Affaire Kadhafi : preuves accablantes sur la complicité de médias français

Dennis Kadhafi
Dennis Kucinich, ancien maire de Cleveland, représentant de l'Ohio à la Chambre des représentants. D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui – Un document édifiant, des témoignages accablants. C’est ce qui ressort du documentaire intitulé Intox : tuez Kadhafi !, diffusé dans la nuit de dimanche à lundi par la chaîne française La 5.

Réalisé par Jacques Charmelot, auteur et journaliste spécialiste du Moyen-Orient, ce documentaire montre comment les médias français et atlantistes ont relayé de fausses informations pour légitimer la guerre en Libye et accélérer la chute du Guide.

Les témoignages sont accablants, venant notamment de l’ancien maire de Cleveland, Dennis Kucinich, à l’époque représentant du dixième district de l’Ohio à la Chambre des représentants des Etats-Unis et farouche opposant à la guerre en Libye. Il dit avoir eu un entretien téléphonique avec Seif El-Islam Khadafi, qui lui avait indiqué que la guerre en Libye était un remake de celle d’Irak, c’est-à-dire bâtie sur l’intox et les mensonges d’Etat, un constat confirmé par les témoignages des chefs rebelles interrogés dans le documentaire.

Dans son témoignage, la représentante d’Amnesty international a indiqué que la rhétorique utilisée pour justifier l’intervention du trio Obama-Cameron-Sarkozy contre la Libye est largement en deçà de la réalité. Aucun élément tangible ne laissait à penser qu’un génocide allait être perpétré à Benghazi, a-t-elle affirmé.

Le documentaire a clairement expliqué comment les médias occidentaux ont orchestré une campagne de propagande visant à faire passer le Guide libyen, aux yeux de l’opinion publique internationale, pour un monstre, parlant également de génocide de Benghazi, du Viagra distribué aux troupes de Kadhafi et de mercenaires noirs recrutés en vue de commettre des massacres sur les populations civiles.

Ce document achève de convaincre les plus crédules que la guerre contre Mouammar Kadhafi et, plus largement, le mythe du «printemps arabe» sont en réalité une suite logique des décisions prises au lendemain du 11 Septembre. Il est rappelé dans le documentaire qu’à aucun moment il était question d’instaurer la démocratie dans les pays arabes. Il s’agissait de mettre en place une nouvelle stratégie, basée sur la propagation du chaos à travers toute la région et le changement de régimes dans les pays arabo-musulmans.

La mort de Kadhafi n’était alors qu’une étape dans le processus.

M. S.

Comment (10)

    APPULEE DE SALDAE
    10 avril 2018 - 22 h 00 min

    Trump suivi aveuglement pas Macron , sont en train de rééditer les mêmes chapelets mensonges pour attaquer la SYRIE car elle a défait le monstre qu’ils ont fabriqué : Daesh. Mais cette fois un os nommé RUSSIE et un osselet nommé IRAN peuvent les étouffer.

    Anonyme
    10 avril 2018 - 16 h 26 min

    Langues fourchues,et piètres plumes assassines. L’histoire finira par révéler les grandes vérités.

    Anonymr Utile
    9 avril 2018 - 21 h 22 min

    La quasi-totalité des médias mensonges français sont entre les mais des sayanimes qui travaillent pour israël et le sionisme mondial. Les journalistes Français de ces chaîne sont des plumes et des voix au service de leurs maîtres, les sayanimes. Plusieurs journalistes Français ont publiquement reconnu_, qu’ils sont au service d’israël et agissent sur ordre.

    16
    Errai
    9 avril 2018 - 20 h 19 min

    Le faible d’aujourd’hui sait que sa situation n’est pas une fatalité, il sait par conséquent qu’il peut toujours trouver des moyens de d’en sortir, le cours de l’histoire de l’humanité l’a à maintes fois prouvé. Si les faibles passaient leur temps à philosopher et à penser uniquement au ventre et au bas ventre le Vietnamien n’aurait jamais provoqué et subit des « tapis de bombes américaines », le Sud Africain n’aurait jamais accédé à la dignité humaine, l’Algerien serait resté l’esclave de son maître le colon.
    L’objectivité serait de dire que la puissance du faible se nourrit toujours de sa faiblesse
    pour s’y défaire alors que la faiblesse du fort se nourrit de sa puissance et l’entraîne toujours vers sa destruction, sinon comment expliquer la disparition de tous les empires que le monde a connu.
    L’histoire des peuples est un jeu de yoyo.

    16
    karimdz
    9 avril 2018 - 20 h 14 min

    Irak, Lybie, Syrie, c est la meme stratégie machiavélique qui s est distingué. Les médias inféodés aux bureaux de propagande isra heil lien et américain, désinforment, ils diabolisent les régimes en place accusés de massacrer leur population.

    Les gentils état occidentaux ne peuvent rester indifférents aux massacres ils doivent intervenir pour sauver les populations et cerise sur le gateau, leur apporter la démocratie !

    Point besoin de demander aux irakiens, aux lybiens, aux syriens leur avis sur le « changement « ! Ils n ont jamais été aussi pauvres, aussi désespérés, aussi meurtris. Le chaos régne, les massacres s additionnent, leur pays est occupé.

    Les état terroristes occidentaux ont détruit la lybie sous prétexte d intervention humanitaire, juste pour faire main basse sur le petrole et gaz lybien, et semer le terrorisme, diviser pour régner et continuer à exploiter ces pays.

    20
    OBJECTIVITÉ
    9 avril 2018 - 16 h 45 min

    Un faible ne peut bouger aucun doigt. Ni un petit ni un grand. Il se tait. Le monde est ainsi bâti : il y’a les puissants, il y’a les faibles. Les puissants ont bâti leur puissance aux fils des siècles par un dure labeur, des sacrifices, des découvertes scientifiques et surtout en investissant sur la matière grise (ce qu’ils appellent aujourd’hui : la ressource humaine).
    Les faibles quant à eux passaient leur temps à philosopher, à s’occuper de leur ventre et de leur bas ventre, honissant la pensée, l’objectivite, la rationnalite ,attendant sagement le paradis en implorant Dieu à longueur de journée. Dieu nous a t’il crée pour glander sur terre ? Les faibles pensent que oui, les puissants ont fini par penser que non. Ce qui a conduit les faibles à stagner pendant plusieurs siècles. Aujourd’hui ils ont un retard intellectuel de près de 5 siècles. Et il ne pourront jamais le rattraper. On aura beau parler des droits de l’homme et de tout ça, nous savons très bien que toutes ces notions ont été inventées et façonnées par le monde occidental. Ce monde occidental considère dès lors qu’il en est le propriétaire intellectuel. Il en use comme bon lui semble là où bon lui semble.
    Les pays faibles auront beau gesticuler, crier (ils ne peuvent pas faire plus de toute façon ), rien n’y changera. Quand le puissant décide, il fait ! Au diable l’onu et toutes ces organisations qui ne sont qu’un faire valoir civique. ..et encore. Aujourd’hui, le puissant décide du destin du faible. Mais n’oublions pas que chez les faibles, leurs dirigeants décident du destin de leurs citoyens et ce n’est pas plus reluisant que ce qu’ont fait les américains aux irakiens, les français aux libyens etc….Combiens de citoyens issus des pays faibles se voient matraquer par la police de leurs dirigeants !!!
    Il est stérile aujourd’hui de parler de Palestine de Sahara occidental de Libye etc….le sort de ces pays ne se décide pas chez les faibles, il se décide chez les puissants, n’en déplaise à ceux qui ne sont pas d’accord. Ils pourront toujours aboyer et crier à l’impérialisme. …comme dit le dictons, le chien aboie et la caravane passe. Encore faudrait il que le chien s’assure de ne pas se faire abattre s’il s’obstine à trop aboyer. La nature est ainsi faite : il y’a le fort et il y’a le faible, c’est comme dans une jungle. La seule différence c’est que la force d’un lion est innée, quant à la force de l’homme, elle est travaillé. L’Europe et le nouveau monde ont façonné leur puissance par la force du savoir, de la rationnalité et du travail et c’est ainsi qu’ils sont devenus les peuples dominants. Quel faible pourrait bouger le petit doigt contre des puissants dominants. ???

    22
    6
    nectar
    9 avril 2018 - 16 h 07 min

    Si Kadhafi est mort, c’est parce que les pseudo-musulmans, sous l’impulsion des chancelleries occidentales l’ont programmé. Kadhafi est un dictateur comme Saddam mais qui ne se laissent pas manipuler par les monarchies du Golfe, ni par les capitales occidentales et il fallait s’en débarrasser pour avoir l’accès aux gisements de pétrole. Peu importe que des libyens ou des irakiens s’entretuent éternellement, c’est l’objectif visé pour que l’anarchie continue et qu’Israël puisse vivre en paix…Les musulmans depuis 14 siècles, ils n’arrêtent pas de s’entretuer et les occidentaux en profitent pour mettre de l’huile sur le feu..

    21
    4
    mouatène
    9 avril 2018 - 16 h 03 min

    n’est il pas temps pour l’Union Africaine d’instituer un Tribunal Pénal Africain et de poursuivre, juger et condamner par contumace tous les criminels de guerres et ceux qui ont commis des crimes contre l’humanité, à savoir américains, européens et africains et de lancer à leur encontre des mandats d’arrets internationnaux. et puisque nous savons très bien qu’ils ne seront pas arretés dans leurs pays respectifs, au moins ils ne pourront plus circuler librement. ça leur restera en travers de la gorge jusqu’à la fins de leurs jours. allez chiche !!!! dame UA !!!

    20
    3
      mouatène
      10 avril 2018 - 9 h 04 min

      je constates que Busch père, Busch fils et Obama ont voté. c’est déjà un signe de panique.

    kilma
    9 avril 2018 - 12 h 53 min

    Il n’ya pas que les médias occidentaux qui ont donné aux chiens le guide,sa famille et toute la libye…alors que celui ci a nourrit la moitié de l’afrique et aidé bon nombre de chefs d’etats qui n’ont pas bougé le petit doigt pour l’aider….

    50
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.