Radia Fertoul (EN Dames) : «Notre objectif, le deuxième tour»

Radia Fertoul
Pour Radia Fertoul «l'objectif est de se qualifier au deuxième tour». D. R.

La sélection algérienne (seniors/dames) de football disputera la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN-2018 au Ghana) avec «l’objectif de se qualifier au deuxième tour» a annoncé mercredi à Alger la coach Radia Fertoul.

«La sélection nationale a atteint la phase finale de la CAN à quatre reprises, mais elle n’a jamais réussi à sortir de la phase des poules. Donc, si au Ghana, nous parvenons à passer au deuxième tour, ce sera déjà une grande première», a estimé l’ancienne internationale, en conférence de presse, au Centre technique national de Sidi-Moussa.

Fertoul a reconnu que «la tâche s’annonce ardue», surtout que l’Algérie a été versée dans le groupe «A», qui comporte également le pays organisateur (Ghana), le Cameroun (vice-champion) et le Mali, mais elle a assuré avoir l’intention de «faire le maximum» et jouer ses chances «à fond» pour atteindre l’objectif escompté.

«Nous avons eu la chance de croiser la totalité de nos futurs adversaires, ce qui représente un atout non négligeable, car cela nous procure une idée relativement précise sur la manière de jouer de chacun d’entre eux» a-t-elle indiqué, ajoutant avoir l’intention de «procéder match par match», en ciblant «le meilleur résultat possible» à chaque nouvelle sortie.

Nommée à la tête de la sélection nationale le 30 septembre dernier, en remplacement d’Azzedine Chih, la nouvelle coach nationale n’a disposé que d’un mois pour préparer cette CAN. Mais elle estime avoir «travaillé suffisamment, pour faire progresser le groupe» et lui permettre d’atteindre éventuellement l’objectif qu’il vise.

«J’ai pris mes fonctions le 30 septembre et j’ai commencé le travail par une évaluation générale dès le lendemain, 1e octobre. Mon premier constat a été un important déficit physique chez les joueuses. Ce qui était quelque part logique, du fait qu’elles étaient pratiquement à l’arrêt depuis le mois de juin. J’ai donc commencé par un premier stage à Tikjda, pour combler ce déficit physique. Après quoi, nous avons pu consacrer le stage suivant au travail technico-tactique» a-t-elle commencé par rappeler.

«Pour le troisième stage, et grâce à l’étroite implication de la FAF, nous avons bénéficié d’un premier stage précompétitif au Maroc, pendant lequel nous avons disputé deux matchs amicaux. C’était une expérience très enrichissante, que nous espérons peaufiner lors du dernier regroupement que nous effectuerons à partir du 5 novembre à Abidjan» a-t-elle encore souhaité.

La Coupe d’Afrique des nations 2018 est prévue du 17 novembre au 1e décembre au Ghana. Outre l’Algérie, le Cameroun, le mali et le pays organisateur qui forment le groupe «A», quatre autres nations animeront cette phase finale de l’épreuve. Il s’agit du Nigeria (tenant du titre), l’Afrique du Sud, la Zambie et le Kenya. Ce dernier a été repêché suite à la disqualification de la Guinée équatoriale.

Les Algériennes s’étaient qualifiées pour la phase finale de cette CAN-2018 en dominant l’Ethiopie en aller et retour (3-1, 3-2) pendant la phase de qualifications.

Les trois premiers à l’issue de la CAN-2018 se qualifieront pour la prochaine Coupe du Monde, prévue en 2019, en France.

R. S.

 

 

 

 

 

 

 

Comment (7)

    ripper
    3 novembre 2018 - 4 h 17 min

    Pour une fois qu’on possède des éléments de qualité voilà que les défaitistes pointent le nez. J’ai vu jouer l’excellente Assia Sidhoum et d’autres petites jeunes œuvrant à Montréal, un régal pour les yeux.
    Bien que ce n’est pas facile avec nos cerveaux ankylosés, Bonne chance pour la nouvelle coach et l’EN.

    Le lion berbère
    2 novembre 2018 - 15 h 45 min

    Pauvre Algérie ça fait mal de voire ça.

      anonyme
      2 novembre 2018 - 16 h 00 min

      Ca fait mal de voir quoi??? Une algerienne portant le foulard ou une gente feminime prete a defendre cranement son pays dans un tournoi international? Soit plus clair oh toi le lion de l’atlas.

    Eviter le foulard mettez une casquette
    1 novembre 2018 - 18 h 43 min

    Une casquette cache les cheveux 💇 et c’est plus sport

    10
    Anonyme
    1 novembre 2018 - 18 h 41 min

    Cette « sportive » n’a aucune motivation, de l’opportunisme avec ses cheveux cachés s’affiche, ce genre de personne leurs places sont ailleurs pas dans les compétitions sportives même en pays africains, sa tenue n’est pas algérienne.

    Kahina-DZ
    1 novembre 2018 - 8 h 02 min

    Ton objectif c’est le deuxième tour ??.La loi du minimum…service min!! Aucune ambition…
    YA OUKHTI, tu n’as aucun objectif…Ton objectif est d’aller faire du tourisme au GHANA.
    Si c’est juste pour le 2eme tour, il vaut mieux ne pas bouger de l’Algérie, pour nous épargner des humiliations…RAS LE BOL DES DÉFAITES.

    11
    Khaled
    31 octobre 2018 - 23 h 25 min

    Belle image de qui est devenue la femme algérienne, et c’est même devenue une référence et une image de fabrique.
    Faute de savoir vivre, on préfère s’inventer une vie artificiel pour mériter une autre vie après notre trépas,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.