Le directeur central de la sécurité de l’armée confirmé dans son poste

armée
Opération "rajeunissement" au sein de l'armée. New Press

Par Houari A. – Le nouveau directeur central de la sécurité de l’armée (DCSA) a été confirmé dans son poste, a appris Algeriepatriotique de sources informée. Le général Sid-Ali Benzemirli a été désigné à ce poste en remplacement de son prédécesseur, dont la mission n’a pas duré plus de trois mois.

Cette nouvelle désignation – après le limogeage de l’ancien patron de la DCSA et d’un conseiller au niveau du ministère de la Défense nationale – intervient au moment où les autorités judiciaires ont décidé de restituer leurs passeports aux trois commandants de Région militaire qui avaient été placés sous mandat de dépôt avant d’être libérés sur ordre du président de la République. L’interdiction de quitter le territoire national a également été levée, a appris Algeriepatriotique de sources sûres.

La Direction centrale de la sécurité de l’armée relevait de l’ancien Département du renseignement et de la sécurité (DRS) dirigé alors par le général de corps d’armée Mohamed Mediène, dit Toufik. Mais cette instance, dont la mission se limite à la sécurité de l’armée, a été placée sous le commandement du chef d’état-major de l’ANP dans le cadre de la dernière restructuration des services de renseignement décidée par le président Bouteflika, qui a réactivé un ancien texte datant de l’époque de Chadli Bendjedid, mais dont l’application avait été reportée aux calendes grecques.

D’autres changements au sein de l’institution militaire pourraient intervenir dans les semaines et les mois à venir. Le président de la République semble, en effet, appliquer une feuille de route qui s’inscrit dans la durée et qui vise, in fine, à injecter du sang neuf dans les corps constitués dans la perspective des élections de 2019 dont on ne sait pas si Abdelaziz Bouteflika s’y présentera ou non.

H. A.

Comment (7)

    marri
    16 novembre 2018 - 10 h 10 min

    Abou srtoff, n’ayez crainte, nos ennemis et même nos amis savent ce que nous avons dans notre assiette, ce que nous lisons, ce que nous disons et même ce que nous pensons. Alors pas de paranoïa inutile.

    CHAOUI-BAHBOUH
    16 novembre 2018 - 8 h 52 min

    Tout ce remue ménage, dans les institutions de l’Etat démontre très bien la panique et chaos qui règnent dans cette République bananière au service du Clan de la Mafia, toute la presse et nos vaillants journalistes colportent de fausses informations, sans se concentrer sur le réel et quotidien. Ils attribuent toutes les bonnes choses à ce « FAKHAMATOUH », qu’alors le pauvre, il ne sait même pas sur qu’elle planète, où il se trouve, ils jouent avec sa personnalité, comme un jouet pour se distraire et tromper d’avantage le peuple, ce peuple, qu’ils ont descendus en enfer, humilié, travestie et devenu une risée de par le monde, qu’elle différence y-a-t_il entre Homo 6 et Fakhamatouh, aucune, tous les deux l’Homo 6 entre les mains des Français et le roi sans trône Fakhamatouh ter, Ils « Le Clan » l’utilisent pour piller, voler, et transférer les milliards hors du pays via la France, rien n’est éternel, combien de dictateurs, (de Potentats),  » personne qui exerce de façon totalitaire le pouvoir dont elle s’est emparée. .Homme qui possède un pouvoir excessif et absolu et qui en use tyranniquement. par procuration à des Mercenaires grassement payés, le cauchemars n’est pas pré de finir, avec cette espèce de dictateurs assimilés à la France et aux Occidentaux, une très bonne fin d’année aux pauvres citoyens, qui vivent dans la misère et l’impécuniosité totale de survivre dignement. Cordialement: aux vrais Algérien qui n’ont rien à se reprocher en cette fin d’année et les cauchemars continue sur tous les plans sociaux !!!

    TÂTONNER
    16 novembre 2018 - 0 h 41 min

    LES SANG-NEUFS NE DOIVENT PAS AVOIR DE PASSEPORT NI QUITTER LE PAYS MÊME S’IL FAUT LES PAYER CHER, LES LOGER, LES GÂTER…
    Vérifier si les biens possédés avant et après quelques années sont justifiés.L’entourage aussi. Même à l’étranger.
    Enfin leur donner couverture et carte blanche contre les mafias…REUSSITE GARANTIE.

    Barak
    15 novembre 2018 - 19 h 49 min

    le sang neuf dans toutes les institutions mise en application la decision de 2012 tab djanena

    1
    2
    Abou Stroff
    15 novembre 2018 - 15 h 12 min

    je trouve tout à fait regrettable que AP ou un quelconque moyen de communication algérien se mette à « disserter » sur nos « services » et sur ceux qui en ont la charge.
    je pense qu’il n’y a pas lieu d’informer nos ennemis sur nos « services » et encore moins sur ceux qui les dirigent

    18
    9
      Tredouane
      15 novembre 2018 - 19 h 17 min

      Excusez moi,mais,j’attire votre attention que la notion du secret évolue avec le temps,je me demande que peut on cacher à l’aire des nouvelles technologies,l’opinion public, la nation doit être informé pour ne pas laisser place au spéculations dévastatrices.

      10
      1
    Anonyme
    15 novembre 2018 - 12 h 11 min

    @Le président de la République semble, en effet, appliquer une feuille de route qui s’inscrit dans la durée et qui vise, in fine, à injecter du sang neuf dans les corps constitués dans la perspective des élections de 2019 dont on ne sait pas si Abdelaziz Bouteflika s’y présentera ou non.

    Aviez vous vu ou enTendu le president dire tout ça?
    il est absent depuis des lustres

    injecter du sang neuf, malheureusement ce sang neuf est lui aussi pollué

    26
    12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.