Plusieurs blessés dans des affrontements entre les retraités de l’ANP et les forces de sécurité à Boumerdès

affrontements, Retraités ANP
Les retraités de l'ANP empêchés de rallier la capitale. D. R.

Par Hani Abdi – De violents affrontements ont eu lieu aujourd’hui entre des retraités et des invalides de l’ANP et les forces de la Gendarmerie nationale à Haouch El Makhefi, dans la wilaya de Boumerdès. Plusieurs blessés ont été signalés dans les rangs des retraités de l’ANP. 

Des images diffusées sur les réseaux sociaux par les animateurs du mouvement revendicatif de cette catégorie de retraités de l’ANP qui s’estime lésée, montrent l’ampleur de ces affrontements. Plusieurs manifestants ont été blessés à la tête, d’autres ont connu des difficultés respiratoires à cause du gaz lacrymogène utilisé par les gendarmes pour disperser les manifestants. 

Ayant voulu rejoindre la capitale pour un rassemblement devant le ministère de la Défense nationale, ces retraités de l’ANP ont été donc bloqués par les forces de la Gendarmerie nationale à Boumerdès. 

A Alger, la police a considérablement renforcé son déploiement sur les principaux axes routiers et les endroits qui pourraient servir de lieu de rassemblement. Les retraités de l’ANP réclament depuis 2011 une valorisation de leurs pensions et une meilleure prise en charge sanitaire pour ceux d’entre eux souffrant de maladies liées à leur activité au sein de l’Armée. 

Les retraités de l’ANP sont à leur troisième vaine tentative de manifester à Alger. Le ministère de la Défense nationale a récemment affirmé que les revendications de cette catégorie d’anciens contractuels de l’ANP ont été prises en charge au cas par cas. 

En janvier dernier, le MDN avait réagi aux protestations de ces retraités de l’ANP qui persistent depuis plusieurs années et gagnent en intensité ces derniers mois. «Des agissements ont été enregistrés récemment de la part d’individus s’autoproclamant des différentes catégories de retraités de l’Armée nationale populaire ayant emprunté des voies illégales pour exprimer leurs revendications, et ce avec l’intention de semer le doute et d’induire en erreur l’opinion publique en se présentant comme étant des victimes aux droits sociaux et matériels bafoués, et ayant eu recours à la rue pour imposer leur logique», avait souligné le MDN dans un communiqué par lequel il tentait de clarifier certains points relatifs aux revendications de cette catégorie d’anciens militaires.

H. A.

Comment (9)

    TRES LOGIQUE !
    25 septembre 2018 - 13 h 47 min

    Ha !! Des agens dèstabilisateurs étranger son passer par la !!!

    mouatène
    25 septembre 2018 - 13 h 15 min

    achetahh achetahh ya boumezrag, tu dois etre très content. nos pachas se sont soumis à tes désirs !!!! le résultat est flagrant !!!!

    Karim
    24 septembre 2018 - 21 h 43 min

    Après 56 ans d’indépendance, nous devons être capable de mieux fonctionner.
    Nos dirigeants doivent être plus aptes à mieux gérer notre pays et ce malgré le système économique, financier et commercial mondial mis en place de manière à pénaliser tout ce qui ne se soumet pas à lui.
    Aux vrais problèmes, vous devez trouver de vrais solutions.
    Votre fuite en avant a montré toutes ses limites, notre quotidien en est la preuve suffisante!

    awrassi
    24 septembre 2018 - 6 h 10 min

    Le MDN doir laisser ces gens s’exprimer et les confronter dans des réunions publiques … s’il dispose des (réels) arguments qu’il ne veut pas dévoiler. Tout devant le peuple, comme à Cuba.

    12
    6
    Ex terroristes
    23 septembre 2018 - 23 h 36 min

    Les ex terroristes sont protégés par ce pouvoir corrompu composé de traitres et naturalisés qui tabassent ces hommes qui ont sauvé l’Algérie.

    26
    7
    Aile brisée
    23 septembre 2018 - 22 h 29 min

    chacun veut sa part du gateau
    Nos valeureux martyrs n’ont demandé ni galons ni pension

    15
    30
      @aile brisée (pas brisée en apparence)
      23 septembre 2018 - 22 h 56 min

      Quel est votre dada, aile alerte ? Croyez-vous que ces gens n’ont de loisirs que de se faire matraquer ? Nos valeureux martyrs se sont justement sacrifiés pour la légalité, sinon pourquoi sont-ils morts selon vous ? rak kbir ahchem !

      37
      11
        Aile brisée
        23 septembre 2018 - 23 h 26 min

        je n’ai pas besoin de tes arguments …, je sais ce que je dis
        …s

        6
        27
      Farida
      24 septembre 2018 - 8 h 25 min

      Nos valeureux martyrs sont en train de se remuer dans leurs tombes dans la douleur quand ils voient comment notre cher pays et notre peuple sont devenus et sabotés par le clan des étrangers. Oui rien ne travaille pour le pays. La corruption est TOUT ce qu’ils ont introduit en Algérie depuis leur arrivée. Sinon RIEN d’autre.

      20
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.