Béchar : un centre culturel dans un état désastreux abandonné par les autorités locales

Comment (2)

    Brahms
    12 septembre 2018 - 7 h 45 min

    Quand on fait un bâtiment, il faut savoir gérer derrière. Avoir un budget, faire de la gestion prévisionnelle, récolter des fonds pour continuer et améliorer les choses. Il faut aussi un budget englobant les travaux de rénovation, des produits d’entretien pour la société de ménage, il faut rémunérer en temps et en heure le personnel et non tous les 06 mois. Il y a beaucoup de contraintes. Par conséquent, si vous mettez un clown dans la gestion et bien tout va partir à volo, il prendra l’argent de la caisse, il fera des fausses factures puis laissera couler le bâtiment au fil des ans. Dans tous les cas, il faut toujours un supérieur hiérarchique qui contrôle qui fait quoi sinon, on va s’en arrêt demander au Gouvernement d’intervenir. La conscience professionnelle, le service rendu au citoyen n’est pas dans la tête de toutes les personnes d’où ces carences systématiques.

    Abdel
    10 septembre 2018 - 18 h 10 min

    Les Mosquées d’abord ! le centre culturel pourquoi faire ? La culture est morte depuis très longtemps.

    2
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.