Benali Chérif se prononce sur la guerre au Yémen et le rapport de Horst Köhler

Yémen, Bena-1
A l'international, les positions de principe de l'Algérie ont toujours été constantes. New Press

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a rappelé les «positions constantes» de l’Algérie qui «n’a de cesse œuvré en faveur d’un règlement pacifique par le dialogue et la négociation de la crise au Yémen et son soutien aux efforts menés par l’ONU, à travers l’envoyé spécial du secrétaire général».

Abdelaziz Benali Chérif a estimé que «cette guerre n’a que trop duré» et a exprimé son «regret» et sa «consternation devant la perte de nombreuses vies humaines, notamment parmi les civils innocents et spécialement les femmes et les enfants».

Il a formé le vœu que la prochaine réunion sur le Yémen, prévue le 6 septembre 2018 à Genève, «puisse inaugurer une nouvelle ère de paix et de stabilité pour le peuple frère du Yémen».

S’agissant du briefing de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères a «positivement apprécié» la présentation par Horst Köhler de sa récente visite dans la région, laquelle présentation a été «favorablement accueillie par l’ensemble des membres du Conseil de sécurité», relève Abdelaziz Benali Chérif. Ce dernier a tenu à «réitérer le soutien de l’Algérie aux efforts de l’ONU et à Horst Köhler, en sa qualité d’envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara Occidental».

Benali Chérif a, enfin, assuré de la «disponibilité de l’Algérie à coopérer, comme elle l’a toujours fait, avec l’ONU en vue d’un règlement de la question du Sahara Occidental, conformément au droit international et aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité qui garantissent au peuple sahraoui l’exercice de son droit à l’autodétermination».

K. M.

 

Comment (6)

    Felfel Har
    11 août 2018 - 17 h 27 min

    On « déplore » timidement du côté algérien l’escalade du conflit au Yémen, mais point de condamnation formelle (aussi véhémente que celle adressée au Canada) de l’Arabie Satanique, coupable de l’assassinat d’enfants par l’aviation de la coalition pilotée par des Israéliens. On ne fait pas mieux en matière d’hypocrisie en diplomatie!

    okacha khiter
    11 août 2018 - 13 h 12 min

    la bonbonne de zem zem a le gout du sang de 29 enfants musulmans du yemen merçi aux saoudiens

    Rayah
    10 août 2018 - 14 h 35 min

    Ce n’est que du blablabla ! qui finalement ne veut rien dire. Une agression sauvage et brutale de la part de l’A.Seoudite et ses allies contre le peuple Yemeni merite une condamnation ferme et decisive de la part du gouvernement. Il n’est secret pour personne que ces cheikhs nommes , plantes par l’imperialisme americo-britannique ne servent que l’interet de leurs protecteurs et lui doivent leur survie, ils ne representent personne meme pas eux memes. Ces tristes individus vivent dans la mediocrite et l’oisivite, ils sont pires que les sinistres bachaghas Mokrani et Boualem dans notre pays. Nous connaissons la musique.

    12
    2
    MELLO
    10 août 2018 - 10 h 15 min

    Inutile de dévier de votre logique de soutien au royaume wahabite dans sa crise avec la sympathique Nation du Canada. Un pays dont la neutralite n’est plus a démontrer. Une entorse a la politique de non alignement de notre pays.

    23
    3
      Numi
      10 août 2018 - 19 h 04 min

      Un crime abominable. Beaucoup des États qui crient u crime sont complice. Le peuple yéménite meurt dans l’indifférence général.

      En ce qui concerne l’Algérie. Personne ne peut le nier. Comme je l’ai dit sur un autre article. L’Algérie ne fait pas partie de cette coalition arabe qui mène cette guerre. L’Algérie a dit NON à cette coalition, l’Algérie a mis en garde ces protagonistes dont le régime wahabite dans cette guerre, L’algerie n’a pas craché ou banie la Syrie, l’Iran et le Hezbollah ou autres…. l’Algérie est libre de ses choix. El hàmdoullilàh !

      Mais comment l’Arabie saoudite, les emirats ou autres pays peut mener ces frappes horribles, avec quelle
      Armes,…. demandez à la Grande Bretagne, les USA, la france ET LE CANADA : ils ont les factures.

      Comment les pays de la coalition
      Coalition

      4
      2
    brahma
    10 août 2018 - 6 h 15 min

    Maintenant, le mekhzene n’a plus droit a l’erreur ou aux faux fouillant, même ses attaches immédiats savent se mettre en retrait quant il devient dangereux pour leur politiques de tenter de désamorcer une vérité qui avance a grand pas grâce a un homme décidé a mettre un terme a cette colonisation qui dure.
    S’il se place en dehors de la table des négociations, le risque de se voir condamné par la communauté internationale est instantané. Pour prévenir ce changement, le mekhzene est dans l’obligation d’aider le marocain a comprendre les changements a venir pour sauver la monarchie et pour commancer, il doit arrêter ses demigrements qu,il seme a tout vent et ses interventions intempestives auprès d’une frange bien connue en Europe et ailleurs.

    8
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.