Exportations hors hydrocarbures : une nouvelle aide financière pour les opérateurs économiques

Commerce Djellab
Saïd Djellab, ministre du Commerce. ©Abdenour PPAgency

Le ministère du Commerce prévoit l’octroi d’une «prime à l’exportation» aux opérateurs économiques dans le cadre des mesures de soutien aux exportations hors hydrocarbures, a indiqué, mardi à Alger, le ministre de ce département ministériel, Saïd Djellab.

Cette prime à l’exportation sera une nouvelle aide aux exportateurs, qui sera servie par le Fonds spécial pour la promotion des exportations (FSPE). Cette nouvelle aide «entre dans le cadre de la révision des modalités d’octroi des aides financières de l’Etat à travers le FSPE, et ce après évaluation globale des bilans de gestion de ce fonds durant les dernières années», a déclaré le ministre à la presse en marge d’une rencontre consacrée aux exportations.

Relevant que le système actuel d’aide accuse d’énormes lourdeurs (délai de remboursement des frais de transport…), Djellab a expliqué que le nouveau dispositif envisagerait ainsi une aide directe à destination de l’exportateur. Selon lui, le montant de cette aide de l’Etat sera défini en fonction de la quantité exportée par l’opérateur, et ce, dans l’objectif de lui permettre d’être compétitif en termes de prix, à l’instar de ce qui est pratiqué dans d’autres pays.

Par ailleurs, il a fait part de financement d’un programme de formation spécifique dédié aux métiers de l’export. Cette action découle des travaux relatifs à la révision des instruments d’encadrement et d’appui des exportations et l’engagement des actions visant l’adaptation d’un cadre institutionnel en vue de répondre aux nouvelles exigences engendrées par l’évolution économique, a-t-il ajouté. De même, le ministère du Commerce se penche actuellement sur la réalisation d’autres actions dans le but de promouvoir les exportations, notamment agricoles, a fait savoir Djellab.

Il s’agit, entre autres, de la création d’un espace consultatif, appelé Club export, permettant aux exportateurs d’exprimer leurs préoccupations d’une manière organisée. S’y ajoute l’élaboration d’un Guide pratique pour l’exportateur comportant toutes les procédures exigées pour la réalisation des opérations d’exportation. Il a également fait part de l’octroi du statut d’exportateur agréé aux exportateurs des produits agricoles, pour leur permettre de réaliser leurs opérations d’exportations dans des «conditions adéquates».

D’autre part, le ministère du Commerce travaille à moyen terme, sur le quinquennat 2019-2023, sur la détermination des axes d’une nouvelle Stratégie nationale à l’export (SNE) pour la promotion des exportations hors hydrocarbures, en collaboration avec l’ensemble des départements ministériels et organismes publics concernés et avec l’appui technique d’organisations internationales.

Relevant que les opérateurs économiques ont également été intégrés dans la préparation de cette stratégie, Djellab a assuré que son contenu, qui se concentrera, dans une première phase, sur les produits agricoles, sera dévoilé «très prochainement». Après les produits agricoles, les groupes de travail se pencheront sur les exportations des produits du secteur industriel national dans le cadre de cette même stratégie et sur le même quinquennat.

R. E.

Commentaires

    Anonyme
    6 juillet 2018 - 6 h 12 min

    ON octroie une prime aux uns et on bloque les autres .Avant de débloquer cette prime et en tant que ministre … débloque les projets de Cevital avec a la clé des milliers de postes d’emploi.Si…..




    1



    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.