L’attaché culturel iranien dément les rumeurs sur son expulsion

Iran Moussavi
L'attaché cultuel iranien (derrière le ministre de la Culture). D. R.

Par R. Mahmoudi – Alors que la campagne médiatique menée par des activistes algériens contre l’attaché culturel de l’ambassade d’Iran à Alger, Amir Mousavi, bat son plein, et au moment où certaines pages sur Facebook et Twitter annonçaient, sur un ton affirmatif, l’expulsion du diplomate sur une décision des autorités algériennes, ce dernier a posté, samedi soir, un message et des photos prouvant qu’il était toujours en poste à Alger.

Dans ce qui ressemble à une note de journal, Amir Moussavi décrit une ballade qu’il a eue avec des amis à travers Alger et qui l’a guidé à visiter des sites historiques et des quartiers populaires, en saluant, au passage, la beauté des paysages et l’accueil chaleureux des citoyens. Il cite la mosquée Katchaoua, «récemment inaugurée par Son Excellence, le président Abdelaziz Bouteflika». Sans contenir un mot sur les folles rumeurs qui circulaient à son sujet sur les réseaux sociaux, ce message, appuyé par des photos prises le jour même, démonte, en effet, toutes les allégations colportées par des activistes inspirés dont l’objectif est, au final, de montrer une preuve d’implication de l’Algérie dans le conflit qui oppose depuis quelques jours le royaume du Maroc à l’Iran.

Le journaliste algérien à la solde de Riyad Anouar Malek est à la tête de cette cabale contre le diplomate iranien. Vendredi, il avait tweeté que «l’étau se resserrait» autour de l’attaché culturel de l’ambassade d’Iran en Algérie et que ses jours étaient «désormais comptés». D’après lui, les autorités algériennes, «agacées par les agissements suspects» du diplomate iranien, auraient exigé son départ et l’auraient obtenu.

Anouar Malek l’accuse, entre autres, de diriger, à partir d’Alger, «une armée électronique» avec des pseudonymes algériens, de manœuvrer pour saborder les relations algéro-saoudiennes et de tisser des relations avec des partis politiques algériens possédant, selon lui, des comptes bancaires à l’étranger.

Plus étrange est le rôle d’un ancien conseiller au ministère des Affaires religieuses algérien, Adda Fellahi, qui, dans un message publié jeudi dernier, demandait ouvertement à Amir Moussavi de démissionner volontairement de son poste d’attaché culturel à l’ambassade d’Iran à Alger, en raison, dit-il, de «ses agissements suspects», «son activisme provocateur» et «ses relations tout aussi douteuses» avec des acteurs de la société civile, qu’il ne cite pas toutefois.

R. M.

Comment (12)

    issam
    6 mai 2018 - 18 h 39 min

    La diplomatie est un jeux d’équilibre il faut être mesurer surtout en ce qui concerne les relations entre l’iran et l’arabie saoudite qu’israhell voudrait voire s’auto détruire.Je ne suis pas sûre que tout les dirigeants saoudiens sont aussi pro américains qu’on veuille le croire,par contre ce mbs est une catastrophe.Quand à ce anouar malek sa place est dans un asile psychiatrique




    3



    2
    APPULEE DE SALDAE
    6 mai 2018 - 18 h 06 min

    l’IRAN , un pays qui a marqué l’histoire de l’humanité , un pays de savoir que tentent de déstabiliser un conglomérat de tribus bédouines ( que DIEU a maudit dans le Coran) réunis en royaumes factices grâces au concours du royaume uni d’abord et aujourd’hui des USA. Peine perdue, La PERSE est éternelle l’Arabie TAHOUDITE disparaitra au lendemain ou le dernier puits de pétrole sera à sec.




    12



    1
    BEKADDOUR MOHAMMED
    6 mai 2018 - 17 h 36 min

    Additif/Erratum : « un poing cachant ce qui l’enchaîne /lire : Cassant




    0



    1
    BEKADDOUR MOHAMMED
    6 mai 2018 - 17 h 31 min

    Pour contribuer sans anonymat ! En 1979, à Aix-en-Provence, dans le cadre universitaire, les étudiants iraniens se distinguaient par exemple de certains Irakiens qui trichaient pour avoir leur doctorat, on voit où mènent les tricheurs (Avis aux faux diplômés de chez nous !), les étudiants iraniens en lutte contre le pharaon appelé Shah collaient sur les murs une affiche représentant un poing cachant ce qui l’enchaîne accompagné de ce verset du Coran, (Au passage ni chiite ni sunnite : Blabla obsolète) : « Oua sa ya3lamou edhalimouna ayya mounkalibine yenkaliboune » : و سيعلموا الذين ضلموا اي متقلب ينقلبون
    Les Iraniens n’avaient pas besoin de tricher pour avoir un diplôme ! C’est pour ça qu’ils sont toujours sur scène…




    6



    2
    Abbou
    6 mai 2018 - 15 h 54 min

    Moussavi est une Conseiller culturel. Son rôle est de promouvoir et de faire connaître la culture de son pays, l’Iran. Les incultes salafistes qui pullulent dans nos mosquées, nos halqates soufies et notre ministère des affaires religieuses confondent son activité avec une fantasmatique « promotion du chiisme ». Ceci pour cacher leur propre paresse et leur inféodation au wahabisme. Pourquoi, eux-mêmes ne vont-ils pas faire la « promotion du sounisme » en Iran ? Ou bien craignent-ils de ne pas avoir les instruments intellectuels nécessaires à cette fin ?.




    10



    2
    Algérienne
    6 mai 2018 - 14 h 53 min

    Tout ce rififi, parce-que Israël a donné l’ordre aux bédouins du golfe d’aboyer, et en tête à l’Arabie Tayhoudite qui,elle a ordonné à la monarchie de la drogue de faire pareille. Bokoko6 aboie plus fort pour détourner l’attention des autorités algériennes,et celle du monde de son cuisant échec sur le dossier sahraoui,dans l’espoir de saboter toute négociations possible, avant l’échéance du mois d’octobre prochain. Par ailleurs, c’est israël qui est entrain de fabriquer des armes nucléaires, et non l’Iran. Netanyahou écume de rage de constater que la base militaire iranienne en Syrie réalise un travail de maître dans le système défensif Syrien,et par ces actes, l’Iran signe indéniablement ses avancée technologiques en la matière, et sa puissance face à Israël. Alors que faire? Pleurnicher, comme à l’accoutumée, et faire tout un carnage pour faire croire aux USA que israël est menacé par l’Iran. L’objectif principal de toute cette masquarade n’est que faire le maximum pour essayer de convaincre les USA à bombarder et détruire la base militaire iranienne en Syrie, sans pour autant s’inquiéter ou s’émouvoir du sort des centaines de Syriens, qui risquent de perdre la vie,en cas d’agression. Mais ce scénario n’est pas facile à réaliser, car Poutine,et même la Chine, sont là à veiller discrètement.
    Ceci pour expliquer que les manœuvres malsaines de Bokoko6 sont semblables à un bourdonnement de moustique dans un ouragan, que personne n’entendra. Toutou6 es obligé d’obéir aux maîtres et au grand maître Satan Netanyahou,pour gagner la faveur d’un quelconque os à ronger de sa part,et de la part des sauterelles d’Arabie, pour ne pas crever la dalle.
    Quant à cet allumeur de feu Anouar machin, nous lui demandons de garder son museau dans la sale gamelle sioniste, pour qui il a vendu son âme et sa dignité. L’ Algérie n’a d’ordres à recevoir de personne, et surtout pas de la part de vendus de son espèce. Décidément, l’Algérie souveraine et sereine donne du fil à retordre à certains tordus.




    20



    1
    Caporal 8eme BB
    6 mai 2018 - 12 h 35 min

    est ce que quelqu’un penserait vraiment que les autorités Algériennes sont aussi naïves pour fermer les yeux sur un quelconque soutien militaire du hezbollah ou de l’iran a partir de l’Algérie au Polisario ??
    et comment les USA, la france, israel et autres qui disposent de moyens humains et technoliques, qui avaient « blacklistés » le hizbollah de mouvement terroristes, n’avaien détectés aucun mouvement du hizbollah au sahara occidenal ??
    le Polisario avait et continue d’étre soutenu par l’Algérie dans tous les domaines (soutient diplomatique, humanitaire, financier et militaire) dont notre pays ne le cache pas.
    le Polisario posséde un materiel et équipement militaire plus conséquent et n’attend pas le hizbollah pour lui fournir des armes par l’intermédiaire d’un attaché culturel iranien a partir d’Alger.
    Mr Amir Moussawi est le bienvenu en Algérie.




    24



    7
    CHAOUI-BAHBOUH
    6 mai 2018 - 10 h 17 min

    L’Algérien n’est pas une double face, ni double visage, il sait dire les choses direct et sans intermédiaire de face, ces mensonges et publications proviennent du Maroc, et de certains Amazighes pros Makhnez= MAKAC, rêvent dune identité autre qu’Algérienne, ce puant Makhnez, il a épuisé toutes ses cartes occidentales, sionistes et Arabo-Tayhoudite, une simple remarque sur les commentaires des lecteurs sur ALGÉRIE PATRIOTIQUE, qui vote sur les commentaires, sont des Marocains, ou autres vendus cités ci-dessus, puisque quel qu’il soit le contenu de ces Articles, qu’ont le partage où non, il est libre de voter, mais pas toujours vrais, car la vérité blesse et l’aveugle ne vois pas le soleil, ni la lune de jour comme de nuit, ils sont atteint d’une pauvreté intellectuelle et visuelle permanente, donc ni les PSYCHOLOGUES, NI PSYCHIATRES, ne peuvent rien faire pour eux, une maladie incurable, et dont le Roitelet est atteint aussi, avec toutes cette armada de conseillers Occidentaux, des Sionistes, des Arabo-Tayhoudites, il n’arrive à convaincre personne sauf lui même, il est temps aux braves du RIF de vider cette eau nauséabonde de cette famille imposteur du culte de la personne au profit de l’Occident et des Sionistes !
    Cordialement: un Algérien avant toute autre chose et Chaoui de Paris !




    103



    86
    Chaoui
    6 mai 2018 - 9 h 06 min

    Je me sent plus proche d’un iranien que des arabes du Golfe ou encore de leurs cousins qui ont la main-mise sur le Maroc.
    En cela, Monsieur Amir Moussawi est le bienvenu en terre d’Algérie, pays du Front du refus et de la Résistance. Nous Algériens laissons la veulerie, la lâcheté, la traîtrise et la soumission aux vermines qui s’y prêtent et dont c’est la vraie nature de tahanes.




    57



    12
      [email protected]
      6 mai 2018 - 9 h 44 min

      Les Iraniens n’affame ne bombarde ne pille dans aucun pays par rapport aux saouds sponsors du terrorisme larbins des USA israhell




      47



      9
      Anonyme
      6 mai 2018 - 13 h 17 min

      Moi pas du tout et j espère que beaucoup d algériens sont comme moi,je ne veux ni la peste ni le choléra.
      Plus on s éloigné de l Iran,de l Arabie saoudite ,du Quatar et des autres pays du moyens, mieux on se portera…




      11



      5
    Nour
    6 mai 2018 - 7 h 58 min

    Amir Moussawi vous etes un diplomate brillant et vous etes le bien venu en Algerie, n’en deplaise a ceux qui courbent l’echine aux maitres du monde USA et Israel.




    44



    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.