Marche contre «la mafia du foncier» à Béjaïa

marche Béjaïa
Marche des citoyens à Béjaïa pour dénoncer la mafia du foncier. AP

Par Rabah A. – Quelques dizaines de personnes ont répondu à l’appel lancé par des citoyens de la commune balnéaire Melbou (44 kilomètres à l’est de Béjaïa), à une marche de protestation ce mercredi 2 mai pour dénoncer le bradage du foncier au niveau de cette commune. Les manifestants ont également réclamé l’arrêt des poursuites judiciaires à l’encontre des citoyens «défendant l’intérêt de la collectivité».

Encadrée par le FFS, cette action survient au lendemain des révélations faites par le député et chef du groupe parlementaire du FFS, Chafaa Bouaiche, faisant état du détournement de dizaine d’hectares par le propriétaire d’un cabaret connu dans la région. Ce dernier est désigné par le député de Béjaïa comme étant «le tête de pont» de cette mafia foncière qui sévit au niveau de la wilaya.

Or, nombre d’observateurs estiment que cette action initiée et organisée par le FFS viserait essentiellement à détourner l’opinion publique d’un autre scandale foncier ciblant une personnalité du même parti, accusée par un collectif citoyen de la tribu d’Aït Amar Ouali, relevant de la municipalité de Béjaïa, de complicité dans le détournement de quelque 200 hectares sur le littoral ouest. Ce collectif a même organisé un sit-in, le 16 avril dernier, devant la direction des Domaines au centre-ville pour exiger réparation.

R. A.

Comment (2)

    Anonyme
    3 mai 2018 - 13 h 14 min

    Bravo ! C’est ce qu’il faut faire dans les 4 coins de l’Algérie . (…)

    predator
    2 mai 2018 - 22 h 25 min

    BRAVO A CES CITOYENS ET A CETTE WILAYA
    IL FAUT DÉNONCER CES PRÉDATEURS DANS LES QUATRE COINS DU PAYS ET LES TRAÎNER DEVANT LA JUSTICE AVEC LEURS PROTECTEURS

    18
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.