L’Arabie Saoudite veut sa bombe atomique

atomique
Israël voit d'un mauvais œil le projet de l'Arabie Saoudite. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane a affirmé, dans une interview à la chaîne de télévision CBS diffusée dimanche, que si l’Iran se dotait de l’arme nucléaire, l’Arabie Saoudite «ferait de même le plus rapidement possible». L’homme fort de Riyad, qui a rencontré Donald Trump mardi dernier à la Maison-Blanche, a aussi fait dans cette interview un parallèle entre les ambitions territoriales du guide suprême iranien Ali Khamenei et celles d’Adolf Hitler. Certains spécialistes du Proche-Orient soupçonnent l’Arabie Saoudite de chercher à tout prix amplifier la menace iranienne pour justifier justement l’acquisition d’une centrale nucléaire et la production d’uranium à usage militaire. Autrement dit, Riyad cherche à acquérir ou à fabriquer une bombe atomique.

Ce projet de «bombe atomique saoudienne» n’est pas une vue de l’esprit, préviennent ces mêmes spécialistes, qui rappellent les récentes déclarations de l’ancien chef du renseignement, le prince Turki Al-Faisal, selon lesquelles «l’Arabie Saoudite ne devrait pas renoncer à son droit souverain d’enrichir un jour l’uranium dans le cadre de son programme nucléaire civil prévu, d’autant plus que les puissances mondiales ont permis à l’Iran de le faire».

Craignant de voir Riyad se doter d’une arme nucléaire, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a d’ailleurs récemment demandé au président américain Donald Trump de bloquer le programme nucléaire saoudien.

Quoi qu’il en soit, Riyad prévoit d’ores et déjà la construction des deux réacteurs nucléaires devant faire partie d’un programme plus vaste visant à produire de l’électricité à partir de l’énergie atomique afin que le royaume puisse exporter plus de pétrole brut. L’Arabie Saoudite prévoit de construire en tout 17,6 gigawatts de capacité nucléaire d’ici 2032, soit l’équivalent d’environ 16 réacteurs. Riyad a déjà déclaré aussi qu’il voulait exploiter ses propres ressources d’uranium pour «l’autosuffisance» dans la production de combustible nucléaire.

Dès le mois prochain, Riyad devrait ainsi présélectionner deux à trois entreprises internationales parmi cinq groupes originaires de Chine, de Corée du Sud, de Russie, de France et des Etats-Unis, a récemment précisé à l’agence Bloomberg Abdelmalek Al-Sabery, consultant au King Abdullah City for Atomic and Renewable Energy (Kacare). En décembre, le nom de l’entreprise qui construira les deux premiers réacteurs sera connu, selon M. Al-Sabery. Les travaux de construction devraient débuter l’an prochain avec une mise en service qui n’interviendrait pas avant 2027.

S’il est mis en œuvre, le programme nucléaire saoudien serait le deuxième dans le Golfe après celui des Emirats arabes unis où un réacteur nucléaire, construit par le groupe sud-coréen Kepco, entrera en service dès cette année.

S. S.

Comment (13)

    Anonyme
    12 avril 2018 - 20 h 26 min

    Arabie saoudite.a déjà reçu de Pakistan 2 bombes sa fait 5 ans.acheter des bombes sa voûtes beaucoup mois chère qui les fabriqué. Si vous avez comme les saoudiens beaucoup d argeant vous pouvez acheter un paye entier .en es en 2018. Même les israélien pour largeant peuvent vendre une bombe pour 1 millar ou deux.

    Errai
    23 mars 2018 - 18 h 36 min

    Ces réacteurs nucléaires connaitront le sort d’OSIRIS le réacteur de Sadam, des armes chimiques de Kaddafi, ou bien celles de Bechar Assad.
    On les laissera faire pour leur siphonner à fond les finances ensuite ils seront instruits de détruire ces installations à défaut de quoi ils s’en chargeront par eux-mêmes.  » Sécurité d’Israël obligé ».
    Pauvres Arabes.

    berhoum
    22 mars 2018 - 18 h 57 min

    Qui veut la paix prépare ça bombe …

    2
    1
    Anti khafafich
    22 mars 2018 - 17 h 12 min

    C est plutot son cousin qui veut securiser son territoire en se dotant de nouvelles installations au depens de la terre des حرمين, l iran se rapprochant de plus en plus du cousin, ce dernier utilise cette terre et ses habitants comme des goummiers ou les premieres « balles » trouveront accueil.

    2
    2
    jill
    22 mars 2018 - 17 h 02 min

    Ils l’ont déjà achetée aux pakistanais…

    A3zrine
    22 mars 2018 - 15 h 22 min

    Drôle d’intervention, il réclame un réacteur nucléaire non pas à cause d’Israël mais à cause de l’Iran.
    Il va l’acheter clef en main c’est tout le contraire de son voisin l’Iran qui lui compte sur ses savants.

    7
    1
    Chibl
    22 mars 2018 - 14 h 47 min

    Si des abrutis comme ces buveurs de pisse de chameaux fabriquent une bombe atomique, nous, nous irons sur Uranus.

    9
    1
    UMERI
    22 mars 2018 - 14 h 04 min

    L’Arabie Saoudite, a bien les moyens de se la procurer la bombe nucléaire, mais non de la fabriquer. Elle peut néanmoins l’ avoir, auprès d’Israël, via les U S A , a bon prix, puisque c’est pour la diriger vers l’Iran ou un pays arabe,faire un travail, qu’ Israël n’ose pas encore. Quelle bêtise, ces roitelets gaga, qui veulent un « jouet » qu’ils ne sont pas capable de contrôler.

    7
    1
    Khaled
    22 mars 2018 - 13 h 28 min

    Cet idiot MBS croit que son peuple peut fabriquer une bombe atomique comme ça, alors qu’il n’est même pas capable de fabriquer une bicyclette. Il ne sait pas qu’il doit d’abord apprendre et acquérir le savoir-faire, le savoir-être et le savoir-vivre. Tout ce qui se fait et se fabrique en Arabie Saoudite, l’est grace aux étrangers américains, anglais, allemands, français, pakistanais, libanais, indous, australiens, arabes etc…. Tous ces étrangers n’aiment pas le régime de l’Arabie saoudite et feront tout pour saboter son programme nucléaire tout en le déplumant comme un pigeon de ce qui reste de ses richesses.

    12
    1
    ARMAGEDDON
    22 mars 2018 - 13 h 15 min

    MBS a déja donné son accord pour payer rubis sur ongle l’installation de 15 centrales nucléaires pour l’enrichissement d’uranium vers son isotope 235 …
    c’est le vrai début de la fin , je dirais dans 10 à 20 ans car impérativement il y’aurait une confrontation IRAN – SAOUD !!!!!!!!!!!!

    5
    1
    LOUCIF
    22 mars 2018 - 11 h 52 min

    L’Arabie Saoudite veut sa bombe atomique sur son territoire, c’est son choix, sauf que ni la centrale qui produira de l’uranium, ni la gestion de la bombe elle-même, ni son commandement ne seront entre les mains des Saoudiens, …. évidemment ! L’Arabie saoudite n’aura qu’un seul rôle, cracher les dollars !!

    11
    le numide
    22 mars 2018 - 11 h 17 min

    après les bombes européennes chinoises , pakistanaise et indienne .. et au moyen orient , la bombe juive , la bombe perse ( stoppée par les arabes et les juifs sous la tutelle US) et maintenant la bombe arabo-wahabiste saoudienne en cours… Il est temps que les berbères songent à leur sécurité et leur survie . et l’Algérie a cette responsabilité de doter son peuple de la force de dissuasion nucléaire et autre . les Imazighen berbères ne doivent jamais , jamais , jamais , faire confiance à des gens qui préfèrent tuer leurs enfants que d’étudier la langue amazigh sur ses terres… il faut réfléchir à ces questions vitales d’avenir et de SURVIE, sous la menace existentielle de genre d’ ennemis sans pitié et sans honneur qui veulent non seulement nous conquérir et nous soumettre mais nous nier et nous effacer même de la surface de la terre … DEBAT algérien berbère OUVERT!!!

    11
    13
      awrassi
      22 mars 2018 - 12 h 16 min

      Je l’ai toujours dit : un pays sans arme nucléaire n’a aucune chance de résister à l’invasion … Les armes conventionnelles ne suffisent pas.

      7
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.