L’ambassadeur de France Xavier Driencourt dédicace son livre à Alger

livre Driencourt
L’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt. New Press

L’ambassadeur de France à Alger, Xavier Driencourt, dédicacera son livre Quatre Nuances de France, quatre passions d’Algérie ce samedi à la Librairie du Tiers-Monde.

«Ce livre est le fruit de la rencontre improbable et chaleureuse de quatre hommes aux parcours singuliers. Il est original car il fait dialoguer quatre voix qui n’ont pas l’habitude de se parler : un diplomate, le journaliste de renom Rachid Arhab, Karim Bouhassoun, jeune Franco-algérien originaire des banlieues françaises, et Nacer Safer, ex-sans-papiers algérien en France. Réunis à l’initiative de Xavier Driencourt, ces quatre hommes expriment leur vision personnelle de la France et de l’Algérie et soulèvent des questions cruciales, telles que celles du vivre-ensemble républicain et de l’apport  des Français venus d´ailleurs», lit-on dans un communiqué de l’ambassade de France.

«Il y a des centaines de hauts fonctionnaires comme moi, il y a des centaines de milliers, voire des millions de double nationaux, comme Karim, des dizaines et sans doute des centaines de milliers de sans-papiers comme Nacer. Mais combien se rencontrent et ont l’occasion de parler ? (…) Parler entre nous, venant d’horizons si différents, de l’immigration, de l’intégration, de la religion et de l’islam, de la France et de son identité, de l’Algérie probablement, avec des regards si différents, était finalement une démarche citoyenne», souligne Xavier Driencourt.

«Les quatre auteurs livrent un récit personnel de leur histoire, de leur parcours et de leur relation intime et forte avec la France et l’Algérie. Chacun, à sa manière, témoigne d’une quête de fraternité, animé de la volonté de regarder vers l’avenir du vivre-ensemble, sans tourner le dos au riche passé commun tissé entre la France et l’Algérie, souvent douloureux, toujours passionné», explique le communiqué.

«A mon retour en France, quatre ans plus tard, j’ai gardé un intérêt de plus en plus personnel pour l’Algérie (…) progressivement, presque indiciblement, en quatre ans, par les rencontres, les expériences, les amitiés, les déplacements dans le pays s’est opérée en moi une sorte de mutation biologique qui a transformé mon regard de haut fonctionnaire en un regard d’homme avec ses questionnements, ses doutes et ses interrogations», souligne encore Xavier Driencourt, pour qui ce livre «est un espace de débat citoyen et une interpellation forte et sans langue de bois pour dépasser les idées reçues, construire la société de demain et raffermir les liens qui nous unissent par-delà la Méditerranée».

L. S.

Comment (12)

    ZAHIDA
    20 juin 2018 - 15 h 09 min

    …Cet « ambassadeur » pue à mille lieux à la ronde le sdece….. Il faut le surveiller de très, très prés….. Il ne m’inspire aucune confiance, pour sûre !




    13



    4
    Les Égarés
    20 juin 2018 - 6 h 27 min

    Je vois que sur le forum ça jase !..Et que très bonnes relations France Algérie gênent .certains qui aiment le Chaos !?..Ça jase mais rien de grave ….Respect Mr L’ambassadeur….




    12



    8
    Les Égarés
    20 juin 2018 - 5 h 11 min

    Étant en France depuis 1965…je peux dire que c’est un Pays formidable , ou il fait bon y vivre , aucune loi discriminatoire , au contraire !..un bon peuple Français . .J’ai la chance d’avoir deux Pays ..J’aime Algérie mon Pays ma famille..mes origines..mais J’aime aussi la France que j’estime mon deuxième Pays…j’ai besoin des deux pour mon équilibre….Respect à Mr l’Ambassadeur Mr Driancourt et son esprit d’ouverture. .




    10



    6
    Mme CH
    20 juin 2018 - 1 h 59 min

    C’est devenu à la mode tout le monde (Men habba Wa Dabba) veut écrire son livre…..après un moment , il n’y aura personne pour lire le livre de l’autre …!!

    Si BEKADDOUR MOHAMMED est-ce qu’on peut écrire: admettons qu’il s’est mis en quatre pour Le Cinquième…?

    Par ailleurs, relisez bien cette phrase entre, sur et sous les lignes: « Parler entre nous, venant d’horizons si différents, de l’immigration, de l’intégration, de la religion et de l’islam, de la France et de son identité, de l’Algérie probablement, avec des regards si différents.. » Ah! Ces diplomates, ils ne seront jamais nets…!




    4



    9
    BEKADDOUR MOHAMMED
    19 juin 2018 - 20 h 36 min

    ADDITIF : « Quatre nuances de France »… Qu’en entendre, pour un être comme moi qui ne peut acheter son livre ? Il y a prisme, donc, comme en physique, réfraction de la lumière, n’est-ce pas Monsieur l’ambassadeur, et parmi ces quatre nuances, une ne nous convient pas… Selon vous, laquelle .?




    3



    7
    Selecto
    19 juin 2018 - 20 h 16 min

    C’est le parrain de la bande des Dalton et leurs infinis mandats.
    C’est un fervent de l’ouverture des frontières avec le Maroc et un ennemi déclaré du peuple Sahraoui.




    5



    9
    Doutes et Questionnements :
    19 juin 2018 - 19 h 49 min

    Votre Excellence , Monsieur L’ambassadeur ,

    je me permets moi aussi d’avoir mes questionnements, mes doutes et mes interrogations :

    Nous , Algériens complétement Francophones et du coup Francophiles , nés juste après l’indépendance : Que pouvons nous faire afin que nous soit facilité de visiter cette forteresse qui nous a légué sa langue mais aussi que des obstacles administratifs sans lesquels nous aurions eu certainement beaucoup de plaisir à la visiter et par la même occasion rendre visite à nos familles ?

    De nos jours , cette honte appelée visa , se dresse comme le mur de Berlin du temps des deux Allemagnes , je dirais même que c’est pire , car cela est invisible …et c’est bien dommage pour les deux peuples .

    il est beaucoup plus simple d’obtenir un visa pour les USA que pour la France… ?

    Cordialement.




    6



    11
      Enya
      19 juin 2018 - 23 h 22 min

      pleure pleure ..lors de la dedicace , y a distribution de mouchoirs avec Tour Eiffel en couleurs




      4



      5
        dialectalement parlant
        20 juin 2018 - 2 h 39 min

        @Enya : je pleure la langue que notre peuple n’a pas !..




        3



        3
      Anonyme
      20 juin 2018 - 5 h 34 min

      Francophone veut dire francophile ? Ton dictionnaire pratique le saut du coq à l’âne … Ne parle que pour toi.




      6



      2
    BEKADDOUR MOHAMMED
    19 juin 2018 - 17 h 23 min

    Quel dommage, Monsieur l’ambassadeur ne sait compter que jusqu’à Quatre ! Il faut condamner l’école française ! Mais admettons qu’il s’est mis en quatre pour Le Cinq : Il comprendra, lui…




    6



    9
    yekfini
    19 juin 2018 - 16 h 18 min

    Moi marre!
    On a beau donner notre avis et alerter sur faffa, Fmi, Makhzin mais nos gros ne pensent qu’aux échéances électorales!!!
    Le Voisin nous harcèle, nous salit…et les notres répondent par lacheté et faiblesse.
    Ils n’ont jamais assez de répéter les mêmes erreurs.
    Ils vont nous ramener un entraineur Français vous allez voir…et fayoter aux religieux ignares…
    Ils ménagent le Marroq et ne disent pas clairement: NON à l’ouverture des frontieres tant que Drogue, Polisario…
    Wallah batata. Je ne donne plus mon avis la dessus. Arrivistes intéressés .




    5



    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.