L’analyse apocalyptique d’un média britannique sur la situation en Algérie

FT britannique
La presse britannique dresse un tableau sombre de la situation en Algérie. D. R.

Le quotidien des affaires britannique Financial Times, qui est revenu sur les tractations qui entourent une éventuelle candidature d’Abdelaziz Bouteflika pour un 5e mandat, estime que le véritable défi auquel fait face le pays sont les prémices d’une montée d’un mouvement de mécontentement populaire «qui pourrait tout emporter sur son chemin».

«Le Front de libération nationale, principal parti de la coalition gouvernementale, qui ne se soucie guère du bouillonnement de la rue, mène depuis plusieurs semaines, tambour battant, une précampagne en faveur de Bouteflika pour la prochaine présidentielle prévue pour le mois d’avril», écrit le journal britannique, qui ajoute que «d’autres mouvements clés sur l’échiquier politique en Algérie, comme la puissante centrale syndicale, UGTA, et la formation de l’actuel Premier ministre ont pris le train en marche, en affichant ouvertement leur soutien inconditionnel à la candidature du président sortant Bouteflika».

Faisant dans l’exagération, Financial Times reprend les descriptions éculées réservées par les médias occidentaux aux pays du tiers-monde, en affirmant que «toute action des partis de l’opposition contre un 5e mandat est très souvent réprimée dans le sang».

Usant de qualificatifs impudents et peu respectueux à l’égard du chef de l’Etat, le journal note que «la perspective d’un nouveau mandat de cinq ans (…), avec tous les leviers du pouvoir entre les mains d’un clan opaque et compact qui gravite autour du Président malade, est désormais une source d’extrême inquiétude dans cet immense pays d’Afrique du Nord, principal exportateur de gaz naturel vers l’Europe».

«Certains analystes considèrent que le statu quo et la paralysie de la vie politique dans un pays qui doit faire face au défi monumental de la transformation de son économie, basée sur la rente pétrolière et gazière, est un vrai handicap pour toute stratégie visant à faire redémarrer la machine économique et booster le marché de l’emploi pour les millions de jeunes désespérés, une situation exacerbée par une chute drastique des réserves de change», écrit encore le journal d’un ton apocalyptique.

Mais selon Riccardo Fabiani, analyste géopolitique spécialisé dans les questions énergétiques basé à Londres, «pour le clan qui tient les mannes du véritable pouvoir en Algérie, un cinquième mandat pour Bouteflika reste l’option la moins risquée en termes de garantie des intérêts de ce clan. C’est pour cette raison que la prochaine présidentielle sera une simple formalité, une fois la candidature de Bouteflika confirmée», prédit le journal britannique qui emboîte le pas aux médias français piégés par Djamel Ould-Abbès.

«Pour un grand nombre d’observateurs qui suivent de près l’évolution de la situation politique en Algérie, relève le journal, il existe des signes avant-coureurs qui montrent clairement que le régime d’Alger est assis sur un volcan. Les slogans anti-Bouteflika entonnés dans les stades de football, lors de manifestations dans le Sud et partout lors des mouvements de grève, traduisent un sentiment de mécontentement populaire parmi les différentes franges de la société qui pourrait à tout moment dégénérer, pour entraîner le pays dans l’inconnu, avec tous les risques que cela pourrait engendrer, notamment l’effondrement de l’Etat et la fin d’un régime qui a atteint ses limites».

H. A.

Comment (87)

    BabElOuedAchouhadas
    21 novembre 2018 - 4 h 50 min

    @LOUCIF. Excellente analyse. Thank you so much.
    Ceci dit moi je suis rassuré à chaque fois qu’une presse inféodée au lobby sioniste critique violemment l’Algérie tout en avançant des prévisions apocalyptiques.

    Par contre je commencerais à m’inquiéter sérieusement le jour où cette même presse commencerait à faire des louanges à l’Algerie.
    Par ailleurs, on doit reconnaître que tout n’est pas parfait chez nous notamment en matière de gouvernance, du développement humain et de stratégies économiques.
    Pour y remédier on doit impérativement converger nos efforts pacifiquement vers l’avènement de cette 2ème République Algérienne gérée par ses authentiques enfants propres et patriotes et ce, dès Avril 2019.

    12
    11
      Anonyme
      21 novembre 2018 - 23 h 09 min

      …rassuré quand la presse inféodée au lobby juif critique… et inquiet quand celle-ci fait des louages…
      Alors comment vous faites quand la presse du lobby juif dit exactement ce que vous pensez, que la gouvernance n’est pas très claire, que le développement humain pose problème et que l’économie ne décolle pas?
      Si je comprends bien vous êtes à la fois rassuré et inquiet…Cela doit être difficile à vivre.
      A mon avis, cessez immédiatement de lire la presse du lobby juif vous risquez une dépression ou plus grave un Avc.
      .

      4
      3
    Brahms
    21 novembre 2018 - 4 h 00 min

    Faites un bilan chaque année et vous verrez que le pays régresse à tous les niveaux. C’est une économie de rapine, de fraude. La devise s’en va à l’étranger, le dinar monnaie locale n’a aucune valeur probante, les infrastructures ne sont pas aux niveaux, les constructions des H.L.M c’est le bazar partout et de très mauvaise qualité, les noms de rues n’existent même pas, les numéros de domicile encore moins, les routes ne sont pas goudronnées. Personnellement, ça ne m’intéresserait pas de vivre en Algérie, il n’y a que des problèmes sans arrêt, l’anarchie est sciemment organisée et il faut sans arrêt de la connaissance pour avoir droit à quelque chose. Le système transforme le citoyen en loque, en moins que rien où il faut attendre 25 ans pour avoir droit à un simple logement. Imaginez les enfants sont obligés de vivre avec leurs parents donc aucune intimité avec leurs épouses, aucune indépendance financière, n’arrivant même pas à subvenir à leurs besoins personnels. Donc quand vous discutez avec un homme de 35 ans en Algérie, il donne 16 ans en mentalité car il n’a aucune responsabilité dans la vie. C’est juste un tube digestif qui va au café, domino pour passer le temps, télévision, match de football, trainer les galeries, il s’en fout de tout, aucune conscience professionnelle et morale, vraiment rien, ne vivant pour la plupart que de larcins, vente de drogue, cambriolage, vol à la tire. Triste réalité, se faire une place au soleil dans cette société, c’est quasi impossible.

    22
    6
    Anonyme
    21 novembre 2018 - 1 h 50 min

    Que des jaloux de notre réussite insolente.Ils nous critiquent, alors que chez eux la misère est beaucoup plus grande. La preuve, vous avez vu la queue qu’il y a devant les consulats algériens en Angleterre, France, Allemagne…. Leurs jeunes veulent tous obtenir un visa pour émigrer en Algérie. Désolé messieurs les Occidentaux, l’Algérie ne peut pas accueillir toute la misère du monde. On a déjà assez affaire comme ça avec les Japonais, les Coréens, les Singapouriens, les Quataris, les Emiratis, les Koweitiens qui se bousculent pour s’installer chez nous et profiter de notre niveau de vie.
    PS : Cette ironie, ne m’empêche pas d’en vouloir aux dirigeants britanniques d’avoir été complaisant avec les terroristes islamistes durant la décennie noire.

    21
    5
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 21 h 11 min

    Chhhhhhht! dormez braves gens, dormez. Tout va merveilleusement bien dans belle Algérie. Les occidentaux ne sont que de vilains envieux!

    26
    29
    karimdz
    20 novembre 2018 - 19 h 54 min

    Ce n’est pas le paradis chez nous,c ‘est pas non plus l’enfer. Si on compare notre pays à nos voisins, et d’une manière générale à un certain nombre de pays du monde arabo musulman ou meme du tiers monde d’une manière générale, notre pays n est pas en si mauvaise posture, loin de la.

    Cela dit, les algériens sont des citoyens impatients, jamais contents, toujours revendicatifs à tort ou à raison, cela fait partie de notre personnalité, nous sommes devenus des râleurs à mesure que se développe notre pays, toujours plus exigeant.

    L’analyse apocalyptique de ce média britanique s’inscrit donc dans le cadre de la propagande de qui nous savons, pour tenter de dresser les citoyens d’un pays et y semer le chaos. Les algériens ne sont pas dupes, ils revendiquent leur droit à une meilleure vie, mais la souveraineté, la stabilité du pays et la paix, leurs sont encore plus chères à leur coeur.

    44
    26
    Alfa
    20 novembre 2018 - 18 h 58 min

    Le célèbre Sociologue « IBN KHALDOUN » avait raison quand il disait qu’une Dynastie disparait après 4 générations à savoir;(Le conquérant(1), Le conservateur(2), L’imitateur(3) et enfin le Destructeur(4)).
    L’analyse faite par ses journaux et à la lumière des événements récurrents, relatent l’esprit dans lequel pataugent nos gouvernants. Ils ne savent pas sur quel pied danser alors ils improvisent à l’emporte pièce au qui mieux mieux mettant plus l’accent et leurs efforts sur leurs intérêts personnels que celui de la nation parce qu’ils savent que le pays est au bord de l’explosion(plus sociale que politique) et peut chavirer d’un instant/moment à l’autre. Tantôt ils(Médias) relatent les événements en amplifiants et dramatisants la situation tantôt ils prêchent le faux pour avoir le vrai. Comme disait le Général de l’armée Américaine durant la guerre en Irak; « Tell a lie 10 times it’s still a lie, tell a lie 100 times it becomes a reality’
    Dis un mensonge 10 fois c’est toujours un mensonge, dis un mensonge 100 fois il devient une réalité.
    Il y a aussi un proverbe de chez FAFA; »Prêchez le faux pour avoir le vrai » et c’est ça leurs devises.
    S’il y a quelqu’un à blamer c’est nous-mêmes et pas les autres.
    Un conseil qui m’a été dit par un PDG d’une compagnie ou je travaillait à l’époque quand on discutait du temps gaspillé par une majorité de jeunes qui n’ont à faire que de critiquer,l’oisiveté est mère de tous les vices me dit-il et un conseil que je donne à celui qui veut réussir dans sa vie.
    Moralité m’a-t-il dit: »Quand on n’a pas ce qu’on aime, il faut aimer ce qu’on a. »

    16
    26
    Soldat schweick
    20 novembre 2018 - 18 h 56 min

    Ce journal et la presse etrangere en generale ne fait rien d’autre que decrire la ripoux-blique et la djoumloukia des gininars et de tout les heggarines-beggarines-rapaces qui ont fait main basse sur le pays depuis 1962 et se partagent « el ghanima »
    Welina mahzala dans le monde!

    27
    51
    Benkhaled yassine
    20 novembre 2018 - 18 h 28 min

    C’est un bureau d’etudes geopolitique qui predit les evenements en algerie liés au renseignements britaniques et au lobiying juif mais a vrais dire sa reste que des intox qui sort du berçeau du sionisme d’un pays qui porte la haine la plus profonde a l’islem en general et au peuples arabes spcialement et mla ou leurs malheure a commencé

    13
    26
    apologise
    20 novembre 2018 - 18 h 22 min

    Ce pays c’est la pouponnière des opposants pour déstabiliser et contrôler les autres pays Sud…
    Je me demande quel lobby est derrière cette histoire car l’Angleterre est amie de l’Algérie, surtout depuis le Brexit elle n’a pas intérêt à nous perdre.
    La crise mondiale n’épargne personne, vous allez voir l’implosion de l’europe et la fin du régime Narcocain.
    Ce n’est pas voulu mais c’est le collateral de la crise éécoçnomique.

    53
    20
      Apoligise 2
      20 novembre 2018 - 18 h 49 min

      @Apologise. Le début de votre commentaire est juste. Pour le reste je regrette de vous contredire la GB n’est pas amie de l’Algérie la GB a même été la pire des ennemis de l’Algérie car c’est le principal commanditaire de la décennie rouge. La GB déteste tous les peuples révolutionnaires.

      76
      12
      Yes
      20 novembre 2018 - 19 h 27 min

      Lobbys ou pas,pays ami ou pas,crise economique mondiale ou pas,la réalité algerienne fait froid dans le dos: les prévisions FMI,ferhat ait Ali,benbitour,et meme le ministre des finances estiment qu’en 2023 on n’aura plus un $ en réserve de change alors que nous avons besoin de 40 milliards$ d’importation /an!! Et que nos exportztions hors hydros carbures peinent à 3 milliards$! Nous allons être reduits à être colonisés à nouveau,. C ça le drame; que ce soit bouteflika ou un autre ne changera rien,c trop tard pour réagir,nabni avait prévenu. C gouvernants chantent diversifier l’économie depuis 2014 mais font tout le contrzire.

      14
      8
        Anonyme
        21 novembre 2018 - 16 h 15 min

        A ce moment ce sera marche ou crève, fini l’assistanat, les Algériens qui ont peur de se faire des ampoules aux mains seront obligés de se mettre au travail et les subsahariens reprendront le chemin de leur pays, le gouvernement cessera de bloquer Rébrab, le tourisme sera mis en valeur ce qui nous fera des rues plus propres et nous serons obligés de nous développer au lieu de glander aux tables de domino avec la retraite de papa.
        La récréation est terminée, les Algériens peuple considéré comme l’un des plus feignant du monde va devoir apprendre à se lever tôt. Que du bonheur.

    RASD
    20 novembre 2018 - 18 h 12 min

    Brexit, précarité, l’Irlande puis l’Espagne qui ne cesse de réclamer Gibraltar…et leur presse s’occupe de l’Algerie?

    28
    19
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 17 h 33 min

    ces c… depuis l’indépendance parle de bouillonnement qu’ils ont mesuré avec leur thermomètre satanique alors ces eux qui sont la misère de tous le monde.

    39
    22
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 18 h 05 min

      Le Financial Times est un journal sérieux. Vous dites depuis l’indépendance parles de bouillonnement…etc… figure toi ce journal et autres ont fait des écrits dans les annees 70 et ont fait ressortir les positives de notre pays du temps de boumedienne. Ils ont montré un documentaire appeler…children of the revolution..enfants de la revolution…ils ont montre ce documentaire sur bbc etc.. donc ce que tu as avancé n est pas vrais et tu perds ta crédibilité.

      20
      23
    Felfel Har
    20 novembre 2018 - 17 h 03 min

    Tous les scenarii evoques, tant par le Financial Times que par les « decideurs », pechent par l’ignorance d’un facteur non negligeable dans l’equation: le peuple. S’il continue de se murer dans le mutisme et l’inaction, son silence pourrait etre interprete comme un feu vert aux plans machiaveliques elabores. Si, au contraire, il manifeste son desaccord en descendant pacifiquement dans la rue sur tout le territoire et en reclamant des changements, il a des chances de faire douter les magouilleurs. Si le pouvoir repond au peuple par la repression, il signe son arret de mort, car comme le disait Frantz Fanon, parce que le despotisme est violent, y mettre fin requiert une plus grande violence.
    En 1979, lors du debat entre Jimmy Carter et Ronald Reagan, ce dernier a conclu son intervention en invitant les electeurs a se poser une question: Si vous etes aujourd’hui dans une situation meilleure qu’il y a 4 ans, votez pour mon adversaire. Sinon, voter pour le changement! The rest is history!

    15
    9
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 16 h 59 min

    Mais pourquoi ne veulent ils pas quitter la table, ne se sont ils pas assez goinfrés? Ne sont ils pas tous à l’abri de la misère entre leurs appartements à Paris et leurs enfants tous étudiants à l’étranger pour assurer leurs vieux jours ? Pourquoi ne laissent ils pas une chance à l’Algérie d’avoir à sa tête un Président valide avec une nouvelle équipe au lieu d’être la risée de toute la planète? A cause d’eux tout le monde se moque de nous, des crapauds comme l’ égypte se sont permis de nous manquer gravement de respect, la Tunisie pareil rappelez vous l’épisode du ministre qui n’arrivait pas à nous situer sur une carte, et le maroc n’en parlons pas.

    Il est bien loin le prestige de l’Algérie révolutionnaire, la  » famille révolutionnaire  » s’est déconsidérée d’elle même à force de s’accrocher au pouvoir au risque de foutre le pays à feu et à sang. Nous savons tous à quel point en Algérie les réactions populaires sont toujours extrêmement violentes, comment les casseurs s’en donnent à cœur joie pour détruire le pays à la faveur de la moindre émeute, et les occasions de  » protesta  » ne manquent pas. La police ne pourra pas contenir indéfiniment les manifestations, il y aura forcément un jour où la vague se transformera en tsunami irrésistible avec pour prétexte un point de départ futile. Parce qu’il faut le dire, vraiment vous vous foutez trop de la gueule du monde. Vous nous avez fait boire la coupe jusqu’à la lie.
    Alors messieurs les repus, vous avez assez mangé, cessez vos batailles de chiffonniers, laissez une chance à l’Algérie d’avoir un nouveau président d’une manière pacifique et qui sera élu honnêtement, faites nous l’économie de milliards de milliards de destructions et DEGAGEZ !

    33
    7
    Anonyme1
    20 novembre 2018 - 16 h 53 min

    Messieurs d’AP, le mécontentement est à l’extrême à voir les votes des doigts, qui aiment ou n’aiment pas les commentaires.
    De là on peut voir qu’il y a des individus qui surveillent vos pages juste pour voter et provoquer un certain malaise chez le citoyens qui lisent ces commentaires.
    A ces trolls allez vous …
    Les algériens se connaissent et se reconnaissent entre eux.

    13
    15
      Anonyme1
      22 novembre 2018 - 10 h 30 min

      Les votes qui viennent d’avoir lieu sur ce commentaire confirment.
      Les algériens se reconnaitront entre eux quoi qu’il arrive. Le sang ne trompe jamais.

    LOUCIF
    20 novembre 2018 - 16 h 41 min

    Moi je vois les choses différemment ! Ce que le Financial Times semble ignorer c’est que le pouvoir algérien (le vrai, c’est à dire celui qui est derrière le rideau et qu’on arrive pas à voir) est persuadé que Bouteflika ne sera pas leur candidat pour le cinquième mandat ! Ce pouvoir est en train de trainer et refuse de donner rapidement son choix et son cap pour prendre au dépourvu l’opposition et pour ne pas lui laisser le temps de s’organiser pour cette échéance (…proposition éventuelle d’un candidat unique de l’opposition, stratégie d’attaque commune contre le trucage des élections, revendication commune pour la désignation d’un organe indépendant d’organisation et de contrôle des élections, exigence de l’actualisation du fichier électoral etc… etc.. ). Prise au dépourvue, cette opposition ne sera plus en mesure de s’organiser entre elle, vu la révélation tardive du futur candidat du pouvoir. Je veux dire par là que le pouvoir reste exprès dans le flou pour ne pas permettre aux partis politiques d’opposition et à la société civile en général de se mobiliser et se s’organiser comme force d’opposition ! Ce pouvoir a donc décidé de se prononcer le plus tard possible pour enlever toute capacité à l’opposition d’avoir une stratégie commune de réplique. N’oublions pas qu’on est à 5 mois de l’élection présidentiel qui se déroulera en avril, … si tout va bien…, et malgré çà l’opposition algérienne attend toujours « Godot » comme dans la pièce de théâtre de Samuel Beckett !

    Pour moi, l’hypothèse la plus plausible est donc cette non reconduction de Bouteflika. D’un autre côté, et en attendant la révélation de son choix, le pouvoir est en train d’affaiblir le FLN (affaire de Ould Abbès, de Bouhadja etc..etc..) et un clan de l’armée (Affaire des généraux emprisonnés etc.. etc ) pour proposer au dernier moment la candidature RND en la personne d’Ouyahia (l’homme à tout faire) car le pouvoir n’a pas réussi à trouver au bon moment l’homme du consensus au sein du sérail. C’est cette absence de consensus qui explique d’ailleurs l’agitation tumultueuse et la fièvre infectieuse qui a atteint le sérail !! Je ne sais pas comment vont réagir les citoyens car beaucoup détestent et ne peuvent pas voir en peinture Ouyahia, mais on connait l’obstination, la ténacité et le culot du pouvoir quand il prend une décision vu la rente pétrolière et la machine administrative qu’il a derrière lui ! C’est mon explication, c’est ma conviction profonde !

    26
    6
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 16 h 13 min

    Je crois pas qu un cinquième mandat est bon pour l Algerie son gouvernement et son peuple ; vouloir imposer un cinquième mandat ; c est non seulement mettre l Algerie en péril car l opinion publique algérienne ne l acceptera pas je pense et descendra pour le dire dans toute l Algerie due à la santé du président sortant et tout le pays entier le sait ; le faire avaler au peuple algerien en est une mais le faire avaler au monde entier impossible et le monde entier ne l acceptera pas si le peuple algerien en premier lieu ne l accepte pas au bout du compte ; maintenant il faut qu au sommet il le comprennent ; moi je préfère un homme valide et en bonne santé je vais vous dire le contraire ca serai mentir et être malhonnête ; Bouteflika le connaissant avec tt le respect que je lui dois en tant que président et personne âgées et malade si il était en bonne santé il serai au rdv le 11 novembre et vous voyez vous Bouteflika au 2 eme rang à Paris par exemple jamais de la vie lui qui était invité au sommet des 7 grands a l époque le PM n est pas le président et n ont pas le meme Charisme meme si il le représente ; la preuve donc cest ca qu il faut changer , voila pourquoi ils ont pas le choix ou sinon qu il nous mettent un homme comme Bouteflika a ses 45 ans qui fait respecter l Algerie et son peuple et qui met en premier lieu les intérêts de l Algerie et de son peuple ; personnellement le bilan de Bouteflika avant sa maladie me satisfaisait ensuite non et je ne lui incombe pas la responsabilité mais plutôt a son entourage et ses conseillers .Maintenant si ils veulent un scenario à la syrienne ou libyenne qui arrangerai des gens obscur au sommet algerien et d autres influenceurs pays tiers puissants c est a meilleure chose a faire pour détruire l Algerie et son peuple ; et faire une Algerie suiveuse soumise sans respect sans histoire sans peuple comme ses derniers temps ou tout le monde se régale a nous invectiver nous provoquer nous insulter ; l ANP doit limoger et nettoyer tt ses traitres qui font de l Algerie leur propriété et la propriété des pays riches et puissants sinon c est a double tranchant ; vous responsables et gouvernement du pays faites en sorte de faire les choses bien pour que notre pays et notre peuple soit stable et se développe en toutes circonstances. 2019 un homme valide présent qui va a l étranger qui reçoit les étrangers ; qui rencontre ttes les populations de ses wilayas ses services publiques ses fonctionnaires ect ect ; le peuple algerien n y a pas droit et en quel honneur?

    11
    8
    Kouder Belala
    20 novembre 2018 - 16 h 11 min

    Après plus de 63 années d’indépendance qu’est ce qu’on a fait de ces valeurs novembre 54??? Feu BENM’HIDI (Visionnaire) avait déjà une idée précise de ce que seras notre Bled après avoir eu notre indépendance Il a dit « Oui, j’aimerais mourir au combat avant la fin.» Hélas; Les dégâts causés à l’Algérie indépendante sont lourds : par la force ou la ruse, la légitimité historique a été accaparée par des individus et des clans, en son nom, ils ont régné à leur guise, sans partage, imposant aux Algériens leurs propres choix politiques et idéologiques. « La Révolution a été un «fleuve détourné», ce qui a causé au pays un mauvais départ dans sa construction démocratique et économique. En guise de réponse notre JEUNESSE le montre tous les jours au risque même de faire le jeu de L’ENNEMI D’HIER Les vielles CARCASSE N’ONT RIEN COMPRIS ( Seules L’ATTRAIT du GAIN FACILE et le KORSI LES attirent & les maintiennent mais HÉLAS et malheureusement en tout cas pas les destinés du BLED et de son glorieux peuple!!!!!! Le coup de Grisou ou de tremblement de terre annoncé par le FINANCIAL TIMES pouvant provenir de ce volcan en sommeil doit faire méditer ou faire réfléchir des patriotes sincères pour la sauvegarde et l’amour de L’ALGÉRIE et de son peuple avant ???…!!!

    13
    5
    Brahms
    20 novembre 2018 - 16 h 05 min

    Pourquoi avoir peur ? On ne peut pas rester 50 ans au même poste sinon ça sonnerait suspect vis à vis de l’étranger. En France, on a eu Chirac, Sarkozy, Hollande, Macron en 20 ans soit 04 Présidents différents. Il faut savoir transmettre le témoin, l’Algérie ce n’est pas une propriété privée pour un clan ou un autre, on n’est pas dans le clan des siciliens. Personnellement, le mieux pour l’Algérie serait d’avoir un autre Président cela sonnerait moins creux et cela ferait plus sérieux. A défaut, les citoyens auront moins d’envie et le pays finira par être découper pour le profit des multinationales étrangères ou chacune viendra prendre sa part de gâteau tandis que le citoyen n’aura comme vocation que de consommer les produits vendus par ces mêmes multinationales étrangères faisant ainsi leur rentabilité financière à cause d’un gouvernement qui voudrait se maintenir au pouvoir à tout prix. A 80 ans, on a plus un pied, voir un pied et demi, en maison de retraite ou dans la tombe mais parfois les personnes sont bornées, elles pensent qu’elles ont toujours 25 ans.

    11
    4
      Kassaman
      20 novembre 2018 - 20 h 50 min

      Je souhaiterais apporter une précision à ton propos.
      La france a bien eu 4 présidents différents en 20 ans mais un seul décideur: La commission européenne qui est elle-même soumise aux lobbys
      Les présidents français n’ont quasiment aucun pouvoir ils ne décident même pas du budget.Tout ça pour dire que l’alternance des présidents en occident tient surtout de la cosmétique politique, faire croire à leurs peuples qu’ils exercent un pouvoir à chaque élection

      4
      5
    Anonyme1
    20 novembre 2018 - 16 h 05 min

    Jusqu’à preuve du contraire ce sont les citoyens anglais qui sont matraqués par la police à cause du Brexit et autres problèmes de misère et de pauvreté dans laquelle se trouve une bonne partie de la population de sa majesté la Reine.

    31
    21
    X
    20 novembre 2018 - 14 h 29 min

    Ne seraient’ ils pas en train de preparer quelque chose contre l’Algérie? a toujours peindre une image negative de l’Algérie , qu’ils s’occupent d’eux meme, 1 habitant sur 5 vis dans l’extreme pauvreté en Angleterre alors que le chômage est en dessous de 5%et c’est pareil de partout en Europe , ils sont dans la précarité mais ils regardent l’Algérie qui va bien mieux que beaucoup d’entre eux, VIGILANCE!! Compatriotes.

    58
    42
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 13 h 58 min

    Cette analyse n’est pas très loin de la réalité. Toutes les personnes honnêtes et objectives, mais surtout toutes les personnes viscéralements attachées à l’Algérie, sont d’accord avec cette analyse.
    Le clan de la France et les marocains de souche sont ceux qui sont derrière le 5e mandat et au delà derrière l’instauration d’un régime de type Makhzen…

    23
    29
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 18 h 09 min

      Ils analyse le Maroc aussi?

      32
      2
    Turgut
    20 novembre 2018 - 13 h 55 min

    C’est ça l’Algérie, un pays qui refuse inlassablement d’avancer. ..

    36
    45
    zorba
    20 novembre 2018 - 13 h 46 min

    Jeuhne Afrihque aussi a publié un article comme quoi l’Algérie va subir le sort du Venezuela blablabla…
    Chaque jour apporte son lot de haine programmée nous y sommes habitués.
    Merci grâce à eux on va accélérer les réformes et nous développer au plus vite.
    Il nous faut au plus vite emprisonner les importateurs de futilités Européennes, protégés par leurs amis hauts placés.
    Arrêter ce marché de devises à ciel ouvert.
    Plan anti-démographie, revoir les subventions, manger local, terroriser les islamistes, virer les migrants sans retenue !
    Dénoncer et Attaquer en justice les dirigeants qui par -intérêt personnel- ménagent la France et autres pays nous voulant du mal.
    Les ONG… vous attachent les bras pour vous laisser patauger dans la mouise, EN AVANT, sans tenir compte de leurs danses macabres.
    RENFORCER les frontières, TRIPLEZ les murs tant que les armes et la drogue passent, puisque vous êtes incapable de faire peur aux trafiquants.
    Enfin dîtes-vous : comment aurait agît Boumediène dans pareil cas? avant que ses vipères ne le trahissent.

    115
    21
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 15 h 41 min

      Ce chiffon de journal devrait être banni des kiosques et ne jamais être cité.

      28
      20
    Nadjma
    20 novembre 2018 - 13 h 45 min

    Ha, ha, ha, le Financial Times dresse un portrait sombre de l’Algérie. Que le Financial Times aille s’occuper un peu de la faillite de son propre pays, que le Financial Times s’occupe de la misère galopante dans son pays, qu’il s’occupe de la dette abyssale de la GB envers la Chine. La GB va bientôt devoir vendre des concessions à la Chine (kima ktliti tmoute ya malik el moute). Ils ont deux pays dans le collimateur la Russie et l’Algérie. Les européens sont dans un grand désarroi, ils n’ont pas de matière premières et ils ne produisent plus rien parce qu’ils ne veulent plus travailler, en particulier la GB et la france, ils ont mené des guerres qu’ils ont non seulement perdues mais qui les ont ruinés. Tout ce qu’ils leur restent c’est essayer de fomenter des troubles et faire couler le sang dans des pays comme le nôtre. Messieurs les anglais si vous voulez de l’argent il va vous falloir travailler.

    63
    30
      nedmeddine
      20 novembre 2018 - 14 h 31 min

      drole d ‘analyse,la super puissante,mére des oceans GB va bientot couler,tu me fais rire l ‘algerie va bientot remplacer la GB qui va à son tour redevenir l ‘algerie,pauvre con

      17
      28
        Nadjma
        20 novembre 2018 - 16 h 18 min

        @Nedmeddine. Tu traites les gens de « con » parce que c’est toi qui l’est. Si tu ne comprends rien à la politique alors reste dans ton bac à sable et ne te mêle pas des commentaires des grands d’accord. Va à l’école apprends, une fois que tu auras tout bien compris (ce dont je doute car tu n’as pas l’air très futé) tu pourras discuter avec des gens sensés et éventuellement avoir le les traiter de « con ». Généralement les gens bêtes comme toi font d’excellents traitres. Pour ton information « la mère des océans a eu sa flotte décimée par les nazis » et aujourd’hui n’a plus un seul navire, faut se renseigner avant de l’ouvrir.

        56
        12
          nassim
          20 novembre 2018 - 22 h 20 min

          je ne suis pas d ‘accord avec toi,le redoutable sous marin le bismark a éte coulé et detruit par la marine anglaise,qui est maitresse des oceans au meme titre que la marine francaise,portugaise,et espagnol

          3
          1
          Nadma
          20 novembre 2018 - 23 h 36 min

          @Nassim. Tu parles du temps de Kan ya makan fi kadim zaman etc ça c’était avant. Sur le plan militaire les occidentaux ne valent plus grand chose, pour l’armement apparemment la Russie les dépasse et pour le combat leurs hommes n’ont plus de guts, il ne leur reste plus que leurs médias qui font un tintamarre du diable pour abuser les crédules comme toi

    Anonyme
    20 novembre 2018 - 13 h 28 min

    Tout le monde voit qu’on fonce direct sur un mur en béton sauf les concernés par cet impact d’une grande ampleur.

    30
    32
    عفاف
    20 novembre 2018 - 13 h 23 min

    اولا النظام السياسي الحالي مفلس علي جميع الاصعدة فالفساد و الرشوة لهم من السطوة ما يجعل مستقبل الجزائر ككيان مستقل محكوم عليه بالزوال خاصة ان المنظومة الفكرية و التربوية لم تنشأ لنا علي مدى خمسة عقود اجيال متحضرة ملتزمة بقيمها الروحية و فاعلة في محيطها قادرة علي رفع تحدي النهضة الحضارية لهذا بقاء الأوضاع كما هي الي ما لا نهاية امر مستحيل و نحن الي زوال

    11
    22
    Boghni
    20 novembre 2018 - 12 h 21 min

    Le finnancial times montre la voie aux entreprises surtout europeene que pour gagner de l’argent il faut destabiliser l’algerie,l’algerien ne se laissera jamais influencer par ces hordes de chiens errant,notre algerie se porte bien hmd ,l’alagerien a un niveau de vie mieux que certains pays soit disant developer,chez nous on meurt pas de faim et ni d’overdose de drogue comme en angleterre ou 40 pour cent de la population sont d’une pauvreté extreme ou la drogue fait fureur sans parler des soins precaire ou les gens s’entassent dans les hopitaux comme des sardines,le pays de la reine est au bord du gouffre.les algeriens sont matures et vacciner et savent tres bien proteger leurs pays des voraces.tahia el djazair.

    83
    36
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 17 h 55 min

      …, 40% de la population sont dans la pauvreté extrême ..etc.. etc… nous informa notre grand mokh. Mais ou à tu trouver ce chiffre magique de 40%. Sais tu que ce que tu appelles pauvre ont un salaire plus grand que le tiens et aussi ont des maisons social, et ont tout ce qu il faut..rechercher vos données avant d écrire. Il n y a pas 40%… va faire tes recherches et reviens ..va voir le gdp de ce pays..au fait va voir tout espèce de fainéant…

      7
      4
        Boghni
        20 novembre 2018 - 21 h 18 min

        Peut être que tu fait partie de ces 40 pour cent puisque tu parle qu’ils ont des maisons social et apparement tu es content de ton assistanat ,ça prouve rih li ydji yadik .tahia el djazair

        4
        6
          Anonyme
          20 novembre 2018 - 23 h 30 min

          Quel meskine tu es! Au lieu de se concentrer sur le mensonge du 40% il passe directement à la défensif en m accusant d être des 40%. Peut être le menteur doit en premier lieu corriger son mensonge et après cela il doit présenter ses excuses. Non ya meskine je n ai jamais eu d aides de quiconque sur cette terre, mais par contre j’en donne comme toujours…à commencé par toi. Je viens de te donner une leçon de vérifier avant d avancer…une leçon qui doit te servir au future. Salam

          2
          1
    Tin-Hinane
    20 novembre 2018 - 12 h 21 min

    « Cet immense pays d’Afrique du Nord, principal exportateur de gaz naturel vers l’Europe » qui les fait tellement saliver qu’ils en ont le hoquet. Disons les choses franchement et clairement, ce qui torture les européens surtout la france et la grande bretagne c’est qu’ils ignorent qui a le pouvoir en Algérie et ça les rend fous. Les anglais prévoient un autre bain de sang en Algérie, le sang qui a coulé pendant la décennie noire n’était pas suffisant aux yeux des anglais il leur en faut plus. Ce qu’ils ne supportent pas c’est d’avoir perdu en Algérie, perdu par FIS et GIA interposés leurs mercenaires. Ce qui est intéressant c’est que tous ces européens qui font des analyses et des pronostics sur l’Algérie (et d’autres pays) comme s’ils étaient Dieu lui même, ne sont même pas des hommes, ils ne sont plus que des eunuques, que croient ils donc que nous oublierons qu’ils n’ont pas eu le courage de venir eux mêmes prendre « Cet immense pays d’Afrique du Nord, principal exportateur de gaz naturel vers l’Europe » ils ont envoyé les mercenaires islamistes salafistes qui ont été défaits. les mercenaires ne gagnent jamais de guerre encore moins de conquêtes les anglais devraient poser la questions aux romains. Après nous avoir mené une guerre infamante de 10 ans maintenant ils viennent nous prédire d’autres années sanglantes ils manquent pas d’air quand même. Il y a moins de désespérés en Algérie qu’en grande bretagne il y a des régions entières (le nord par exemple) complètement sinistrées où le seul revenu des habitants est une aide modique de l’état tant que l’état anglais peut encore la donner. Bon et maintenant que signifie cet article, qu’est qu’ils veulent nous dire au juste, ce sont des menaces ? ils veulent nous dire qu’ils peuvent encore faire couler le sang chez nous. Que les anglais sachent eux et les français et tous les européens et tous ceux de chez nous, de notre pays (les traitres algériens) qui leur apportent aide et collaborations qu’ils sachent bien qu’ils n’auront jamais notre pays, car ce pays est sous la protection et la bonne garde de nos chouhadas allah irahmhoum. Vive l’Algérie!

    105
    22
    Tin-Hinane
    20 novembre 2018 - 12 h 20 min

    « Cet immense pays d’Afrique du Nord, principal exportateur de gaz naturel vers l’Europe » qui les fait tellement saliver qu’ils en ont le hoquet. Disons les choses franchement et clairement, ce qui torture les européens surtout la france et la grande bretagne c’est qu’ils ignorent qui a le pouvoir en Algérie et ça les rend fous. Les anglais prévoient un autre bain de sang en Algérie, le sang qui a coulé pendant la décennie noire n’était pas suffisant aux yeux des anglais il leur en faut plus. Ce qu’ils ne supportent pas c’est d’avoir perdu en Algérie, perdu par FIS et GIA interposés leurs mercenaires. Ce qui est intéressant c’est que tous ces européens qui font des analyses et des pronostics sur l’Algérie (et d’autres pays) comme s’ils étaient Dieu lui même, ne sont même pas des hommes, ils ne sont plus que des eunuques, que croient ils donc que nous oublierons qu’ils n’ont pas eu le courage de venir eux mêmes prendre « Cet immense pays d’Afrique du Nord, principal exportateur de gaz naturel vers l’Europe » ils ont envoyé les mercenaires islamistes salafistes qui ont été défaits. les mercenaires ne gagnent jamais de guerre encore moins de conquêtes les anglais devraient poser la questions aux romains. Après nous avoir mené une guerre infamante de 10 ans maintenant ils viennent nous prédire d’autres années sanglantes ils manquent pas d’air quand même. Il y a moins de désespérés en Algérie qu’en grande bretagne il y a des régions entières (le nord par exemple) complètement sinistrées où le seul revenu des habitants est une aide modique de l’état tant que l’état anglais peut encore la donner. Bon et maintenant que signifie cet article, qu’est qu’ils veulent nous dire au juste, ce sont des menaces ? ils veulent nous dire qu’ils peuvent encore faire couler le sang chez nous. Que les anglais sachent eux et les français et tous les européens et tous ceux de chez nous, de notre pays (les traitres algériens) qui leur apportent aide et collaborations qu’ils sachent bien qu’ils n’auront jamais notre pays, car ce pays est sous la protection et la bonne garde de nos chouhadas allah irahmhoum. Vive l’Algérie!

    20
    16
    EL KADI Mabrouk
    20 novembre 2018 - 12 h 10 min

    Ce journal est très sérieux connu dans le monde entier et rarement qu’il se trompe;mais là je pense il a oublié le soutien infaillible des Tuteurs Américain et le Français;notre Pharaon à tout prévus de l’achat du l’Imam du village jusqu’au plus puissant de ce monde;l’Argent et le nerf de la Guerre et aussi de la Paix

    29
    38
    Il n y a pas de quoi s'offusquer ...
    20 novembre 2018 - 11 h 59 min

    … Puisque ce média n’a fait que résumer tous nos commentaires d’AP et d’autres … que nos journalistes locaux ont peur d’aborder sous peine de se retrouver à « El Harrach ». En somme, on a du pétrole mais c’est les autres qui en profitent ! Et surtout, ne pas se plaindre, c’est la loi du milieu. Les occidentaux sont connus depuis toujours pour être des « pyromane-pompier ». Le peuple est pris en tenaille entre les deux forces du mal. Allah, yastar !

    24
    37
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 11 h 34 min

    Le peuple est mur, et responsable, il attend un changement démocratique, et pacifique, dans le calme
    Le civisme, et le sens de responsabilité collective
    La démocratisation de ses institutions, pour une Justice, Transparence, et Démocratie crédibles, et vraies
    C’est le peuple avec ses élites de vraies nationalistes, compétentes, honnetes, et intègres
    Qui préservent l’Algérie des incertitudes, et de l’instabilité, parce que c’est le peuple pauvre
    Qui est le plus touché de l’anarchie, de l’absence des institutions de l’état, provoquant destructions, Saccages, vols, et des violences gratuits, et inutiles par des provocateurs – pyromanes dans le pays,
    Son économie non réformée, très affaiblie, dépendante de l’étranger, fragile, déséquilibrée,
    manquante de diversifications de ses richesses, depuis plus de 30 ans (depuis le milieu des année 80)
    Seul le peuple avec son civisme, son sens de responsabilité, et uni est garant de la paix et de la stabilité
    Dans le pays

    16
    11
      Omar blg3
      20 novembre 2018 - 12 h 02 min

      parlant de la guerre en europe Brexit fuite des capitaux de GB hausse catastrophique du chaumage seuil de pauvrete en GB avec une ecomie du capital donc du riche absence de politique sociale aucun soutien des prix voila ce que propose le finantiel times et son journaliste millionnaire

      40
      11
        Farida
        20 novembre 2018 - 12 h 17 min

        Pour ton info, la GB a le plus bas taux de chomage: moins de 4% contre 9% en france, 11% en italie et presque 17% en espagne. En GB les malades ne payent pas pour leur scanners et soignent gratuitement et une femmes qui accouche ne partagent pas de lit avec une autre.

        28
        13
          Anonyme
          20 novembre 2018 - 16 h 36 min

          La GB a peut-être le taux de chomage le plus bas mais à quel prix: les contrats 0 H, avoir trois ou quatre boulots pour pouvoir joindre les deux bouts et d’autres joyeuseté du même genre.

          35
          5
      Lghoul
      20 novembre 2018 - 12 h 13 min

      Oui c’est vrai que le peuple est patient et est mûr. Mais qu’en est il d’un pouvoir et d’un système autistes trop GOINFRES ? Les pratiques n’ont jamais changé depuis 62 et aujourd’hui on se retrouve en train de creuser notre propre tombre après avoir désintégré 1000 milliards de dollars sur certains budgets bizarres et volatilisé 200 milliards de dollars de reserves de change en l’espace de quelques années. Entre temps, des groupes mafiosis sont en train de bloquer toute forme de création d’emplois pour améliorer les conditions des familles (Rebrab) car il va a l’encontre de leurs interêts personnels voraces. Ces gens sont en réalité les vrais ennemis du peuple algérien et de toute l’Algérie. Comment tout cela est toléré ? Qui est le controlleur de toutes ces folies et de ces trahisons, de tous ces crimes économiques ? Si cela continue, dans 5 ans nous seront pire que le venezuéla. Le pire est qu’une grande frange du peuple est dépendante des miettes de la distribution. Personne n’est préparé pour travailler ou comprendre ce que veut dire travailler. Mais sans tenir compte de ce que le peuple pense ou sens, ils se mettent a former des groupes pour « supporter » le 5ie mandat ! C’est quoi tout cela franchement ? Pourquoi prennent ils le peuple comme un fait accompli ? Pourquoi décident ils a sa place par manque de respect? Pourquoi le patroniser encore pour des decennies comme s’ils avaient affaire a des handicapés ? Ce qui se passe est illogique.

      21
      9
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 11 h 29 min

    Pourquoi s’offusquer d un tel article?
    Ils ne disent que la vérité et ce qu on déplore à longueur de journée sur AP!!!
    On ne peut plus cacher le soleil avec un tamis,le cinquième mandat et si on ne change pas le système nous meneront droit dans le mur…
    On est réaliste mais les gouvernants continuent à se mettre des œillères pour ne rien voir…

    45
    38
    Jean-Boucane
    20 novembre 2018 - 11 h 26 min

    et ce médias dit quoi sur les gilets jaunes…

    52
    25
    El Che
    20 novembre 2018 - 11 h 12 min

    ils prennent leurs desire pour une realite ! Wisheful Thinking……

    47
    26
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 23 h 35 min

      Wishful thinking….thank you

    Faradach
    20 novembre 2018 - 11 h 11 min

    Facile ! les pays occidentaux se soucient beaucoup du bien-être des autres pays. Les preuves : L’Irak, la libye, le soudan, la Syrie et même le Yémen, ils pensent très fort à nous. En voyant comment ils sont empêtrés dans leur Brexit et les déboires économiques des Français, des Allemands et des Italiens, leur seul souci est le bien-être des Algériens. Facile !

    49
    26
      Iwen
      20 novembre 2018 - 17 h 58 min

      Ce qui m’a toujours intrigué est le fait que ces pays affirment sans cesses qu’il existe un pouvoir caché derrière le  » rideau  » et c’est lui qui tire les ficelles !
      Je pense sincèrement que cela doit être vrai et mieux j’ajouterais que chez eux cela doit être une vérité sans appel, dans la mesure ou c’est devenu une constante dans toutes les sociétés qui se respecte, pourquoi à ce moment là présenter cela(dans le cas de l’Algérie) comme étant quelque chose d’anti démocratique !?
      Veulent t-ils que nous soyons des éternelles victimes de leurs éternelles manigances cet se laisser prendre comme des gosses qui ne comprennent rien !!
      Moi je dis que OUI! il y a une force chez nous qui ne se montre pas et qui œuvre dans l’intérêt de notre pays, et ALORS !

      Devrions-nous baisser les bras juste pour montrer que nous sommes « gentils » serviable » Tout comme les gouvernements des pays dit industriellement développées, et sur quoi est basé leur richesse, si ce n’est sur des manigance sous terraine, que nulle ne voit, ni n’entend et que l’on appelle les cerveaux (conseillés ) ! C’est conseillés ont un telle pouvoir qu’ils ont la capacité de faire changer les projets (promesses) de n’importe quel candidat, car ils sont au fait de la réal politique!

      C’est comme ça, et à titre personnel, je n’ai pas de problème avec ça !

      55
      1
    Anonyme
    20 novembre 2018 - 11 h 08 min

    l’article ne dit rien de nouveau tout le monde sait la situation catastrophique de l’algerie et tout le monde sait qu’un jour ou un autre si la situation reste comme ça et ne s’améliore pas ça va exploser et d’ailleurs il y’a des signes qui se trompe pas sur le terrain et la situation est vraiment chaotique politiquement et économiquement

    31
    34
    Moskosdz
    20 novembre 2018 - 11 h 06 min

    Personnellement je n’ai jamais été contre Bouteflika,mais vu son état de santé,tous ceux qui mènent une campagne en sa faveur pour un cinquième mandat sont ennemis de l’Algérie.

    47
    10
    Kassaman
    20 novembre 2018 - 11 h 01 min

    Tout Algérien est conscient des faiblesses de notre système mais nous sommes aussi très conscients de l’appétit vorace de nos ennemis qui attendent juste une occasion pour nous dépecer (cf. Lybie, Syrie, Irak, Yémen etc…).
    Ces britaniques et les occidentaux en général ne nous veulent pas que du bien et ce qu’ils peuvent dire à travers leur presse aux ordres ne nous concerne pas.
    Toutefois à côté des faiblesses réelles de notre système il y aussi beaucoup de choses positives, notre industrie renaît de ses cendres, notre agriculture bat des records chaque année, notre niveau de vie est le meilleur de toute l’Afrique, une armée forte protège nos frontières etc. Donc, oui nous avons des difficultés et des défauts mais nous régleront nos problèmes tout seul messieurs de la perfide albion.
    Au fait, récemment le réseau voltaire à publié article intitulé: « L’armée britannique se prépare à réprimer des émeutes anti-Brexit »

    55
    26
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 13 h 31 min

      @Kassaman, allah itik saha, Ah si tous les algériens pouvaient avoir ta clairvoyance! merci pour ton commentaire!

      40
      6
    Faisons simple
    20 novembre 2018 - 11 h 01 min

    Il n’y a rien apocalyptique en algérie.
    Juste une prise de conscience du peuple que la confiance qu’ils avaient donner au premier mandat au deuxième voir le troisième au président de la République actuel.
    Aujourd’hui ce n’est plus le cas.
    La confiance est rompue.
    Le pouvoir algériens à été confisquer par une mafias de la finance qui n’a d’intérêt que la sienne.
    Et ça le peuple là clairement remarqué dans sa vie au quotidien.
    Le peuple veut une équipe nouvelle de vrais technocrates , d’hommes intègres au sommet du pays , de vrais patriotes.
    D’où leurs seul intérêts et celle de l’émergence de l’Algérie et le bonneur de son peuple.
    C’est aussi simple que ça.

    33
    7
    Ch'ha
    20 novembre 2018 - 10 h 40 min

    Le pompier pyromane.
    De la part d’un pays qui a créé les frères musulmans (MI5) et pour reprendre le Président Bachar Al Assad à l’encontre de Le Drian « Je n’ai pas de leçon de paix à recevoir de ceux qui financent le terrorisme », ça vaut pour UK et toute la clique.
    Ils veulent une guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire bis ou une Syrie bis.
    Ce qui se passe dans les stades de foot se passe depuis toujours dans les stades de foot européens surtout anglais naissance du hooliganisme.
    Donc là on a un pot pourri un meting pot du pompier pyromane ou du pourvoyeur et bailleur de fonds du terrorisme.

    37
    19
    Farida
    20 novembre 2018 - 10 h 37 min

    Rien d’apocalyptique. C’est une vérité. Comment peuvent ils squatter le pouvoir et les richesses du pays en voulant nous imposer pour un 5ie mandat, sans l’avis du peuple, un malade depuis presque 10 ans ? Est ce normal dans un pays normal ?

    49
    19
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 13 h 57 min

      @Farida. Alors si on comprend bien les anglais ont raison eux qui sont derrière, qui sont les commanditaires de la décennie noire! faut ouvrir les yeux mon enfant, les anglais ne nous veulent pas de bien ils veulent posséder notre pays capito! maintenant le 5e mandat ou pas 5e mandat c’est une affaire ALGERO-ALGERIENNE. Nous leur avons dit quelque chose nous aux anglais quand ils ont voté pour le brexit. Qu’ils nous foutent la paix.

      56
      7
        Ok ! avec Farida (commt 10h37) ...
        20 novembre 2018 - 14 h 38 min

        … Mais pas OK ! avec Annonyme (Commt 13h57).
        Pourquoi ?
        Parce que, tous ceux qui ont mis main basse sur la « Vache » (Algérie) et tous ceux qui la tètent, dans leur aveuglement, n’ont pas du tout envie d’être objectifs.
        Quant-aux étrangers, ils exploitent notre connerie et c’est sans doute, eux, qui donneront le coup de grâce à la bête en agonie.

        7
        76
          Mieux vaut en rire !
          21 novembre 2018 - 8 h 50 min

          Suite commentaire 20/11/2018 de 14h38

          Si on extrapolait ce chiffre de pouces levés ou baissés sur les futures élections, on aurait une projection de
          92 % contre 8 % ! Est-ce bien raisonnable ?
          En conclusion : Soit la Vache (Algérie) a enfanté 76 veaux en une nuit ; ou bien elle a enfanté un seul veau « Robocop » qui a tiré sur tout ce qui bouge ! Et c’est bien là, notre grand Hic !

    Hocine-Nasser Bouabsa
    20 novembre 2018 - 10 h 15 min

    Les concepteurs de la constitution américaine l’ont bien compris il y a plus de 200 ans, lorsqu’ils ont mis le verrou contre la dévire du pouvoir personnel et autoritaire, en limitant la durée du pouvoir d’un président à deux mandats ou 8 ans. Zeroual et ses conseillers ont voulu insuflé cette culture d’Etat à la nation algérienne, mais d’autres, par calcul politique étroit ont rabaissé en 2008 de nouveau l’Algérie à l’esprit de la Kheima (la tente).

    C’est dans la nature de tous les systèmes autoritaires qui restent très longtemps au pouvoir. Avec le temps :
    a) Ils se transforment d’un système d’état vers un système de clans
    b) Ils sont préoccupés plus par leur survie que par la pérennité de l’Etat
    c) Leurs politique et actions sont drivées par l’intérêts des clans et non par les intérêts de la nation.
    d) Ils se déconnectent de la réalité qui les entoure. Ce qui les empêche de capter la grogne, le mécontentement et les dangers des soulèvements.
    e) À cours d’idée ils s’inventent des « symboles » impuissants qu’ils élèvent au niveau des dieux.

    Et puis un jour ils se réveillent en face de situations insoutenables comme ce fut le cas pour les Bokassa, Pinochet, Mobutu, Fujimori, Shah d’Iran, Kadafi, Saddam, etc… Le malheur c’est qu’ils ne payent pas seuls, mais entrainent avec eux dans l’apocalypse aussi leurs nations.

    40
    38
      Ch'ha
      20 novembre 2018 - 10 h 48 min

      @Hocine
      Khadafi Saddam qui les a fait tomber dans quel but quel dessein final.
      Qui a tenté de faire tomber le gouvernement syrien …..
      Ce type d’article n’a qu’un seul but : il ne sert que les intérêts de ces mêmes pays occidenatolosionistes soi-disant démocraties.
      Je reprends Louis-Ferdinand Céline « La démocratie partout et toujours n’est que le paravent de la dictature juive » moi je dis dictature judéosioniste.
      J’oubliais le Yémen.
      Pourquoi ils n’écrivent JAMAIS sur ce qu’ils font en Syrie Libye en Irak au Yémen en Palestine OCCUPÉE !

      64
      16
        Hocine-Nasser Bouabsa
        20 novembre 2018 - 10 h 57 min

        Prenons des autres ce qui est bon et laissons ce qui est mauvais. La limitation des mandats présidentiels à 2 est certainement un point très positif du système de gouvernance américain.

        21
        4
      Yes
      20 novembre 2018 - 19 h 13 min

      En plus c régimes répressifs font tellement de mal, d’injustice,qu’ils ont peur de représailles après leur départ,c pour ça qu’ils ne veulent pas partir,ils savent qu’ils ont commis des injustices.

      1
      1
      Farid1
      20 novembre 2018 - 22 h 45 min

      «  » »Les concepteurs de la constitution américaine l’ont bien compris il y a plus de 200 ans » » » »,
      eh ben ce sont ces concepteurs et leurs descendants qui sont toujours au pouvoir aux USA.. Pire que nous!!!

      2
      1
        toto
        21 novembre 2018 - 5 h 59 min

        Tout à fait d’accord Farid1.
        Combien de président noir depuis 200 ans?

    no news
    20 novembre 2018 - 10 h 06 min

    nous les algeriens on connait tout ca et plus sur notre misere malgre que certains de nos compatriotes essayent de cacher la verite. l’article du FT est pour les affairistes et l’investissement global. l’article est tres veridique et n’est pas hostile a l’Algerie.

    34
    33
      Anonyme
      20 novembre 2018 - 14 h 05 min

      @NoNews. L’article n’est pas hostile à l’Algérie vraiment, je vous envie votre innocence. Cet article ne prévoit pas des troubles et du sang en Algérie et ça bien-entendu ce n’est pas hostile. Ces gens là nous ont fait la guerre parce qu’il faut le savoir quand même, la décennie noire en Algérie c’est directement la GB, la GB en personne a commandité cette horreur et vous vous trouvez qu’il n’y a pas d’hostilité!…

      56
      5
    Hocine-Nasser Bouabsa
    20 novembre 2018 - 10 h 03 min

    Les concepteurs de la constitution américaine l’ont bien compris il y a plus de 200 ans, lorsqu’ils ont mis le verrou contre la dévire du pouvoir personnel et autoritaire, en limitant la durée du pouvoir d’un président à deux mandats ou 8 ans.

    C’est dans la nature de tous les systèmes autoritaires qui restent très longtemps au pouvoir. Avec le temps :
    a) Ils se transforment d’un système d’état vers un système de clans
    b) Ils sont préoccupés plus par leur survie que par la pérennité de l’Etat
    c) Leurs politiques et actions sont drivées par l’intérêts des clans et non par les intérêts de la nation.
    d) Ils se déconnectent de la réalité qui les entoure. Ce qui les empêche de capter la grogne, le mécontentement et les dangers des soulèvements.
    e) À cours d’idée ils s’inventent des « symboles » impuissants qu’ils élèvent au niveau des dieux.

    Et puis un jour ils se réveillent en face de situations insoutenables comme ce fut le cas pour les Bokassa, Pinochet, Mobutu, Fujimori, Shah d’Iran, Kadafi, Saddam, etc… Le malheur c’est qu’ils ne payent pas seuls, mais entrainent avec eux dans l’apocalypse aussi leurs nations.

    25
    11
      Vector
      20 novembre 2018 - 10 h 26 min

      Il faut des centaines de millions de dollars pour être candidat à la présidentielle US, ce qui signifie être soumis à différents clans de l’oligarchie US pour vous financer !
      Quel est la différence entre le couple Républicain/Démocrate et le couple FLN/RND ?
      Les Républicains et les Démocrates ont envoyaient de force des dizaines de milliers d’enfants d’ouvriers se faire massacrer au Vietnam financé par leurs impôts !

      62
      14
        Hocine-Nasser Bouabsa
        20 novembre 2018 - 10 h 53 min

        Dans mon commentaire il est juste question de l’architecture constitutionnelle très pertinente, qui limite le nombres de mandats présidentiels à 2, pour éviter de tomber dans le gouffre du pouvoir autoritaire.

        13
        7
      Ch'ha
      20 novembre 2018 - 10 h 50 min

      @Hocine
      Khadafi Saddam qui les a fait tomber dans quel but quel dessein final.
      Qui a tenté de faire tomber le gouvernement syrien …..
      Ce type d’article n’a qu’un seul but : il ne sert que les intérêts de ces mêmes pays occidenatolosionistes soi-disant démocraties.
      Je reprends Louis-Ferdinand Céline « La démocratie partout et toujours n’est que le paravent de la dictature juive » moi je dis dictature judéosioniste. Oligarchie mondiale SIONISTE.
      J’oubliais le Yémen.
      Pourquoi ils n’écrivent JAMAIS sur ce qu’ils font en Syrie Libye en Irak au Yémen en Palestine OCCUPÉE !

      60
      13
      benchikh
      20 novembre 2018 - 16 h 53 min

      c’est comme aussi les sociétés multinationales qui cherchent que du capital pour ces intérêts ,comme c’était le cas de Nicholas Hulot qui a démissionné à cause de ses idées qui peuvent stopper la chaîne de production concernant les matières premières de la pauvre poule pondeuse .

    benchikh
    20 novembre 2018 - 9 h 49 min

    Those who give us advices, they might need them for their country,I would rather take it seriously ,if I was
    one the member of British government. The report of the UN about the poverty in Britain which due to bad guidance of it’s governement,meanwhile the queen has more than hundreds of palais and thousands of suites .What is happening in Algeria concerns only algerian citizen who has a good knowledge about what is happing around him .Have a look « gentlemen ,ladies » on your official newspapers, a big titles about the child abuse ??!!!!,but this is not our affair to put our nose in others matter.

    55
    23
      nacer
      20 novembre 2018 - 11 h 58 min

      le chameau ne regarde que la bosse de son égal…

      6
      6
        benchikh
        20 novembre 2018 - 16 h 41 min

        @Nacer
        si par une mauvaise malédiction, notre pouvoir ne prouve pas la sympathique du citoyen algérien ,dans ce cas, tout le monde chez nous réagira comme des adultes pour améliorer le système, et nous demandons à personne de fourrer son nez dans nos affaires.

        35
        3
      Mus
      20 novembre 2018 - 23 h 46 min

      may i remind you « ya sahbi » that the British invented democracy and thus are able to talk on this issue even today and about the current critical situation of our poor country?
      Please keep your nationalism apart and be objective « ya ben ammi ».

    Djeha Dz.
    20 novembre 2018 - 9 h 31 min

    Je ne pense pas que ce média britannique nous apprenne quelque chose de nouveau. Apocalyptique ou non, la situation de notre pays est lamentable, incertaine, explosive. Il n’y a qu’à voir ce qui se passe dans les stades. On peut citer d’autres problèmes, le pouvoir d’achat des ménages, les manoeuvres politiques aléatoires, le taux du chômage, les arrestations de personnes dues à la liberté d’expression.
    Le pays fait du surplace depuis quelques années. Il ne coûte rien dénoncer, et même d’exagérer l’état d’une situation douteuse. Ne nous scandalisons pas parce que ça vient des autres, c’est la réalité et c’est vérifiable.
    Si d’autres pays nous montrent du doigt, c’est que cette situation ne leur profite plus.
    Élémentaire cher Watson, le profit est au centre de toute chose.

    48
    9
    elhadj
    20 novembre 2018 - 9 h 30 min

    une analyse qui révèle la triste réalité de la situation du pays si on se réfère de ce qui se dit ici et la au sein d une opinion publique angoissée par un avenir incertain .ne peut on pas par une décision de grande sagesse épargner le pays de tout risque de débordement éventuel et lui permettre de choisir dans la paix et la tranquillité un président actif, en très bonne forme physique et mental capable de le diriger et le redresser. le pays a besoin dans l urgence d un sang nouveau et de nouvelles méthodes de gouvernance efficace .

    40
    14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.