Le ministère de la Santé va recruter 600 médecins généralistes

résidents gel grève
Il s’agit d’un gel et non d’un arrêt définitif de la grève. D. R.

Le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière va recruter 600 médecins généralistes à travers différents EPH et CHU du pays afin d’«améliorer» la prise en charge au sein des urgences, a-t-on appris, mercredi, auprès de la direction de la Santé de la wilaya d’Alger.

Le ministère a déjà «entamé le recensement» des candidats pour pallier les difficultés auxquelles sont confrontés les services d’urgences dans les établissements de santé du pays, a déclaré à l’APS le directeur de la Santé de la wilaya d’Alger, Mohamed Meraoui, soulignant que ce recrutement «n’a aucun rapport» avec la grève des médecins résidents.

Il a précisé, en outre, que ces médecins généralistes «seront recrutés pour un contrat de deux années avant d’être confirmés dans leurs postes, sans passer par le concours». Entre temps, ces médecins «bénéficieront d’une formation d’urgentiste de manière périodique».

R. N.

Comment (12)

    Siham
    10 mai 2018 - 14 h 50 min

    Le plus inquiétant est qu’il paraît que les meneurs de ce mouvement de grève de Médecins Résidents sont des sympathisants notoires du MAK.
    J’espère que les autres grévistes prendront conscience de ces manoeuvres tout en respectant leurs droits à la grèves de façon déontologique.

    5
    3
    Kadouris
    10 mai 2018 - 14 h 45 min

    Espérant que le Ministre de la Santé ne baissera pas les bras face à ce chantage d’un essaim d’acridiens qui prétendent être des médecins résidents. …

    4
    3
    Anonyme
    10 mai 2018 - 14 h 40 min

    Ohhh mon Dieu faites que je ne tomberais jamais malade pour ne pas me retrouver entre les mains de ces charlatans de médecins residents qui ne savent même pas que veut dire les mots «déontologie» et «étique» sans parler du concept de patriotisme dont ils sont au diapason.

    5
    3
    Othman
    10 mai 2018 - 14 h 36 min

    Même si je suis génétiquement contre le pouvoir en place mais dans cette affaire contre une bande de voyous Qui ont fait des études avec l’argent du contribuable algérien je suis à fond avec le pouvoir et ce, dont l’intérêt du peuple algérien qui est déjà mal pris en charge par ces soit disant médecins résidents.

    4
    3
    Badreddine
    10 mai 2018 - 14 h 30 min

    Ces Médecins Résidents grévistes sont des criminels pour ne pas dire autre chose.
    Refuser d’ assurer un service minimum et les urgences prouvent qu’ils sont dans ce noble métier par accident et ou par piston.

    6
    3
    Kader
    10 mai 2018 - 7 h 20 min

    J’espère que ça va juguler les effets pervers de ces apprentis maître-chanteurs.

    6
    7
      Zaatar
      10 mai 2018 - 8 h 10 min

      RDV pris. la fin nous le dira. 600 généralistes qui ne résoudront rien au problème (encore faut il les trouver, car cela étonnerai qu’il y ait 600 généralistes au chômage qui prouverait que le système de santé que l’on a est merdique) car il est demandé de faire un travail de spécialiste qu’assuraient les résidents auparavant. Ce qui sous entendrai que la formation de ces généralistes devra être assurée par les spécialistes en fonction en plus de leur charge de travail du service qui s’est vu multipliée par dix depuis la grève des résidents. Il faut être naïf pour croire que ça va résoudre le problème, sauf si on est médecin généraliste frustré de n’avoir pas pu accéder au résidanat car n’ayant pu obtenir le concours. Il y a une logique dans toute chose.

      7
      4
    Zaatar
    10 mai 2018 - 5 h 22 min

    Encore du bricolage de la part du ministre de la santé. Avec 15 000 résidents en poste auparavant et les hôpitaux fonctionnaient à peu près avec plein de tares partout et dans tous les services. Et il pense qu’il va régler le problème des malades et de la santé en recrutant 600 généralistes. Cela prouve bien le degré de clairvoyance de nos responsables d’une part, mais surtout, le degré d’acharnement envers les résidents qui leur ont démontré leur incompétences et leur limite dans la gestion du secteur de la santé. Ils pensent alors qu’en recrutant 600 médecins généraliste à former dans les urgences ils auront résolus le problème. Ils pensent que les généralistes vont résorber tout le boulot des spécialistes, qui commencent à en avoir mare déjà de la charge de travail qu’ils assument en ce moment et sont certainement en train de se dire, car ils ne sont pas nés de la dernière pluie non plus, que ça sera eux qui vont les former en plus de la charge de travail qu’il y a à assumer dans les services. Voilà l’état d’esprit avec lequel réfléchissent nos responsables de la santé, comme dans tous les autres secteurs d’ailleurs au vu de l’état ou est le pays, et qui pensent régler le problème avec ça. En fait, ils ne pensent pas régler le problème car dans le fond ils en ont rien à foutre du moment que les postes qu’ils occupent leur rapportent pas mal d’avantages et d’enrichissement personnel. L’assise principale de tous les responsables du pays.

    7
    2
    Karim
    9 mai 2018 - 20 h 12 min

    Si on avait de l’estime pour le citoyen, on aurait d’abord résolu le conflit opposant les médecins à la tutelle.

    11
    3
    Reda
    9 mai 2018 - 18 h 57 min

    Excellente initiative..Pourvu que les Maitre-Chanteurs soient évincés de l’hopital, je veux parler des soit-diasants résidents medecins, qui ont ac ceder au résidanat en achetant les sujets du concours à 4 millions , pratiquement tous

    6
    14
      Zaatar
      10 mai 2018 - 5 h 15 min

      Voila enfin un frustré de médecin généraliste qui a du passer 10 fois le concours de résidanat sans succès. dommage. Peut être fera t’il partie des 600 médecins généralistes à recruter.

      9
      4
    Rascasse
    9 mai 2018 - 16 h 20 min

    Donc en Algerie ça existe 600 médecin généraliste au chômage ?

    12
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.