Des avocats et des activistes s’opposent à sa visite : Ben Salmane met la Tunisie en ébullition

Tunisie Mohammed
Mohammed Ben Salmane indésirable en Tunisie. D. R.

Par Sadek Sahraoui Le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, n’est pas le bienvenu en Tunisie. Preuve en est, la presse tunisienne rapporte ce matin qu’un groupe de cinquante avocats a décidé de recourir à la justice pour empêcher sa visite prévue mardi en Tunisie. Le coordinateur de ce collectif d’avocats tunisiens, Nizar Boujalal, a déclaré, hier, à la presse qu’ils ont «décidé de porter l’affaire lundi prochain devant le tribunal de première instance à Tunis pour empêcher la visite de Ben Salmane en Tunisie».

Nizar Boujalal a fait savoir dans le cas où leur plainte ne serait pas jugée recevable, ses collègues et lui «auront recours à d’autres moyens de protestation pour empêcher la visite avec un groupe de cinquante journalistes». «Nous pourrions organiser un sit-in à l’aéroport de Tunis Carthage à l’arrivée du prince héritier», a-t-il ajouté tout en faisant remarquer que «Ben Salmane est suspecté d’être impliqué dans le meurtre du journaliste saoudien Jamal Khashoggi dans le consulat de son pays à Istanbul au début du mois d’octobre».

Boujalal a indiqué que le groupe des cinquante avocats s’est formé lors des manifestations populaires contre la cherté de la vie, organisées contre la loi de finances tunisienne plus tôt cette année, l’objectif du collectif étant de défendre les libertés et de lutter contre les abus de pouvoir, a-t-il noté.

Plus tôt dans la journée, des activistes tunisiens ont appelé à manifester au centre de Tunis pour protester contre la visite du prince héritier saoudien.

S. S.

Comment (22)

    LE NUMIDE
    25 novembre 2018 - 3 h 14 min

    TUNISIENS DARGAZ

    Vroum Vroum 😤..
    24 novembre 2018 - 23 h 57 min

    Je pense m’être clairement exprimé sur les Saouds et Secte Wahabite Antropomorphiste extrémiste et Takfirisme qui est le socle du Wahabisme..Je ne partage vraiment pas la voie Saouds Wahabisme..comme supplétifs du Sionisme Otan Usa Gb….cependant suite à la vilaine affaire Kashoggi , des tremblements ont lieux et risquent de bouleverser le Jeu ..ces visites de MBS en Afrique du Nord et Égypte présagent-elles un lachage Anglo-saxons et un virage à 180 ° des Saouds , le récent appel du pieds de Iran à Saouds ?? que présagent-elles ces visites soudaines de MBS ..Donc je préfère attendre et comprendre la suite…et aussi prendre en compte le Cadre Occident /Monde Musulman..Les Saouds prennent- ils conscience ?..Le temps va parler

      Vroum Vroum 😂..
      25 novembre 2018 - 23 h 09 min

      Ah bin !.😆😉.voilà..je savais bien qu’avec mon post sous cette forme j’allais à -7 ou -11..et plafonner à +2 maxi ..!! …mais je tente le coup !! .🤔🙄

    Écriture
    24 novembre 2018 - 21 h 19 min

    La Tunisie, l’Algérie et la Mauritanie sont témoins de positions populaires rejetant la visite du prince héritier saoudien Mogammad Ben Salmane , sans compter des militants tunisiens appelent à une manifestation contre cette visite dans le centre de la capitale, a rapporté la chaine satellitaire libanaise alMayadeen.

    En Tunisie, le Syndicat des journalistes a envoyé une lettre ouverte au président Béji Kayed Sibsi, condamnant les crimes de guerre commis par les avions de combat saoudiens et les crimes contre l’humanité perpétrés par la coalition saoudienne au Yémen.

    Le texte a également estimé que « la tournée de MBS visait à blanchir le registre criminel de Ben Salman sur fond de son implication dans des crimes odieux, dont le dernier était l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi ».

    La lettre a qualifié MBS de « menace pour la sécurité et la paix, un véritable ennemi de la liberté d’expression ».

    Dans une interview accordée à alMayadeen, Mohamed Youssoufi, membre du comité exécutif de l’Union des journalistes tunisiens, a déclaré que « le syndicat et divers partenaires de la société civile envisagaient de manifester devant l’ambassade d’Arabie saoudite à Tunis pour protester contre la visite d’Ibn Salman ».

    Pour sa part, Mohamed Ali Bougdiri, secrétaire général adjoint de l’Union générale tunisienne du travail, a souligné que » la Palestine demeure le principal sujet de préoccupation du peuple tunisien ».

    Il a insisté pour que « l’on persiste à ‘incriminer la normalisation ».

    Pour sa part, le chef de l’Organisation nationale contre la normalisation avec le sionisme et pour le soutien à la résistance, Ahmed Kahlawi a déclaré que « l’Arabie saoudite était responsable des crimes commis contre les peuples du Yémen et du peuple syrien ».

    Il a souligné que « le rôle de l’Arabie Saoudite dans la région a dévié la boussole vers les projets de l’ennemi sioniste ».

    « La visite du prince héritier saoudien en Tunisie devrait être l’occasion de mettre fin à la confrontation avec ce régime wahhabite », a conclu al-Kahlawi.

    Gamal Ben Abdel Salam, chef du nouveau front algérien, a noté les différences fondamentales entre les positions de l’Algérie et celles d’Arabie saoudite sur la question de Palestine, l’agression contre la Syrie et les relations avec l’Iran ».

    Un groupe d’artistes et d’intellectuels a décidé de « présenter devant le tribunal administratif une affaire urgente afin d’empêcher la visite du prince héritier saoudien accusé d’avoir tué et decapité le journaliste Khashoggi et d’autres crimes, pour notre pays ».

    Krimo
    24 novembre 2018 - 19 h 58 min

    Encore une « tounsiade ». Honte a ces tounsi qui s’opposent a la venue de Ben Schkoupi au seul titre de l’affaire Kashoggi, comme le rapporte si bien cette caricature

    3
    7
    numi
    24 novembre 2018 - 18 h 50 min

    En lisant la presse anglo-saxonne à ce sujet on en apprend des choses.

    Il semblerait que son déplacement en Tunisie soit après que BCE lui ait envoyé une invitation.
    C’est pas MBS qui s’y invite tout seul.

    Son déplacement serait plus pour assoir son leadership, présenter et expliquer ses futurs idées et projets pour le moyen orient.

    Quoi de mieux qu’un déplacement dans les pays nord africains dit « rebels » ou pas tout à fait à sa botte pour le faire.

    Le Qatar et la Turquie de plus en plus présent en Tunisie serait aussi un peu pour beaucoup dans ce déplacement.
    Les derniers déplacements et annoncent d’investissements qataris en Algérie n’y seraient pas pour rien.
    Il va peut être prendre la parole et nous dire « En arabie saoudite nous sunnites, malikites, ash’arites, soufis, nous aimons les Vertueux ». c’est quoi le Wahhabisme – connait pas _ c’est la faute du Qatar et de L’Iran » ….

    Il va aux Emirats, aux Bahrein et en Egypte pour prendre conseil auprès de ses mentors al sissi et j’en passe. Eux vont lui dicter sa conduite en Tunisie et en Algerie.

    Ce jeune garçon qui a peut être de bonnes idées pour son pays me parait bien naif et manipulable.

    Le Maroc ne fait pas partie du voyage, ce royaume est déjà acquis à ces monarchies. On leur demande pas leur avis on décide pour eux.

    3
    2
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 16 h 22 min

    Bravo aux Tunisiens ! Ils ont entièrement raison, Ben Salmane ne doit pas être accueilli : c’est un assassin !

    18
    4
    IMAZIREN
    24 novembre 2018 - 15 h 51 min

    Avoir voix au chapitre!

    1
    1
    IMZIREN
    24 novembre 2018 - 15 h 47 min

    Makane walou, on allume un contre-feu pour faire croire qu’il y a une pluralité de pensée, alors que la réalité est tout autre, ces gens qui contestent n’ont pas droit au chapitre.

    9
    6
    marri
    24 novembre 2018 - 13 h 46 min

    en Tunisie au moins les gens peuvent manifester et se constituer en groupe d’influence sans se faire tabasser. La société civile bouge et peut bouger. Ce pays paraît sur la voie de la démocratie. Entendons nous parler du chef d’etat major de leur armée? entendons nous parler du directeur de leur police? entendons nous parler du chef de leur gendarmerie? entendons nous parler des chefs de regions militaires? enrendons nous parler du DG de l’équivalent de notre DRS? Est-ce qu’un Algérien est capable de nous donner leur nom? c’est cela la différence avec l’Algérie. Que l’on ne nous parle pas de grande muette, d’une police au service du citoyen, que l’on ne dise pas qu’on est en democratie! les seuls qui sont en démocratie c’est les gens du système avec leur marmaille.

    15
    4
      Ch'ha
      24 novembre 2018 - 17 h 00 min

      @Marri
      Si pour vous la démocratie c’est traite d’enfants et trafic de drogue avec l’entité sioniste impliquant des ministres tunisiens et enfants de ministres d’hommes d’affaires etc …Soit chacun sa vision mais pas la mienne.
      La révolution de jasmin zerma qui l’a téléguidée et dans quel but dessein final…
      Alors je reprends à nouveau Louis-Ferdinand Céline « la démocratie partout et toujours n’est que le paravent de la dictature juive » moi je dis dictature judéosioniste.
      Et au risque de me répéter cessez de regarder à côté ou de l’autre côté de la méditerranée vous idéalisez une chimère une soi-disant démocratie occidentale et son capitalisme économique qui croyez-vous qui bénéficient des emplois postes les ministres fils filles de ministres anciens chefs d’État Sarko Flamby et cie..fils filles de…. Qui est fils filles acteurs de …etc etc etc….
      Cessez votre autoflagellation et ouvrez vos oeillères.

      6
      3
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 13 h 44 min

    Les grands esprits ont toujours rencontré une opposition farouche des esprits médiocres.Vivement un MBS algérien.

    2
    10
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 13 h 32 min

    Le president Tunisien lors de sa visite au mois de decembre 2015 en Arabie (non Saoudite) a Riadh a bien signe un accord avec les Al Saoud de participer et de soutenir leur coalition pour affamer les enfants et detruire le Yemen…c est ce que rapporte le journal Echchark al Awsat du 22.decembre 2015 et tres proche des Al Saoud.C’est exactement ce que rapporte le journal .
    Beji Caied Essebsi manipule et manoeuvre avec les pays du golfe sous la table esperant recevoir quelques subsides et le soutien pour son fils….le peuple Tunisien est en ebullition contre ces hommes politiques qui ont vendu leur conscience au diable….la poubelle de l histoire les attend.

    17
    1
    selma
    24 novembre 2018 - 13 h 06 min

    Merci anonyme, tu as résumé ce que je comptai vomir. Que la zorna et les tambours l’accueillent, au point où nous en sommes, avec des Deglet Nour et du petit lait Bettouche, sans acide ni pesticide

    10
    1
      Anonyme
      25 novembre 2018 - 8 h 05 min

      À. Tin hinane il s’agit tout simplement de la tunisie plurielle ,à moins que votre format rejette cette notion.

    Tin-Hinane
    24 novembre 2018 - 12 h 51 min

    Mashallah qu’est ce qu’il faut pas entendre ! Bensalmane met la Tunisie en ébullition, les tunisiens s’opposent à la venue du prince saoudien, les bras m’en tombent! c’est stupéfiant ! mais ces gens là sont plus que des girouettes, un tel comportement est infiniment dégueulasse. Comment ça hier encore ils servaient les saoud, non seulement ils leurs faisaient des courbettes mais ils ont même été tuer les syriens pour eux et aujourd’hui ils ne veulent plus recevoir le prince héritier saoudien. Je ne sais vraiment pas comment qualifier une telle attitude. Qu’on ne me demande plus d’aller passer mes vacances en Tunisie par solidarité avec le peuple tunisien. Les saoud sont des traitres et des criminels à la solde du sionisme et de l’occident certes mais il n’y a pas si longtemps que ça beaucoup de pays arabes les vénéraient dont la tunisie et aujourd’hui ils se mobilisent pour ne pas les recevoir, quel retournement ! comme on peut le voir c’est une vraie kabale qui est lancée contre les saoud, que les futurs traitres observent et s’instruisent.

    9
    13
    anonyme
    24 novembre 2018 - 12 h 35 min

    Respect à ce groupe d’avocats qui, j’en suis sûr, a le soutien de la majorité de nos frères Tunisiens … Faisons de même !

    21
    3
    Bouzorane
    24 novembre 2018 - 11 h 18 min

    « Activisme » rime avec : Démocratisme », droit de l’hommisme, modernisme, laïcisme, féminisme, islamisme, homosexualisme, minoritarisme…. les tunisiens sont devenus les rats des laboratoires occidentaux!
    Que de « progrès », depuis le « printemps arabe »!

    6
    25
      Vector
      24 novembre 2018 - 13 h 44 min

      Hypocrite !
      Vous crachez sur l’Occident mais vous utilisez toute leurs production !

      18
      7
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 10 h 40 min

    La Tunisie a une société civile digne de ce nom.
    Ce pays voisin en a de la chance.

    24
    6
    Jean-Boucane
    24 novembre 2018 - 10 h 14 min

    Meme en occident ils ne font pas autant de zèle… il suffit que les médias occidentaux fassent deux ou trois articles sur lui en mal et d’un coup il apparaît comme un paria… il y a encore 6 mois on nous le vendait comme étant un visionnaire et tout le monde le vantait… moi en tant qu’algerien je suis devenu pragmatique si tu viens tu poses les investissements sur la table par contre si tu viens pour nous construire tes mosquées tu peux rester chez toi!!!

    17
    5
    Anonyme
    24 novembre 2018 - 9 h 52 min

    L’atmosphère d’Alger sera empestée par la présence d’un traître au monde musulman, un pourri qui se trompe de destination.

    28
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.