USMA, l’équipe qui a survolé la phase aller de la Ligue 1

USMA
L'USMA a dominé de bout en bout la phase aller. PPAgency

L’USMA a dominé de bout en bout la phase aller de la Ligue 1 de football, s’adjugeant le titre honorifique de champion d’automne avec un écart confortable de sept points sur son dauphin, la JS Kabylie.

Solide leader avec 33 points, le club algérois pourrait même accentuer son avance en tête en cas de victoire le 29 novembre à domicile face à l’ES Sétif, en match comptant pour la mise à jour de la 11e journée.

L’USMA a décroché 10 victoires et 3 nuls contre seulement une seule défaite concédée en déplacement face à la JS Saoura (3-0), marquant 27 buts (meilleure attaque) et encaissant 11 buts (3e meilleure défense). Les «stats» réalisées par les «Rouge et Noir» plaident largement en leur faveur, ce qui leur a permis de distancer leur poursuivant de 7 points et un match en moins.

La JS Kabylie (2e, 26 pts) est en train de réaliser un parcours honorable, elle qui avait dû attendre l’avant-dernière journée lors du précédent exercice pour assurer son maintien. Les joueurs du «controversé» président Chérif Mellal ont dominé la moitié de la première partie de la saison, avant de subir un véritable coup d’arrêt à l’issue de la défaite à Alger face à l’USMA (1-0).

La formation kabyle, battue vendredi à Bordj par le CABBA (1-0) en clôture de la 15e journée, reste sur une mauvaise série de trois défaites en quatre rencontres. En matière d’imperméabilité, l’arrière-garde kabyle est la 2e meilleure défense du championnat (10 buts encaissés), juste derrière celle de la JS Saoura (6 buts).

De son côté, le champion sortant, le CS Constantine, est redescendu de son nuage quelques mois après avoir connu la gloire en décrochant le deuxième titre de son histoire. Le club de Cirta a bouclé la phase aller à une triste 8e place au classement (19 pts), affichant un bilan de 4 victoires, 7 nuls et 4 défaites. Sous pression, l’entraîneur Abdelkader Amrani a fini par rendre le tablier, mettant fin à deux années de collaboration avec les «Sanafir».

La JSS et le NA Husseïn-Dey ont terminé la manche aller main dans la main à la 3e place avec 23 points chacun. En dépit d’un passage à vide, ces deux formations ont réussi à préserver la dynamique de la saison dernière. Le club de Béchar avait terminé vice-champion et le Nasria 3e.

L’ESS et le MCA déçoivent, les promus en difficulté

L’ES Sétif et le MC Alger, dont les effectifs sont les plus nantis de la Ligue 1, pointent à la 5e position avec 21 points chacun, accusant un retard important sur le leader usmiste. L’Entente, qui s’est passée vendredi des services de son entraîneur marocain Rachid Taoussi, compte 6 victoires, 3 nuls et 5 défaites. Les Sétifiens restent sur une série noire de trois défaites de rang à domicile, dont une face aux Saoudiens d’Al-Ahly (1-0) en 1/8 de finale (aller) de la Coupe arabe.

Le MC Alger, qui en est déjà à son deuxième entraîneur (Adel Amrouche, NDLR), a été irrégulier depuis le début de la compétition avec un bilan moyen de 5 victoires, 6 nuls et 4 défaites. Le «Doyen» se distingue par une triste statistique en pointant à l’avant-dernière place au classement des équipes ayant perdu le plus de points à la maison (8 unités empochées seulement), derrière l’Olympique Médéa (7). Le Mouloudia a également connu l’humiliation lors de cette phase aller en se faisant balayer dans son antre d’Omar-Hamadi par la JSK (5-0).

Les trois promus en Ligue 1, le MO Béjaïa (9e, 18 pts), l’AS Aïn M’lila (11e, 17 pts) et le CABBA (13e, 15 pts), ont raté leur retour parmi l’élite en se positionnant dans la deuxième partie du tableau et restent sérieusement menacés par le spectre de la relégation.

L’USM Bel-Abbès, à l’instar du CSC, n’a pas réussi à rester sur la vague de la Coupe d’Algérie remportée en mai dernier. La formation de la «Mekerra» a dû attendre l’arrivée du nouvel entraîneur Youcef Bouzidi pour amorcer son redressement (7 points sur 12 possibles).

CRB, un grand aux portes de la Ligue 2

Le CR Belouizdad, lanterne rouge avec 10 points seulement, est en train de vivre une saison cauchemardesque, conséquence d’une mauvaise gestion qui a entraîné le club phare de Laâquiba dans les profondeurs du classement.

Le parcours est désastreux pour une équipe qui traverse depuis l’intersaison déjà une zone de turbulences ayant eu raison d’elle. L’entame de la saison a été chaotique suite au forfait déclaré lors de la première journée à domicile face à l’ASAM (défaite 3-0 sur tapis vert) pour dettes impayées, assorti d’une défalcation de trois points.

Les coéquipiers du capitaine Billel Tariket devront puiser dans leurs ressources pour aller chercher le maintien, ce qui serait un véritable miracle pour le CRB au vu de la situation délicate dans laquelle il se trouve.

Côté chiffres, 239 buts ont été marqués lors des 119 matchs disputés jusque-là (en attendant la rencontre USMA-ESS, ndlr), soit une moyenne de 2 buts/match. La journée la plus prolifique est la 5e (27 réalisations), alors que 7 buts ont été marqués seulement lors de la 11e journée (moins un match : USMA-ESS).

L’attaquant du Paradou AC, Zakaria Naïdji, a terminé meilleur buteur de l’aller avec 11 réalisations.

La compétition observera une trêve avant la reprise fixée au week-end du 28 et 29 décembre avec le déroulement de la 16e journée.

R. S.

 

Comment (6)

    Anonyme
    25 novembre 2018 - 7 h 50 min

    Il n’a fallut que vingt seconde pour que notre champion encaisse le premier but d’une série de quatre à Oum dormane, de quoi modérer l’ardeur des plus chauvins.

    Anonyme
    24 novembre 2018 - 22 h 00 min

    L’argent à profusion de Sonelgaz fait le bonheur de l’USMA, et ses commanditaires, à la FAF, et au FCE
    Avec leurs contre performances arabes, et africaines, mais fait aussi de l’injustice, et de la frustration
    Chez la majorité des sportifs algériens
    Il est temps de redresser la situation, en retirant la Sonelgaz du financement d’un club faible qui confond
    Football, et Sport (mais où sont les autres disciplines sportives, autres que le Football, à l’USMA ???,…)
    La Sonelgaz a d’autres défis, et d’autres chats à fouetter, entre autres,…..
    La Science, et la Technologie au service de la prospérité de Sonelgaz, du pays, et de la société

    MELLO
    24 novembre 2018 - 21 h 32 min

    Depuis ce défi, jouer au stade du 5 JUILLET en allée et retour , lancé par MELLAL est décliné par l’USMA, on a enregistré une volonté de casser la JSK. Juste après cette épisode, l’invincibilité de 11 matchs s’est fondue comme neige au soleil, bizarre, non ? Trois défaites en quatre matchs. Les arbitres sont passés par là, téléguidés par qui ?

    5
    1
    MELLO
    24 novembre 2018 - 21 h 22 min

    L’argent des contribuables, un réseau médiatique encouragé par les pouvoirs publics et un patron du gouvernement qui ne fait que soudoyer des arbitres, finalement tout pour en faire un club aussi riche et aussi puissant. Dommage que cette puissance ne se limite qu’au championnat Algérien. La gifle reçue de Oumdorman en est témoin. Jouer face à cinq clubs Algerois est déjà un grand avantage .
    La question que je me pose : Pourquoi Serrar (directeur ) à t il refusé le défit de Mellal (JSK) de jouer en allée et retour au 5 Juillet ?

    DZAIR PLUS
    24 novembre 2018 - 20 h 25 min

    Comme le président est connu et les arbitres aussi pour l’amour de l’argent est a voir avec le sport,sans les Algériens de l’autre rive on serait les derniers d’Afrique

    […] USMA, l’équipe qui a survolé la phase aller de la Ligue 1 est apparu en premier sur Algérie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.