Une délégation du FFS à Laghouat pour exiger la libération de son cadre fédéral

FFS Front
Le FFS se solidarise avec El-Hachemi Litim. New Press

Par Hani Abid Une importante délégation du Front des forces socialistes (FFS), composée de membres de l’instance présidentielle, du secrétariat national et des parlementaires, se déplacera, demain mercredi, à Hassi R’mel, dans la wilaya de Laghouat, pour rencontrer des syndicalistes et des militants associatifs et se solidariser avec «le camarade El-Hachemi Litim, arrêté arbitrairement et poursuivi pour ses activités associatives et syndicales».

El-Hachemi Litim a été condamné par la cour de cette wilaya à une année de prison ferme pour incitation aux troubles à l’ordre public. Le FFS a vivement condamné cette incarcération et exigé sa libération immédiate. En plus d’être responsable fédéral du FFS, El-Hachemi Litim est un militant des droits de l’Homme très actif à Laghouat.

Le FFS a jugé inadmissible la persistance du harcèlement judiciaire et de l’injustice qui s’abat sur les militants des droits de l’Homme et sur les militants associatifs. «Ces poursuites judiciaires sont une énième atteinte à la liberté d’expression et à la liberté d’exercice associatif et syndical», a affirmé ce parti qui annonce qu’il dépêchera une délégation de la direction nationale et des avocats pour assister au procès.

Le FFS a réitéré ses principes fondamentaux de solidarité à tous les mouvements pacifiques qui défendent la dignité des Algériens. Le FFS décide d’apporter son soutien à tous les syndicalistes persécutés. La même délégation du parti se rendra jeudi à El-Mgheier, dans la wilaya d’El-Oued, pour une rencontre avec les élus et le mouvement associatif.

Le plus vieux parti affirme que «ces rencontres s’inscrivent dans le cadre des sorties des parlementaires du FFS à travers les différentes wilayas pour rencontrer les citoyens, être à leur écoute et se solidariser avec les syndicalistes, les militants des droits de l’Homme, les militants victimes d’harcèlements et de poursuites judiciaires d’une manière abusive».

H. A.

Commentaires

    MELLO
    6 novembre 2018 - 19 h 35 min

    Le FFS condamné pour la énième fois l’arrestation de l’un de ses militants. Ce pouvoir n’à qu’une visée c’est de bâillonner toute voix discordante qui veut s’exprimer. Une lutte sans relâche depuis des décennies entre les militants des droits de l’homme et ce pouvoir sans âme. Mais le FFS , pour la mémoire de Da El Hocine, ne lâchera pas ce combat pour la liberté et la démocratie.

    4
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.