USMA – JSK reporté comme «exigé» par Mellal

USMA - JSK
USMA-JSK n'aura pas lieu mardi comme souhaité par Mellal. D. R.

USMA – JSK, fixé initialement au mardi 6 novembre au stade Omar-Hamadi (17h45), comptant pour la 13e journée du championnat de Ligue 1 Mobilis de football, est reporté à une date ultérieure, a annoncé lundi soir la Ligue de football professionnel (LFP) sur son site officiel.

«La rencontre USM Alger – JS Kabylie a été reportée à une date ultérieure. La date sera communiquée dans les prochains jours. La LFP a pris cette décision en toute responsabilité dans le but d’apaiser les esprits et de baisser la tension entretenue et amplifiée autour de ce match. Pour éviter tout dérapage, la LFP a préféré annuler le match à la date indiquée précédemment», a affirmé la LFP dans un communiqué, tout en ajoutant que «cette décision a été prise dans l’intérêt général».

Ce report intervient trois jours après la décision prise par le président de la JSK Chérif Mellal de boycotter ce match, pour contester les dernières modifications apportées par la LFP au niveau du calendrier du championnat.

Ce match qui devait se jouer initialement lundi 5 novembre, a été décalé de 24 heures, ce qui n’a pas été apprécié par Mellal. Ce dernier a critiqué violemment le président de la LFP Abdelkrim Medouar.

Chérif Mellal a été convoqué «pour la prochaine séance de la commission de discipline prévue le 12 novembre 2018 à 11h pour ses déclarations publiques en violation de l’obligation de réserve, et outrage et atteinte à la dignité et à l’honneur d’un membre de la Ligue professionnelle», a annoncé la LFP lundi soir dans un communiqué.

R. S.

Comment (21)

    Anonyme
    8 novembre 2018 - 15 h 14 min

    Les clubs des frustrés, des rejetés, des marginalisés, des révoltés des complots, des magouilles,
    Et de l’exclusion tout court viennent de remporter une première manche
    Contre les clubs des bourgeois, des protégés, des privilégiés, et des rentiers opportunistes affairistes
    Ces derniers de véritables charges, et gouffres financiers pour le pays, et pour le sport algérien
    N’ont rien apporté comme plus value , et où une valeur ajoutée à l’économie du pays, et au sport algérien
    (que des éliminations à l’échelle africaine, et cerise au gateau,…..des sanctions couteuses, en plus ?!,…)

    Larnaque
    7 novembre 2018 - 15 h 58 min

    « USMA – JSK, fixé initialement au mardi 6 novembre au stade Omar-Hamadi …:. Faux! La rencontre a été fixée INITIALEMENT au lundi 5 novembre. C’est par décision unilatérale du seul Medouar que ladite rencontre a été décalée au mardi 6 novembre sans justification aucune à ce jour. Le président de la JSK était dans son droit de refuser de jouer le mardi puisque le président Medouar n’avait aucune raison valable pour décaler la rencontre. D’autant plus que Medouar n’a fait qu’à sa tête sans même consulter les autres membres de la ligue qui sont là pour la décoration. Ce faisant, Mellal a rendu service au football algérien en dénonçant les magouilles des trabendistes qui le tiennent en otage. Si avec tout ce qui arrive (gel des activités des autres membres de la ligue), Medouar ne démissionne pas c’est que: yakfa nif yakfa oughenth idriman!

    7
    1
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 9 h 05 min

    @ anonyme4h26′: justement parceque Mellal est responsable d’un trés grand club de l’Algerie ,il doit faire trés attention à ne pas semer les graines de la division en dénonçant toutes les malversations qu’il constate,il doit respecter plus qu’un autre les institutions de l’Algerie.

    2
    8
      MELLO
      7 novembre 2018 - 19 h 31 min

      Respecter les institutions ? De quelles institutions ,celles qui foutent la zizanie dans le foot. Il est plus qu’indispensable de dénoncer tout ce qui fonctionne mal.
      Mellal l’à bien fait, la preuve des membres de la LFP ont gelé leurs activités.

      6
      1
    Anonyme
    7 novembre 2018 - 4 h 26 min

    Et oui, Mellal a le grand tort d’être le manager d’un club d’une certaine région. Si ce n’était pas le cas, tous les algériens le soutiendraient dans ses dénonciations du caractère maffieux des instances dirigeantes du foot algérien. Mais comme il est de la mauvaise région…..il est coupable d’avance.

    10
    5
      Abou tamtam
      7 novembre 2018 - 8 h 25 min

      Une certaine région très pernicieuse qui n’hésite pas à faire dans le chantage sécuritaire à peine voilé comme ce fût le cas de l’ancien président qui était à la une des journaux régionaux le buteur et compétition tous les jours. Franchement et sans aucun parti pris, est-ce que mellal le débarqué d’Allemagne est le président qu’il faut à la jsk ou à beni douala?

      3
      6
        MELLO
        7 novembre 2018 - 19 h 44 min

        Pour le moment, la JSK qu’il préside n’à perdu aucun match. Mellal à compris et bien compris que la JSK n’est pas un simple club de football. Quant à Béni Douala ,c’est un réservoir pour cette JSK.

        5
        2
          Abou tamtam
          8 novembre 2018 - 11 h 31 min

          Mello, tu es vraiment à féliciter pour ta franchise car effectivement, « bugs bunny a bien compris ( on a du être patient avec lui pour qu’il comprenne tellement il parait GAGA)que la JSK n’est pas un simple club de football. Mais un parti politique comme reconnu par Idir dans les années 1990. Comme quoi, bugs et ses acolytes sont en retard d’une guerre.

          1
          3
          MELLO
          8 novembre 2018 - 21 h 08 min

          About tamtam, une sonorité imaginative d’un rejet sans appel de tout ce qui est JS KABYLIE. « Le droit d’avoir des droits » n’est il pas issu de cette Kabylie ? Non, les dessins animés ne sont pas du tout nos forts et MELLAL l’a bien compris, il ne fait pas dans le doublage de voix comme certains.

    MELLO
    6 novembre 2018 - 20 h 16 min

    Et voilà que pour avoir secoué le cocotier , Mellal se retrouve au banc des accusés. Heureusement qu’il existe des plateaux de télévision pour permettre à un grand nombre d’avoir un jugement sur ce président hors pair. Mellal n’à fait que défendre les intérêts de son club, à savoir la JSK. Lui le grand manager et son entraineur Frank Dumas savent ce qu’est la préparation d’un match et connaissent les exigences du professionnalisme, mais certains veulent ,par leur ignorance, continuer à évoluer dans ce marasme de report en report. Il y avait d’abord l’affaire du match MCA -JSS que Kaci Said ne voulait pas jouer ,et voilà que Medouar a fait tout pour se plier à la demande pour reporter toute une journée du championnat. Puis vint ce match USMA -JSK programmé initialement au Lundi ,mais Serrar, lors d’un dîner privé avec ce Medouar à pu lui arracher un report de 24 h ,car il avait trois joueurs blessés. Mellal ,en HOMME libre, ne pouvait pas se laisser marcher sur les pieds ,réagit à ce cinéma. Il avait menacé de ne pas jouer ,et s’il avait tord , les responsables de la ligue n’avaient qu’à defalquer 3 points à la JSK. Mais ils savent qu’ils avaient tord ,d’ailleurs un des membres de la LFP a démissionné . Merci MELLAL d’avoir dénoncé tous ces vautours qui ne roulent que pour leur panse.

    15
    8
    Mouloudeen
    6 novembre 2018 - 17 h 28 min

    Le fiasco du Mandat de Zetchi a commencé quand il n’a pas eu le courage de refuser a Mellal de recevoir le Mouloudia a Constantine sachant que ca allait déboucher sur une Fitna programmée et meme le deces de 3 personnes et d’autres qui sont handicapés a vie.
    Je suis certain qu’avec un Raouraoua aussi dictateur qu’il puisse etre selon les mauvaises langues, il aurait géré cette question autrement et on ne serait pas en train de voir aujourd’hui comment ce Mellal est en train de défier toutes les Insttitutions de la République pour des considérations que tout le monde devine.

    10
    13
    Abou tamtam
    6 novembre 2018 - 15 h 59 min

    Les français se sentent tellement bien en kabylie qu’ils pensent même être chez eux. D’où l’intervention un petit chouia osée de l’entraîneur français des gardiens de but de la jsk qui a dit, je cite: » j’ai travaillé un peu partout en afrique mais je n’ai jamais vu une mascarade pareille ». Re d’où, sa convocation par la commission de discipline s’impose pour qu’il comprenne que les Algériens ne sont pas francophiles.

    11
    13
    reda
    6 novembre 2018 - 15 h 16 min

    Logiquement C Medouar qui doit passer en conseil de discipline , puis que c Mellal qui a eu gain de cause cela veut dire qu’il n’avait pas tort , donc c medouar qui doit être sanctionné ,

    17
    9
    Ouahid
    6 novembre 2018 - 13 h 39 min

    Comme tout voyou qui se respecte Mellal a compris comment fonctionne le systeme corrumpu de la Faf pour le faire miner de l’interieur selon la theorie des voyous du Mak.

    15
    18
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 9 h 41 min

    Si mellal continue sur sa lancée il va prendre la place d’un certain M’heni

    19
    19
      Anonyme
      6 novembre 2018 - 22 h 29 min

      @Anonyme. Mellal n’a pas pu renverser Medouar et donc il va renverser Ferhat Mehenni et prendre sa place ? lol

      7
      6
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 8 h 11 min

    Mellal ne doit le report du match qu’à la situation sécuritaire du pays qui fait front à plusieurs menaces extérieures et intérieures pour vouloir en ajouter une dans région qui ne demande que çà, pour PLAIRE. Maintenant, nous attendons les réaction de HAMMAR, SERRAR et MEDOUAR qui ont été traités de mafieux, corrompus et autres joyeusetés par bugs bunny.

    18
    17
    jughurta
    6 novembre 2018 - 5 h 16 min

    Re AP Il serait judicieux de mettre un article sur le fait que ce n’ est pas mellal qui a gagné un quelconque bras de fer mais que la situation s’ est tellement crispée qu’ il a fallut que les autorités publiques s’ en mêle afin de résoudre un problème entre enfant du pays car il est du rôle de l’ autorité publique d’ apaiser les tensions social. Il faut mettre un article avec pour titre par exemple  » va t’ il falloir que les autorités publiques rattrapent toujours les erreurs des responsables sportifs ? » Il faut que les algériens ressentent et comprennent qu’ il y a eu un bras de fer dans le milieu sportif au sein de la FAF du à des incompétences et que les autorités publiques ont du être dans l’ obligation d’ intervenir et de s’ en mêler dû à un manque de compétences pedagogique de la FAF ( sans toutefois invectiver de trop zetchi). Il faut que les Algériens arrivent à séparer la FAF de l’ autorité publique et leur faire comprendre que l’ autorité publique intervient uniquement quand les responsables à des postes bien inferieur la FAF en l’ occurence, font des bêtises ou des erreurs. C’ est très important car on fait d’ une pierre deux coups, on enlève le fait que mellal est gagné un bras de fer et de deux on démontrent que les autorités publiques ne font pas de distinction avec les algeriens qu’ ils soient Kabyles ou autre de manière à démontrer que le problème venait de plus bas (la FAF) mais que le solutionneur est l’ autorité publique qui est plus haute que la FAF et qui a entendu le malaise. Dire aussi que les autorités publique pensaient que la FAF était apte à gérer ces problèmes sans qu’ ils aient besoin d’ intervenir mais que ça devenait trop tensionnel au point ou ils ont décider d’ intervenir. C’ est très important car il ne faut pas qu’ ils pensent qu’ il suffit de se dresser et de s’ entêter pour s’ affirmer et avoir gain de cause, non, c’ est l’ etat qui à suivi ce malaise et que par pédagogie le grand père donne toujours à son petit fils avant son fils ( petit fils = club, fils = FAF) et que, dans l’ incapacité des responsable de la FAF à régler ce problème, les autorités supérieur ont donné raison et ont privilégié le club ( peuple, chaab) à la FAF. Je me répète par soucis de compréhension.J’ aime la JSK de mes tripes j’ aime beaucoup mellal aussi mais je peux comprendre le coup à l’ orgueil que vous pouvez avoir, c’ est pour cela que j’ ai réfléchi et trouvé cette solution. Il faut que très vite les sites internet relais votre article. Un petit rappel du ministre des sports sous forme de  » tirage d’ oreil » ( sans abus) si je puis dire pour faire rappeler à la FAF qu’ est là pour les clubs et non le contraire. Salam azoul fellawen.

    11
    13
      Anonyme
      6 novembre 2018 - 8 h 53 min

      vous êtes à côté de la plaque monsieur. Si M. le ministre des sports représente les pouvoirs publics (l’autorité), alors ces derniers sont loin de se soucier de la cohésion sociale ou d’un quelconque esprit de justice ou d’équité, bien au contraire. Ils utilisent l’influence qu’exerce leur poste (ministre ou autre) pour satisfaire les demandes de leurs amis.

      11
      15
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 2 h 26 min

    On te donne raison mais tu passes quand même en commission de discipline?

    17
    5
    Larnaque
    6 novembre 2018 - 1 h 39 min

    « Ce match qui devait se jouer initialement lundi 5 novembre, a été décalé de 24 heures … » Mr Médouar devrait justifier la raison de ce report. Pourquoi reporter uniquement le match usma-jsk et non cabb-ess et/ou nahd-om? Mais comme il s’agit d’une ligue bananière, soi-disant professionnelle, le président n’en fait qu’à sa tête et les ouailles sont tenus de s’exécuter sans discussion. Les députés ont bien cadenassé les porte de l’APN, non? Mr Médouar, ex député, a donc aussi le DROIT de s’amuser et arranger par la même quelques proches. Comme l’a si bien chanté feu Brassens: les copains d’abord! Et … au diable la jsk et son président.

    19
    16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.