IDE : l’Algérie parmi les 15 pays les plus attractifs d’Afrique

IDE
L'Algérie compte sur les IDE pour l'exploitation des mines d'or. D. R.

Par Hani Abdi − L’Algérie figure parmi les 15 pays africains qui attirent le plus d’investissements étrangers. Selon un classement établi par le cabinet international d’audit, de conseil et de transactions économiques Ernst & Young (EY), l’Algérie est à la neuvième position, suivie de la Côte d’Ivoire, de l’Ouganda, du Zimbabwe, du Rwanda, du Mozambique et de la Zambie. En tête, on trouve l’Afrique du Sud, qui capte le gros des IDE sur le continent africain. Les IDE captés par l’Algérie en 2017 ont augmenté de 2% par rapport à 2016. L’augmentation de ces IDE est essentiellement due à la politique encourageant la production en Algérie dans le but de réduire considérablement la facture des importations qui a atteint des seuils astronomiques. Produire localement pour substituer aux importations a accéléré le rythme d’implantation d’usine de production dans divers secteurs d’activités, allant de l’agroalimentaire à la sidérurgie en passant par l’automobile. Entre 2016 et 2017, plusieurs nouveaux projets d’investissements notamment dans l’automobile ont été lancés. Il y a lieu de citer par exemple celui de Volkswagen, réalisé en partenariat avec le groupe algérien Sovac. Tout récemment, c’est Sonatrach qui a conclu un accord − un milliard d’euros − pour la réalisation d’un important projet d’investissement dans la pétrochimie avec le groupe français Total. D’autres projets ont été lancés notamment dans le secteur minier, avec des groupes étrangers.

Il faut souligner que le gouvernement a été contraint de revoir sa politique d’investissement, suite à la chute durable des prix de l’or noir qui a sérieusement affecté la trésorerie de l’Etat. Dans un premier temps, l’Algérie vise donc à diminuer les importations à travers l’augmentation de la production locale dans divers domaines. Comme deuxième objectif, l’Algérie vise à exporter sa surproduction afin de diversifier ses rentrées en devises. D’ailleurs, plusieurs groupes et entreprises nationales commencent à exporter. Certes, pour le moment, elles exportent de petites quantités. Mais selon les spécialistes, les exportations hors d’hydrocarbures vont considérablement augmenter durant les prochaines années. Aussi, l’Algérie cherche actuellement à valoriser ses ressources minières, en intensifiant avec des partenaires étrangers l’exploration des mines de l’extrême sud du pays qui regorgeraient d’or et de diamants rares.

H. A.  

Comment (12)

    Anonyme
    30 octobre 2018 - 19 h 47 min

    Et nous on paye des cabinets de consulting à Fafa pour espérer développer le tourisme…en Algérie! QUELLE NAÏVETÉ !
    Depuis le temps que nos Ministres s’entêtent à supplier les entreprises Française d’investir chez nous… quelle honte !
    Croyez vous un seul instant que Fafa veuille nous aider à nous développer (gagnant-gagnant), elle qui préfère se placer dans son Palais de riads de vacances Makhzaouis?
    Qui de l’Espagne, la France, le Maroc ennemi, la Tunisie (faqou)… souhaiterait voir le tourisme Algérien se développer, hein?
    Accrochez vous à la Chine et la Russie pour l’avenir du pays avant qu’il ne soit trop tard. Vous êtes en train de les rapprocher du voisin : réveillons-nous !
    « Vos biens en France resteraient intacts ».

    2
    7
    Robin des Bois
    29 octobre 2018 - 22 h 12 min

    Personne n’est immortel je voulait dire implicitement qu’il y a forcément une relève et des hommes qui auraient pu relever le défi du développement du pays comme ton pseudo l’indique les neurones c’est fait pour ca

    6
    2
    Robin des Bois
    29 octobre 2018 - 20 h 45 min

    en 1970 feu Boumediene disait qu’on atteindrait le niveau de l’Espagne a l’horizon des années 80 on attends toujours

    14
    3
      Fais appel à tes neurones
      29 octobre 2018 - 21 h 08 min

      @ : Robin Des Bois
      29 octobre 2018 – 20 h 45 min
      Si il ne l’avait pas tuer assassiné car ces ambitions dérangeaient l’europe.
      Nous serions quasiment indépendant des importations.
      Tu sais tout ça, mais tu fais semblant de l’ignorez.

      8
      11
    Anonyme
    29 octobre 2018 - 15 h 40 min

    Classement par rapport au nombre de projets annoncés par chaque pays en 2017

    .

    7
    5
    Anonyme
    29 octobre 2018 - 15 h 06 min

    Il ne faut pas qu’elle attire les peuples qui migrent

    9
    8
    Anonyme
    29 octobre 2018 - 14 h 54 min

    Encore une blague de mauvais gout !

    21
    5
    Anonyme
    29 octobre 2018 - 14 h 54 min

    On peut beaucoup mieux faire, tant qu’on n’est pas dans le 1er trio c’est que quelque chose bloque quelque part.

    14
    7
    toto
    29 octobre 2018 - 14 h 26 min

    Vous citez les pays suivants quels sont les 8 premiers du classement ?

    30
    3
      Anonyme
      29 octobre 2018 - 16 h 59 min

      il y’a surement le maroc parmi les 8 premiers c’est pour ça loooooooool

      35
      4
        Le Français
        29 octobre 2018 - 17 h 18 min

        Le Maroc devrait (selon le classement) dépasser l’Afrique du Sud à égalité pour l’instant.

        26
        4
          Les liens
          29 octobre 2018 - 19 h 26 min

          Les liens quand ont avance un fait en donner la source il me semble que vous mélanger tout et n’importe quoi ..le Nigeria 2 derrière l’Afrique du sud 1 ère par PIB des pays

          12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.