Nouria Benghabrit : «La rentrée scolaire aura lieu dans les délais fixés»

choléra scolaire
Mme Nouria Benghabrit. ©F G/PPAgency

La ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit, a écarté, lundi, la possibilité de retarder la rentrée scolaire 2018-2019 en raison de l’épidémie du choléra, affirmant qu’elle aura lieu dans les délais fixés, soit le 5 septembre à travers tout le territoire national.

Lors d’une conférence de presse à l’issue de la clôture de la conférence nationale des directeurs de wilayas de l’Education, Mme Benghabrit a précisé que les informations communiquées par les instances concernées, à leur tête le ministère de la Santé, au sujet de l’épidémie du choléra «n’exigent pas le report de la rentrée scolaire dans les wilayas touchées». «La rentrée scolaire aura lieu dans les délais fixés, soit le 5 septembre prochain», a déclaré la ministre.

Soulignant que «toutes les mesures ont été prises contre l’épidémie du choléra, non seulement au niveau des wilayas où des cas ont été enregistrés, mais dans toutes les wilayas du pays, et ce sous la supervision des ministères de l’Intérieur et de la Santé, la ministre de l’Education a indiqué que les walis «ont donné des instructions sur l’impératif d’observer les règles d’hygiène pour prévenir cette épidémie».

Rappelant les mesures prises par son département ministériel en prévision de la prochaine rentrée scolaire, la ministre a appelé les responsables locaux au respect des règles d’hygiène et les opérations d’entretien et d’assainissement des réservoirs, des citernes et des sanitaires et cantines.

Mme Benghabrit a indiqué avoir tenu, dimanche, une réunion avec les directeurs de l’Education des cinq wilayas ayant enregistré des cas de choléra (Alger, Blida, Bouira, Tipasa et Aïn Defla), ajoutant qu’elle tiendra une deuxième réunion avec les directeurs de ces wilayas pour «examiner les derniers développements et prendre les mesures préventives nécessaires».

R. N.

Comment (5)

    Zaatar
    28 août 2018 - 8 h 25 min

    Il semble évident que nos responsables ne connaissent pas du tout notre pays. Soit ils le font exprès et alors c’est un crime, soit c’est des ignares de leurs pays et c’est très grave.

    6
    5
    ATTAQUE
    28 août 2018 - 6 h 27 min

    On nous a envoyer le Choléra hors mis que nos rues sont sales c’est bien une attaque !!

    2
    5
    Anonyme
    27 août 2018 - 22 h 13 min

    L’IRRESPONSABILITÉ ABSOLUE

    J’ai l’impression que nos responsables ne savent même pas c’est quoi le choléra.

    15
    5
    Anonyme
    27 août 2018 - 22 h 06 min

    Nos responsables préfèrent exposer les élèves au danger du choléras que de retarder la rentrée scolaire.

    Quelle logique. Quelle légèreté dans les décisions.

    10
    7
    Slam
    27 août 2018 - 16 h 52 min

    Les walis «ont donné des instructions sur l’impératif d’observer les règles d’hygiène pour prévenir cette épidémie» Dixit Mme La Ministre. Cela fait donc 56 ans que les Wali s’occupent de notre hygiène ?? on voit le résultat. Messieurs les Wali, essayez juste de gérer nos villes comme vous gérez vos Résidences : un jardinier pour ramasser vos herbes mortes et arroser vos plantes, des fonctionnaires pour nettoyer votre entrée principale, des fonctionnaires pour assurer votre sécurité, un camion pour ramasser vos ordures. On vous fait cadeau de la voiture avec chauffeur , du cuisinier et …

    22
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.