Rumeurs sur le transfert de Bensalah en France : ce qu’en disent les Algériens

Alg Bensalah
Abdelkader Bensalah. D. R.

Par Mohamed K. – Des rumeurs persistantes sur l’aggravation de l’état de santé du chef de l’Etat fictif, Abdelkader Bensalah, et son transfert en France enflamment les réseaux sociaux. L’ancien président du Conseil de la nation, qui sert d’alibi politique à l’état-major de l’armée qui a pris le pouvoir par la force après la démission contrainte de Bouteflika, est atteint d’un cancer et ses dernières apparitions publiques, notamment à Sotchi, en Russie, ont montré des signes de fatigue extrême.

Qu’elle soit vraie ou fausse, cette information a donné lieu à de nombreux commentaires de citoyens sur Internet qui, dans leur écrasante majorité, ont estimé que cela relève d’une nouvelle manipulation des tenants du pouvoir actuel pour justifier l’annulation de l’élection présidentielle du 12 décembre prochain dont ils savent pertinemment qu’elle ne se tiendra pas dans des conditions normales et pourrait même provoquer des heurts au moment où le régime fait preuve d’une réaction fébrile à quelques jours d’un débat que le Parlement européen s’apprête à ouvrir sur la situation en Algérie et les graves dépassements qui s’y produisent.

D’autres s’accordent à dire que le pouvoir, qui accuse les millions de citoyens qui manifestent depuis neuf mois pour le départ des résidus du système Bouteflika et l’avènement d’un Etat de droit d’être manipulés par la France, est, dans le même temps, si prompt à envoyer son premier représentant à Paris pour s’y faire soigner, comme l’a fait Abdelaziz Bouteflika avant lui. Ces citoyens révoquent en doute, dans le même sillage, les attaques d’Abdelmadjid Tebboune, le candidat favori du système – du moins, jusqu’à sa très récente mise en disgrâce – contre la France, qui ne sont, selon eux, qu’un coup de bluff pour berner, encore une fois, une opinion publique néanmoins avisée et incrédule.

Les Algériens sont unanimes à considérer Abdelkader Bensalah comme un des nœuds gordiens qu’il faut trancher en même temps que le chef d’état-major, qui se sert de lui comme bouclier politique à l’intérieur et diplomatique à l’extérieur.

M. K.

Comment (52)

    Momo
    24 novembre 2019 - 21 h 37 min

    Ils se soignent dans les meilleurs hôpitaux du monde aux frais du trésor public. Mais ecchaab al meskine, le pauvre algérien qui souffre de cancer meurt, la plupart du temps, avant qu’il n’ait pu obtenir un rendez-vous pour une radiothérapie et une chimiothérapie. Et parmi ceux qui sont les plus chanceux car ils ont réussi à obtenir ce césame et bien ils meurent quand même, faute de suivi, en ce sens qu’aucun traitement n’est réellement conduit selon le planning. Un coup ce sont les équipements de radiothérapie qui sont en panne, un coup ce sont les isotopes qui manquent, un autres, ce sont les produits de chimiothérapie qui manquent. Et quand tout cela est disponible, c’est le radiothérapeute ou le chimiothérapeute qui est absent. Ainsi va la vie de l’Algérien Lambda.
    Mais il y a une justice immanente. Allez en France, en Suisse ou au Texas, quand viendra votre jour, vous mourrez quand même. Inéluctablement! Et vous irez rendre des comptes au Créateur des mondes, le Juste, Celui qui ne reconnait ni président, ni Général.

    69
    26
      guendouz
      25 novembre 2019 - 10 h 49 min

      Les hôpitaux inexistants en Algérie.
      Les dirigeants ont les leurs a l’étranger
      Maintenant on nous dit il y a mains étrangère pour entraver la mascarade électoral !
      de qui se moque Gaid ?

      40
      1
        Anonyme
        25 novembre 2019 - 15 h 35 min

        C’est de la provocation.et c’est montrueux
        BouregaÀ cropit en prison et se fait soigner à ALger,tandis que la Nomenclatura se fait soigner à l’étranger à coup d’argent du peuple.
        Mais quand la maladie frappe à la porte ,l’étranger ou pas c’est KifKif.Mieux vaut se soigner chez soi et mourrir au milieu des siens.

        28
        15
          Halloum
          25 novembre 2019 - 21 h 56 min

          @Anonyme
          Comme vous l’avez remarqué, finalement, chacun se soigne chez sa mère patrie.
          Et on viendra nous accuser de main de l’étranger.
          Au fait comment on écrit, Badissi ou Pas d’ici?

          5
          8
    Mais
    24 novembre 2019 - 20 h 57 min

    Elephant man et au cafe du coin avec ZORO et Abdelraham

    62
    30
      azul
      25 novembre 2019 - 16 h 19 min

      @ Mais
      ce n est pas un site de tchatche ici,c’est grave ce qui se passe au bled!

      15
      2
    Anonyme
    24 novembre 2019 - 20 h 08 min

    Lorsque l’on est pas foutu de ce soigner chez soi… On ne va pas mourrir chez les autres…

    Aprés…67 anneés…d’independance…et de Gabegie

    77
    23
    Amazighkan
    24 novembre 2019 - 19 h 00 min

    Je lui conseille d’aller consulter le toubib de boutef, il pourrait faire des miracles!!! Ils se disent Moudjahdine et courent au val de grâce quand ils ont des bobos et achètent ou se construisent des villas de type colonial en France ou en Algérie. En fait ils sont pire que les harki parce que personne ne les obligent à aller se soigner chez l' »ennemi » qu’ils nous vendent à longueur de discours. Jamais deux sans trois, le suivant sur la liste sera surement l’illettré trilingue GS qui ânonne les discours qu’on lui écrit comme un élève de primaire.

    87
    13
    Anonyme
    24 novembre 2019 - 18 h 45 min

    On attends la réaction indignée d’Elephant Man.
    Allo, allo, Elephant man ????

    75
    29
    Sprinkler
    24 novembre 2019 - 18 h 08 min

     » Rapatriement  » thérapeutique aux seuls frais du Trésor public algérien car la patrie de coeur de nos dirigeants indignes –  » fafa  » – ne deboursera pas un euro pour les remettre sur pied…L’image de GAÏD SALAH et de BOUTEFLIKA au VAL-DE-GRÂCE doit servir à enseigner à nos enfants à que la France n’a jamais abandonné ses traîtres. Pour la petite histoire, c’est au VAL-DE-GRÂCE qu’un certain Raoul SALAN – chef de l’OAS – s’est éteint. Ah l’Armée des frontières !

    90
    26
    ALI D'ALGER
    24 novembre 2019 - 17 h 13 min

    C’est de l’argent jeter dans des égouts,comment dépenser autant d’argent pour un homme déja condamné,mais comme ce n’est pas leurs argent,ils dépensent sans faire de soucis pour les autres citoyens qui meurent dans l’indifférence,ni soins,ni prise en charge,nous sommes égaux demain devant Dieu tout puissant

    83
    25
    Felfel Har
    24 novembre 2019 - 17 h 11 min

    L’hypocrisie révélée: Mr. Bensalah fait une déclaration tonitruante accusant Le Drian d’interférer dans nos affaires et, au moindre bobo, il va se soigner chez lui en laissant des factures que le peuple devra acquiter ultérieurement (comme l’a fait Bouteflika). Soyez conséquents Messieurs qu’on nomme « grands ». Ce n’est pas cette visite qui vous sauvera la vie.
    A moins que (me revoilà avec mes théories conspirationnistes) que ce soit une excuse pour prospecter le marché de l’immobilier parisien en vue de se ménager un terrain de chute après le 12 décembre.
    Après tout la nomenklatura, GS en famille, Bouteflika et frères, Bouchouareb, Sellal, Saidani, Sidi Saïd, etc…) y ont déja établi leurs quartiers au grand bonheur de la mairie de Paris qui voit ses caisses se remplir par des apports nouveaux. Pour Macron, qu’importe l’argent sale, pourvu que les finances du pays en profitent et au diable les considérations morales!

    80
    26
      Momo
      26 novembre 2019 - 0 h 44 min

      Le seul terrain qui lui manque, c’est celui qui couvrira son corps. Nous mourrons tous un jour, bien sûr, mais ces gens là ont oublié que la faucheuse existe.
      Ils feront crever le peuple de mauvais sang mais eux ne veulent pas manger les pissenlits par la racine.
      Il faut bien qu’un jour ´qamim’ (je vais finir par parler comme Karamazov), ils y passent, que dis-je ils trépassent. Ni Franca, ni Marikane, ni Sidi Zekri comme dirait mon grand père Allah yarhamou.

      3
      7
    Lghoul
    24 novembre 2019 - 15 h 14 min

    On lui souhaite un « one way ticket ». AWERE DIZZI ! Ils payeront tous d’une facon ou d’une autre. La malediction des 40 millions d’algeriens qu’ils meprisent, maltraitent et jettent et prison sans aucun remord pour un oui et pour un non les hantera tous, le vieux fossil qui se prend pour un pharaon inclu. AMINE.

    79
    25
    ASSAYI ATHENSSAYES
    24 novembre 2019 - 14 h 50 min

    celui qui est venu dans ce monde avec une ame de diable et qui a passe toute sa vie a comploter contre le peuple Algerien ne peut ni esperer ni attendre aucune compassion de tout se peuple qui a ete spolie ,trahi et mis a l ecart .
    l histoire retiendra qu il a ete un serviteur et un membre zele de tous les clans qui ont mis l Algerie a genoux.
    il y a eu des morts. des disparus , des tortures a ce jours il y a beaucoup d innoncents dans les prisons.
    ils ont choisi la mechancete et la ruse ont a choisi la lutte et la justice.
    incha ALLAH la victoire est proche.

    123
    27
    Algerien
    24 novembre 2019 - 14 h 42 min

    Tout ceux qui sont allées se soignées en france sont revenus dans un cercueil,la liste est langue artistes,politiciens,sportifs,moudjahidines,walis et le dernier c’est le directeur de chiurouk tv.Bouteflika?god knows ,ils lui a garder la vie a 10% pour prolonger le malheur chez un peuple tribal qui aime manger ,dormir et baiser!..

    72
    32
    jencul lezarab
    24 novembre 2019 - 14 h 11 min

    Plus de soixante ans apres la soi disant  » indépendance », les responsables politique maghrébins viennent toujours se faire soigner en france. Que ce soit le monarque alaouite et son makhnez ou les grabataires du régime algérien, rien à changer, ils adorent mama frança !. Apres leurs séjours thérapeutiques dans l’héxagone, ils retournent dans leurs réserves et proclament leur patriotisme de bougnoule. A vomir.
    Seuls les arabes peuvent atteindre un tel degré d’humiliation et etre fier d’eux meme. Tfouuuuuuuuuuu alikoum !. (…)

    194
    112
    ANONYME
    24 novembre 2019 - 13 h 59 min

    pourquoi il va pas se soigner au maroc c’est a coté

    146
    123
      Chibl
      24 novembre 2019 - 18 h 30 min

      Dans la nouvelle constitution :
      Article 1: le président de la République doit se soigner et mourir en Algérie ainsi que tous les hauts responsables.
      Article 2: Le mot FAKHAMATOUHOU est interdit.
      Article 3: les noms de Salah, Bensalah,El Gaid, Abdelaziz, Bouteflika sont interdits et quiconque porte ces noms ou prénoms devra les changes sous peine d’être exécuter.
      Article 4 :Le grade de général est supprimée aucun militaire Algérien de doit avoir ce grade le max c’est colonel.
      Article 5: les sigles FLN, RND, TAJ, MPa, sont interdits même a l’étranger.

      92
      25
    Anonyme
    24 novembre 2019 - 13 h 56 min

    comme dit la chanson » pendant que des jeunes meurent en mer,eux,ils vont se soigner a l’étranger!!! nationalistes en algerie pour tromper le peuple,mais a la premiere occasion ils se rendent cz l’ancienne puissance occupante pour des soins et souvent pour y résider !!

    81
    27
    C'est leur vraie patrie, l'Algérie n'est qu'une vache à traire !
    24 novembre 2019 - 13 h 47 min

    S’il est vraiment très malade et se trouve en France, tous ont fait pareil, les pontes du régime adorent Fafa, c’est un paradis indépassable pour eux, ils affectionnent le mobilier parisien, ils aiment les banques Françaises, ils aiment flâner dans les boutiques des champs.

    78
    25
    EL FELLAG II
    24 novembre 2019 - 12 h 57 min

    La nation des vieillards et ce n’est pas des simple vieillards dans maison de retraite qui mènent une vie tranquille,c’est des vieillards qui décident de la vie de quarante deux millions de vie humaine,et ils manipulent des milliards d’Euros et Dollars sans compté le Dinars,malheureusement ils utilisent juste pour corrompre,s’enrichirent proches et familles,avec leurs commis et soumis,oubliant que le monde a changer et l’esclavagisme est abolie,et les démocraties sont instaurée,et l’etres humain est a nouveau libre

    71
    25
    Anonyme
    24 novembre 2019 - 11 h 50 min

    Il commencé à me manquer celui la. Donc, nous sommes dans la continuité du Bouteflikisme. Président chez Val de grâce et un autre complote en secret. Seul changement est Saïd par Salah.

    80
    30
    Brahms
    24 novembre 2019 - 10 h 35 min

    Tourisme médical en France, par ici la Bonne soupe. Quand on a rien fait dans son pays pendant 30 ans, forcément on vient se soigner à l’étranger. Seulement, la facture sera encore salée, prévoir 1000 €, par jour pour un cancéreux. Phase terminale, les médecins français vont lui mettre de la chimiothérapie équivalent à de la (mort aux rats) et ce, à haute dose, tuant au final toutes les cellules de son corps. Puis, bye bye tout le monde. Ensuite, la facture sera envoyée aux contribuables algériens, allez, il y en a pour 60 000 € (60 jours x 1000 €). Moralité, faîtes donc des CHU modernes en Algérie dans chaque ville avec une politique de ressources humaines adéquat donnant des salaires de haut niveau, des primes pour motiver les médecins, chirurgiens. Regardez les Israéliens, ils ont des hôpitaux partout, même aux USA.

    80
    34
      N'importe quoi
      24 novembre 2019 - 14 h 39 min

      Tu racontes des salades. Tu lances des chiffres à tout va mais qu’est ce que t’en sais.

      .

      10
      99
        Brahms
        24 novembre 2019 - 16 h 37 min

        En réponse, internaute N’importe quoi

        J’étais à 60 000 € mais en réalité, c’est bien plus.

        L’immunothérapie jusqu’à 116.000 euros
        Or, les Français qui bénéficient grâce à la couverture de l’Assurance maladie, d’une prise en charge quasi-gratuite en cas de cancer n’ont, pour une grande majorité d’entre eux aucune idée des coûts engendrés. Ainsi, 67 % des Français sous-estiment le prix d’une chimiothérapie classique qui est effectivement de 5.200 et 31.200 euros selon le produit utilisé. 24% des sondés croient même que cela coûte moins de 500 euros. Et l’écart se creuse encore davantage s’agissant des immunothérapie (les traitements les plus innovants). Seuls 3 % des Français sont en phase avec la réalité de traitements dont les prix vont de 80.000 à 116.000 euros, en attendant certaines thérapies cellulaires facturées 400.000 euros aux Etats-Unis.

        Mais la méconnaissance des Français ne se limite pas au prix des médicaments. Ainsi, les trois-quarts des Français sous-estiment le prix d’une journée d’hospitalisation en cancérologie qui va de 1.600 à 2.170 euros.

        64
        26
    ABOU NOUASS
    24 novembre 2019 - 10 h 34 min

    Rien qu’à voir des personnes aussi âgées mais encore non assouvies , refuser de quitter leur siège, même si on sait que c’est G.S qui lui force la mains, on voit à quel niveau de délabrement se trouve notre pouvoir qui refuse de passer la main.

    Affligeants ces vieux débiles qui s’accrochent à leur butin et sans qu’aucune nation ne trouve quoi dire !

    Fafa est bien reconnaissante envers ses affidés qu’elle accueille pour leur dernier séjour.

    Et dire que Belaïd Abdesslam a traité une partie des Algériens d’assimilationnistes !

    Boumediène a fait des émules et on le constate aujourd’hui !

    64
    27
    Che Guevara
    24 novembre 2019 - 10 h 29 min

    Si quelqu’un t’insulte et tu répond par l’insulte, il n’y’a aucune différence entre toi et lui.
    Si quelqu’un t’insulte et tu lui dis : Merci, la différence est de taille, un gentleman devant un mal éduqué.
    Donc Mr Bensalah, malgré tout, il ne me reste qu’a te dire : Allah y chafik.
    Arrivé à ce stade c’est entre toi et tes actes.

    34
    40
      NINA
      26 novembre 2019 - 10 h 17 min

      Che Guevara: oui, le grand Omar Khayyam était un grand sage en plus d’avoir été une lumière savante…

      2
      7
    Colombo
    24 novembre 2019 - 10 h 12 min

    Mais pourkoi ces pro francais se soigne en France? Chaque jours ke dieu a fait leurs ministres nous chantes ke notre systeme de sante est meilleure ke celui de la suede .bande d’hypocrites et menteurs pendant ke le peuple se soigne ds des mouroires. Vive la france pr vos bobos et a bas la france le colonisateur le meurtrier pendant vos compagne electoral bengrina le disait bien ds ces compagnes.

    60
    34
    Vangelis
    24 novembre 2019 - 9 h 57 min

    Tous ces sinistres personnages veulent mourir sur leur koursi même S’il s’agit d’un strapontin.

    Aucun n’a voulu se retirer avec les honneurs et la dignité. Bensallah sait très bien qu’il est manipulé et qu’il ne sert que d’un semblant de paravent à la dictature qui s’était installée depuis des lustres, depuis plus de 50 ans, je n’évoque même pas l’indépendance car le compte n’y est pas puisque des algériens se sont accaparés les rouages de l’état pour leur propre intérêt.

    Pourquoi diable ces gens veulent mourir dans le discrédit et à la poubelle de l’histoire. J’avoue que je ne comprends pas cette attitude.

    58
    27
    57
    24 novembre 2019 - 9 h 39 min

    SI c est le cas combien ça va coûter, ,,au détriment de ceux couchent dans les rues et de ceux décèdent faute de soins ou de pénurie de médicaments

    56
    26
      Anonyme
      24 novembre 2019 - 11 h 27 min

      Il a la carte Chifa GOLD!

      43
      26
        57
        24 novembre 2019 - 19 h 10 min

        ce n est pas drôle ,,,,3ami génenar caid?

        26
    Ali BaBa
    24 novembre 2019 - 9 h 33 min

    Comme par hasard tout les Algériens natif du Maroc préfèrent se soignaient en France,comme ils n’ont pas confiance aux médecins Algériens,et pourtant c’est eux les formateurs de ces médecins,impossible de se contenté nos cousins de l’ouest;alors pourquoi ne regagnent-ils pas leur pays d’origine

    41
    32
    Anonyme
    24 novembre 2019 - 9 h 10 min

    Ces vieillards malades qui nous gouvernent…..Ras le bol…le Hirak va les balayer tous dans la poubelle de l histoire…. …

    117
    26
    Lghoul
    24 novembre 2019 - 9 h 08 min

    Ce sont toutes ces histoires de rumeurs qui ont fait que le citoyen algerien est arrive a un point ou ce systeme mysterieux, illicite, mafieux, espiegle, menteur et corrompus doit partir une bonne fois pour toute. Les citoyens algeriens ont en ras le bol des mandats de malades et de viellards. Le peuple algerien veut commencer sa nouvelle republique sur une page blanche, propre et neuve. En faite pourquoi aller en france apparemment « coloniale » selon le FLN/RND alors que des milliers jeunes meurent car ils ne peuvent avoir de traitement dans leur propre pays ? Meme le pharaon va payer. Tous ceux et toutes celles qui complotent derrière le peuple algerien payeront d’une facon ou d’une autre. Meme les 5 marrionettes, toute honte bue, qui font semblant qu’il n’y a pas de peuple payeront leur participation a la transformation de tout un pays en symbole de honte. Donc toutes ces comedies et toute ces incertitudes qui n’ont finissent jamais par des gens incertains doivent disparaitre de la culture d’un etat de droit de notre premiere republique car on n’a jamais eu de republique du peuple. On etait etait toujours sous colonisation du FLN de type business et affaires personelles depuis 62.
    Que les mercenaires, les charlatans, et les marrionettes laches payent qui ne peuvent vivre que dans la ruse payent. Alors au suivant. Je n’au aucun sentiment contre ceux qui ignorent les malades, les vieux et tout ce grand peuple pacifique qui sort dans la rue depuis le 22 fevrier; absolument aucun sentiment puisqu’ils considerent un peuple pacifique comme leur ennemi. Allez chez vos vrais amis, ceux qui vous placent ou vous etes, allez rejoindre la france et les pays arabes du golf car les algeriens sont vos ennemis.
    Tetnahaw GAA33. T’rouhou GAA33.

    119
    30
      Bibi
      24 novembre 2019 - 12 h 13 min

      Et ils passent leurs temps à nous bassiner avec l’Islam, qu’ils sont musulmans et tout le toutim, et au moindre rhume ils courent chez les soi disant kouffar. En Algérie ayant plutôt une pensée à tous ces malades privés de médicaments vitaux et ayant une prière pour eux….

      85
      29
    Mounir Sari
    24 novembre 2019 - 8 h 52 min

    Depuis l’indépendance, tous les présidents gérontocrates qui se sont succédés au commande de notre pays sont les premiers à accuser la France de tous les maux et ils sont les premiers à faire la file devant les consulats Français pour quémander un visa à Madame la France comme disait Fellag!!!!

    114
    30
    DZA
    24 novembre 2019 - 8 h 40 min

    ;;
    La contradiction et l’incohérence sont la première nature qui distingue 99 % des dirigeants algériens. C’est de ces contradictions qu’est né le marasme du peuple, son incrédulité face aux discours des politicards et sa détermination à persister dans ses revendications pour une Algérie nouvelle avec des femmes et des hommes nouveaux.

    64
    26
    Anonyme
    24 novembre 2019 - 8 h 39 min

    Les hôpitaux de la haute technologie à l’étranger pour nos sultans, les mosquées et la roqia pour les misérables populations .Et dire qu’il y en a qui réfutent l’idée que la religion n’est pas l’allié stratégique des despotes arabes.Quand on voit cette ferveur religieuse schizophrénique qui s’est emparé des algériens,on ne peut s’empêcher de penser à Coluche : »Chez ma grand-mère, tout le monde faisait la prière avant de manger. Faut dire que la bouffe était dégueulasse. »

    90
    28
      Anonyme
      24 novembre 2019 - 11 h 09 min

      Excellent !!!

      36
      27
      faut pas se caher derriere la religion !
      24 novembre 2019 - 21 h 29 min

      Même ta grand mère tu l épargnes pas donc qu en dis tu des indonésiens musulmans c est bien la bas qui y a le plus de musulmans sur cette planète et sont modernes et intelligents ; est ce qui viennent se soigner en France eux , non , est ce qu il demande 400 000 visas annuel en France comme le font les algériens , non et heureusement que la France stop l hémorragie lol …j ai pas dit arabe ou musulmans …algériens . je le suis aussi .

      4
      23
    Blakel
    24 novembre 2019 - 8 h 30 min

    Quand on voit l’état de santé que semble révéler son visage, on comprends qu’ils soient pressés de lui trouver un remplaçant (vite, vite, un autre président fantoche).

    94
    28
      Un Citoyen
      24 novembre 2019 - 16 h 59 min

      D’après la constitution de Gaid,l’intérim va être assuré par Salah Goudjil,président du conseil de la nation,un jeune homme de 89 ans.Il a juste 11 ans de plus que Bensalah,ce qui n’est pas vraiment grave,puisque pour le moment il n’est pas malade.

      48
      39
    HOUMTY
    24 novembre 2019 - 8 h 24 min

    SALAM L’KHAWA…. Tous ces mafiosos au pouvoir qui jouent avec la stabilité économique et sécuritaire de L’ ALGERIE ne pense qu’a leur bien être et celui de leur progénitures ! Pendant que le peuple cour de pharmacie en pharmacie, pour acheté des médicament, messieurs les voleurs se soigne dans des hopitaux et clinique privée européenne au frais du peuple, chose que notre HÉROS national LAKHDAR BOUREGÂA ne fait pas, car il se soigne a l’hopital mustapha BACHA d’ ALGER… Il ne veulent pas quitté le pouvoir, ils veulent tué L’ ALGERIE a feux doux . Qu’ ALLAH nous protége de ces voleurs et protége nos soldats qui surveillent nos frontiéres..

    114
    32
      Azul
      24 novembre 2019 - 12 h 45 min

      @ MYTOUH
      arrête avec slam à chaque intervention frero.
      ça nous agace.
      Bonjour !

      – Qu’entendez vous par là ? Me souhaitez vous le bonjour ou constatez vous que c’est une bonne journée, que je le veuille ou non, ou encore que c’est une journée où il faut être bon ?

      – Tout cela à la fois, je suppose.

      84
      30
      Klam
      24 novembre 2019 - 13 h 06 min

      Au lieu de développer et de moderniser les hôpitaux et le système de santé dans leur propre pays…Ces dirigeants corrompus jusqu’à la moelle préfére se soigner et investir avec l argent détourné et enrichir des pays étrangers en l occurrence la france au détriment de leur propre pays….Je ne sais plus quoi dire….Quelle honte….quelle honte….quelle honte…….

      61
      26
    ferial
    24 novembre 2019 - 7 h 42 min

    Après un handicapé ils ont mis un malade ….les algériens méritent mieux, non ?
    Et pourquoi le faire transférer en France ? qu’il reste dans son pays et qu’il se fasse soigner parmi les siens.

    106
    27
    Zaatar
    24 novembre 2019 - 7 h 37 min

    Il est effectivement en France. Sa maladie a évolué…

    49
    29
      Rabah
      24 novembre 2019 - 10 h 14 min

      Comment tu le sais ? Comme toujours tu sais tout ?

      35
      21
        OK
        24 novembre 2019 - 15 h 48 min

        Si ça se trouve, il est de sa famille. Zaatar est au fait de tout.

        22
        13

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.