Nouvelles accusations de Rabat contre l’Algérie : à quoi joue le Makhzen ?

M6 Maroc
Mohammed VI et ses protecteurs du Golfe. Y a-t-il un complot contre l'Algérie ? D. R.

Par R. Mahmoudi – Réagissant à la convocation par Alger de l’ambassadeur du royaume du Maroc, suite aux graves accusations portées, la veille, contre l’Algérie, le ministère marocain des Affaires étrangères fait dans la surenchère et cherche à pousser la provocation à son paroxysme.

Ainsi, dans un communiqué diffusé mercredi par l’agence officielle MAP, le ministère marocain accuse directement l’Algérie de liens, pas seulement avec le Polisario, mais aussi avec le Hezbollah et l’Iran. Plus grave encore, l’Algérie est accusée de complicité dans une action «contre la sécurité nationale» du royaume du Maroc. Indirectement, l’Algérie est montrée du doigt comme un pays potentiellement dangereux dès lors qu’il est allié d’un pays, l’Iran, mis sur le ban des accusés par les puissances occidentales, et désigné par l’Arabie Saoudite comme la première menace pour la sécurité et la stabilité de la région arabe.

Dans un style fielleux, le communiqué indique que le Maroc «comprend l’embarras de l’Algérie, son besoin d’exprimer sa solidarité avec ses alliés du Hezbollah, de l’Iran et du Polisario et sa tentative de nier son rôle occulte dans cette action contre la sécurité nationale du royaume». Sur sa décision de rompre les relations diplomatiques avec Téhéran, le MAE marocain revient à la charge, en pérorant que le royaume du Maroc «dispose de données précises, de preuves tangibles, concernant le soutien politique, médiatique et militaire du Hezbollah au Polisario, en connivence avec l’Iran». Pourquoi avoir choisi ce moment pour réagir ? Le communiqué explique que les autorités marocaines «ont pris le temps nécessaire pour étudier minutieusement l’ensemble de ces éléments avant de prendre, en toute responsabilité, leur décision».

Evoquant le rôle de l’Algérie dans cette affaire, le MAE marocain reprend de vieilles rengaines, reformulées récemment par le chef de la diplomatie, Nasser Bourita : «Le Maroc n’a pas besoin d’insinuer l’implication de ce pays, ni de le « mettre en cause indirectement ». Il est de notoriété publique que l’Algérie, depuis 1975, abrite, arme, finance, entraîne et se mobilise diplomatiquement pour les séparatistes du Polisario.»

Après toutes ces attaques en dessous de la ceinture, où la mauvaise foi le dispute à la vindicte, le MAE marocain ne trouve pas incohérent, ni indécent de se dire encore «attaché à la préservation des liens forts avec le peuple algérien frère» et soucieux d’œuvrer pour «voir évoluer les relations bilatérales sur la base du bon voisinage et du respect mutuel».

R. M. 

Comment (57)

    Paris 75011
    4 mai 2018 - 10 h 22 min

    @Mohamedz En parallele a l’expulsion de la majorite des diplomates marocains se trouvant a l’Ambassade du Maroc a Alger et la fermeture du Consulat du Maroc a Oran afin que le message soit bien compris par M6, il faudrait aussi entamer l’operation de reconduction aux frontieres des 450.000 clandestins marocains qui se trouvent en Algerie du moment que tout le monde s’accorde a dire aujourd’hui que c’est une BOMBE a retardement qui peut etre actionner contre l’Algerie a tout moment par le Makhzen.

    3
    1
    Anonymous
    4 mai 2018 - 9 h 58 min

    En reponse a la question posee par le titre de cet article je dirais que les agitations du Regime MakhNazi sont destinees a la consommation interne et visent deux (02) objets essentiels, a savoir :
    1/- detourner l’attention du peuple marocain des consequences de la derniere Resolution du CS/ONU et notamment l’obligation d’un retour a la table des begociations directes avec le Polisario et sans conditions prealable et ce, avant le 30 Octobre prochain.
    2/- preparer le peuple marocain a la guerre que va mener le Regime MakhNazi contre l’Iran dans le cadre de la coalition occidentale qui est en train de se mettre en place,
    En effet Mimi6 a annoncé la rupture de ses relations avec la République Islamique d’Iran, officiellement, à cause des prétendues liens entre le Polisario et le Hizbollah. Un argument destiné à la consommation interne puisque les gouvernants de Rabat savent pertinemment que la communauté internationale n’est pas dupe.
    Le Makhnez vise l’opinion publique interne, une opinion toujours prête à avaler tous ses mensonges sur le Polisario et l’Algérie et qu’il faut préparer pour la décision de Washington, Tel Aviv et Riyad d’attaquer l’Iran. Une coalition à laquelle le Makhanez veut participer avec l’espoir d’attirer la sympathie et le soutien de Donald Trump.

    Cette décision est la suite du selfie du roitelet M6 avec les deux sieurs Med Ben Salmane et Saad Hariri à Paris.

    Ne pas oublier que deja en 2009, Mimi6 avait rompu avec Téheran sous les ordres de Riyad. Hier, il invoquait le prosélytisme. Aujourd’hui, il accuse l’Iran de soutenir le Polisario, mais il préserve ses relations avec l’Algérie qu’il vient pourtant d’accuser « d’armer, financer et soutenir le Polisario » et il la supplie constamment de rouvrir sa frontière terrestre avec le Maroc.

    Cette anecdote prouve encore une fois que le Regime MakhNazi n’est pas un pays fiable et sa diplomatie change selon l’offre et les directives de ses mentors américains, français et saoudiens.

    Hier, Rabat a été poussé à une guerre absurde au Yémen. Aujourd’hui, il va envoyer ses troupes pour participer à une injuste agression contre les iraniens à cause de leur soutien au Président Bachar El Assad.

    3
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.