Algérie-UE : un exercice de simulation d’un séisme du 14 au 19 avril à Bouira

Protection civile UE simulation
Sept sites ont été choisis pour cette manœuvre. New Press

Un exercice de simulation d’un séisme engageant les éléments de la Protection civile algérienne et leurs homologues de Tunisie et de cinq autres pays européens sera organisé du 14 au 19 avril en cours dans la wilaya de Bouira, a déclaré jeudi à Alger un responsable de la Protection civile.

Financé par l’Union européenne (UE) à hauteur de plus d’un million d’euros, l’exercice de simulation intervient suite à l’arrangement administratif signé entre la Direction générale de la Protection civile et la Direction générale pour la Protection civile et les opérations d’aide humanitaire européennes de la Commission européenne (ECHO), a indiqué le colonel Fouad Lalaoui, directeur de l’organisme et de la coordination des secours à la Protection civile, lors d’une réunion préparatoire de cette manœuvre.

Tout en précisant que les pays européens concernés par cette manœuvre, première du genre en Algérie, sont la France, le Portugal, l’Espagne, l’Italie et la Pologne, M. Lalaoui a souligné que cet exercice permettra de «corriger les erreurs qui peuvent surgir à l’avenir et de tester les dispositifs et les capacités de chacun à réagir, de façon coordonnée, lors des catastrophes naturelles».

Interrogé sur le choix de la wilaya de Bouira pour abriter cette manœuvre, le même responsable a indiqué cette wilaya répondait à «tous les critères exigés pour ce genre d’opérations», ajoutant que le séisme sera suivi d’une rupture de barrage, des effondrements avec risque de transport de matières dangereuses.

«La wilaya de Bouira possède tous ces critères», a-t-il expliqué, précisant que les communes d’El-Asnam, Bechloul et Sour El-Ghozlane seront concernées par cet exercice de simulation.

M. Lalaoui a souligné à ce propos que sept sites ont été choisis pour cette manœuvre qui verra la participation d’experts et d’observateurs de 26 nationalités pour un total de plus de 1 000 participants.

R. N.

Commentaires

    Anonyme
    5 avril 2018 - 21 h 10 min

    J encourage c’est une bonne chose mais nos services compétents doivent tout contrôlés car en Europe et même en France a chaque fois qu ils ont fais ce genre de grd exercices qui mobilise tt les services de l état et des bénévoles croix rouge la population ect ect ; soit il ya eu un vrai attentat le jour même ou quelque jrs âpres…je n invente rien vérifiez par vous même ;coïncidences? Un homme prévenu en vaut deux.




    3



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.