 25 ans. Ils avaient été reconduits à la frontière quelques jours plus tôt. Ils se sont plaints de mauvais traitements, d’humiliations… Certains sont repartis vers Bamako le 8 mars. Quelques-uns étaient dans la manifestation du 12.»

Plusieurs ONG internationales installées au Mali, comme EuroMed Droits, n’ont d’yeux que pour ce qui vient d’Algérie, oubliant que les exactions, les crimes de guerre, les déplacements forcés et, pour tout dire, les véritables humiliations sont quotidiennes au Mali.

R. M.

Comment (52)

    LALANDE
    30 mars 2018 - 7 h 09 min

    IL EST TEMPS AUX ALGERIENS DE RéAGIR FACE A CETTE « COLONISATION  » DE NOIRS . NE PLUS FAIRE L’AUMONE A CES MENDIANTS. NOUS LES ALGéRIENS AVONS TROP BON COEUR . LE SOUS SOL DU MALI ET DU NIGER REGORGE D’URANIUM EXPLOITé PAR AREVA LA FRANçAISE.




    0



    0
    Belkacem Ait abbas
    19 mars 2018 - 9 h 16 min

    Incroyable ce silence et l’inactivité de l’état sur ce problème. .sui risque de clochardisés notre pays comme l’Europe il faut les mettre dans un bateau et direct vers les arabomusulmans chienaudien et du golf




    3



    1
    Anonyme
    19 mars 2018 - 6 h 38 min

    Hier même (18/03) un massage de mendiants nigériens s’est fait à Oran à 5h du matin ??? OUI MAIS les camerounais et maliens relâchés car ils ont soit disant des documents de QUELS DOCUMENTS il s »agit, que viennent-ils faire ces camerounais en masse chez nous avec des papiers et occupant un bidonville à Oran??? et les maliens relâchés après leur cinéma à l’ambassade algérienne dans leur pays et encore après ce ramassage de migrants certains de ces africains ont pris la fuite ???? C’est un pur laxisme et laisser aller ??? c’est l’ambiguïté, anarchie et on ne sait quoi ?? en tout cas manque de rigueur de côté algérien …




    4



    1
      anonyme
      19 mars 2018 - 18 h 44 min

      « un ramassage de mendiants nigériens »

      désolée pour les erreurs de rapidité et d’inattention




      0



      0
    lalande
    19 mars 2018 - 6 h 17 min

    JE SUIS OUTRé PAR L’ATTITUDE DES AUTORITéS MALIENNES QUI N’ONT PAS EMPéCHé LA SACAGE DE NOTRE AMBASSADE A BAMAKO .SI LES GOUVERNANTS ALGéRIENS ONT DU « NIF » ,ILS N’ONT QU’A EXIGER DU MALI QU’IL PRENNE EN CHARGE LES RéPARATIONS .D’AUTRE PART QU’ILS LANCENT DES APPELS EN ALGéRIE POUR QUE LE PEUPLE ALGéRIEN MANIFESTE CONTRE LA PRéSENCE DE CES VILS NOUAGRA SUR NOTRE SOL.




    5



    2
    Anonyme
    19 mars 2018 - 1 h 49 min

    Pourquoi elles ne s attaquent pas aux autres pays qui refoulent des migrants sans aucun scrupule….Les États Unis,l Europe,la Chine ,Israël,l Egypte,etc. Tous ces pays renvoient les gens entrés illégalement dans leurs pays .
    Chacun défend sa souveraineté,l Algérie le fait comme tous les autres.
    Alors un mot à ces ONG « Foutez nous la paix »
    De toute façon il faut les ignorer ,elles ne représentent que ceux qui les financent.




    4



    1
    الهوارية
    19 mars 2018 - 1 h 31 min

    Vu que les algériens fuient le pays, les africains profitent pour s’imposer de force en Algérie de gré et de force. Donc, il faut durcir la loi sur l’immigration africaine, le gouvernement doit envisager des reconduites à la frontières et punir les passeurs. Une caméra doit être installée aux frontières algériennes pour identifier les passeurs qui opèrent pour faciliter les déplacements et imposer ces migrants africains en situation irrégulière sur le territoire national.
    Les algériens observent ces flux migratoires dans leurs villes sans jamais en Algérie sans jamais avoir la possibilité de se mobiliser pour dire Stop à l’immigration massive qui détruit nos valeurs, nos coutumes et notre religion.
    Dans le Passé avant la décennie noire, tous les jours aux infos de la chaine algérienne (litima) des dictateurs africains atterrissaient sur le tarmac des aéroports des villes algériennes, ils venaient pour courtiser l’Algérie profitant des vacances gratis avec leurs familles que leur offraient notre pays alors que les algériens ne trouvaient même pas 250 gr de beurre pour leurs tartinades du petit dej dans les épiceries. …
    Bessah maintenant on a pas les moyens de les chouchouter gracieusement. les caisses sont vides et El Ma3ouda Fe T-3âm.
    Suis pas contre ces gens mais je trouve que c’est abusé de s’imposer de force chez l’habitant. l’Algérie n’est pas adepte de Airbnb, ils font erreur…




    2



    2
    Anonyme
    18 mars 2018 - 20 h 58 min

    Après la notion de « crime contre l’humanité » le vocabulaire international devrait s’enrichir d’une nouvelle notion : celle de  » crime contre l’Algérie  » . En effet c’est quoi ces innombrables forcings malhonnêtes et malveillants pour nous imposer de force cette méga-invasion de hors la loi africains, si ce n’est une volonté farouche de perpétrer un crime contre l’Algérie et ses ressortissants ?
    Votre complot est cousu de fil blanc : l’Algérie devrait se sous développer et disparaître même sous l’invasion massive et sauvage de mendiants africains et vos pays se développer encore plus avec l’appoint scientifique et technique de la crème des enfants du tiers monde. Merci pour le choix que vous voulez nous imposer. Vous avez juste oublié une chose celle de nous avoir consulté au préalable et d’avoir obtenu notre approbation à vos desseins criminels.




    8



    1
    ONG + Passeurs = Maroc, France, Israel
    18 mars 2018 - 19 h 25 min

    Pour qui ce prennent t’ils ? Ils veulent nous intimider ? Alors on va multiplier nos droits c’est à dire que les voyous sans papiers qui nous agressent doivent êtres reconduit hors de nos frontières , et si ses ONG DOUTEUX voir agents de déstabilisations triplé de passeurs et de propagande mèrdiatique ne sont pas comptent qu’ils les récupèrent chez eux tout simplement. L’Algérie est un pays souverain et aplique sa loi nationale. Et si cela les dérangent c’est que cela cache quelque chose… Et que nous SOMMES SUR LA BONNE VOIE !
    Je voudrais que le peuple ALGÉRIEN se mobilise par une marche dans les rues contre ces voyous envoyés stratégiquement en masse par des PASSEURS étranger et de leurs agressions, vols, etc…… ! ON LACHERA RIEN !




    6



    2
    Anonyme
    18 mars 2018 - 16 h 41 min

    Quand Sarkozy, à Dakar capitale du Sénégal déclare : ‘ l’africain n’est pas encore entré dans l’histoire ‘ personne n’est choqué par de tels propos humiliants.
    Quand Macron en plein G20 déclare : ‘ la femme africaine fait 7 ou 8 enfants ‘ et parle d’états africains faillis qu’aucun plan d’aide ne peut redresser aucune ONG ne trouve à redire.
    Quand des pays de l’union européenne ferment leurs frontières aux migrants, quand Netanyahou donne un ultimatum aux migrants pour déguerpir sinon c’est la prison qui les attend, quand Haftar donne le même ultimatum aux migrants africains, personne ne bronche.
    Quand l’Algérie reconduit chez eux avec beaucoup d’égards et de cadeaux des migrants vagabonds africains illégaux après un très long séjour qui aura duré plus de 6 ans pendant lequel ils ont usé, abusé de la bienveillance et de la générosité des autorités et de la population algériennes des organisations nationales et des ONG crient au loup ! Que se passe-t-il ? Quelle mouche les pique ? Considèrent-elles que l’Algérie devrait, pour leur faire plaisir devenir une terre d’accueil et de prise en charge de toute la misère de l’Afrique du Sahel ?
    Désolé, les migrants seront, que vous le vouliez ou non, reconduits chez eux car c’est le vœu de la majorité du peuple algérien. Vos tentatives de nous forcer la main en nous culpabilisant sont nulles et non avenues, dites le vous une bonne fois pour toutes !




    35



    3
      Algerien révolté
      18 mars 2018 - 18 h 14 min

      A eux (le canada , la France et les USA ) nos meilleurs Medecins ,Ingenieurs et autres Professeurs a nous les mendiants Maliens ,Nigeriens et burkinabés ,ceci est de l’immigration choisie ! bien fait pour notre gueule l’Algerien est un orphelin sans defense .




      26



      3
    Anonyme
    18 mars 2018 - 16 h 18 min

    « Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LAADH) » une ligue de bouffons ayant le syndrome de servilité ou le complexe du copier coller au détriment du peuple algérien.
    quant aux autres,elles n’ont balayer devant les pays de l’UE, des USA ?




    64



    3
    ALGÉRIE INDÉPENDANTE
    18 mars 2018 - 16 h 17 min

    Certain pays expulsent des étrangés sans papiers chose normal, mais aucun ONG et mèrdiats poubelle ? Bizard ce deux poids deux mesures ?




    21



    3
    LES CHIENS ABOIT ET LA CARAVAN PASSE !
    18 mars 2018 - 16 h 12 min

    Une preuve que cette petite attaque d’abrutis a été commendité et planifié, une autre preuve que les fausses ONG sont actionés par certains pays que l’on connait qui veulent créer le KO en Algérie avec ses sans papiers qu’ils nous envoient par miliers avec les passeurs occidentaux et MAROCAINE ! Mais noys sommes en droit d’expulser qui ont veux ! VOUS NOUS INTIMIDER PAS !




    23



    5
    Anonyme
    18 mars 2018 - 15 h 49 min

    Pour s’installer définitivement ou tout au moins durablement dans un pays conquis ou affaibli, les étrangers doivent procéder à une colonisation de peuplement, pour noyer les autochtones avec le nombre des colons et appeler un jour ou l’autre à un référendum « démocratique » qui consacrera la victoire des étrangers (plus nombreux que les autochtones).
    L’invasion de l’Algérie par les migrants africains n’est ni plus ni moins qu’une colonisation de peuplement pour remplacer le peuple Algérien Amazigh fier, rebelle et en harmonie avec les valeurs universelles par une ethnie africaine du sahel aux valeurs antinomiques. A voir des tribus entières déferler sur l’Algérie avec des adolescents incultes, illettrés, sans aucune qualification professionnelle et des adolescentes de 15 ans déjà mères de 2 ou 3 enfants et enceintes on comprend mieux que ces mendiants africains ne sont chez nous que dans le but inavoué de remplacer notre ethnie par une ethnie étrangère.
    Si on se laisse faire, à court terme nous serons obligés de prendre en charge tous ces vagabonds et leur progéniture en nombre sans cesse croissant (logements, soins, emplois, scolarisation… ) , à moyen terme nous aurons des problèmes de sécurité et de stabilité et de métissage inévitable avec droit du sang, et à long terme on nous imposera le droit du sol pour leur progéniture née chez nous. L’Algérie est à 42 millions d’habitants et avec cette invasion africaine elle sera peuplée de 120 millions d’habitants en 2050 ( 50 millions d’Algériens plus 70 millions de sahéliens), situation intenable ! Attention danger imminent, la reconduite de tous ces migrants africains à leurs frontières est une affaire de survie pour le peuple algérien !




    55



    5
    ninir
    18 mars 2018 - 15 h 45 min

    c’est aux citoyens de réagir. si les migrants clandestins affluent chez nous c’est que les algériens sont hospitaliers, n’en déplaisent à ces ONG de merde. désormais il faudra faire preuve d’indifférence totale à l’égard de ces ingrats qu’il faudra par ailleurs renvoyer manu militari jusqu’au dernier. alors comme çà au lieu d’accuser leurs autorités ces imbéciles ne trouvent pas mieux que de nous insulter! comme s’ils avaient un droit d’usufruit légué par leurs ancêtres dans notre pays.




    19



    2
    Anonyme
    18 mars 2018 - 15 h 32 min

    L’Algérie est coincée par les dossiers de corruptions de ses responsables, ce qui explique la mollesse de nos responsables




    13



    3
      Riposte
      18 mars 2018 - 18 h 45 min

      Alors changeons nos responsables d’urgence !! Et mettez nous des BOUMEDIENE et en 01h00 il n’y aura plus de traitres et des voyous sans papiers chez nous !!




      7



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.