Gaz industriels : Sonatrach signe deux contrats d’investissement de 100 millions Usd avec l’Américain, Air Products

Air Products, Ould-Kaddour

Deux contrats d’investissement d’une valeur totale de 100 millions de dollars ont été signés lundi à Alger entre Sonatrach, et Air Products (Etats-Unis), leader mondial dans les gaz industriels, a annoncé le groupe Sonatrach dans un communiqué.

Ces deux projets seront réalisés par la société Helios, l’entreprise en partenariat mixte entre Sonatrach et Air Products, et porteront sur la connexion de l’unité de production de l’hélium aux complexes de GNL1Z et GNL3Z à Arzew, et sur la réalisation de deux unités de séparation d’air pour la production de l’azote, de l’oxygène et de l’argon à Haoud Berkaoui et Arzew, a précisé la même source.

L’ensemble de cette production en Azote, Oxygène et Argon sera mis à disposition de COGIZ, filiale à 100% de Sonatrach pour sa commercialisation et distribution sur le marché local ou maghrébin, a noté le communiqué.

Ces projets permettront de renforcer la position de l’Algérie comme un producteur de référence à un niveau international de l’hélium, et d’offrir, sur le marché algérien, de l’azote à des prix compétitifs tout en réduisant les importations de l’argon. Ils contribuent également à créer des nouveaux postes d’emploi dans le sud du pays comme dans le nord. «Ces projets de production des gaz industriels avec un partenaire de renommée internationale s’inscrivent dans notre stratégie de diversification des activités de Sonatrach et qui permettront de mieux valoriser nos ressources et de sécuriser nos besoins en gaz industriels à des coûts compétitifs», a déclaré le Pdg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould-Kaddour, à l’issue de la cérémonie de signature de ces nouveaux contrats.

Pour sa part, le vice-président d’Air Products chargé des marchés d’Europe du Sud et Maghreb, Ahmed Hababou, a exprimé sa grande satisfaction quant à la réalisation de ces deux projets d’investissement avec Sonatrach. «Nous sommes très heureux de réaliser ses investissements conjointement avec Sonatrach et de bâtir sur le succès de notre partenariat mixte via la compagnie Helios», a-t-il enchaîné. Ces deux projets, a-t-il poursuivi, montrent l’engagement d’Air Products dans l’accompagnement de Sonatrach dans la réalisation de son plan stratégique SH2030 et également la volonté de continuer à investir en Algérie pour rendre le marché des gaz industriels plus compétitif et améliorer le service aux clients , a conclu le communiqué.

R. E.

Comment (9)

    Anonyme Utile
    4 novembre 2018 - 17 h 18 min

    L’entreprise Américaine Air Product spécialisée dans les gaz industriels, notamment, est une entreprise très sérieuse, qui dispose d’une technologie de pointe la plus avancée au monde en la matière, et je parle en connaissance de cause. Air Product possède le summum de la technologie et l’expertise.
    Air Product est un partenaire très sérieux qui peut véritablement aider notre pays dans plusieurs domaines vitaux, y compris les exportations agricoles en inertant très efficacement, d’une manière saine et écologique, permettant à nos produits agricoles sensibles d’être exporter partout dans le monde sans être endommagées ou avariées et ceci pour une durée assez longue, leur permettant une présence plus longue que d’habitude sur les marchés (grandes surfaces etc…).

    Le partenariat gagnant-gagnant avec Air Product permettra à notre pays d’optimiser la production des gisements existants de pétrole et de gaz et d’exploiter encore les anciens gisements qui ont été fermés en les siphonnant jusqu’à la dernière gouttes, sans oublier l’exploitation offshore.

    Dans le domaine pharmaceutique, agro-alimentaire et industriel, l’apport d’Air Product sera vraiment décisif.

    Le choix du partenaire Air Product par Sonatrach est un choix intelligent, vraiment gagnant-gagnant que j’approuve. Je leur dit sincèrement bonne chance.

    1
    12
      Anonyme
      5 novembre 2018 - 5 h 36 min

      Il ne faut pas rêver.

      18
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 5 h 39 min

    À quoi sert la clause d’urgence, ya si Kaddour

    12
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 7 h 10 min

    CHAKIB + Kaddour = même gourou

    Il faut lire le livre de Hocine Malti. « Histoire Secrète du Pétrole Algérien » de Hocine Malti.
    âme sensible s’abstenir.

    23
    Anonyme
    31 octobre 2018 - 14 h 20 min

    Signe signe signe, tu es chez le garage de Kaddour sans toit ni porte.

    32
    FELLAG
    30 octobre 2018 - 6 h 09 min

    Les garants de la république bananière;ont eux leurs dus;reste nos tuteurs ça sera pour bientot;tot ou tard nous payerons très chèrement le silence de nos garants Américains et tuteurs Français,le cinquième mandat de notre Pharaon d’Oujda ça va nous couté très très cher,mais comme c’est le peuple Algérien qui règle la facture,si comme toujours ce n’est pas grave

    5
    2
    Amazighkan
    29 octobre 2018 - 22 h 45 min

    Il faudrait que les responsables de SH pensent aussi au transfert de technologie et ne pas se contenter d’acheter des usines clé en mains. La Chine a exigé de la France un transfert de technologie dans ses contrats d’achat du tgv et même pour l’airbus, je crois que c’est l’exemple à suivre si l’on veut industrialiser le pays. Nos ingénieurs, techniciens, chercheurs ont du pain sur la planche pourvu qu’on leur fasse confiance et qu’on leur offre de meilleurs conditions pour exercer leurs talents.

    9
    3
    Tredouane
    29 octobre 2018 - 22 h 03 min

    Nous avons du retard,mais nous avons du potentiel,je pense que nous devons pensez plus grands,la stagnation n’est pas due à l’Europe mais l’ancien envahisseur.

    11
    4
    Seul les intérêts de l'Algérie doivent comptés.
    29 octobre 2018 - 21 h 00 min

    EXCELLENT.
    Il faut DIVERSIFIER nos partenariats industriels , commerciaux et autres secteurs.
    Regarder ailleurs que l’Europe.
    Ne mettons JAMAIS tous nos oeufs dans le même panier.
    L’Europe nous a amené à la stagnation à l’immobilisme le statuquo.
    Si ce n’est pas à l’indigénaria tiers mondiste.
    PAS DE SENTIMENTS ET D’ÉMOTION S’AGISSANT NOS INTÉRÊTS AU SENS TRÈS LARGE DU MOT.

    14
    5

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.