Comment le sous-traitant Macron a été humilié par la Maison-Blanche

Macron humilié
Emmanuel Macron et Donald Trump. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le président français a été pris hier soir en flagrant délit de mensonge. Et ce sont les Etats-Unis – pour lesquels il a pourtant accepté de sous-traiter dans plusieurs régions du monde – qui ont révélé sa facétie et l’ont humilié. Bien qu’ils soient alliés, la Maison-Blanche n’a pas hésité en effet à démentir publiquement les propos tenus par le président français sur la Syrie au cours de son passage sur BFMTV. Un passage destiné essentiellement à justifier la guerre illégale des Occidentaux dans ce pays ravagé par la guerre depuis 2011.

Les Américains sont même allés jusqu’à publier, dans la nuit de dimanche à lundi, un communiqué pour réaffirmer, contrairement aux dires du président français, que la mission des forces américaines déployées en Syrie «n’a pas changé» et que le président Donald Trump veut qu’elles rentrent aux Etats-Unis «dès que possible».  «La mission américaine n’a pas changé. Le Président a dit clairement qu’il veut que les forces américaines rentrent dès que possible», a indiqué dans un communiqué la porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Sanders.

La publication de ce communiqué est intervenue à peine quelques heures après que le président français ait affirmé que la France avait «convaincu» Donald Trump de maintenir les troupes américaines en Syrie. «Il y a 10 jours, le président Trump disait : les Etats-Unis d’Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie, nous l’avons convaincu, nous l’avons convaincu qu’il était nécessaire d’y rester […], je vous rassure, nous l’avons convaincu qu’il fallait rester dans la durée», a déclaré Emmanuel Macron au cours de son interview télévisée.

Le démenti prouve que la France ne décide de rien au Proche-Orient et qu’elle ne fait que suivre les instructions des Etats-Unis.

La Maison-Blanche a rappelé la nature de la mission des forces américaines en Syrie. «Nous sommes déterminés à écraser complètement ISIS [acronyme anglais de Daesh] et à créer les conditions qui empêcheront son retour», selon le communiqué. «En outre, nous attendons de nos alliés régionaux et de nos partenaires qu’ils prennent plus de responsabilités, aussi bien militairement que financièrement, pour sécuriser la région», ajoute la présidence américaine.

S. S.

Comment (12)

    Kenza
    17 avril 2018 - 20 h 48 min

     » «Il y a 10 jours, le président Trump disait : les Etats-Unis d’Amérique ont vocation à se désengager de la Syrie, nous l’avons convaincu, nous l’avons convaincu qu’il était nécessaire d’y rester… »

    Et c’est Israël qui a convaincu Macron de la nécessité de rester en Syrie…. en tout cas, ce n’est ni le criminel BHL ni le député sioniste représentant d’Israël, Habib Meyer, qui ont intimé l’ordre à la France d’attaquer la Syrie, qui nous convaincront du contraire.




    4



    0
    MDAMAR
    17 avril 2018 - 14 h 09 min

    je crois que le seul pays où la France joue le proxénète ,c’est bien le makhzen .مغلوبتى من نغلب نغلب عيشة بنت راعينا . ce dicton de chez nous sied bien à la France qui n’a plus de poids en occident. Ce pays doit enterrer la hache de guerre qu’il a toujours brandie contre les faibles




    5



    1
    Andrej
    17 avril 2018 - 8 h 21 min

    Le prestige de l’Etat français est parti dans le vent et nous le regardons jour après jour dans sa faiblesse politique et économique, je pense que cela est dû à la responsabilité égoïste de l’Etat français.




    18



    2
    Anonyme Utile
    16 avril 2018 - 18 h 27 min

    Macron n’est pas devenu tout seul président. Il a été placé au pouvoir par la banque Rothschild. La grande majorité des Français le dit ouvertement, comme le prouve les manifestations très violentes actuellement en cours à travers toute la France, contre sa politique, qui a fait beaucoup de dégâts sur les plans économique avec la vente des fleurons de l’industrie Française, comme Alstom, notamment, aux Américains, grâce à l’intervention de Macron, quand il était ministre de l’économie du gouvernement Valls, l’autre sioniste notoire.et sociale. Il ne faut pas oublier c’est l’institution financière sioniste Rothschild, qui dirige et gouverne l’occident.
    Macron et son gouvernement ( la France officielle ) sont des exécutants sionistes qui exécutent aveuglement la feuille de route sioniste, à la lettre.

    C’est un ancien chef d’état major, à la retraite, de l’armée Allemande, le général Harald Kujat, qui a attiré l’attention des dirigeants Européens sur l’amateurisme, le grand manque d’expérience de Macron ainsi que son irresponsabilité et son immaturité aux conséquences incalculables, pour la sécurité et l’existence même de toute l’Europe, lors de l’intervention criminelle, sans mandat de l’ONU et sans même consulter leurs parlements respectifsou des parlements des 3 pays criminels concernés (usa, france, angleterre), qui ont failli provoquer la 3ème guerre mondiale, avec la Russie.
    L’Algérie ne fera jamais confiance à la france officielle dirigée par des marionnettes sionistes aux ordres d’israël et du sionisme mondial, comme le prouve la réalité.
    L’Algérie est très vigilante à l’égard de la france officielle.




    64



    6
    Vox
    16 avril 2018 - 16 h 16 min

    De petit banquier, il est devenu Vassal de l’OTAN, et petit toutou à sa mamie May, et à son papi Trump.




    42



    9
    Ziad ALAMI
    16 avril 2018 - 12 h 26 min

    C’est pour cela que je dis souvent que nous n;avons rien a cirer de cette France qui n’est bonne que pour se mettre en position de larbin envers les Yenkees mais utilise les Responsables du Makhnez et a leur tete le Mongolien M6 comme des prostituees a son service.
    Drole de PARADOXE tout de meme.




    44



    8
    Les Égarés USA Gb France
    16 avril 2018 - 12 h 10 min

    Macron envoyé spécial des Rotshild en Syrie . .Tu fais ce qu’ont te dit et basta !…Oui mais !..y’a pas de May qui tienne ….C’est pas facile le métier de Président de la république Française !!!…A partir de Sarkozy et Hollande et Fabius n’importe qui peut être Président…même Hollande a eu le Diplôme de President sans reviser !..Quand à Macron c’est par téléphone sans même se déplacer !!!…Pauvre France qui se cherche et ne trouve pas !…Et dire que la France a le Droit de Veto a l’ONU et une Dissuasion nucléaire !!!…mais des Apprentis Président mal formés alors Usa les a pris en main . .Jugez par le résultat !..l’élève a dépassé le Professeur.




    51



    6
    Felfel Har
    16 avril 2018 - 11 h 20 min

    Ha Ha Ha! Macron s’est fait avoir comme une midinette qui a cru au baratin de son séducteur. Elle lui a pourtant tout donné et lui, perfide bonimenteur, la renvoie à ses chiffons, après avoir satisfait ses bas instincts. Macron n’a plus qu’à comtempler sa déchéance « ô rage, ô désespoir… » Trump a eu besoin de lui parce qu’il avait peur d’y aller seul et il a trouvé deux parfaits nigauds pour faire de la figuration. Ceux qui acceptent de jouer ce jeu de supplétif resteront, à ses yeux, des vassaux « taillables et corvéables à merci », des caporaux plutôt que des généraux. Gaussons-nous un peu en reprenant cette réplique d’un sketch pied-noir (la Famille Hernandez?): « Oh, le peutchi morveux, comment il était et comment il est devenu…. »!




    57



    6
    UMERI
    16 avril 2018 - 10 h 02 min

    Les bombardements U S constituent une salve d’honneur, avant de se retirer de Syrie. N’ayant pas atteint leur objectif de faire tomber le régime syrien, même avec l’aide des terroristes, ils préfèrent se retirer, dans un proche avenir.Quant a Macron et Mays, ils sont les dindons de la farce, piégés par Donald Trump. lorsque les autorités françaises, parlent de reconstruction de la Syrie, ils se trompent, car, le nouveau régime syrien, même modifié, ne fera, certainement pas appel, aux Entreprises françaises. Qui vivra verra.




    64



    10
    Anonyme!.....
    16 avril 2018 - 9 h 39 min

    La France actuelle est une République bananière, sous la coupe des USA!….. Allez!….Couché!….. à la niche!…..




    64



    11
    Chaoui
    16 avril 2018 - 9 h 27 min

    Si j’étais « Président » !
    Si j’étais « Président » de l’Algérie, je réduirais sur le champs au strict minimum toute relation avec l’État français et j’ordonnerais (comme dans les années 70…) la fermeture de la représentation diplomatique américaine de même qu’anglaise.
    On peut être sûr que cette démarche donnerait à réfléchir à bien d’autres pays du monde qui ne manqueraient pas de nous emboiter le pas ne serait-ce que pour se protéger de ces trois pays prédateurs précités fauteurs de troubles, pilleurs et semeurs de chaos.




    64



    10
      Hamid1
      18 avril 2018 - 15 h 53 min

      Je crois que vous vous trompez cher ami,
      on n’est plus dans les années 70 ou le monde était bipolaire et certains peuples avaient une conscience pour savoir ce qui est bien et le mal, c’est tout le contraire qui se passe à présent,
      Certes, ce que vous dites est louable, mais vous risquez de vous retrouver isoler tout en faisant monter l’estime des certains états crevards et de s’exposer davantage aux représailles aux pays que vous citez avec en prime tous les pays crevards surtout musulmans qui ont l’honneur de renifler les pets de leurs dieux.




      3



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.