Tayeb Louh : garantir les droits et libertés, principale motivation des réformes du système législatif

réformes, Tayeb-Louh

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, a souligné, lundi à Oran, que les réformes du système législatif visent à garantir les libertés et les droits. «L’adaptation du système législatif se poursuit pour construire un Etat de droit et des institutions sur la base de la Loi, ce qui nécessite la consécration d’une culture dans ce sens dans la société», a déclaré le ministre en marge de l’inauguration du nouveau siège de la Cour d’Oran.

«Porter atteinte aux droit et liberté de l’autre n’est pas acceptable», a souligné Tayeb Louh, faisant allusion, entre autres, à l’interdiction à certains de voyager à l’étranger. A ce sujet, il a rappelé que le président de la République a interdit ce genre de pratiques en introduisant une réforme au Code des procédures pénales stipulant «que personne ne peut être empêché de voyager à l’étranger, sauf s’il y a un ordre de la justice».

Abordant les dispositions du tribunal criminel, le ministre a rappelé que des réformes profondes ont été également introduites, soulignant qu’une condamnation peut faire l’objet d’un appel sur demande de la défense et des juristes. Lors d’une rencontre avec la société civile, Tayeb Louh a mis en garde contre «les plans de destruction» dictés de l’étranger sous couvert de la démocratie, citant l’exemple de la situation dans certains pays arabes qui vivaient dans la sécurité et la stabilité.

«Nous vivons aujourd’hui en sécurité et dans la stabilité à la faveur de la réconciliation nationale», a-t-il déclaré, valorisant les réalisations du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, dans tous les domaines et à tous les niveaux depuis son premier mandat.

Les programmes de développement initiés par le président de la République ont induit un ensemble de priorités et d’objectifs, notamment ceux de réaliser un développement social équitable, a-t-il ajouté.

Tayeb Louh a rappelé, au passage, la décision du président de la République au sujet de la Loi de finances 2016 qui stipulait des taxes sur des documents dont la carte d’identité nationale et le passeport portant sur leur annulation pour ne pas affecter le citoyen, en concrétisation du principe de développement social équitable.

Par ailleurs, le ministre a indiqué qu’Oran a bénéficié, au titre du programme quinquennal en cours, de grands projets réalisés et dont certains sont en cours, à l’instar de la station de dessalement de l’eau de mer de Mers El Hadjadj, d’un programme de 180 000 logements, d’un stade olympique de 40 000 places, d’un village méditerranéen, d’une gare routière, du projet d’extension de l’aéroport «Ahmed-Benbella», de 170 groupes touristiques, d’une aciérie à Bethioua, de deux usines de montage de véhicules et autres infrastructures devant impulser le développement dans la région.

Pour sa part, le Wali d’Oran, Mouloud Cherifi, a estimé que nul ne peut ignorer ce qu’a apporté le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, «Homme de la réconciliation d’hier et Homme de la construction aujourd’hui et de la sécurité de demain».

Un représentant de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) a rendu, à cette occasion, un hommage au président de la République dans un message de la société civile appelant à la continuité.

R. N.

Comment (23)

    Anonyme
    7 novembre 2018 - 20 h 20 min

    La langue de bois massif.

    Anonyme
    6 novembre 2018 - 23 h 02 min

    Les lois du tailleur. Que des mirages.
    Pauvre peuple sans lois qui le protègent

    Farida
    6 novembre 2018 - 22 h 21 min

    Ayez HONTE ! Ne nous prenez pas pour des imbeciles. Arretez votre theatre. Arretez vos mensonges. Vous emprisonnez les innocents et vous liberez ou ignorez les vrais criminels. La justice vous appartient mais les choses changent.

    Lghoul
    6 novembre 2018 - 18 h 18 min

    Quels droits et quelles libertés quand la justice est privatisée ?
    C’est clair et simple: La justice protège les chanceux du système pour n’importe quel crime commis (que fait la justice sur les affaires khelil, ghoul, bedjaoui, bouchouareb et ses comptes panama, les têtes de liste du fils d’ould abbas, etc.) et punit ceux et celles qui ne font pas parti du système même sans évidence. Une simple question: Pourquoi 5 généraux « condamnés » sont soudain libres et que des journalistes, des écrivains sont toujours en prison pour quelque chose qu’ils n’ont jamais compris ? Alors c’est quoi une telle justice ?

    Le Ministère de la Justice ...
    6 novembre 2018 - 18 h 02 min

    est encore tout neuf. Il n’a jamais servi. Pourtant ce ne sont pas les affaires qui ont manqué : Autoroute est-ouest, Naïma Salhi, khelil, Saîdani etc… etc… etc…
    Mais, il préfère viser haut, très haut, tout en haut, au dessus des lois !

    Anonyme
    6 novembre 2018 - 16 h 41 min

    Ali Belhadj et ses copains peuvent voyager librement

    Anonyme
    6 novembre 2018 - 16 h 39 min

    La liberté des sectes, on en veut pas

    10
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 15 h 25 min

    Aucun résultat sur le terrain , c’est devenu pire.

    10
    Vector
    6 novembre 2018 - 11 h 01 min

    Tout les hypocrites commentateurs qui soutiennent l’état de droit et la démocratie mais qui crachent sur les droits de l’homme !
    Si vous êtes juste, il faut dépénaliser les LGBT et autoriser le blasphème !
    Libéraliser l’avortement et la liberté de culte ! Autoriser la vente d’alcool et de porcs !
    La démocratie et l’état de droit ne m’intéresse pas si c’est pour obéir à des millions de zombies hypnotisé par l’islamisme les TV qatari et saoudienne !

    13
    9
    Vangelis
    6 novembre 2018 - 10 h 51 min

    Toujours des fadaises. Les libertés sont inscrites mais pas autorisées. L’essentiel pour eux est Fakhamatouhoum a fait ceci, fakhamatouhoum a fait cela, fakhamatouhoum doit continuer à se sacrifier …. il n’y a pas un jour, un discours ou une information qui ne parle pas de fakhamatouhoum. Le Négus doit se retourner dans sa tombe de voir un successeur qu’il n’avait pas prévu.

    Tête froide et en ne se fatiguant même pas à réfléchir, le bilan du concerné est nul de chez les nuls.

    Tout le monde voit et sent dans sa propre vie quotidienne que le train train n’a pas changé. Le monde avance, l’Algérie stagne dans un fauteuil à roulettes présenté comme le sauveur du pays.

    Tous ces gens qui vantent les mérites de leur fakhamatouhoum avouent eux-mêmes via leurs appels que le concerné a échoué puisqu’il y a beaucoup de choses à faire.

    Alors si 1000 milliards de $ n’y ont pas suffit alors qu’il était en bon état, où trouver 1000 autres alors qu’il est en piteux état ?

    10
    1
    Vérité
    6 novembre 2018 - 10 h 16 min

    Comment osé s’adresser a quarante millions de victimes d’injustice,de Hogra,de mépris,par une personne censée représentée la loi et les devoirs, comment osé défendre le bilan d’une personne,qui à légaliser la corruption et emprisonné des journalistes et libéré les corrompus et les voyous, où sont ils les mille milliards volatilisé, affaires chakib, affaires ghoul, affaires Haddad, affaires Bouchouareb, affaires Saidani, affaires enfants d’ould Abbes, affaires Sonatrch 1-2-3-4-5 toujours en instance, l’unique pays où monde avec deux présidents assemblée, président conseil constitutionnel absent et sourds,de quelle république vous parlez, Bananiere Oui autre NON

    13
    1
    La part du lion
    6 novembre 2018 - 10 h 15 min

    Justice apres-coup

    1
    1
    Algérienne
    6 novembre 2018 - 8 h 21 min

    C’est intrigant, car ça coïncide avec la libération des 3 généraux.
    Si je comprends bien, ces généraux qui attendent leur jugement peuvent sortir du pays comme ça leur chante.
    Des lois pour l’entourage. et pi si tou.

    54
    1
    DZAIR+
    6 novembre 2018 - 5 h 57 min

    Monsieur Rouh,le porte parole du clan d’Oujda s’adresse aux prisonniers d’une prison à ciel ouvert;pour les exploits réalisés par ses chefs Bouteflika;une justice aux enchères;baisse des prix d’achat de sièges a l’Assemblée Populaire et aussi au Sénat;deux présidents à l’APN;bientot deux présidents aux sénat et aussi deux présidents de la république;les journalistes ne pourront plus critiqués notre clan;les généraux aussi;invention de nouvelles urnes caméléons les plus performante ou monde des républiques bananière; tout baigne pour renouvelé la confiance de nos prisonniers à leur chef;que garde notre président le plus longtemps possible;jusqu’au ou tous nos prisonniers rejoindre l’autre rive Amène

    18
    1
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 4 h 38 min

    LOUH se transforme et joue le rôle du ministre de l’intérieur.
    Aucun respect de la hiérarchie.
    KHALOUTA À L’ALGÉRIENNE

    15
    Chakib
    6 novembre 2018 - 4 h 28 min

    l’Algérie est le seul pays au monde où les escrocs sont protégés par ta justice .
    Va chanter ta chanson ailleurs.

    12
    1
    MOHAMMED BEKADDOUR
    6 novembre 2018 - 4 h 10 min

    Ce que dit ce ministre, ce qu’en cite l’article, mérite respect, car le bateau Jazaïr se trouve dans une mer vaste, trop vaste et dangereuse que les microcéphales volubiles sous estiment. Il sait qu’il y a des injustices, il sait ce qui se passe, tout ce qui se passe, mais il nous dit : Tel est le cap, il y aura ce fameux « Etat de droit », qui mettra au pas tous les tordus actuels, simples citoyens ou fonctionnaires privilégiés, et tous les autres qui ne savent vers où ils finiront, ils finiront dans un état de droit, un vrai. Car l’histoire de ce Bateau est presque une légende, vu ce que fut « L’Algérie française », vues aussi ses histoires antérieures, les microcéphales, les incultes ne savent pas !

    2
    4
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 2 h 25 min

    OÙ est la JUSTICE
    COMMENT COMBATTEZ VOUS L’INJUSTICE

    16
    1
    Larnaque
    6 novembre 2018 - 1 h 47 min

    « Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, a souligné, lundi à Oran, que les réformes du système législatif visent à garantir les libertés et les droits. » Les libertés et les droits de qui? Certainement pas de Abou Semar et son collègue Marouane, Kamal Bouakaz, Fodil Dob et les journalistes et autres blogueurs qui croupissent en prison depuis des mois sans procès. Les cinq généraux majors quant à eux ont eu droit à la liberté provisoire après à peine 15 jours de prison … dorée. Et dire qu’il y a un journaliste qui croupit en prison, sans procès, depuis plus de 500 jours. Tout ça grâce à qui?

      Gatt M'digouti
      6 novembre 2018 - 8 h 55 min

      Tout ça grâce à qui?
      Grace a fakhamatouhou akrama Allah wedjhahou !
      le timonier du radeau en détresse, le phare éclairant, le guide omniprésent !

    DYHIA-DZ
    6 novembre 2018 - 1 h 20 min

     »…«Porter atteinte aux droit et liberté de l’autre n’est pas acceptable», a souligné Tayeb Louh, faisant allusion, entre autres, à l’interdiction à certains de voyager à l’étranger. »

    Désolée, mais je ne suis pas d’accord avec vous…ET tout Algérien qui aime son pays sera de mon avis.

    Si le voyageur est un traitre corrompus qui porte atteinte à la sécurité de l’Algérie, il est du devoir des services de sécurité de lui interdire de voyager à l’étranger. Tous les pays fonctionnent ainsi.
    Autrement , l’Algérie perdra son statut d’ÉTAT est deviendra le garage de Ssi Kaddour.

    41
    1
    Comme il a dit lui
    6 novembre 2018 - 1 h 19 min

    «L’adaptation du système législatif se poursuit pour construire un Etat de droit et des institutions sur la base de la Loi, ce qui nécessite la consécration d’une culture dans ce sens dans la société»

    La réponse vient de son chef qui a ordonné à la justice de libérer des généraux, si ce n’est pas un état de droit ça alors c’est quoi?

    15
    1
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 1 h 13 min

    NON NON, ça sent du sur mesure. Rien ne changera, quel malheur. Bye Eldjazair.
    Des lois pour vous et vos copains.
    Les autres 40 millions qui ne peuvent voyager, ils demandent de la justice sociale. Ils veulent que les corrompus soit jugés. Il faut que les lois soient au service des citoyens et non pas des corrompus.
    Rien ne changera

    34

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.