Le RND dément l’implication du chef de son groupe parlementaire dans une affaire de corruption

RND Ouyahia
Le parti d'Ahmed Ouyahia assure que le remplacement de Belabbas Belabbas est «normal et naturel». New Press

Par Hani Abdi Le Rassemblement national démocratique (RND) d’Ahmed Ouyahia dément formellement les informations selon lesquelles le chef de son groupe parlementaire a été changé à cause de son implication dans un scandale de corruption.

Dans une «précision» publiée sur sa page Facebook, le parti d’Ahmed Ouyahia assure que le remplacement de Belabbas Belabbas par Fouad Ben Merabet à la tête du groupe parlementaire est «normal et naturel».

Pour le RND, ce changement traduit la politique du parti visant à garantir l’alternance aux postes de responsabilités qui reviennent au parti. «Ce changement n’a rien à voir avec les fausses lectures et mauvaises interprétations rapportées par certains médias», assure le RND qui a rappelé que le secrétaire général du parti a relevé «l’immense travail accompli par le chef du groupe parlementaire».

Le démenti du RND intervient après les incessantes informations sur les méthodes peu orthodoxes utilisées par Belabbas Belabbas dans la redistribution des postes qui reviennent au parti dans les organisations et des organismes internationaux.

Ces interprétations ont été motivées par la succession de cette décision de remplacement à celle de la radiation définitive du sénateur de la wilaya de Tipaza, Malik Bendjouher, des rangs du parti pour avoir été au cœur d’un scandale de corruption.

Pour certains observateurs, ces deux décisions s’inscrivent dans une opération de redéploiement du secrétaire général du parti à huit mois de la présidentielle de 2019.

H. A.

Comment (7)

    Anonyme
    20 août 2018 - 11 h 27 min

    ………..assure le RND qui a rappelé que le secrétaire général du parti a relevé «l’immense travail accompli par le chef du groupe parlementaire».
    De quel immense travail accompli par le chef du groupe parlementaire parle donc l’actuel patron du RND ?
    L’Algérie était-elle au bord de la famine et «l’immense travail accompli par le chef du groupe parlementaire» l’en aurait épargnée ? Si c’est le cas qu’est ce qu’on attend pour décerner à ce sauveur de la république la plus haute distinction : la médaille El Attir ?

    Anonyme
    20 août 2018 - 8 h 06 min

    Le symbole de la dictature arabe. Jamais élu il est au pouvoir depuis les années 80

    Mus
    19 août 2018 - 21 h 40 min

    Ce pseudo parti au service de fakhamatouhou et contre le peuple ose parler d’alternance aux postes de responsabilité. C’est à son presque éternel Secrétaire général Ouyahia d’en donner l’exemple en cédant son poste usurpé à un authentique militant si tant que cela ait un sens au RND comme au FLN, deux appareils bureaucratiques au service du plus fort, pour l’instant.

    7
    2
    Cheikh kebab
    19 août 2018 - 21 h 23 min

    Ils ont abruti le peuple avec le matraquage télé sur des futilités à tel point que les citoyens sont anesthésiés ,indifférents à la politique,à l’avenir economique du pays. On n’entend que ould Abbas ouyahia parler du 5 eme 6 eme mandat,après 20 ans d’échec qui ont conduit à fabriquer la monnaie.  » le couteau est arrivé à l’os et on n’a pas de quoi payer les salaires »! Dixit ouyahia. Et àvec ça ils veulent continuer,nous mener à la ruine,et eux iront retrouveront leurs enfants en Europe.

    29
    1
    Anonym
    19 août 2018 - 18 h 50 min

    Dans lès pays ou lès peuples sont respectés le parlementaire ne se remplace pas, malheuresement dans notre pays les remplaçants ne sont pas uniquement sur le banc d’un foot balll, el wali, chef dès passeports, essinatour, el barlamani même el mir de baladiya, ya monsieur ouyahia on est entrain de bricoler, j’usqu’a quand? en 2030? nos aurons rien a vendre.

    5
    1
    MELLO
    19 août 2018 - 16 h 21 min

    Comment croire tous ces rapaces qui ne laissent que des carcasses, la ou ils passent ? Si une institution comme l’armée a été éclaboussée par cette affaire du boucher, comment une structure civile comme le RND ou le FLN ne peut pas être touchée ?

    36
    Tarass Boulba
    19 août 2018 - 16 h 19 min

    Ya dada Ahmed Ouyahia , vous êtes tous gangrénés, tous les mêmes au FLN , au RND , au TAJ, au FCE, au MPA ou à l’UGTA , tous sur la ligne de départ encore une fois pour la heurg’maa, le ventre, les poches, la part mafieuse de la rente pétrolière, mais rien comme propositions constructives pour l’avenir du pays, comme programme économique, politique ou comme projet de société !!

    29

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.