Tlemcen : la Ciam Ascenseurs Algérie entamera sa production en janvier 2019

Ciam Ascenseurs Algérie partenariat algéro-italien
La Ciam fabrique et maintient ascenseurs, monte-malades et monte-charges. D. R.

La société mixte algéro-italienne spécialisée dans la fabrication et la maintenance d’ascenseurs, monte-malades et monte-charges, Ciam Ascenseurs Algérie, basée à Tlemcen, entamera en janvier prochain la production de ces équipements, a appris l’APS du représentant de la partie algérienne.

L’accord d’association a été signé le 18 décembre dernier entre le partenaire italien Ciam Ascensori e Servizi SRL, et la partie algérienne représentée par la Société d’études et réalisations métalloplastiques (Soremep), a indiqué Abdelkader Zazoua. Cette entrée en production sera précédée en septembre prochain d’une présérie au niveau de la Soremep qui fournira les portes et cabines et, en décembre, par une opération d’installation des machines et équipements de production et lancement progressif de la fabrication au niveau de l’usine dont l’aménagement est en cours, a précisé le même responsable.

Il est prévu également l’ouverture, toujours au niveau de la Soremep, d’une école de formation de 650 agents de maintenance agréés sur l’ensemble du territoire national. Une cellule de recherche sur les ascenseurs sera créée au pôle universitaire de Chetouane pour le développement de la recherche dans ce domaine. Le même responsable compte assurer la fourniture et la maintenance des ascenseurs à l’entreprise GEST Immo de l’AADL, qui doit gérer selon lui un parc de 1 500 ascenseurs à l’échelle nationale.

Enfin, cette SPA prévoit également l’exportation d’une partie de sa production. Activant dans le domaine des ascenseurs depuis 40 ans, le partenaire italien, détenteur de plusieurs brevets et marques, est une société activant au sein du groupe Ciam, à laquelle s’est jointe la Soremep, filiale du groupe ENTC (Groupe Elec El Djazair), pour créer cette SPA, rappelle-t-on.

La société est dotée d’un capital social de 400 millions DA, détenu à 70% par la partie algérienne et 30% par celle italienne. Cette société, qui produira 2 400 ascenseurs/an à partir de sa troisième année d’exercice, investira un montant de 317 millions DA et doit répondre à un besoin national estimé entre 3 000 et 3 500 ascenseurs/an.

R. E.

Comment (7)

    Mkideche
    22 mai 2018 - 12 h 14 min

    L’essentiel la production qui va innonder notre marché national, au moins made in bledna. Notre nation est en phase de décollage, c’est délicat, après une vingtaine d’années incha allah on sera pourquoi pas une petite chine de la méditerranée.

    Anonyme
    20 mai 2018 - 15 h 15 min

    La caravane passe et les … aboient.A tous nos hommes d affaires d avancer sans se retourner en arriere,ceux qui sont derriere vous vous les avez depasses…Continuez a investir …a creer de l emploi….a vous associer avec des partenaires Europeens ou asiatiques mais ne reculez jamais a cause de ces … pessimistes et jaloux.

    13
    8
    Brahmi
    20 mai 2018 - 14 h 03 min

    Reponsse a anonyme mon cher des services marocain je tien a vous précise que cette societe et de capital previe et il faut bien comprend jamais vous deviser les algerien ocuper vos des sionisste qui sont cher vous vive l’Algérie

    18
    7
    Anonyme
    20 mai 2018 - 13 h 17 min

    Bien content qu’ on produise nos ascenseurs en Algerie mais ca continue: Tlemcen beneficie de tout. En fait y a t il des Harragas issues de Tlemcen? Regionalisme moche quand tu nous tient.

    14
    18
      jubator
      20 mai 2018 - 16 h 08 min

      esclave de mimi6,tu veux semer la zizanie en Algerie,c’est peine perdue,le PEUPLE ALGERIEN est majeur et vacciné,il est UNI ,SOUDE et INDIVISIBLE….

      14
      10
        Anonyme
        21 mai 2018 - 18 h 25 min

        Je suis de l’est algerien et a part ton vulgarisme je ne vois toujours pas pourquoi tout se fait a Tlemcen ces derniers temps. Si mes connaisances en geographie sont toujours bonnes, l’Italie est beaucoup plus pres de 2 grands poles algeriens qui n’ont pas ete aussi gates que Tlemcen: Annaba et Constantine. En fait avant les nationalizations de Boumedienne, les etablissements Mashats etaient etablis a Constantine et produisaient entre autres, des ascenseurs pour toute l’Algerie. Malgre ta vulgarite je te dis saha ramdhanek.

        7
        3
        Anonyme
        22 mai 2018 - 1 h 13 min

        Oui mais n’empêche que tout se fait à l’Ouest: la grande usine de textiles algéro-turque de Relizane, l’usine Renault de Oued Tlelat, l’usine Peugeot à Oran -El Kerma, Volkswagen à Relizane, le projet de LGV sur l’axe Oran-Tlemcen pour ne citer que ceux là car en fait il y a une tonne de projets dans tout l’Ouest. En Kabylie: rien. Même le stade de Tizi Ouzou traine la patte.

        3
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.