Sarkozy dans l’affaire du financement libyen : Alexandre Djouhri prêt à témoigner

Sarkozy Djouhri
L'étau se resserre contre Nicolas Sarkozy. D. R.

L’homme d’affaires Alexandre Djouhri, poursuivi par la justice française dans l’affaire du financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy, a indiqué par le biais de son avocat, Me Cornut-Gentille, être «disposé à être entendu» par les juges en charge de l’enquête, ont révélé, lund,i des médias français.

«Djouhri est disposé à être entendu dans le cadre du respect de ses droits, même si son état de santé ne lui permet certainement pas d’envisager un déplacement dans les prochaines semaines», a expliqué Me Cornut-Gentille, dans un courrier adressé aux juges en charge des investigations sur le financement libyen de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007.

Pour Me Dupont-Moretti, un autre avocat d’Alexandre Djouhri, cité par Europe 1 a déclaré : «Si ce que l’on a à lui demander est si important qu’il fallait le mettre en cellule, les juges peuvent parfaitement envisager de l’interroger par visioconférence, ou même de se déplacer. J’ai cru comprendre qu’ils ont déjà beaucoup voyagé dans cette affaire.»

Alors qu’il était sous le coup d’un mandat d’arrêt européen émis par les deux juges d’instruction chargés de l’enquête sur le financement libyen de la campagne présidentielle de 2007, l’homme d’affaires Alexandre Djourhi, proche de Nicolas Sarkozy et de son ancien ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, avait été interpellé le 7 janvier dernier à l’aéroport de Londres, comme l’avait rapporté Anadolu.

Pour rappel, l’ex-ministre de l’Intérieur Claude Guéant et Nicolas Sarkozy sont soupçonnés par la justice française d’avoir reçu plusieurs valises d’argent provenant du régime libyen en 2006 et 2007 et qui auraient permis, entre autres, à financer la campagne présidentielle de 2007.

L’enquête, ouverte en 2013 par les juges d’instruction du parquet financier de Paris, est menée par les magistrats Serge Tournaire et Aude Buresi. Alexandre Djouhri est, de son côté, soupçonné d’avoir joué les intermédiaires.

Sujet à des problèmes de santé, Djouhri a été libéré sous caution le 23 mars dernier et reste hospitalisé à Londres.

Quant à l’ancien président français Nicolas Sarkozy, il a été mis en examen pour «corruption passive», «détournement de fonds publics libyens» et «financement illégal de campagne électorale» et placé sous contrôle judiciaire le 21 mars dernier après deux jours de garde à vue dans les locaux de la Police judiciaire de Nanterre.

R. I.

Comment (6)

    PIC Alain
    2 avril 2018 - 21 h 21 min

    Oui !!!! FATEM95: C’est l’idéal de mettre l’ex. Président Français SARK dans la même cellule avec Tarik Ramadan. Il passera ses meilleurs moments de sa vie. Quant à Iskander DJOUHRI, je pense que ses compatriotes (Présidence et oligarques) l’ont conseillé à tout déballer. «  » » »Il y va de leurs intérêts aussi » » »(j’y reviendrai prochainement sur cette question précise d’ «  »intérêts » ».




    7



    2
    Les Égarés Wahabites
    2 avril 2018 - 20 h 29 min

    Au moment de l ‘attaque agression contre la Libye..Les Sarkozy..Juppé..Bhl..Fabius..Guéant..jouaient les Coqs…et aujourd’hui ils pressent des olives..on dit que la peur fait courrier les Vieux . .En vérité l’ex Président Sarkozy n’a pas juste fait un vol à l’étalage mais bel et bien detruit un Pays..un Peuple..une Société composée de Femmes , Enfants , Hommes..Familles..une Libye ruinée…a son tour de connaître la Ruine ..familiale..morale..l’humiliation…Finalement je pense qu’il paie cher d’avoir trahis en remettant la France dans l’Otan comme esclave des USA.. trahis aussi le Référendum Français ou le Nom à gagné et piétiné par Sarkozy…Engager la France dans des guerres ….Je pense que c’est la raison principale de son inculpation. ..🛂🚯↗️🏢




    13



    2
      Le Patriote
      3 avril 2018 - 8 h 55 min

      OK. Mais tu oulbies le plus emblématique de tous les sionistes: le french doctor, l’inventeur du droit d’ingérence, l’homme au sa c de riz sauvant de la famine les Somaliens, le concepteur du corridor humanitaire pour « permettre aux libanais de fuir leur pays » lors de l’invasion du Liban par ses maîtres d’Israël, l’homme qui déclara devant les députés français qu’il « fallait être patient avec l’Algérie, car « la génération qui a fait la guerre d’Algérie était en voie de disparition »




      6



      2
        Les Égarés Wahabites
        3 avril 2018 - 11 h 21 min

        Merci l’ami j’ai zappé ce Gouinfre de Kouchner
        ..ce vétérinaire de scarabées et pucerons




        1



        0
    Linguistique
    2 avril 2018 - 19 h 24 min

    Une petite remarque de forme: Quand une affaire éclate à la gueule d’un ministre ou d’une personnalité, on dit: « L’affaireX », par exemple: l’affaire; Khalifa; l’affaire BEA; l’affaire BCIA, l’afaire Cahuzac; l’affaire…Avec Nabot-Sarko, les puristes commencent à parler de :  » Les affaires de Sarkozy « 




    15



    1
    FATEM95
    2 avril 2018 - 19 h 20 min

    La malédiction de Kadhafi, Alexandre va le propulser sur la scène et l’enfoncer comme il le mérite ce ne sera
    que la Justice qui suit son court les autres suivront on peut mettre sarkozy avec Tarik Ramadan dans la meme cellule !!




    16



    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.