Plusieurs projets énergétiques programmés pour booster la wilaya d’Illizi

Illizi projets énergétiques
Centrale électrique mixte de Hassi R'mel. D. R.

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a annoncé samedi à Djanet (Illizi) la programmation de plusieurs importants projets énergétiques dans la wilaya qui contribueront à booster le développement socioéconomique dans la région, et partant, créer davantage d’emplois. Un centre de formation d’opérateurs et de mécaniciens d’engins de travaux publics sera réalisé dans la ville d’Illizi par la Société nationale de génie civil et bâtiment (GCB), filiale de Sonatrach, qui assurera la formation, a indiqué M. Guitouni en marge d’une visite en compagnie du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, pour l’inauguration du gazoduc Illizi-Djanet.

Par ailleurs et lors d’une rencontre entre les deux ministres avec des représentants de la société civile et des notables, M. Guitouni a fait état également de la décision de porter la production d’électricité dans la wilaya d’Illizi à 18 mégawatts (MW) au cours de l’été 2018, outre la réalisation d’une centrale électrique de 80 mégawatts, extensible à 160 MW, et qui devrait entrer en service avant l’été 2023.

Quant à la ville d’In Amenas, le ministre a évoqué l’augmentation de la capacité de production de 18 mégawatts par le recours au gaz naturel avant l’été 2020 et la réalisation d’une centrale électrique de 80 MW extensible à 160 MW, et qui devrait entrer en service avant l’été 2027.

A Bordj El-Haouès, M. Guitouni a affirmé que l’augmentation de tension de 5,5 kilovolts (kV) à 30 kV a permis d’assurer la stabilité dans l’approvisionnement de la région en électricité, une flexibilité dans les moyens de production et une amélioration de la qualité de service, ajoutant que les centrales électriques emploient à elles seules 480 travailleurs dans la wilaya d’Illizi.

Afin de pallier l’insuffisance de l’électricité dans la ville de Taret, le ministre a rappelé la décision de réaliser une centrale électrique de production de 1 500 mégawatts, entrée en service en janvier dernier, ajoutant que tous ces projets entraient dans le cadre de la mise en œuvre du programme du président de la République en matière d’énergie pour la redynamisation des wilayas du Sud.

Concernant le gazoduc Illizi-Djanet, inauguré par les deux ministres en présence du DG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, et le DG de Sonalgaz, Mohamed Arkab, ainsi que les autorités locales de la wilaya, M. Guitouni a déclaré que ce projet est «important et utile pour la région et l’économie nationale». «Le projet gazoduc Djanet-Illizi est important et utile» pour la population de la région et pour l’économie nationale, en ce sens que le secteur de l’énergie est un levier essentiel pour le développement socioéconomique et dans la contribution à la création de l’emploi à travers le renforcement du tissu des nouvelles infrastructures en vue d’améliorer le service publique au profit du citoyen», a-t-il poursuivi.

A ce propos, M. Guitouni a précisé que ce projet a permis la création de 1 500 postes d’emploi (70% de main d’œuvre locale), en plus de l’approvisionnement de la ville de Djanet et des localités environnantes, dont Fadhnoune, Ifni, Ihrir et Bordj El-Haouès, ce qui contribuera, a-t-il dit, à booster le développement économique dans ces zones. Soulignant l’importance capitale de ce projet, qui s’inscrit, a insisté M. Guitouni, dans le cadre des actions d’envergure de développement au profit de la région à travers le raccordement de près de 4 500 foyers à Djanet et Bordj El-Haouès dans un premier lieu puis à Ifni et Ihrir dans une seconde étape.

Ce projet permettra à l’avenir de produire l’énergie électrique par le gaz naturel au lieu du gasoil, d’où une réduction des coûts de production et l’économie de grandes quantités de carburant, a ajouté le ministre. Le ministre s’est félicité, en outre, de la réalisation de ce projet par des entreprises nationales, en l’occurrence le groupe pétrolier Sonatrach, la Société nationale de génie civil et bâtiment (GCB) et l’Entreprise nationale des grands travaux pétroliers (ENGTP), outre l’utilisation de canalisations de production nationale. Ce projet va entraîner dans son sillage des investissements dans divers domaines, a souligné, pour sa part, M. Bedoui, rappelant dans ce contexte que la wilaya d’Illizi s’est vu allouer 200 milliards DA dans le cadre des derniers programmes développementaux pour des réalisations infrastructurelles et stratégiques.

Par ailleurs, et en marge de cette visite, le groupe pétrolier Sonatrach et la Société de distribution de l’électricité et du gaz (Sonelgaz) ont paraphé, samedi à Djanet (Illizi), une convention pour le financement et la réalisation d’un gazoduc permettant l’alimentation en gaz naturel de l’axe Reggane-Adrar-Timimoun à partir du Pôle In Salah-Adrar-Timimoun (Piat). La réalisation de ce projet sur un linéaire de 380 km, d’un investissement public de 12,25 milliards DA, par des entreprises algériennes, vise à pallier le déficit enregistré dans l’alimentation en gaz naturel de la ville d’Adrar et des localités environnantes, ainsi que des centrales électriques d’Adrar, de Kabertene, de Timimoun et de Zaouiet Kounta, estimé à 100 000 m3/h.

A la fin, le groupe Sonatrach a signé, dans le cadre de ses activités sociales et de proximité, une série de conventions avec les associations culturelles, sportives, environnementales, éducatives et sanitaires de la wilaya d’Illizi, permettant le financement des activités de ces associations, notamment les clubs sportifs et des associations de cancéreux et de handicapés, outre le projet de réhabilitation et de rénovation de deux bibliothèques.

R. E.

Comment (2)

    mouatène
    14 mai 2018 - 15 h 43 min

    mesdames et messieurs bonjour. j’ai longtemps travaillé dans le solaire et je voudrais préciser ceci: dans nos régions du sud, l’énergie solaire est plus que bénéfique mais de 08 à 17 heures. si vous l’utilisez H.24, cela vous coutera les yeux de la tete et non pas les incidents mais les accidents ne manqueront pas. aussi il y a la chéreté de la maintenance. donc pour etre bref je dirais que la meilleure alimentation des centrales est au gaz naturel. c’est propre, économique et sans danger. quant à la maintenance elle relève de la routine. l’histoire des véhicules éléctriques est une utopie que les occidentaux répandent. qui vivra verra qu’elle sera abandonnée. vérifiez le prix d’une batterie pour véhicule, sa capacité, l’autonomie, et surtout son temp de recharge et vous allez vous rendre compte de vous meme. l’énergie solaire est utile pour les sites isolés. cela coute très chère mais vous etes obligé. s’il y a celui qui me contredit, qu’il me fait signe et on entrera dans le détail.

    Argentroi
    13 mai 2018 - 5 h 40 min

    Et voila, on a du gaz et c’est tout le peuple qui en profite ! Qu’est ce qu’ils nous chantent les publicitaires de l’énergie solaire : ils proposent qu’on se tourne vers l’industrie balbutiante du solaire, nous, qui pouvons devenir l’un des premiers, sinon le premier, producteurs de gaz naturel dont la demande est entrain de se multiplier de par le monde; quelle indécence ils ont ! Qu’ils aillent donner ce conseil au Maroc, à l’Égypte, à la Tunisie, qui n’ont pas de gaz mais un taux d’ensoleillement aussi élevé que nous. Au fait, pourquoi ces pays s’attardent encore à investir dans le solaire, pourquoi ? Question simple pourtant, allez répondez-nous, les spécialistes du solaire, c’est une occasion pour vous pour qu’on écoute vos conseils dans ces pays et qu’ils vous recrutent comme experts payés grassement en dollars.
    Vivement l’exploitation du gaz de schiste pour que le peuple, que vous voulez qu’ils crève de faim, profite des richesses de son pays maintenant et non pas dans des centaines d’années comme vous le suggérez insidieusement par la formule  » Laissez ces richesses aux générations futures ». Dans quel pays ou dans quel conte vous avez rapporté ce principe ? Vous prenez la grande masse des algériens pour des imbéciles ou quoi ? Et même si on était des imbéciles, le besoin aiguisera notre intelligence et à ce moment-là tout changera.

    2
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.