Ouyahia : la presidentielle aura lieu dans les délais et l’APN ne sera pas dissoute»

Presidentielle
Ahmed Ouyahia. D. R.

Par Hani Abdi − Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a exclu tout report de l’élection présidentielle et démenti tous les scénarios relatifs à une éventuelle dissolution l’APN. Répondant aujourd’hui aux questions des journalistes − fort nombreuses − le premier responsable du RND a assuré qu’il n’y a pas le feu en la demeure. Ahmed Ouyahia a affirmé que la crise qui secoue l’APN concerne en premier lieu le FLN, espérant que le président de cette Assemblée fasse passer l’intérêt national sur l’intérêt personnel : «Nous attendons de Bouhadja qu’il fasse prévaloir l’intérêt général.»

Le secrétaire général du RND a précisé que la Présidence ne s’immisce pas dans ce qui se passe au sein de l’APN et qu’elle ne va pas dissoudre cette institution législative, comme certains spéculateurs ont tenté de le faire croire. Toujours avec son assurance habituelle, Ahmed Ouyahia a relevé qu’il n’y a eu aucune communication de la présidence de la République pour tenter de gérer cette crise. Pour lui, ce qui se passe à l’APN n’est pas une véritable crise et les choses finiront par rentrer dans l’ordre sans qu’il y ait d’impact négatif sur le fonctionnement de cette institution. Ouyahia a estimé que ce qui se passe au sein de l’APN est «un non-sens».

Bajolet

Interrogé sur les récentes déclarations de l’ancien directeur général de la DGSE, le français Bernard Bajolet, Ahmed Ouyahia a affirmé que ce dernier, qui a occupé le poste d’ambassadeur en Algérie durant les années 2000, a tenté de porter atteinte aux relations algéro-françaises. Mais il n’a pas réussi, a ajouté Ahmed Ouyahia qui a souligné la solidité de ces relations.

Sur le dossier des visas, Ouyahia a indiqué que les restrictions ne sont pas uniquement dirigées contre l’Algérie mais il s’agit d’une politique globale de la France. Selon lui, l’Algérie va appliquer la réciprocité dans ce dossier avec la France. «Il y a ceux qui construisent les relations algéro-françaises et il y a ceux qui les détruisent et parmi eux Bajolet», a soutenu Ahmed Ouyahia, qui a employé le proverbe selon lequel «les chiens aboient et la caravane passe».

ANP

Interrogé sur la situation interne à l’Algérie, Ahmed Ouyahia dit ne pas avoir de craintes ni de peur par rapport à l’opposition mais il avertit quant aux effets néfastes de ceux qui cherchent à atteindre le pouvoir par tous les moyens. Sur les mouvements de protestation, Ahmed Ouyahia s’est interrogé sur les actions de rue des anciens retraités et rappelés de l’ANP à la veille de chaque échéance électorale. Abordant les derniers changements au sein de l’ANP, le secrétaire général du RND les a qualifiés d’«habituels» et de «normaux». Il a assuré que ces changements n’ont absolument rien à voir avec l’affaire des 701 kg de cocaïne dont le principal accusé est l’importateur de viande bien connu Kamel Chikhi dit Le Boucher. Ouyahia a poursuivi en indiquant que l’ANP se porte bien et prête à toute intervention pour protéger le pays. Il a réitéré son appel au président Bouteflika pour poursuivre sa mission à la tête de l’Etat. Selon lui, la gestion de l’Etat a, certes, des lacunes mais ce n’est pas une raison pour dénigrer les institutions. Il a affirmé que les inondations enregistrées un peu partout dans le pays sont dues essentiellement au laisser-aller général.

H.A.

Comment (14)

    Felfel Har
    8 octobre 2018 - 15 h 31 min

    Cette photo ne vaut-elle pas mille mots? Que cherche-t-on à nous faire croire? Que notre éclairé PM est en pleine méditation pour pondre des mesures salvatrices susceptibles de nous sortir du bourbier dans lequel il nous a plongé. A moins qu’il cogite le prochain coup tordu pour s’approprier la présidence de l’APN dans l’espoir de doper ses chances d’accéder à la magistrature suprême. Peine perdue! Les apparences sont souvent trompeuses, mais nous savons qui il est et de quoi il est capable.

    Lghoul
    8 octobre 2018 - 7 h 42 min

    Avec un ton « pensif » pareil d’homme qui fait semblant de « réfléchir profondemment », qui va te croire encore ? Vous jouez votre partie de la pièce de théatre et vous partez en laissant les autres jouer leur rôle et au suivant. Qui vous croira. A quand apparaitra l’autre rigolo, ould abbas, celui qui a remplacé le drebki ? Continuez a jouer la comédie sans avoir froid aux yeux.

    Anonyme
    7 octobre 2018 - 17 h 35 min

    Seulement pour le plaisir des yeux et le ouf du trop vu, déménagez Mr. le 1er Ministre vous et vos comparses. Y’en a marre, on a envie de voir des têtes nouvelles, jeunes, brillantes, intelligentes et surtout…HONNETES.
    Vous êtes devenu fatiguant, usant, affolant, ce n’est plus marrant, c’est même dévalorisant…pour ne pas dire handicapant, que de vous voir et vous entendre à travers la presse.
    Je suis sur que même les feuilles de journaux ou vous paraissez ne supportent plus l’écriture de vos noms, vos images à la télé exaspèrent cette dernière, vos passages à la radio fait vomir le micro.
    Alors, c’est pour quand l’oxygène pour notre malheureux pays et notre belle jeunesse!

    Bahri
    7 octobre 2018 - 16 h 52 min

    Le 1er ministre se substitue au Président de la république en affirmant que l’APN ne sera pas dissoute qui reste des prérogatives du Président. L’exécutif s’immisce dans les affaires du législatif.

      Farida
      8 octobre 2018 - 8 h 57 min

      Ou est ils d’abord et que fait il ? On ne le voit plus. Peut etre que certains le voient dans leurs reves ?

    Slam
    7 octobre 2018 - 10 h 25 min

    Si Ouyahia parle avec autant d’aplomb c’est qu’il sait des choses que d’autres ne savent pas. Comme l’état de santé réel de Bouteflika, comme la ou les personnes qui parlent et agissent au nom de Bouteflika. Il y a comme une odeur de deal entre des cercles occultes autour de la carcasse du président. Chacun avance ses pions.

    5
    1
    Anonyme
    7 octobre 2018 - 3 h 58 min

    ET POURQUOI NE SERAIT ELLE PAS DISSOUTE ?? IL Y A MILLE ET UNE RAISON DE SA RADIATION LES SEULS BÉNÉFICIAIRE DE SON MAINTIENT SONT CES LOCATAIRES QUI DE LA CONSTITUTION NE CONNAISSENT QUE L IMMUNITÉ,,C EST PLUS WALT STREET DES FRAUDES CORRUPTION ESCROQUERIE BUSINESS PANAMÉENS AFFAIRISTES EN TOUT GENRE ,UNE SEULE DEVISE MAÎTRE ARGENT,,,,,,,,, SAUF PATRIOTES

    2
    1
    tergui
    7 octobre 2018 - 0 h 32 min

    au moins une.posisition franche et des reponse nette

    1
    5
    Anonyme
    6 octobre 2018 - 22 h 21 min

    C EST LA LANGUE DE BOIS HABITUELLE DEPUIS 20 ANS QUI A MENÉ L ALGÉRIE A LA FAILLITE ET VERS L INCONNU ?

    7
    2
    Chibl
    6 octobre 2018 - 21 h 25 min

    Ce type n’a honte de rien, si nous prenons comme exemple la dernière coupe d’Algerie ou tout le stade, donc 70 000 personnes qui l’insultaient de tous les noms et lui impassible.
    c’est grâce ou a cause de gens comme ca que le colonialisme est resté 132 ans chez nous.

    5
    2
    Tredouane
    6 octobre 2018 - 18 h 13 min

    Mr ,qui spécule ,concernant l’A.P.N à mon bon sens c’est une crise qui doit être géré selon les lois et règlements qui régissent cette Institution,dans le cas contraire je vous rappel que seul Mr le Président de la République peut intervenir de par la loi,et non pas en s’immiscent pour vous reprendre;vous qualifier les relation Algero-francaise de solide ,moi je vous demande pour qui,par les chiffres svp éclairez nous merci,nous parlons des dossiers qui doivent être ouvert pour les 132 ans de criminalités abjecte contre des populations civiles que la démence coloniale qualifier d’indigènes,et vous de visas,construire des relations de coopérations avec les États dans le respect de chacun , mais nous attendons un signe de bonne fois francais un signe de repentance pour le tord causer,le préjudice porter aux populations civiles;Mr c’est l’Histoire notre digne Histoire et nous n’avons pas honte mais qui ce sen morveux se mouche.
    L’A.N.P digne descendant de L’A.L.N pour ne pas trop écrire.

    7
    2
    DYHIA-DZ
    6 octobre 2018 - 15 h 25 min

    Un vendeur du néant et du charabia. Un diagnostic = 0
    Ce n’est jamais leur faute. C’est la faute au maktoub et au général ( peuple).

    12
    3
    Karamazov
    6 octobre 2018 - 15 h 02 min

    Vouala pour le diagnostic clinique ! Si le patient est malade c’est parce qu’il est hypocondriaque et de surcroit négligent. Quant à ceux qui regardent ils ne sont que médisants . Tous les plans tirés sur la comète ne valent que dalle. Les orfraies n’ont jamais arrêté la caravane , tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes .
    Notre Ouyaya est rassurant, même Panglos: Grand philosophe et professeur de métaphysico-théologo-cosmolo-nigologie, n’eût fait mieux face à Candide. Quoi que Notre Ouyaya n’est qu’expert en nigologie.

    Wi nigologie pour ne pas dire les choses autrement.

    20
    2
      Zaatar
      6 octobre 2018 - 20 h 31 min

      A ne pas en douter l’ami karamazov. Tout va pour le mieux. Si rien ne va c’est que tout va bien. Du moment que H’mida tient bien le crayon mais pourquoi se faire du soucis.

      6
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.