Appel à asperger les femmes d’acide : le temps de l’inquisition est de retour

FIS Facebook
Des extrémistes du FIS dissous adeptes d'Ali Benhadj. New Press

Par Hani Abdi – Un inconnu a lancé un appel sur Facebook pour le lynchage des femmes. Un appel vite appuyé et relayé par un autre inquisiteur en herbe. Ces deux incitateurs à la violence à l’égard des femmes appellent tout simplement les jeunes à «jeter des lampes pleines d’acide sur les visages des femmes» qui ne seraient pas «correctement habillées» à leurs yeux pour les «éduquer».

C’est un grave dérapage qui nous rappelle la période du FIS dissous où des intégristes et semeurs de la haine jetaient de l’acide sur des femmes non voilées. L’Etat et la justice algériens sont interpellés. Car de tels appels haineux et violents ne doivent pas être tolérés et leurs responsables doivent être traduits devant les tribunaux. Beaucoup d’internautes ont dénoncé cet appel, qui semble avoir été supprimé par son auteur. Il est, du moins, introuvable sur la page réactionnaire et haineuse.

«Ce qui se passe ici reste ici», qui l’a partagé. Même si c’est un «fake», comme le suggèrent certains internautes, la justice doit enquêter et trouver qui est derrière un tel fake. Car, on n’a pas le droit de plaisanter avec des appels à la violence. Certains internautes pointent un doigt accusateur vers les services de sécurité et la justice qui restent souvent passifs face à ces appels à la violence contre les femmes qui deviennent de plus en plus nombreux. «C’est justement cette question qui est posée. L’appel au crime, l’apologie du crime et l’impunité. Ceux qui appellent à la violence sont connus. Le problème, c’est l’autorité : qui applique la loi et protège ses citoyens ?» souligne un commentaire.

«Dans ces cas, la police n’agit pas, mais tous les moyens techniques achetés à un fort prix de l’étranger pour une pseudo-lutte contre la cybercriminalité sont utilisés pour traquer les internautes, des libres penseurs ou des soufis, qui sont traduits en justice avec l’avis du ministère des Affaires religieuses considérant leurs écrits sur Facebook comme blasphématoires», dénonce un autre commentateur sur Facebook.

H. A.

Comment (70)

    Mme CH
    17 juin 2018 - 0 h 20 min

    Après avoir lu une partie de ce livre « gouverner par le chaos », je me suis dit que je ne devrais pas faire partie de cette masse contrôlée, manipulée, automatisée et Bahdlatisé….! Voici un passage très intéressant de ce livre pour ceux qui veulent vraiment savoir..!! Aras bleus s’abstenir…!!!!

    Du général au particulier, l’état des lieux semble devoir commencer par le constat suivant : dans le contexte des sociétés de masse, la politique est toujours plus ou moins une activité de contrôle social exercé par des minorités dominantes sur des majorités dominées. Nulle raison de s’en réjouir, mais il semble bien qu’au-delà d’un certain seuil démographique, l’idéal politique de démocratie directe, participative et autogestionnaire doive céder sa place au système de la représentation, avec tous les
    phénomènes de confiscation élitaire du pouvoir qui lui sont consubstantiels. La nature de ce contrôle social des masses, depuis longtemps synonyme de la pratique politique concrète, a néanmoins subi de profondes mutations au fil du temps, notamment au XXè siècle. En effet, à partir des années vingt, l’étude scientifique du comportement humain a commencé de prendre la place
    de la religion et de la philosophie comme fondement de cette pratique politique. Pour la première fois dans l’histoire de l’humanité, le conseiller du Prince ne débattait plus d’idées à une tribune ou dans un livre, mais s’occupait de stimuli-réponses dans u, laboratoire. Ce changement de méthode a donné naissance ou s’est consolidé grâce à de nouvelles disciplines telles que le
    marketing le management, la cybernétique, que l’on regroupe sous le terme de sciences de la gestion, et qui sont donc devenues les nouveaux instruments de la pratique politique et du contrôle social. Ainsi, d’une activité d’inculcation d’un système de valeurs – une loi, divine ou républicaine- la politique s’est déplacée vers les questions purement techniques d’ingénierie des comportements et d’optimisation de la gestion des groupes. Grâce à ces nouveaux outils, les élites politiques des pays industrialisés ont ainsi pu faire l’économie de toute forme d’axiologie, de discussion sur les valeurs, les idées, le sens et les principes, pour ne se consacrer qu’à une technologie organisationnelle des populations.

    En l’espace de quelques décennies, les pays développés sont donc passés d’un contrôle social fondé sur le langage, l’interlocution, la convocation linguistique de l’humain et l’activation de ses fonctions de symbolisation, à un contrôle social reposant sur la programmation comportementale des masses au moyen de la manipulation des émotions et de la contrainte physique. Et sous cette impulsion, comme le remarque Bernard Stiegler, les sociétés humaines sont en train de passer d’un surmoi symbolisé, la Loi au sens général, à un surmoi automatisé, la contrainte technologique pure, après une transition par une sorte de « surmoi émotionnel » émanant du Spectacle. Autrement dit, la politique qui était jadis l’art de réguler les contradictions d’un groupe par inculcation chez ses membres d’une Loi commune, une grammaire sociale structurante et permettant l’échange au-delà des désaccords, la politique est devenue aujourd’hui l’art d’automatiser les comportements sans discussion.

    Jacques Attali,…. ne cesse de le rappeler:la plupart des dirigeants contemporains ne poursuivent fondamentalement que deux buts, le premier étant de mettre sur pied un gouvernement mondial ; le deuxième, afin de protéger ce gouvernement mondial de tout renversement par ses ennemis, étant de créer un système technique mondialisé de surveillance généralisée fondé sur la traçabilité totale des objets et des personnes. Ce système global de surveillance est déjà fort avancé grâce à l’informatique, à la téléphonie mobile et aux dispositifs de caméras, statiques ou embarquées dans des drones, en nombre toujours croissant dans nos villes. Un pas supplémentaire sera bientôt franchi avec la technologie RFID (Radio Frequency IDentification) et les implants
    corporels de composants électroniques émetteurs de signaux qui assureront notre géolocalisation permanente. Ce tatouage numérique, plus qu’indélébile puisque ‘enfoui dans nos chairs sous forme de puces miniaturisées jusqu’ au nanomètre, contiendra en outre les informations biographiques et biométriques suffisantes pour autoriser le profilage à distance de son porteur et permettre ainsi d’anticiper sur tout comportement évalué comme potentiellement dangereux de sa part……

    Papapapapaaaaa…! Win Wsalna…de simples humanoïdes sans cœur, sans cervelle, sans foi, sans âme..!!

    Bonne lecture et surtout à bon entendeur Salam…!

    34
    16
    Mimi
    16 juin 2018 - 16 h 56 min

    L’auteur de cette vidéo et ceux qui l’ont approuvé doivent être punis par la loi. Ces gueux ne doivent plus prendre le peuple en otage comme dans les années 80. Les extrémistes des deux cotés n’ont pas le droit de nous imposer leur lois. Celui qui veut ou ne veut pas pratiquer une religion ça le regarde et l’important c’est que chacun respecte l’autre. Si l’Islam est la religion d’état c’est que la majorité est musulmane. Les lieux de cultes existent pour tout le monde et proportionnellement à sa population. On est convaincu musulman, chrétien ou athée pour soi-même et non pour les autres. Regardons vers le future et profitons des années qui nous restent..

    31
    2
    Hamid Kenani
    15 juin 2018 - 16 h 37 min

    Cher interanaute @LOUCIF , merci d’évoquer ces sujets d’ordre philosophique, sociétal et communautaire qui devrait être débattu par nous algériens en tout lieu et en toute circonstance. C’est toute la question fondamentale de la liberté de conscience, de la liberté de culte et du respect des minorités linguistiques, religieuses et culturelles ‘abord dans notre propre pays l’Algérie et ensuite dans les pays musulmans, plus précisément et expressément dans les pays arabo-musulmans !

    On sait que chez nous en Algérie par exemple, les quelques chats (pardon d’utiliser ce terme, mais c’est pour mieux faire prendre conscience de l’aberration) d’algériens qui sont ou ont choisi d’être chrétiens ou protestants ou athées , sont persécutés constamment, sont pourchassés ou menacés et l’Etat et le pouvoir algérien fait tout pour leur mettre des bâtons dans les roues ou même des sabots pour qu’ils n’avancent plus !

    On se souvient de la condamnation d’une jeune fille qui avait une bible dans son sac. La religion musulmane dans les pays arabo-musulman est au dessus de la citoyenneté, au dessus de la Constitution et c’est au nom de la religion qu’il est encore plus permis d’interdire ou de rejeter des libertés collectives ou individuelles ! A quoi sert de faire une Constitution dans ce cas ? C’est grave pour la conscience humaine, c’est grave sur le plan politique, c’est grave pour la démocratie authentique, c’est grave pour ce qu’on appelle l’Etat de Droit. Cette question est l’une des grandes tares des pays arabo-musulmans d’une manière générale.

    Dans les pays arabo-musulmans tout ce qui nest pas musulmans, les athées , les non croyants, les agnostiques, sont mis au banc de la société, au banc des accusés. Et le rejet est encore plus grave pour tout musulman qui se convertirait à une autre religion ! C’est l’apostasie qui l’attend carrément ! Aussi, je suis sceptique quant à un changement de mentalité ou des décisions politiques de la part du gouvernement , du pouvoir algérien et de beaucoup d’algériens dans ce domaine là. Je dirais plus : mon scepticisme est total concernant tous les pays dits arabo-perso-musulmans car ils sont dirigés dans leur majorité soit par des monarques, des autocrates, des dictateurs ou des ayatollahs.

    45
    2
      Mme CH
      16 juin 2018 - 23 h 52 min

      L’écrivain Augustin Cochin expliquait pourquoi ce sont toujours « eux » qui décident et pas « nous » ; on est en 1793, quand les sociétés de pensée ont décidé de refaire l’Homme, la Femme, la France, l’Humanité avec un cercle intérieur.
      « La société fondée, il est fatal qu’un cercle intérieur se forme qui la dirige à son insu. Où la liberté règne, c’est la machine qui gouverne. Ainsi se forme d’elle-même, au sein de la grande société, une autre plus petite, mais plus active et plus unie, qui n’aura pas de peine à diriger la grande à son insu. Elle se compose des plus ardents, des plus assidus, des mieux au fait de la cuisine des votes. »….

      « Chaque fois que la société s’assemble, ils se sont assemblés le matin, ont vu leurs amis, arrêté leur plan, donné leur mot d’ordre, excité les tièdes, pesé sur les timides. Comme leur entente date de loin, ils tiennent en main toutes les bonnes cartes. Ils ont maté le bureau, écarté les gêneurs, fixé la date et l’ordre du jour. »

      Il y a donc ceux qui combinent et ceux qui roupillent, ceux qui conspirent et ceux qui se contentent de rentrer à la maison ou de respirer, le grand public inconscient.

      Cochin encore sur cette mécanisation de l’homme par la politique, l’automation des hommes qui riment avec la pseudo-autonomie des temps démocratiques : « Avec le régime nouveau les hommes disparaissent, et s’ouvre en morale même l’ère des forces inconscientes et de la mécanique humaine. Celui-ci (le régime) pousse son chemin de désastre en désastre, produisant une forêt de lois contre-nature dont le succès dans les sociétés et le vote à la Convention sont aussi fatals, que leur exécution dans le pays est absurde ou impossible. »

      Mais Cochin distingue la méthode. Tout est dans la méthode. Et à propos de la Révolution :« Il s’agit, non d’une doctrine définie, c’est-à-dire d’un ensemble de connaissances positives et d’exigences déterminées ; mais d’une méthode…..Elle relève de la mécanisation du social et de l’humain, de l’ingénierie sociale comme on dit aujourd’hui (voyez le livre Gouverner par le chaos). C’est beaucoup plus grave et beaucoup plus menaçant pour nous…..

      Bonne lecture..!

      1
      15
    LOUCIF
    15 juin 2018 - 12 h 03 min

    Certains internautes se plaisent à rappeler Constitution algérienne pour évoquer la garantie de la liberté de conscience, la liberté de croyance, la liberté d’opinion, la liberté d’exercice du culte, etc… etc… j’ajoute même de mon côté que d’après cette Constitution « le peuple est la source de tout pouvoir » que .. « les citoyens sont égaux devant la loi sans discrimination pour cause de naissance, de race, de sexe, d’opinion » , etc… etc…. alors qu’ils savent tous au fond d’eux même que sur le terrain, dans la pratique quotidienne , dans la vie quotidienne , il n’en est rien, bien au contraire. Il n’y a qu’à voir l’attitude du pouvoir politique envers le peuple, il n’y a qu’à voir l’attitude de certains citoyens envers les femmes, envers les non pratiquants, envers les non musulmans, envers les étrangers, etc… etc… A mon avis, et c’est mon avis, le seul article qui est vraiment appliqué, et à la lettre, c’est l’article 2 : L’Islam est la religion de l’Etat. C’est dommage pour tout le reste des nobles articles de notre Constitution !

    Il y en avoir encore des internautes qui vont me dire que je fais dans l’exagération, peut-être mais c’est mon avis personnel !

    39
    2
    Anonyme
    14 juin 2018 - 23 h 01 min

    A Mme CH.
    Moi j’ai envie de vous présenter tous mes respects et mon admiration pour votre éloquence et votre intelligence qui vous permettent de défendre les composantes de votre personnalité et celles de vos compatriotes à savoir : éducation imprégnée de valeurs Islamiques et citoyenneté adossée aux valeurs de liberté et de fierté pour lesquelles nos ancêtres ont sacrifié le meilleur d’eux-mêmes pour nous les transmettre.
    Vous êtes de ces femmes qui ne baissent pas les yeux devant leurs détracteurs qui usent à longueur de discussion de formules à vouloir vous minoriser du genre « soumise » , « arriérée » , « obscurantiste » et tout le baratin éculé.
    Votre courage vaut celui de tous vos détracteurs réunis.
    Croyez-moi que je m’en veux de ne pas posséder un cerveau aussi éclairé que le votre et pour celà je vous tire chapeau bas.
    Vous êtes une vraie FEHLA.
    Aïd Mabrouk à tous les lecteurs d’AP.

    81
    31
      Mme CH
      15 juin 2018 - 4 h 31 min

      Anonyme, vous me faites rougir (sourires)…!! Merci beaucoup pour votre gentillesse et votre soutien moral…!! Vous avez compris le manège de certains commentateurs qui usent de tous les moyens pour discréditer les personnes qui ne vont pas dans le sens de leur courant et pour semer la confusion et le doute dans l’esprit des faibles d’esprit et des maillons faibles de la chaîne humaine…!! Mais, Al Hamdoulillah, ce genre de coups ne me blessent pas bien au contraire ils me renforcent….!

      Encore un Grand Merci, et Aidek Mabrouk wa Koul 3am wa antoum Bi Elf Kheir ainsi que toute votre famille…!

      45
      21
    LOUCIF
    14 juin 2018 - 11 h 19 min

    Cher (e) Mademoiselle, Madame ou Monsieur … @Mme CH , votre intervention est débordante d’appel à se qui s’apparente à la tolérance, à la liberté de chacun, de la liberté d’opinion, de la liberté de conscience, de la liberté de culte etc… etc… mais une des phrases de votre dernier paragraphe plombe tout votre envolée lyrique libertaire et humaniste ! En effet, pour ce qui concerne la femme algérienne, vous êtes d’accord pour la faire vivre avec toutes ces belles notions que vous évoquez mais vous ajouter , comme pour tout anéantir : ….. le Tout dans les conditions indiquées par les concepts de la religion de notre État !

    Cher (e) @Mme CH si vous acceptez (ou exigez) que l’État algérien ait une religion cela veut dire que tout citoyen algérien qui n’est pas pratiquant, ou qui est non croyant ou qui n’a pas de religion ou qui a une autre religion est considéré comme étant contre l’Etat algérien ou comme un non-citoyen ! L’Etat Algérien ne devrait pas se définir par rapport à la religion (l’islam) mais par rapport au territoire, au patriotisme, à la justice égale pour tous, à sa souveraineté, à sa diversité culturelle, à sa diversité linguistique, à son histoire ancestrale qui ne remonte pas seulement au 7 ème siècle, ses traditions, à sa frise chronologique historique qui va de l’époque antique jusqu’à ce jour en passant par les différentes invasions venues de Rome, du Nord de l’Europe, les invasions arabo-musulmane, ottomane, française etc… etc… L’Etat algérien est un tout. L’Etat Algérien est un espace territorial où ses citoyens aspirent à vivre libre dans un État de droit, en bonne intelligence, en paix, dans la tolérance, le respect de l’autre et surtout, surtout le respect des minorités culturelles, cultuelles et linguistiques. D’ailleurs, dans ce cas là, dans cette réalité là, je ne vois plus en quoi l’islam serait et sera en danger.

    En tout cas, vous me choquez, et peut-être même d’autres citoyens algériens aussi, quand vous dîtes que la femme algérien a le droit de tout faire …. mais dans les conditions indiquées par les concepts de la religion de notre Etat. Mais c’est quoi pour vous ces barrières, ces conditions et ces limites que vous voulez imposez à la femme algérienne, je veux bien le savoir ? En tout cas pour moi votre sentence est insupportable !

    Mes respects, bonne route à vous et Allah ehdik comme on dit chez nous !

    46
    3
      Mme CH
      14 juin 2018 - 18 h 11 min

      Cher (e) Mademoiselle, Madame ou Monsieur Loucif, vous n’arrivez pas à imaginer qu’une femme peut aussi avoir une voix dans ce journal, Je suis une Dame, ne vous en déplaise (peut être qu’on aura l’occasion de nous rencontrer un jour si vous êtes sur la rive sud)…ça prouve que vos tendres intentions et messages pour défendre les droits de la femme et toute la blablation, c’est du pipeau…si vous ne concevez même pas qu’une femme peut aussi avoir des opinions et se défendre toute seule sans avoir besoin d’un tuteur…!!!

      Oui l’Algérie a une religion: l’Islam. Et « tout citoyen algérien qui n’est pas pratiquant, ou qui est non croyant ou qui n’a pas de religion ou qui a une autre religion » rentre dans la catégorie des personnes où la constitution stipule: « « La liberté de conscience et la liberté d’opinion sont inviolables. La liberté d’exercice du culte est garantie dans le respect de la loi. »…donc, il n’y aucun problème pour ces gens là, ce sont des citoyens à part entière et ils ne sont pas contre l’Etat algérien sauf les Harkis, les Aras bleus, les marionnettes et les manchots nourris au fromage puant par les Pays des Trois Nord, qu’ils soient teintés en vert qui est très à la mode), en rouge (qui est plus démodé) ou en bleu…!

      En tout cas, cher (e) Loucif, vous parlez comme les occidentaux, vous employez les mêmes termes qu’une certaine catégorie… exp: « minorités culturelles, cultuelles et linguistiques »…! En Algérie, il n’y a pas de minorités….pour Libaniser ou balkaniser le pays..!

      Allah Ehdik…n’est pas de chez-nous…chez nous, on dit Allah Yahdik…!!!

      Toujours un plaisir de vous lire…!!

      9
      22
        LOUCIF
        15 juin 2018 - 11 h 34 min

        Cher dame @Mme CH, je n’ai jamais dit que vous n’avez pas droit à une voix ou à une parole sur ce site ou dans votre vie citoyenne ! Je n’ai jamais dit que je suis contre l’islam ou les musulmans ! J’ai simplement dit que l’Etat ne doit pas avoir de religion ! C’est mon avis !

        Calmez vous, je ne suis pas un harki ou un vendu à un autre pays. L’ALGÉRIE est MON pays même si je ne pense pas ou ne raisonne comme dans le même moule qu’on nous impose! Et je n’ai pas besoin de vous raconter mon histoire, ni celle de ma famille, ni l’histoire de mon village presque complètement détruis par les bombardements et le napalm du colonialisme français.

        Ce n’est pas parce que je suis pour la séparation du politique et du religieux, ce n’est pas parce que je considère que la religion ou les croyances sont de l’ordre du privé et que l’État n’a pas à avoir de religion, ce n’est pas parce que je considère que la religion c’est la conviction privé de chacun, que je suis nécessairement un … « occidental » … comme vous dîtes. Depuis quand un algérien qui a sa propre vision, sa propre philosophie politique, son libre arbitre doit être est nécessairement taxé d’occidental ou d’ennemi de l’Algérie ? C’est quoi çà ?? Vous voulez que je raisonne à la Saoudienne ou quoi ? Non, çà ne m’intéresse pas en tant qu’individu libre , en tant qu’Algérien libre !

        Je n’ai jamais dit que je n’admets pas ou que je ne reconnais pas que NOTRE pays à une culture et une religion musulmane ! Par contre, j’ai bien dit et je le répète, je suis contre votre affirmation qui consiste à dire que « la femme algérien a le droit de tout faire …. mais dans les conditions indiquées par les concepts de la religion de notre Etat ». J’ai dit que vous avez le droit, vous, de vivre et d’être libre dans le cadre islamique, ou même comme du temps de Prophète (LSSL) mais pourquoi vous parlez au nom de toutes les autres femmes ! Qui vous a donné cette « légitimité » ? Voilà tout et Point final .. oua saha Aidek, aidek moubarek !! oua allah ihdik !

        50
        3
      Anonyme
      14 juin 2018 - 21 h 05 min

      En tt cas nul n est censé ignoré la constitution ds le pays ds lequel il vit , elle ne prend pas en compte seulement les citoyens algériens mais tout le monde vivant sur le territoire national algerien en rappelant que l Algerie est une terre d Islam et que la religion d état est l islam.

      5
      16
    Mme CH
    14 juin 2018 - 2 h 56 min

    La question que je me pose est simple: pourquoi maintenant…Le timing de cet appel..?? Et à qui profite cet appel…??
    Il faut d’abord qu’on se mette d’accord sur le mot « terroriste »…! Pour moi, un terroriste n’a pas de couleur, c’est mercenaire ou un maillon faible de chaîne humaine ou un ignare qui a eu droit à un lavage de cerveau , qui a été manipulé, armé, entraîné, financé et teinté en vert par les commanditaires néocons sionistes et les traîtres de certains Pays du Golf…des Bouloulous qui sont fomentés pour semer le chaos dans la région qu’ils veulent dépecer et piller…!!! Bizarre, à chaque fois qu’ils veulent envahir une région, on entend parler de terrorisme, ensuite ils nous disent c’est pour combattre le terrorisme…! Mon œil…!!
    Ces timbrés roulent pour des services bien connus et ils veulent déstabiliser l’Algérie par n’importe quel moyen…! Il ne faut pas tomber dans leur piège…! Cependant les services de cybercriminalité doivent dévoiler les dessous de cet appel…! Quant à mes chères compatriotes, elles ne doivent pas paniquer et doivent refuser de faire partie de cette grande vadrouille qui sent mauvais…!

    Cependant, je suis tout à fait d’accord avec celles qui ont déposé plainte afin de tirer la sonnette d’alarme, d’alerter l’opinion publique et de pousser les services concernés à plus de rigueur, de vigilance…etc..!!
    Un vrai musulman sait que ce n’est pas avec une ampoule pleine d’acide qu’il va obliger une femme à s’habiller autrement , bien au contraire, ça donnera l’effet inverse…! Les commanditaires et leurs relais savent bien ce qu’ils font…!!

    La femme a le droit de conduire, de faire du sport, de travailler, d’étudier, de voyager, de faire des affaires…etc…etc…., le Tout dans les conditions indiquées par les concepts de la religion de notre Etat…c’est tout..! Cependant « La liberté de conscience et la liberté d’opinion sont inviolables. La liberté d’exercice du culte est garantie dans le respect de la loi. »

    10
    33
      Halim
      14 juin 2018 - 15 h 22 min

      Votre intervention est contradictoire ! Vous parlez de liberté de la femme mais à condition que se soit dans les prespetes de la religion d’Etat, à savoir l’islam, le Coran et les hadiths ! Mais Madame , vous êtes libre de vivre dans le Coran , l’islam , dans les conditons de l’époque du Prophète (lssl), c’est votre droit le plus élémentaire et absolue mais pourquoi vous posez des conditions à la femme algérienne (et aux algériens) ??? Je ne comprends pas qu’une femme comme vous, qui êtes soi-disant pour la liberté , ne tolère cette liberté que dans celle prescrite par l’islam exlusivement. Avec vous c’est çà ou rien ! Qui êtes vous pour imposer ses limites à toutes les algériennes (et algériens) sans exception ???

      28
      3
        Mme CH
        14 juin 2018 - 17 h 42 min

        Si Halim, avant de m’accuser de tous les mots-maux, avez vous lu mon commentaire jusqu’à la fin ? Je ne pense pas..! Mon commentaire s’est terminé par: « Cependant « La liberté de conscience et la liberté d’opinion sont inviolables. La liberté d’exercice du culte est garantie dans le respect de la loi. »…Cela veut tout dire mon cher concitoyen…!
        Au fait, je persiste et signe, je suis une femme Libre…! Et je ne sais pas pourquoi les hommes ont ce défaut/vice de parler au nom des femmes, veulent être leurs tuteurs, et parfois ils sont plus royalistes que la Reine…! Les femmes ont une cervelle et une langue et peuvent très bien se défendre et défendre leurs droits, la preuve, elles ont déposées une plainte contre les deux bouloulous…!

        9
        18
    Anonyme
    14 juin 2018 - 1 h 05 min

    Un inconnu sur FB donc il peut être de partout et il a pu être posté n importe ou ds le monde ; une enquête doit être diligentée pr savoir si cet appel a été lancé en Algerie et par un algerien(ne) ou autre en Algerie , je crois que les autorités ont tt intérêts a retrver cette personnes ou ses personnes qui ont lancé cet appel aux meurtres et à la barbarie envers les femmes is sont complices de terrorismes si cet appel avait été suivi mais les algériens ne peuvent tomber ds un piege aussi morbide. Le peuple algerien est allergique a ses individus et agit lui meme comme une alarme meme qd les autorités semblent être passive mais ce n est pas le cas meme loin d être le cas en général ; ses individus seront interpellés mais il faut du tps pr l enquête et il faut tt contrôler la source l information ect ect avt d apporter ou d interpellé qui que ce soit ; ils sont professionnels ensuite d autres ont pt être du piston et semble protéger mais viendra le jrs ou ce lui qui le protège ne pourra se protéger lui meme faites confiances a nos services de renseignements et a l ANP a ce sujet . Apres l incident de Lila Lefevre avec les autorités et le pouvoir algerien ; il se pourrait peut être qu on veut salir l Algerie par la Femme comme on a sali l Algerie par les migrants ; c est une possibilité aussi donc j attend de voir la suite des évènements puisque des plaintes ont été déposés par ses femmes ; ni les gendarmes ni le procureur en charge pourra classer cette affaire sans suites ; elle intéresse ttes les algériennes déjà ensuite les algériens aussi et les médias donc nous saurons d ou viens cet appel et interpellé qui de droit. Il ya des policiers corrompus des gendarmes corrompus partout ds le monde et moins qu hier en Algerie car l etat de droit qui se met en place laisse les derniers profteurs du système et cest partout pareil meme al APN cest une question de temps ; le peuple algerien demande revendique plus qu hier et il a raison donc on essai de revenir sur des anciennes pratiques pt être r certains pourris aux pouvoirs mais c est mort de chez mort je vs le dis on a une ANP et un DSS (drs) et des forces de sécurités et srtout le peuple algerien qui ne laissera jamais ses barbares refaire ceux qu ils ont fais pdt 10 ans en Algerie un moment de son histoire des plus macabres . ne n oublierons jamais et moi j appel les algériens a moderniser l Algerie tt en gardant notre identité nationale et nos traditions ca n empêche en rien ; a avancer avec la femme car c est l avenir de l homme. On appel a inventer; à crée ;se solidariser ;s unir pr le bien du pays donc le notre a tous et a ttes mais a pas a détruire ; voila la seule chose qui savent faire les bons a riens et retardé mentaux , ds un état de droit on les juges pas ils sont fous ; psychiatrie a vie ..

    9
    1
    Anonyme
    14 juin 2018 - 0 h 06 min

    Qui donne le droit à ces génocidaires de parler dans les médias?

    Anonyme
    13 juin 2018 - 15 h 16 min

    Ceux qui ont lancé cet appel sont les ennemis de l’islam.

    Ailleurs les gens sont occupés à développer leur pays, à innover, créer, inventer, produire.

    Chez nous ils ne font que s’occuper des futilités. Porte t-elle le voile ou non, est elle découverte jusqu’à la cheville ou non, se maquille t’elle ou non, de la bêtise.
    L’islam est dans les cœur pas dans le linge que nous portons.

    35
    3
    awrassi
    13 juin 2018 - 9 h 05 min

    A tous les « démocrates » et rêveurs de fraternité, égalité et liberté : le salut de l’Algérie passe par une dictature militaire patriote et nationaliste en attendant que son peuple soit éduqué à la politique, à l’économie et à la … religion. Qu »un mufti me dise dans quelle sourate Dieu a interdit à la femme de faire un jogging à 19 heures, de conduire ou encore de ne pas travailler ? Un homme rassasié ne regarde jamais la femme de son voisin. Seuls les frustrés imaginent le mal chez l’autre, pour mieux oublier celui qui les ronge …

    28
    3
    le Terroir
    13 juin 2018 - 7 h 59 min

    Les apprentis sorciers sont à l’œuvre, prudence.

    19
    16
    Anonyme
    13 juin 2018 - 2 h 18 min

    Nos soldats sont entrain de les pourchasser à travers monts et vallées au péril de leurs vies. Ils les débusquent un par un, même terrés comme des rats dans leur grottes… et on leur laisse par ailleurs le champs libre pour menacer et promettre l’enfer sur terre à ceux qui ne se soumettent pas à leur diktat, pendant qu’on autorise un Ali Belhadj à… prêcher !?!
    Mais de qui se f…t-on au juste ? Qu’attendent les responsables pour réagir ? Attendent-ils qu’une de nos ville tombe entre les mains de ces sanguinaires pour constituer leur première Dawla…?

    45
    3
      Lghoul
      13 juin 2018 - 14 h 20 min

      Quels « responsables » >? Ceux qui leur donnent des directives et carte blanche pour sortir dans la rue et faire peur au peuple ?

      16
        Anonyme
        14 juin 2018 - 1 h 32 min

        En effet, ceux qui font ça s’appelleraient plutôt des… irresponsables !

    El Fellag
    13 juin 2018 - 2 h 08 min

    ça-y-est les maitres chanteurs rentrent en lisse,soit vous nous laisser sucés encore la dernière goute du sang des pauvres citoyens,ou sinon on appel nous complices barbares,le choix entre la peste ou le choléra

    25
    DZLander
    13 juin 2018 - 1 h 56 min

    Dans ce genre de situation chaotique que nous subissons de façon récurrente depuis la fin des années 1980 et début des années 1990, il y a forcément des signes annonciateurs qui ne trompent pas, tels ces accoutrements vestimentaires masculins et féminins dont on se demande si ceux qui les portent au nom d’un salafisme anachronique et ravageur sont vraiment conscients du danger qu’ils véhiculent lorsqu’ils s’exhibent dans la rue, et surtout du sombre présage qu’ils apportent en ce sens à notre pays. Mais auparavant, qui se souvient que, déjà durant les années 1970-80 à Constantine, un certain «étudiant» dénommé Djaballah et ses acolytes appelaient, en qualité de «djounouds Allah» (soldats de Dieu) autoproclamés, à jeter de l’acide sur les jambes des jeunes femmes dont la jupe était jugée trop courte à leurs yeux. La suite, on la connait dans la mesure où, à l’image de ces fanatiques d’un autre àge, d’autres hordes intégristes n’ont pas tardé à surgir et se manifester dans la rue, puis carrément à sévir à partir des maquis, apportant mort et désolation à travers le territoire national. Que ce soit donc durant la décennie noire ou aujourd’hui, on retrouve exactement les mèmes ingrédients qui, dans un premier temps et avant que l’ANP ne prenne sérieusement les choses en main, ont permis la dérive totalitaire de ce fascisme vert, en l’occurrence le laxisme coupable des autorités de l’époque, lequel laxisme, à raison, avait été assimilé à une non assistance à citoyens des deux sexes en danger. Que penser en définitive de ce dangereux remake et quoi faire en conséquence si ce n’est, en cas de réédition de la même fuite en avant des autorités, se sentir à la limite contraint(e) d’envisager peu ou prou sa propre autodéfense, soit-elle individuelle ou collective. Alors, afin que plus jamais pareille extrémité ne se reproduise au détriment des citoyens honnètes, les pouvoirs publics concernés sont priés d’agir au plus vite afin de mettre fin, de façon efficiente, aux suicidaires gesticulations de la vermine verte, car celle-ci n’attend -c’est notoirement connu- que les moments propices pour commettre de nouveau les mèmes méfaits.

    21
    Felfel Har
    13 juin 2018 - 1 h 41 min

    Voilà le résultat de la réconciliation qui a absout les criminels, qui leur a octroyé des prêts, et qui leur a permis d’activer en toute impunité. Les mêmes slogans resurgissent et les islamistes s’enhardissent. Ils affichent leurs ambitions auxquelles ils ne renonceront pas tant que l’état et ses institutions feront profil bas en ne réprimant pas leurs excès et leurs appels à la dissidence. Quand réalisera-t-on en haut lieu que l’absence de réaction vigoureuse ouvre la voie à une guerre civile dont tout le monde fera les frais?

    22
    2
    la peur a bien changé de camp depuis ...
    13 juin 2018 - 1 h 35 min

    il n’ya que des quartiers bien déterminés qui sont touchés par cette race pourrie inculte .
    les « gars  » sur la phots semblent vraiment dire : «  » LAISSEZ NOUS DANS NOTRE IGNORANCE , CA NOUS RESSEMBLE TELLEMENT , C’EST TELLEMENT NOUS , ET D’AILLEURS ON NE SAIT RIEN FAIRE D’AUTRE QUE DE CONTINUER A CROIRE AUX HISTOIRES D’UN AGE BIEN AVANT LA PRÉHISTOIRE «  »
    bref , aujourd’hui avec les réseaux sociaux il est devenu très facile de dénoncer d’une manière civique et honorable toute suspicion de mouvements anormaux de ces r…ts d’égouts HYSTÉRIQUES à l’image du spécimen affreux sur la photo …

    16
    Mme CH
    13 juin 2018 - 1 h 22 min

    Pourquoi maintenant…??? Attention, il ne faut pas tomber tête baissée dans le piège de ceux qui veulent allumer le feu en Algérie…! Tous les coups bas sont permis pour créer la Fitna et la discorde entre les Algériens..et pourquoi pas un printemps zarabe sans hirondelles..! Dans l’article, il est dit: « Un inconnu a lancé un appel sur Facebook »..! Cet inconnu peut être n’importe qui, appartenant à n’importe quel service, Makhnez, quelle secte, ..ou juste un timbré/complexé en mal de vie..!

    Aussi, le but derrière cet appel est de maintenir la pression sur le peuple algérien, la peur, le stress, le pessimisme, le négativisme, le noir…!! Un «fake» sert à manipuler l’opinion, donc, il faut prendre son temps et bien réfléchir avant de réagir et partager une info surtout venant d’un réseau social..! Les services concernés doivent dévoiler l’origine de ce message et le nom de cet inconnu pour éviter que les gens tombent dans de pareils guets-apens…!

    « Vice et ignorance sont les maux de l’âme. »
    « Il n’est rien de plus effrayant que de voir agir l’ignorance. »
    « L’ignorance est pire que la corruption. »
    « Tout ignorant est esclave. »

    Restons Unis et Soyons Vigilants..!

    13
    20
      Anonyme
      13 juin 2018 - 9 h 32 min

      Les timbrés et complexés en mal de vie, j’en rencontre toute la journée dans ma rue! Alors inutile de jouer à l’autruche, notre société s’enfonce dans l’obscurantisme le plus débile; avec une belle dose d’hypocrisie « sous couvert de religion et de morale ».
      Pas besoin d’ennemis extérieurs pour assassiner ce pays qui a tant souffert, il en a suffisamment à tous les niveaux de la société. La preuve; il suffit d’une fake news pour qu’un abruti passe à l’acte et agresse une jeune femme qui fait son jogging.
      Inutile de vous dire qu’en plus des patates inconsommables par les russes, cette façon d’envoyer nos femmes à la cuisine ne grandit pas la réputation de notre pays dans le monde.

      27
    Anonyme
    13 juin 2018 - 1 h 21 min

    Aucune source officielle du gouvernement ne nous a encore dit qui a autorisé Ali Benhadj à reprendre ses prêches. De toutes les façons, ce n’est quand même pas Ali Benhadj qui s’est auto-autorisé à reprendre ses prêches, incendiaires et criminelles, dont le but est, encore et toujours, de pousser les algériens à s’entre tuer. Il est d’ailleurs passé maitre en la matière ! Il se doit de nous dire qui est donc cette «autorité» qui l’a autorisé à prêcher ses messages haineux, mais aussi pourquoi lui, «l’opposant», obéit-il ainsi aux «autorisations» que lui accordent ceux-là mêmes aux quels il est normalement sensé s’opposer ?!
    Qu’on nous explique à quoi on joue exactement et qui est responsable de cette gabegie ?!
    Y a-t-il des autorités responsables de notre sécurité, en mesure de réagir à ces faits préoccupants ou non ? Il faut qu’on nous le dise pour qu’on puisse au moins prendre nos dispositions. Parce qu’on en a marre de passer pour la dernière roues de la charrue pour ceux qui nous regardent de si haut !

    12
    UMERI
    13 juin 2018 - 1 h 15 min

    Les terroristes intégristes, ont perdu militairement, mais ne se démobilise pas, bien au contraire, ils investissent la rue, les institutions.Ils sont partout, avec un degré de nuisance, jamais connu. Asperger d’acide des femmes qui ne portent pas leurs tenues vestimentaires est un crime. La société algérienne, doit réagir, car un Virus ne se soigne pas, il faut l’éradiquer. Par le passé aussi, ils voulaient passer aux actes, en agressant les femmes avec de l’ acide au visage, pour les défigurer. Il a fallut, un trac, signé par un des anonymes, qui les menaçaient de faire de même, contre les femmes, au niqab, pour que cela cesse. Dent pour dent œil pour œil, si vous passez aux actes, bande de pervers, vous le regretterez.

    14
    1
    Anonyme
    13 juin 2018 - 0 h 51 min

    «Certains internautes pointent un doigt accusateur vers les services de sécurité et la justice qui restent souvent passifs face à ces appels à la violence contre les femmes qui deviennent de plus en plus nombreux.».
    ————————————————————————————————————————————————-
    Ces services de sécurité et cette justice doivent sûrement attendre les… «instructions de fakhamatouhou» !

    15
    1
    justice
    13 juin 2018 - 0 h 12 min

    Je regrette sincèrement la période où Zeroual, le patriote vrai. Parlait d’éradiquer la mauvaise graine depuis la racine

    18
    3
      UMERI
      17 juin 2018 - 9 h 42 min

      Une faute impardonnable, commise contre Zeroual, pour le décider a « jeter l’éponge » Lorsqu’on lui a demandé de négocier avec le fis et les groupes armés, il a répondu  » que non, ils doivent déposer les armes, regagner leurs foyers, un point c’est tout » et il avait raison.

    Salim...- Le problème, c’est l’autorité -
    12 juin 2018 - 23 h 26 min

    . Le problème, c’est l’autorité :
    Je partage les mêmes commentaires mentionnés ci-dessus :
    ***Certains internautes pointent un doigt accusateur vers les services de sécurité et la justice qui restent souvent passifs face à ces appels à la violence contre les femmes
    ***C’est justement cette question qui est posée. L’appel au crime, l’apologie du crime et l’impunité. Ceux qui appellent à la violence sont connus. Le problème, c’est l’autorité : qui applique la loi et protège ses citoyens ?»
    ***«Dans ces cas, la police n’agit pas, mais tous les moyens techniques achetés à un fort prix de l’étranger pour une pseudo-lutte contre la cybercriminalité sont utilisés pour traquer les internautes,……..

    11
    Anonyme
    12 juin 2018 - 21 h 57 min

    ce que vous racontez ce n’est pas en algérie c’est chez vous en france!.

    6
    41
    reda
    12 juin 2018 - 21 h 51 min

    il s’appelle Amir Bouikni Hacene. Il doit être originaire de Tlemcen…Quand il a vu que la gendarmerie n’ont rien voulu faire contre les gendarmes qui n’ont pas intervenu pour ouvrir une enquête afin d’arrêter l’agresseur d’une Joggueuse, il s’est senti encouragé.Car avec la gendarmerie, l’agressée est devenu agresseuse…Il fallait sanctionner les gendarmes qui ont refusé d’accomplir leur obligation.Car en quoi cela vous regarde qu’une femme fasse du Jogging à 19h?

    39
    2
      Bichette
      13 juin 2018 - 7 h 41 min

      L état est complice! Le faite d avoir autorisé le criminel à faire ses prêches dans les mosquées sachant que celui-ci n est pas un saint donc l état est complice! Vigilance! Et surtout il ne faut pas laisser notre pays sombrer dans le chaos.

      17
    Républicain
    12 juin 2018 - 20 h 42 min

    Enquête, jugement puis condamnation. Zéro (0) tolérance pour ces fascistes intégristes. L’Etat de droit doit retrouver sa place centrale et nous peuple Algérien nous devons arrêter les complaisance et nos silences complices.

    50
    4
    ayweel
    12 juin 2018 - 20 h 24 min

    lorsque on essaye d’apprivoiser un bébé vipère, un bébé lion, un bébé boa, un bébé requin pour leur beauté, on oublie qu’ils grandissent et deviennent monstres mangeurs d’hommes Le système a enfanté les islamistes pour contrecarrer les berbéristes, les communistes, les nationalistes et tous les porteurs d’espoir pour l’Algérie. Le système a essayé d’apprivoiser les bébés fanatiques mais il ne s’est pas rendu compte que ces bébés tètent les seins du CIA, du MOSSAD et tous les seins des services de sécurités des pays du golfe et de l’occident…..ce sont ses montres qui vont dévorer ceux qui les ont enfanté, ce sont ces monstres téléguides qui vont faire de l’Algérie un désert, un enfer. Ce sont la nouvelle variante des banouhilals………je vous laisse imaginer l’Algérie d’ici 30ans’………rouuuh agssabi rooooouuh

    46
    8
      Argentroi
      12 juin 2018 - 22 h 48 min

      Les Banou hillal aiment tellement la femme qu’ils la préfèrent belle et libre. Donc l’usage du vitriol contre une femme est à rechercher ailleurs. Un porteur d’espoir comme tu prétends l’être n’est jamais raciste !

      18
      18
      L'inspecteur
      13 juin 2018 - 4 h 46 min

      Le sujet n’a rien à voir avec Arabe ou Berbère d’ailleurs beaucoup de terroristes islamistes sont des deux côtés.

      14
      1
    Anonyme
    12 juin 2018 - 20 h 01 min

    Un grand bravo pour cette fermeté et ce ton particulièrement martial même si l’information n’est pas vérifiée; ce genre d’appels ne doivent pas été tolérés sous aucun prétexte
    Je ne peux m’empêcher hélas d’observer avec un certain étonnement les deux poids deux mesures qui marquent vos articles sur des sujets aussi gravissimes

    Je me limiterai au dernier article foncierement lenifiant que vous avez écrit sur l’appel lancé par le sioniste du mak ce nouveau raspoutine et dans lequel il demande à ses adeptes de prendre les armes contre ce qu’ il qualifie de pouvoir colonial
    L’indignation ne doit pas être sélective ou à géométrie variable si non ça devient de l’hypocrisie

    18
    32
    008
    12 juin 2018 - 19 h 36 min

    Le message est destiné à qui de droit qui voulait dire :
    Ou un cinquième mandat ou nous lâcherons nos protégés.

    82
    5
    boghni
    12 juin 2018 - 19 h 21 min

    a toi ignare de salafiste ;tu n’est qu’un criminel assoifé de sang ,un ane est plus intelligent que toi.la femme algerienne est belle ,sa beauté rayonne et illumine toute l’algerie ,son visage est d’une douceur a la contempler eternellement,ta soeur ,ta mére et ta fille aussi(la je m’adresse au salafiste);le charme qu’elle porte sur elle est indescriptible et nous fait tous rever d’etre a ses cotés,la femme algerienne fait rever tous les hommes de la planéte et malgré ca elle prefere l’algerien mais pas toi salafiste.la femme algerienne est fahla voila.salutations a la beauté algerienne.azul et tahia el djazair.

    51
    5
    Anonyme
    12 juin 2018 - 19 h 20 min

    C’EST POUR CELA QU’IL FAUT OUYAHIA EN FACE COMME PRÉSIDENT AL ILMANI

    25
    12
      Anonyme
      13 juin 2018 - 1 h 25 min

      Si les lois et la justice d’un État dépendent du bon vouloir d’un homme, c’est qu’il ne s’agit pas d’un État.

    ferial
    12 juin 2018 - 18 h 38 min

    C’est très grave ce qui se passe, que fait le gouvernement ?
    Il faut poursuivre ceux qui ont tenu de tels propos et les condamner très lourdement .
    Il en va de l’avenir de ce pays si on ne veut pas le voir sombrer dans l’obscurantisme.

    50
    4
      Anonyme
      13 juin 2018 - 1 h 28 min

      «C’est très grave ce qui se passe, que fait le gouvernement ?».
      ————————————————————–
      Mais je te l’ai déjà dit : Il attend les instructions de fakhamatouhou.

    Chita-DZ le Meilleur
    12 juin 2018 - 18 h 32 min

    Je l’avais dit sur un autre post que depuis ma dernière visite à Oran j(ai eu le sentiment que le modèle
    Algérien avait carrément changer !!
    des femmes qui portent les Burkas et les hommes qui portent de longue barbe et plus elle est fournit et plus leur tête se relève ,
    tout est entrain de foutre le camp dans toute l’Algérie en général et à ma prochaine venue en ville je sortirais armée et je n’attendrais pas qu’on me coupe la tête .

    44
    8
    Anonyme
    12 juin 2018 - 18 h 26 min

    faut croire qu ils veulent que les autres fassent ce qui n osent pas faire a leurs femmes ou leurs filles parce qu’ils n arrivent a les contrôler DES MALADES

    26
    1
    Amar
    12 juin 2018 - 17 h 55 min

    Asperger les femmes d’acide », un tel acte s’apparente à un crime . Où est l’état, comment sommes-nous arrivés à ?
    En effet  » où va l’Algérie » ? La question avait été posée par le défunt Mohammed Boudiaf, à ce jour, personne n’est à même d’apporter la moindre réponse.
    Force est de constater que des métastases islamistes ont envahi toutes les couches de la société et nous on passe notre temps à palabrer dans le vide, donc palabrons.

    56
    1
    Ali8
    12 juin 2018 - 17 h 08 min

    Les élections approches ou c’est le moment au jamais pour sortir la grande artillerie;il faut faire chanter le peuple pris en otage entre les terroristes et des hors la loi;soit les hors la loi affairistes traitres corrompus;soit des terroristes intégriste barbare;sinon pas d’autres choix nos tuteurs ont décidé ainsi;c’est le destin d’une nation trahi par ces propre citoyens inconscient et soumis

    57
    2
    Séhab
    12 juin 2018 - 16 h 42 min

    maintenant touts les prétexte sont bons touts les coup tordus aussi pour le 5em mandant!! les agnats dormants ils se réveillent ils vienne de recevoir les ordre!

    53
    1
    DYHIA-DZ
    12 juin 2018 - 16 h 35 min

    C’est à la police du NET de nous montrer son efficacité en faisant son devoir.

    C’est curieux de remarquer que depuis la venue d’Ouyahia, les intégristes se sentent en force ?
    Ouyahia a déjà qualifié MEZRAG d’homme politique à respecter…

    75
    4
    Kahina-DZ
    12 juin 2018 - 16 h 31 min

    Quelques années avant la décennie noire, les wahhabo-Afghans se permettaient d’asperger le visage des Algériennes avec de l’Acide fort. À l’époque, Chadli n’a pas levé le doigt pour arrêter la défiguration des Algériennes…Croyez-vous que Ouyahia ou Hamel lèveront le doigt en 2018 pour protéger les citoyennes algériennes ?? L’avenir proche nous le dira.

    Espérons que l’ANP ne laissera pas les Algériennes devenir une proie des vampires Wahhabo-Salafistes .

    88
    7
    Anonyme
    12 juin 2018 - 16 h 25 min

    Arrêtez les personnes responsables de ces actes débiles et barbares même si fake ils ne doivent pas sévir.

    62
    1
    Lghoul
    12 juin 2018 - 16 h 11 min

    Après avoir assasiné 250.000 citoyens algériens, ils veulent maintenant “arroser” leur victoire avec de l’acide sur le visage des veuves de ces 250.000 victimes. Chaque algérien se fait tuer deux fois.
    Mais on arrête un journaliste pacifique ou quelqu’un qui remue sa machoire durant le Ramadan.
    Si les gens n’ont encore rien compris, il est inutile de comprendre même une image qui saute aux yeux. Alors commençons a pleurnicher tous ensemble, en choeur, et parlons de la “hogra” qui nous frappe car Belhamar ne veut pas nour geurrir – C’est plus “cool” car on est devenus des handicapés mentaux et physiques. Des tubes digestifs ambulants dont seuls le ventre et le bas ventre comptent. Qui dira qu’on ne l’a pas mérité ? ECHHAHH.

    80
    3
    LOUCIF
    12 juin 2018 - 15 h 59 min

    Je lis dans cet article de Hani Abdi : « on n’a pas le droit de plaisanter avec des appels à la violence. » Formidable.

    Comme je l’ai dit après l’appel de Ferhat Mehenni le kabyle Makiste , il faut dénoncer aussi vigoureusement les FISistes , les Salafistes et autres Djihadistes qui appellent à la violence, à la fracture et la guerre civile entre algériens ! J’espère qu’il y aura autant d’internautes qui s’élèveront comme ils l’ont fait contre Ferhat Mehheni. Il faut donc être toujours présents pour condamner des propos haineux , dangereux et intolérants envers les femmes , au nom d’une culture digne du moyen âge et d’une lecture du Coran la plus rétrograde qui soit.

    Au risque de me faire encore insulter et injurier, pour moi il n’y a aucune différence entre le MAKisme et le FISisme, si on juge les conséquences de leur propagande !

    79
    10
      Anonyme
      13 juin 2018 - 7 h 33 min

      dénoncer les FISistes ? pourquoi ? ! ça sera un coup d’épée dans l’eau tant que l’école n’est pas soustraite au dicta islamique. Il faut une école libre quant à la pensée. Il faut une neutralité totale notamment quant aux religion quitte à changer la constitution s’il le faut. Le problème de l’islamisme se situe à ce niveau les terroristes islamistes, il y en aura toujours et par centaines de milliers tant qu’école en forme de ces islamistes par millions.

    Anonyme
    12 juin 2018 - 15 h 54 min

    Il fallait s’y attendre puisque le chef Belhadj de cette secte morbide a été relaxé, et habileté à prêcher de nouveau sa haine des années 90 contre les femmes,et sans contrainte aucune.
    Les Algériens dans leur grande clémence, sont entrain de payer très cher les conséquence de la concorde civile. C’est une arme à double tranchants, qui est entrain de se retourner insidieusement, doucement, mais sûrement contre les citoyens paisibles, et plus que généreux de ce pays,à qui on a forcé la main. Il ne faut pas se leurrer, aujourd’hui cette mesure n’est qu’un instrument de chantage entre les mains viles de ces assassins criminels.
    Belhadj est un tunisien, un harki assassin qui a vendu son âme au diable, et qui était déterminé à mettre le pays à feu et à sang. Ayant échoué
    sa sinistre mission au prix 250 000 victimes innocentes,sacrifiées sur l’autel des bourreaux du sang, le voilà qu’il s’en va en guerre pour reconquérir l’espace qu’il lui a été interdit.
    Le plus inquiétant,c’est ce laxisme total de la part des autorités concernées. Doublement inquiétant, à a veille d’un 5eme mandat.

    73
    Anonyme
    12 juin 2018 - 15 h 47 min

    C’est les prémices du 5 eme mandat .

    48
    2
      Anonyme
      13 juin 2018 - 1 h 38 min

      Ce fameux 5ème mandat s’annonce donc… barbu et acide !

      12
    IMAZIREN
    12 juin 2018 - 15 h 39 min

    L’échéance approche à grand pas, on sort le Bourourou.

    53
    2
    farid
    12 juin 2018 - 15 h 39 min

    Algerienne en Danger.il est ou le président?il est le Ouyahiya?le Badaoui..el Hamel qui veut devenir président..ils sont ou ces moustachus?…ils sont devenus des marionnettes dans les mains des monarchies du Golf ou quoi?

    61
    3
      Anonyme
      13 juin 2018 - 1 h 56 min

      Procédons donc dans l’ordre :
      Fakhamatouhou est officiellement entrain de préparer ses instructions, selon son propre programme, dont tout le monde parle, mais que personne n’a d’ailleurs jamais lu ou même vu. Y compris Ould Abbès.
      Ouyahia est officiellement occupé à convaincre les pieds noirs pour l’aider à re-exporter notre patate nationale en Russie.
      Bedoui est entrain de soigner son image, en lorgnant discrètement le kourssi de premier ministre de fakhamatouhou.
      Le général Hamel est devenu réserviste et espère bien qu’on le remarque pour faire consensus autour de sa candidature au… 5ème mandat !
      Quant aux «moustaches», ce n’est qu’un simple accessoire pour leurrer les autres, tous les autres.

    salah
    12 juin 2018 - 15 h 29 min

    Mon post vient de confirmé ce que je vient de dire il y a peine 3h00
    Désormais le peuple a bien compris que le POUVOIR fera tout pour rester et fera tout pour détruire ce pays avec sont peuple

    POUR CEUX QUI SOUTIENNE BOUTEFLIKA UN SEUL MOT, VOUS ETES COMPLICE DE CE QUI VAS SE PASSER

    60
    4
    Anonyme
    12 juin 2018 - 15 h 22 min

    Que le premier qui ose faire çà soit arrêté et exécuté sur une place publique, ce n’est que ce traitement qui mettra fin à toutes ces dérives.

    71
    2
    Hamdane
    12 juin 2018 - 15 h 08 min

    Voilà pourquoi, malgré mon vif désir de rentrer chez moi en Algérie, et que je lis ces nouvelles, je réprime ce vœu, et fais une croix sur ce retour tant souhaité.

    60
    7
    Anonyme
    12 juin 2018 - 14 h 53 min

    Le règne de la terreur des intégristes
    des années 90 est de retour, et silence radio de la part des autorités concernées. On terrorise le peuple à la veille d’un 5eme mandat.

    69
    3
      Gatt M'digouti
      12 juin 2018 - 16 h 55 min

      Non l’ami ! la peur doit changer de camp ! personne ne va nous terroriser comme dans les années 90 ! On ne se laisserait plus égorger comme des moutons. Avis aux amateurs ! ! Leur courage n’est que dans leur lâcheté de se fondre dans une foule de haineux. Pris individuellement c’est des m….
      Le choix de mode de vie n’est pas leur monopole et s’ils veulent rejoindre les houris au paradis, qu’ils y vont les rejoindre au plus vite …
      L’ État est en train de jouer avec le feu. Si aucune mesure n’est prise et que par malheur, la peste verte passe à l’action, il va y avoir des représailles et ce qui fera le jeu de BHL, wal faham yefham.

      71
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.