Ould Kaddour : «Sonatrach perd 8 milliards de dollars par an !»

OK Sonatrach
Abdelmoumen Ould Kaddour. PDG Sonatrach. New Press

Par Hani Abdi – Intervenant devant le Sénat lors d’une journée parlementaire sur l’énergie, le PDG de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour, a lancé un véritable pavé dans la mare. Présentant le plan stratégie de Sonatrach, il a indiqué que la bureaucratie faire perdre énormément d’argent à ce groupe public. Pis, Ould Kaddour a affirmé que «Sonatrach perd 8 milliards de dollars par an sans qu’on sache où part cet argent».

Perdre 8 milliards de dollars, c’est plus qu’une catastrophe pour un groupe public qui constitue la colonne véritable de l’économie nationale en ce sens qu’il génère 98% des recettes en devises de l’Algérie. Ould Kaddour, qui a choqué l’assistance par ses propos, a rassuré que «Sonatrach travaille pour faire cesser ces pertes à l’horizon 2021». Autrement dit, durant les deux prochaines années, Sonatrach va continuer à perdre ces 8 milliards de dollars.

Pour mesurer la gravité de telles pertes, il faut connaître les revenus actuels de ce groupe public. En effet, en 2017, Sonatrach a généré 33 milliards dollars de revenus pétroliers. Ould Kaddour a également fait part d’une véritable saignée dans l’effectif du groupe. «En trois ans, nous avons perdu 10 000 salariés, entre cadres et simples employés. Il y a un peu de départs à la retraite et beaucoup de départs pour d’autres compagnies pétrolières qui offrent des salaires défiant toute concurrence», a avoué le PDG de Sonatrach, selon lequel «le groupe n’a aucune solution à ce phénomène» qui va continuer, selon lui, en raison du dynamisme que connaît le secteur qui reste très demandeur de la ressource humaine expérimentée.

Ould Kaddour a assuré que la stratégie du groupe vise à générer des recettes annuelles en devises de 60 milliards de dollars d’ici 2030. La moitié de ces revenus sera, selon lui, réinvestie dans la création de richesses au niveau local et le reste sera mis dans les réserves de la République. Ould Kaddour appelle dans ce sillage la Chambre basse du Parlement et des autres institutions de l’Etat à «contribuer à transformer Sonatrach d’une entreprise bureaucratique en une entreprise commerciale au service du peuple et de l’Etat». Le PDG de Sonatrach a également recommandé l’encouragement de la communication au sein de son groupe et entre ce dernier et son environnement pour parvenir à une conjugaison des efforts en faveur du développement de l’économie nationale.

«J’ai constaté au début de ma désignation à la tête de Sonatrach, en mars 2017, le manque de communication en son sein. Nous sommes en train d’œuvrer à changer cette situation et à encourager la communication à tous les niveaux», s’est-il engagé, lui qui n’a apporté aucune clarification sur les informations diffusées par des médias italiens relatives au coût environnemental que devra supporter Sonatrach pour dépolluer le sol de la raffinerie acquise, la semaine dernière, à Augusta, en Italie.

Selon des comptes rendus de la presse italienne, cette raffinerie, située en Sicile, est visée par plusieurs plaintes pour pollution de l’air et des eaux souterraines. Des plaintes qui ont été prises en charge par la justice et qui ont exigé de l’ancien propriétaire de cette raffinerie, Exxonmobil en l’occurrence, d’effectuer des travaux de dépollution et de remplacement des équipements afin qu’elle soit aux normes européennes en matière de lutte contre la pollution.

H. A.

Comment (29)

    Anonyme
    16 mai 2018 - 14 h 16 min

    Sonatrach -4
    Le feuilleton  » des voleurs à la maison » continue




    8



    0
    Dalai inniche
    16 mai 2018 - 0 h 25 min

    ce ministre aime baucoup le « moi ».de plus, comment peut-il etre certain que le dolar sera encore la monnai d’echange ?!!!




    5



    0
    Anonyme
    15 mai 2018 - 20 h 52 min

    Ca doit être surement une coïncidence cette somme de 8 milliards de dollars depuis une dizaine d années ; donc des l AVC de notre cher président. les souris danse qd le chat n est pas la mais il me semble que Gaid Salah il y a pas lgtps disait que l ANP était le garant de la richesse et du biens des algériens ; qu en est il? Que font les autorités compétentes comme le DSS pour que ses sommes reviennent au trésor public et empêcher tt genres de transactions publiques farfelues et interpellé les protagonistes de ce terrorisme financier qui saigne l Algérie? Ou sont nos journalistes que Bouteflika encourager ses derniers temps à combattre ttes formes d injustices et de contré même ceux qui sont aux pouvoirs pour aller ds le sens de l état de droit qui a lui même mis en route il y a un moment maintenant avec la constitution reformé ; qu attendez vous pour aller les questions qui fâche et qui faut à ses responsables dirigeants ect ect?




    5



    1
    Samira
    15 mai 2018 - 13 h 53 min

    Un prélude pour un autre holdup ou comment faire passer la pillule.




    9



    2
    Anonyme
    15 mai 2018 - 9 h 06 min

    Don’t say stupide think without being knowledgeable about the domain, the $ 8 billion is referred to the business that SONATRACH can do and she’s not doing, this is the real management to measure the losses, unfortunately, a lot of Algerian speculate just to speculate without any knowledge, this guy is very strong in term of management and leadership, let him work, fix him objectives and they compare them to the result, how you’re going to measure the performance of any manager in any management board!!!!!!!!!!!!!Don’t




    9



    10
      Anonyme
      15 mai 2018 - 23 h 01 min

      Non anonymus,vous avez le droit de le glorifier mais il dit qu’il ya perte de 8 milliards$ et  » on ne sait pas où va cet argent! » Understand?? Donc il s’agit de disparition de 8 milliards$,c pas des opportunités ratées.




      7



      0
      lhadi
      16 mai 2018 - 14 h 41 min

      Votre génie incompris, condamné pour divulgation de secrets, a tout simplement aidé le géant américain ExxonMobil à liquider ses investissements en Italiie. Une aubaine pour les américains au détriment de l’intérêt de l’Algérie (…).

      Le président de la république algérienne contribua, lui aussi, avec monnaie sonnante et trébuchante très conséquente à donner oxygène à Alstom alors qu’il aurait été plus judicieux d’exiger que l’Algérie rentre dans le capital de ce fleuron industriel française

      Nous avons au sommet de cette république de copains et de coquins, des hommes d’avidité et de cupidité qui privilégient leurs intérêts au détriment des intérêts les plus élevés de la nation algérienne.

      Fraternellement lhadi
      ([email protected])




      7



      1
    awrassi
    15 mai 2018 - 5 h 09 min

    Quand une entreprise perd de l’argent, c’est qu’elle est mal dirigeant. Donc, M. Ould Kaddour, ayez le courage de démissionner afin qu’un directeur plus compétent la remette sur les rails !




    18



    5
    El Fellag
    15 mai 2018 - 5 h 07 min

    Le chef des quarante voleurs se demande où sont aller les milliards de dollars appartiennent au peuple,r assurez-vous monsieur le chef ces milliards ont été détourné par les traîtres et les nouveaux colonisateurs venants des pays voisins en particulier le Maroc




    14



    6
    Anonyme
    15 mai 2018 - 4 h 43 min

    et ont parle trop et pour rien et si ont fait des calculs 8 milliards FOIS les 10 dernieres annees ?
    8 milliards FOIS les 20 dernieres annee ces 160 milliards cela demontre amplement que la francs maçonnerie et maitre chez nous .




    11



    5
    DZDZ
    15 mai 2018 - 0 h 39 min

    Son visage ne m’inspire pas confiance.
    Un responsable qui ne sait pas où vont les 8 Milliard n’est pas digne d’être responsable.

    On ne peut avancer avec des pilleurs.




    30



    4
    DYHIA-DZ
    15 mai 2018 - 0 h 36 min

     »Sonatrach perd 8 milliards de dollars par an sans qu’on sache où part cet argent».

    Cette déclaration de monsieur Sonatrach n’est pas innocente.
    Cet ex prisonnier a été critiqué pour l’achat d’une carcasse – raffinerie essoufflée, alors il répond à l’autre clan par ces déclarations sur les 8 milliards de $.

    Pauvre pays.




    33



    5
    SAM
    14 mai 2018 - 23 h 58 min

    Et toi et tes acolytes combien avez-vous pris au passage…? (…)




    11



    4
    Kahina-DZ
    14 mai 2018 - 23 h 35 min

    Chakiba aussi ne savait pas que Chakib pillait des $.

    Le pillage en Algérie est considéré comme une erreur de gestion.




    23



    5
      Anonyme
      15 mai 2018 - 3 h 25 min

      HAHAHAHA , j’ai eu un fou rire
      Ham idahak et ham ibaki.

      Chakiba croyait que c’était de la sadaka ( charité)




      14



      2
    Eric
    14 mai 2018 - 23 h 20 min

    Ould keddour est venu sauver la peau de Chakib en achetant en Italie la raffinerie veille de 1966 rouhi ya l Algérie des crocodiles
    Tt ça pour sauvés leurs peaux ta ould keddour ainsi qu ould anbas à votre place je ne ferais jamais ce travail la vie est courte




    11



    2
    ZAKAT ???
    14 mai 2018 - 21 h 34 min

    un quotidien a titré ce lundi :
    Omar Habour devant le tribunal de Milan :
    «L’argent viré sur le compte de Mme Khelil était de la zakat»

    NE ME DITES PLUS QU’ON NOUS PREND PAS POUR CE QU’ON EST : DES IGNORANTS PURS ET DURS.




    25



    2
    Anonyme
    14 mai 2018 - 21 h 17 min

    C grave ce pavé dans la mare. M Ould kadour est amusant,il affirme que sonatrach perd 8 milliards$/an,mais ne sait pas comment et où va cet argent!! C un devin! Quand on sait qu’on perd une somme qu’on évalue avec cette précision on devrait être en mesure de d’identifier la faille; mais il ne ke dit pas,mais affirme qu’en 2021 ce sera réparé!! Alors il lui suffit de déclarer en 2021 que l’affaire est réglée et que l’entreprise ne perd plus,sans ruen démontrer! Astucieux,non?? D’ailleurs à voir comment ce Monsieur est médiatisé ,ya anguille sous roche. Di j’étais député je lui aurai demandé d’expliquer cette perte..mais..nos députés sont gentils.




    15



    3
    Le Rat-fouineur
    14 mai 2018 - 20 h 23 min

    et ceci sans compter les millions de’euros qu’il a déboursé pour acheter la raffinerie d’Argenta en Sicile. Ce vieux tas de ferraille qui date des années 1966 appartenait à Exxon, membre des Seven-Sisters (le Cartel) qui assassina Enrico Mattei qui voulait fairte profiter les pays du Tiers-monde (la Libye, l’Algérie) en leur payant le juste prix de leurs ressources pétrolières. La raffinerie est implantée dans le sanctuaire de la Maffia. Outre les salaires faramineux que Sonatrach va devoir payer aux maffiosi qui y travaillent, la raffinerie a des problèmes très graves de pollution et d’atteinte à l’environnement. Elle fait face à des procès interminables portés par la population d’Argenta qui accuse l’usine de provoquer des cancers parme les habitants. Vu que le principe « Pollueur payeur » va être appliqué….




    18



    2
    predator
    14 mai 2018 - 20 h 05 min

    Toujours à nous brasser du vent




    13



    22
    Anonyme
    14 mai 2018 - 17 h 28 min

    Entendre un pdg dire qu’on perd 8 milliards de dollars par an , on dirait que tout ça est normal. C’est une honte pour nos responsables. Combien d’hôpitaux on aurait pu construire ,de routes, d’emplois etc etc…Ailleurs ils n’auraient pas fait long feu à leurs place. Quoi dire ,c’est l’Algérie c’est tout.




    22



    2
    elhadj
    14 mai 2018 - 17 h 25 min

    il est inadmissible d entendre de pareilles déclarations de la part d un gestionnaire qui n arrive a déterminer les causes de cette perte de 8 milliards de dollars par an ni a donner des explications claires sur la perte d autant de milliard qui seraient engages pour réhabiliter la vieille carcasse d une affinerie acquise a l étranger et dont l état obsolète révélé par la presse italienne font courir de graves préjudices financiers au détriment des intérêts de la nation.




    22



    3
      sindra
      15 mai 2018 - 1 h 47 min

      I think he means there is a missed opportunity (opportunity gain) to make an extra $8B to the existing revenues, as compared to actually losing that amount. As for the possible environmental issues of the Sicily plant, the previous owner would still be fully responsible, per the law (cradle to grave), for all the remedial costs. I refuse to believe that was an oversight from Sonatrach.




      3



      7
        Sindbad
        15 mai 2018 - 22 h 55 min

        A sindra.
        Ok ,but be says that he does’nt know where rhese $ go!
        Donc il ne s’agit pas de loss d’opportunités,mais de disparition d’argent.




        5



        0
          Sindra
          16 mai 2018 - 5 h 09 min

          After re-reading the article (…Ould Kaddour a affirmé que «Sonatrach perd 8 milliards de dollars par an sans qu’on sache où part cet argent…», I think you are right. Me thinking though that $8B is a huge sum of money to not know where it disappeared to, unless the bloke is simply exxagerating.




          1



          1
    george Wash-in town
    14 mai 2018 - 16 h 46 min

    Il doit etre une personne serieuse mais j’ai comme l’impression qu’on l’utilise, vu qu’il ne sait pas encore où iraient ces 8.000.000.000$.
    Ceux memes qui l’ont nommé avaient rempli les entreprises publiques de leurs amis qui font leurs beurres sur tout. Le deficit se trouve dans le pouvoir discretionnaire de ces plus algériens qui ont toujours eu droit sur l’Etat. Le feodalisme est servi




    21



    5
    nasser Nasro
    14 mai 2018 - 16 h 34 min

    Il faut peut être voir les choses autrement, avoir un pied dans l’union européenne est une aubaine. Le cout de la réhabilitation du site devra être considéré comme un ticket d’entrée. Avec une capacité de stockage de 3 millions de tonnes et capacité de production de 8 millions de tonnes de pétrole équivalent 50 millions de barils à transformer représente le 1/6 ou 1/7 de notre production annuelle de pétrole. Sur les 8 millions , 3 millions de tonnes reviennent en algerie et 5 millions de tonnes seront vendu sur place aux bateaux notamment et sur le territoire européen et se sera du pétrole exclusivement algerien. Je pense qu’il faut se réjouir de cette opportunité qui assure à l’algerie le 1/6 ou 7eme de sa production à condition que techniquement parlant , l’opération de réhabilitation est réalisable et que le site ne sera pas fermé. A titre d’exemple, une entreprise de bitumes,, entreprise algérienne de bitumes , lors de sa cession il y a une dizaine d’années. 4 entreprises se sont battus pour l’avoir dont 3 étrangères parmi les poids lourds ont proposé 5 fois son prix et finalement c’est un algérien (très connu dans le mondes affaires) qui a mis plus de six fois le prix et a remporté le marché. Donc, c’est une question de marché et d’opportunités. Le raisonnement est différents , le retour sur investissement n’est pas le seul critère dans l’acquisition des actifs à l’étranger. Certes , le temps de récupération du capital sera probablement plus long à récupérer, plutôt ça que de se retrouver avec des méventes de pétrole qui coule à flot sur la planète et nous sommes de plus en plus concurrencé dans notre part de marché en Europe notamment. Quant à la chine, si c’était moi, je l’aurai expulsé d’Algérie, nous important pour 10 milliards de dollars et exportons vers la chine 300 millions de dollars, quelle arnaque.




    15



    13
    Algérien et fier
    14 mai 2018 - 16 h 22 min

    puisque la societe sonatrach perd 8 milliards par an il est temps de. changer le directeur general et le faire remplacer par l’ancien directeur general des douanes algerienne Monsieur Ibrahim chaib cherif c’est quelqu’un qui a fait du bon travail et moderniser cette institution .le probleme ,il mettre jamais la bonne personne la ou il faut c’est dommage.creuser sur cette personne et vous aller voir c’est un quelqu’un de tres competent et vous aller pas etre deçu




    8



    14
      awrassi
      15 mai 2018 - 5 h 18 min

      Il nous faut des commissaires politiques, comme au temps de Staline, dans tous les domaines. Leur mission serait de faire respecter coûte que coûte les décisions prises démocratiquement par des collèges de décideurs … Le mythe du sauveur unique, c’est du mensonge qui amène au vol.




      10



      4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.