L’étude des prix des véhicules fabriqués localement bientôt achevée

auto Djellab
Le prix à la sortie d'usine des voitures bientôt connu. D. R.

Le ministre du Commerce, Saïd Djellab, a indiqué, mardi à Alger, que l’étude portant sur les prix des véhicules fabriqués  localement sera bientôt achevée.

«L’étude sur les prix des véhicules est pratiquement finalisée et ses résultats seront connus dès la fin de ce travail», a indiqué le ministre à la presse en marge de sa rencontre consultative sur les exportations hors hydrocarbures.

«Nous faisons un travail approfondi. Nous sommes en train de voir avec les constructeurs qui ont beaucoup coopéré avec nous en nous donnant tous les documents nécessaires et les structures de coût», a fait savoir le ministre.

Selon lui, les services de son ministère «sont en train de travailler sur les structures de coût pour voir quel est le coût du produit, la marge qui est prise au niveau de la sortie d’usine ainsi que la marge qui est prise jusqu’au consommateur».

R. E.

Comment (3)

    abwareamanger
    4 juillet 2018 - 18 h 39 min

    c’est dingue ! le dernier petit comptable du coin arretera cette structure de prix en 10 minutes ! c’est la honte pour tout un pseudo ministère du commerce qui se fait devancer par le ministère de l’industrie qui ose s’enquérir
    des prix de revient et des prix de vente des véhicules ! Et puis l’important dans tout ça, ce n’est pas le prix sortie usine (on s’en balance!) mais plutot ce qu’il ya dedans et particulièrement la marge de ces vulcanisateurs !




    6



    2
    MELLO
    3 juillet 2018 - 18 h 10 min

    Les  » constructeurs  » automobiles sont , jusqu’à preuve du contraire, des entreprises disposant d’un organigramme, donc d’une organisation. Dans cet organigramme, il existe bien une structure de comptabilité analytique qui détient toute la décomposition des coûts pour chaque produit. Si tel est le cas, le coût de revient de chaque véhicule est bien connu dès le départ. Comment un ministre ose t il parler de la détermination des prix des véhicules qui seront bientôt disponibles ?. Cela veut dire que le client , aujoud’hui, d’après ce ministre, achète à un prix aléatoire et c’est vraiment grave. Grand pays, petit État.




    12



    2
      Gatt M'digouti
      4 juillet 2018 - 20 h 38 min

      L’analytique de l’algérien dit que ce véhicule ne doit pas dépasser un million de dinars !!!!!!




      4



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.