Le RND répond aux attaques de Tayeb Louh contre Ahmed Ouyahia

Le Rassemblement national démocratique (RND) répond aux attaques de Tayeb Louh contre Ahmed Ouyahia. Dans un communiqué rendu public sur la page officielle du parti, le parti d’Ouyahia dit apporter des précisions et rétablir des vérités.

«Certaines voix s’en sont prises encore une fois au secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, en invoquant pour la énième fois le dossier des cadres incarcérés dans les années 1990. En raison des interprétations qui ont été faites de ces déclarations qui ne cachent pas leurs véritables intentions, nous rappelons à l’opinion publique certaines vérités», écrit le RND, affirmant que «Ouyahia n’était pas ministre de la Justice quand ces cadres, des centaines et non pas des milliers, ont été incarcérés. L’accusation selon laquelle il avait emprisonné des cadres est infondée et une atteinte au corps indépendant des magistrat».

Le RND poursuit en soulignant que «lorsque Ahmed Ouyahia a pris le portefeuille de la Justice, il a œuvré par deux mesures à renforcer l’indépendance de la justice». La première mesure était une instruction interdisant au ministère de la Justice de s’immiscer dans le travail des tribunaux et aux magistrats de demander des orientations au ministère dans l’accomplissement de leur mission. Le RND assure que le suivi de cette instruction a été d’une grande rigueur. Sa non-application a coûté à certains cadres du ministère leur poste.

La deuxième mesure était un amendement du Code pénal interdisant toute poursuite judiciaire contre un cadre dirigeant sans une plainte préalable de l’entreprise concernée afin d’éviter tout abus. Cet amendement a été annulé plus tard et n’a été rétabli que sur décision du président Bouteflika en 2016. Louh reprochait à son Premier ministre des manquements graves, dont celui de n’avoir pas su appliquer les directives du président de la République concernant «les règles d’équité qui fondent la politique de l’Etat».

Malicieusement, le ministre de la Justice rappelait à Ouyahia le désaveu qu’il avait essuyé en 2017, en rendant hommage à la perspicacité du chef de l’Etat pour avoir décidé, en 2017, d’annuler les nouvelles taxes instituées par le gouvernement, dans le cadre de la loi de finances sur les documents biométriques.

La réponse du RND confirme donc l’existence de véritables divisions et tensions au sommet du pouvoir. Car Tayeb Louh n’est pas le genre à s’en prendre de son propre chef à des membres du gouvernement ou encore au Premier ministre. Dans sa réponse, le RND a bien parlé d’«intentions cachées». Lesquelles ?

On le saura bientôt !

H. A.

Comment (22)

    Anonyme
    9 novembre 2018 - 10 h 06 min

    Luttes entre rentiers, courtisans, clients, grands opportunistes, et serviteurs zélés, alignés à la bourgeoisie
    Compradore, et parasitaire, des importations de tout, et des services divers du secteur bureaucratique
    Tertiaire non rentable, et non productif, et des spéculateurs de l’informel qui s’enrichit sans, en contre partie
    D’une production de richesses réelle pour le pays
    Luttes entre clans affairistes, démagogues, populistes, et protégés pour le pouvoir, et ses privilèges
    Pour leur progéniture, et pour la rente pétrolière
    (formés à l’étranger, et placés leur progéniture à Sonatrach-Sonelgaz,…)
    Ils sont unis contre le peuple marginalisé, et contre les faibles classes démunies

    Lghoul
    7 novembre 2018 - 12 h 55 min

    Pendant que vous chassiez le savoir et tous ceux qui voudraient travailler et créer des emplois en Algérie, Macron inaugure aujourd’hui, avec Rebrab, une usine au nord de la France, une usine qui créera 1000 emplois pour les français, sur le sol français alors qu’on ce monsieur est chassé sur son sol algérien tout en caressant tous les brigands analphabètes dans le sens du poil car le bien-être des algériens est votre dernier soucis. Pendant ce temps, vous jouez aux pîtres entre vous comme un cinéma devant les yeux de 40 millions d’algériens sans avoir un gramme de honte. Pendant ce temps, la seule chose que vous tient a coeur et qui est super urgente pour notre économie et notre jeunesses est d’offrir une cruche a une gravure. L’idôlatrie… J’ai HONTE de partager le même pays avec des gens pareils.

    9
    1
    Abou Stroff
    7 novembre 2018 - 12 h 48 min

    « Le RND répond aux attaques de Tayeb Louh contre Ahmed Ouyahia » titre H. A..
    et pendant que ouyahia et louh se crêpent le chignon, les algériens lambda, obnubilés par ce combat de ……………… poules, oublient qu’ils sont dirigés par un légume.
    au fait, ne peut on pas avancer que ce crêpage de chignon et d’autres diversions (du genre les interventions du clown appelé ould machin, entre autres) permettent de donner l’impression que « là-haut » ça bouge alors que tout est pétrifié et que la pourriture suinte de partout?
    PS: gardons nous d’être pessimiste. en effet, si nous acceptons l’idée que « la pourriture est le laboratoire de la vie » alors, la m…. dans laquelle nous pataugeons nous poussera à sortir de notre état végétatif.

    Cheikh Hamdane
    7 novembre 2018 - 9 h 30 min

    C’est pour quand la pendaison à la Place des martyrs du Boucher et ses complices. Donnez nous cette preuve que vous combattaient vraiment le Fassad et que la justice est indépendante..
    De grâce ne nous entraînaient pas dans vos faux différends pour occuper l’opinion publique en cette periode fragile.

    13
    PIXEL+
    7 novembre 2018 - 7 h 38 min

    En république d’Oujda le Ministre critique ouvertement son chef,sans être ni viré,ni sanctionné, première mondiale des républiques Bannière, malgré le soutien au chef de plusieurs journaux …, rien à faire contre le Pharaon d’Oujda il est protégé par les Zaouia et les hors la loi

    30
    1
    Kahina-DZ
    6 novembre 2018 - 23 h 17 min

    M. Louh,

    Le peuple est plus intéressé d’avoir des nouvelles du BOUCHER et ses ramifications
    Une confrontation pour pointer les corrompus de la SONATRACH vous aurait inscrit dans histoire de la justice Algérienne.
    Vous n’avez même pas bougé quand l’APN a été cadenassée…
    Le peuple est fatigué des déclarations qui ternissent l’image de l’Algérie.
    Comment peut-on demander aux fonctionnaires de respecter les lois, alors que vous venez de donner un mauvais exemple en attaquant votre supérieur.
    Que reste t-il de notre Algérie.

    56
    4
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 23 h 00 min

    On aurait aimé une réponse directe et plus ciblée. Il faut appeler le chat par son nom.
    Cessons ce cache cache.
    Louh parle au nom de qui. SVP ne nous dites pas que c’est au nom du président Bouteflika car ça ne passe plus.

    29
      Brahim
      7 novembre 2018 - 11 h 44 min

      Oui,il parle au nom de Bouteflika,mais lequel?

      15
      1
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 22 h 20 min

    las repliques du limogeage de Said Bouhadja par le tandem ould abbas-Ouyahia et qui n’a pas ete du gout de Louh, Ouyahia sur la selette???

    Gatt M'digouti
    6 novembre 2018 - 21 h 12 min

    Si on passait le RND au détecteur de mensonges, il y aura une super méga nova qui détruirait l’univers !

    12
    12
      Territoire des alger Roi et alger Rien
      7 novembre 2018 - 17 h 05 min

      Le RND est le fruit d’une injustice ils doivent profiter et se tairent pendant que le peuple dort encore.

      3
      1
    Karamazov
    6 novembre 2018 - 20 h 08 min

    C’est ce qu’on appelle un échange d’amabilités. Louh a joué au billard à trois bandes sans viser Ouyaya tout en sachant qu’il n’y avait que lui qui serait touché. Et Ouyaya , mine de rien , ne lui a répondu que dans le cas ou ce serait lui qui a tiré.
    .
    Et nous on n’a qu’à faire comme si on n’a rien entendu.

    14
    1
    MELLO
    6 novembre 2018 - 19 h 09 min

    A la lecture de cet article, certains passages me semblent aussi laminaires que le papier à chiquer. En Algérie, ils ont l’art de noyer le poisson dans l’eau. Pourquoi tout au long de ce message le RND ne cite pas le nom du mis en cause : Tayeb Louh. Cet art reste une pratique courante de nous autres , c’est ce qui nous retient scotcher sur nous mêmes sans pouvoir aller de l’avant.
    Politiquement, des gestes et des écrits qui trahissent une dissension au sein d’un pouvoir sans pouvoir se hisser au niveau de cette dénomination : République Algérienne Démocratique et Populaire léguée par tous ces martyrs de la Révolution.

    11
    1
    Nationfirst
    6 novembre 2018 - 17 h 35 min

    Le forcing médiatique pour blanchir Ouyahia n’aboutira à rien.
    Ouyahia est aussi l’homme du système. Il est impopulaire et ce n’est pas AP ou TSA qui lui achèteront une nouvelle virginité.
    C’est un politicard de la pire espèce

    38
    6
    Lghoul
    6 novembre 2018 - 17 h 10 min

    C’est vraiment a tomber et mourir de rire ! Quel cinéma ! Quel théatre ! Continuez a « faire semblant » zaama ils se « battent » ! yakhi yaakhi ! Car nous sommes des ignards et des idiots. Continuez a nous prendre pour des moutons prêts a être conduits a l’abattoire les yeux férmés.
    Quand tout le monde SAIT que les décisions sur respirer et ne pas respirer sont prises par une personne et une seule et que seule cette personne donne des ordres pour autoriser a dire « salam aliloum » ou « bye bye » ou « wash bik ya kho », comment ces commis, ces fidèles de cette personne puisse dévier d’un angle de 1 micon de degré ? Comment des commis de la même personne puissent OSER se chamailler devant tout le monde et devant les journaux ? C’est une révolte ou quoi, c’est « du jamais vu » diront les naifs et les endormis ? Ah je sais: Est ce que par hasard ould abbas est en forme ces jours ci ? Se sent il fatigué vu sa jeunesse très avancée de bientôt 85 ans ? Sinon c’est que chacun a un rôle a jouer et chacun a son tour dans cette série comique qui ne veut plus se terminer. Enfoncez nous encore dans le ridicule. Et tout cela pour faire passer inaperçu quelqu’un qui ne peut ni parler, ni marcher et ni comprendre ce qui se trame autour de lui pour ainsi continuer votre travail de rapaces et de locustes sur tout ce qui reste encore debout dans ce pays. L’histoire vous enregistrera comme étant les plus grands maniganceurs que l’humanité ait connue. Votre vie même n’est qu’un stratagème, une ruse.

    33
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 17 h 03 min

    Louh doit s’occuper de Chakib et les 40 voleurs

    44
    3
    elhadj
    6 novembre 2018 - 16 h 38 min

    un combat de joutes oratoires sans aucun intérêt public si ce n est le fait que cela donne une image sur le fait le pays n est pas effectivement bien géré et livre a lui même en l absence criarde du président de la république affecté depuis des années d une maladie invalidante qui ne lui permet pas de suivre, coordonner, remettre en ordre,tenir les réunions périodiques avec les membres de son gouvernement,donner des orientations, suivre l évolution des affaires et de s adresser de vive voix au peuple.il semble que des luttes en haut lieu ne cessent de prendre de l ampleur pour le prochain scrutin.en tout état de cause,les attaques verbales des uns et des autres ajoutées aux affaires scabreuses de corruption, d enrichissement illicite nous dit on donne une très mauvaise image du pays et affectent en effet notre amour propre d algériens. vivement le renouvellement générationnel lors de la prochaine élection pour redorer le blason de notre pays.

    17
    1
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 16 h 34 min

    Un ministre qui attaque ouvertement son supérieur
    Ce qui prouve que le vrai chef de Louh n’est pas Ouyahia.
    Un président absent, tout le monde est devenu président

    54
      Anonyme
      6 novembre 2018 - 18 h 54 min

      En somme, le gouvernement ressemble à s’y méprendre à l’armée mexicaine, dans cette armée il n’y avait pas de véritable dirigeant mais nombreux d’entre eux avaient un grade mais aucun d’eux n’était capable de prendre les bonnes décisions.

      64
    Rayés Al Bahriya
    6 novembre 2018 - 16 h 32 min

    Où étiez vous Ya Si Louh…quand le déluge islamiste terroriste des p.fis et GIA allait engloutir l’Algérie bateau et peuple….?
    Où étiez vous Ya Si…Louh ? On sais très bien où vous étiez tapis, sous votre tapis rouge …sans doute, cachant votre tête des foudres qui s’abataient sur notre pays en douleur et en deuil…pour ses fils assassinés par les hordes que vous protégez bien sure depuis 1999….
    Humiliant le courage et l’abnégation de nos patriotes républicains et les forces de sécurité nationale et nos soldats valeureux de notre ANP.

    Aujourd’hui au moment où le premier ministre rencontrait son homologue italien pour inviter notre pays au sommet de Palerme pour aider l’Europe et la Libye à sortir du guêpier terroriste planifié par la France et le sionisme, vous, vous mettez en grain de sable pour torpiller le plan …pour qui ? À la solde de qui ? Vous êtes sûrement au fait de votre mission en vue de rendre service à ces mêmes officines du trouble et du jeux perfide.
    Jouez jouez la perfide Albion.
    Nous on sait pour qui vous êtes le grand…serviteur, elle est là, elle se reconnaît d’elle même.
    Que Dieu, te jugera pour tes coups bas….
    En tout cas , la france vous dicte tout , cher pupitreur, scribe brouillard….!…
    Si fahem yefhem…

    22
    5
    Le SULTAN
    6 novembre 2018 - 16 h 21 min

    Une réponse très Molle et incomplète, dans une vraie République,un de vous deux doit démissionné, mais comme c’est du cinéma continuer à se moquer du peuple Algérien, jamais de feux sans fumée, comme l’un,comme l’autre vous avez sali l’image de la Nation,et c’est la faute d’un peuple soumis et corrupteurs

    27
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 15 h 27 min

    Louh et sa justice ?
    Si le président était en bonne santé, Louh n’aurait jamais osé provoquer cette khalouta

    46
    9

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.