Gambie-Algérie : les Verts accrochés à Banjul

Banjul, Boudjenah
Baghdad Bounedjah, l'attaquant auteur du but des Verts à Banjul. D. R.

La sélection algérienne de football version Djamel Belmadi, s’est contentée du point de match nul pour sa première sortie officielle face à son homologue gambienne (1-1) samedi soir à Banjul en match de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN-2019), groupe D.

A la faveur de ce nul pris en Gambie dans des conditions de jeu difficiles, les Verts s’emparent provisoirement de la tête du groupe D avec quatre points et une longueur d’avance sur le Bénin qui joue dimanche à Lomé contre le Togo. Le match Gambie-Algérie avait failli ne pas se jouer suite à l’envahissement du terrain par plusieurs dizaines de supporteurs, venus recevoir les premiers soins sur la main courante, après que des bousculades dans les tribunes eurent généré plusieurs blessés.

Ce match avait drainé en effet les grandes foules et le stade de Bakau a fini par s’avérer trop exigüe pour les contenir toutes, ce qui a laissé planer le doute quant au déroulement de la rencontre. Celle-ci a finalement débuté avec environ 90 minutes de retard et malgré l’importante agitation qui a précédé le coup d’envoi, les deux équipes sont très vite rentrées dans le match et se sont données coup pour coup, pratiquement dès la première minute de jeu.

L’occasion la plus franche côté algérien est survenue à la 19e, suite à un exploit individuel de Ryad Mahrez, et dont le tir à ras de terre avait frôlé le poteau. Une chaude alerte à laquelle les Scorpions n’ont pas tardé à répondre, puisque douze minutes plus tard, Sanneh a failli tromper la vigilance du gardien Raïs M’Bolhi d’une belle tête croisée (31′). Le jeu est resté ouvert et équilibré jusqu’à la fin de la première mi-temps, mais sans apporter le moindre changement au score. Les deux équipes ont donc rejoint les vestiaires sur un score vierge.

Après la pause, Les Verts ont vu leurs efforts récompensés d’entrée de jeu, car suite à un long dégagement de la défense algérienne, Baghdad Bounedjah a réussi à chiper le ballon à son vis-à-vis, avant de se jouer du reste de la défense gambienne et ouvrir le score d’un tir bien placé (47′). La joie des Algériens a été cependant de courte durée, puisque dès la remise en jeu, les Scorpions ont lancé une attaque meurtrière, grâce à laquelle ils ont égalisé. En effet, suite à un long déboulé de Lamine Jallow sur l’aile droite, le n°11, Assan Ceesay a hérité d’un centre tendu au deuxième poteau et a trompé M’Bolhi d’un tir à bout portant (1-1). Malgré ce coup du sort, les Verts ont continué à attaquer, avec l’espoir de reprendre l’avantage au score, mais sans succès. Les entrées en jeu d’Islam Slimani et Sofiane Feghouli ont certes dynamisé le jeu offensif des Verts, mais la réussite n’était pas au rendez-vous. Le score est donc resté d’un but partout, jusqu’au coup de sifflet final, mais le point récolté suffit au bonheur de la troupe à Djamel Belmadi, qui prend provisoirement la tête du Groupe (D), en attendant le déroulement du match Togo – Bénin.

Les deux premiers à l’issue des six journées inscrites au programme de cette phase de groupe se qualifieront pour la phase finale de la CAN-2019, qui se déroulera au Cameroun.

R. S.

Comment (3)

    takachouf
    9 septembre 2018 - 14 h 40 min

    comment se fait il un algerien qui est a la tete de l EN soit payer en euro et aussi 50 milles euros par mois . c quoi tout ca . comment se fait il un prof universitaire ou medecin n arrive pas a avoir un veritable salaire . il a quoi ce mec .

    3
    1
      Anonyme
      10 septembre 2018 - 6 h 17 min

      Et pourquoi acceptez-vous que l’étranger ALKASAR de la 2° division espagnole touche 60 000 euros pour des résultats catastrophiques et plus de 20 milliards d’indemnités pour un peu moins de trois ou quatre mois de « travail ». Quant au titre de l’article, il fallait l’intituler comme suit: » Gambie-Algérie : les Verts écorchés à Banjul ».

      1
      2
    LOUCIF
    9 septembre 2018 - 11 h 05 min

    Mais c’est quoi cette prétention de prétendre que l’Algérie devait gagner ??? Qu’est-ce que c’est que cette façon de faire croire que la Gambie est plus faible ! Moi je pense plutôt que l’Algérie a eu de la chance de faire match nul et de ramener un point , car les Gambiens étaient plus pragmatiques, plus engagés physiquement, plus techniciens, plus tacticiens que les algériens ! Bon à la limite on peut avancer que la pelouse n’était pas bien traitée et que çà gênait les algériens plus techniciens, mais le terrain est le même pour les deux équipes!

    L’équipe algérienne reste hélas toujours une équipe moyenne et n’a pas encore le mental pour la gagne et le combat physique sur le terrain ! Ils n’ont pas encore acquis l’esprit d’équipe. Les joueurs algériens de cette équipe attendent tranquillement qu’on leur donne le ballon dans les pieds pour se lancer dans une démonstration individuelle aveugle. Dommage aussi de s’entêter à faire jouer un Slimani qui ne pose plus de problème à aucune défense, même à celle de son club d’origine de Cheraga ! Slimani est en chute libre, un joueur dépassé et c’est dommage pour cet ancien bon avant-centre !

    8
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.