Mauritanie : le président Mohamed Ould Abdel Aziz va réduire de moitié le nombre de partis

Mauritanie partis
Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz. D. R.

Par Sadek S. – Le président Mohamed Ould Abdel Aziz vient de donner son feu vert à un projet de décret durcissant la loi régissant les partis politiques. Aussitôt dit, aussitôt fait. Ce décret a été discuté et adopté lors du dernier conseil hebdomadaire gouvernemental. Le ministre de l’Intérieur, Ahmadou Ould Abdallah, a ainsi averti qu’à l’avenir, «un parti politique qui participe deux fois de suite à une élection municipale sans atteindre 1% des suffrages exprimés sera dissous. En cas de non-participation deux fois consécutives à un scrutin local, le parti politique sera aussi dissous».

Selon des observateurs en Afrique de l’Ouest, le but de la manœuvre est d’«éliminer les formations qui ne pèsent pas assez à l’échelle nationale et régionale». La Mauritanie en compte actuellement 140 pour seulement 4 millions d’habitants.

Ainsi qu’il fallait s’y attendre, la décision de «Aziz» commence à susciter la réprobation. Le Front de l’opposition (FNDU) a, par exemple, condamné cette «décision unilatérale et arbitraire, prise sans concertation de la classe politique», avant de rappeler que 80 partis pourraient en faire les frais.

Certains médias rapportent en revanche que «les Mauritaniens pensent que les partis politiques, c’est un peu comme des boutiques. Si on veut crédibiliser la démocratie, il faut qu’ils soient représentatifs». A signaler que la décision du président Abdel Aziz intervient à trois mois des élections législatives et municipales.

S. S.

Comment (4)

    Séhab
    24 mai 2018 - 15 h 33 min

    je suis à 100% pour qu’il ça s’applique chez nous en Algérie

    bravo Mohamed Ould Abdel Aziz c’est une très bonne décision pour votre pays!

    pas de partis parasite parasité de l’extérieur comme chez nous suivez mon regard!




    3



    1
    BabElOuedAchouhadas
    24 mai 2018 - 14 h 57 min

    On devrait faire pareil en Algérie pour éliminer ces minuscules Partis qui appellent au nom du peuple algérien a l’ouverture des frontières du Haschich.




    4



    4
    Tinhinane-dz
    24 mai 2018 - 11 h 22 min

     »La Mauritanie en compte actuellement 140 pour seulement 4 millions d’habitants »

    Et chez nous c’est combien ??

    En tout cas c’est une bonne décision pour le bien de son pays. Moins de partis-boutiques, moins de manipulations externes.




    9



    1
    Kahina-DZ
    24 mai 2018 - 11 h 20 min

    Qu’attend l’Algérie pour nous débarrasser de ces partis qui nous attaquent sur les chaine arabes.
    C’est ça l’avantage d’avoir un pilote dans l’avion. C’est tout l’équipage qui suit le même couloir vers la même destination.




    9



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.