Le chef de la Sûreté syrienne en visite en Égypte

syrienne
Le général Ali Mamlouk. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le plus haut responsable des services de sécurité syrienne, le général Ali Mamlouk, s’est rendu au Caire pour s’entretenir avec son homologue égyptien lors de sa deuxième visite officielle en Egypte depuis 2016, rapporte l’agence officielle Sana. Cette rare visite à l’étranger d’un responsable syrien intervient quelques jours après celle effectuée en Syrie par le président soudanais Omar el-Béchir. Ce dernier est le premier chef d’Etat arabe à s’être rendu à Damas depuis le début du conflit en 2011.

Selon l’agence Sana, le général Mamlouk s’est rendu samedi en Égypte à l’invitation du chef des Renseignements généraux égyptiens Abbas Kamel. Les deux responsables auraient discuté des intérêts communs de la Syrie et de l’Egypte, notamment «des affaires politique et sécuritaire et de la lutte contre le terrorisme».

La dernière visite officielle en date de ce responsable syrien au Caire remonte à octobre 2016. Le général Mamlouk fait partie de la garde rapprochée du président Bachar al-Assad. Aussi son nom figure-t-il sur une liste noire – derrière le président syrien et son frère Mahar – de personnes visées par des sanctions instaurées par l’Union européenne à l’encontre du régime de Damas ?
Ce responsable a été nommé en 2012, directeur du bureau de la sécurité syrienne, qui supervise tous les services de sécurité du pays, après l’assassinat de quatre hauts responsables du régime lors d’un attentat à Damas.

Déclenchée en mars 2011, la guerre civile en Syrie a fait jusque-là plus de 360 000 morts et jeté à la rue des millions de personnes.

S. S.

Comment (5)

    Felfel Har
    25 décembre 2018 - 10 h 37 min

    Qui serait assez fou pour faire confiance aux Egyptiens? Ce sont de véritables girouettes qui changent de direction selon les vents dominants. Et ils sont prompts à tourner le dos à leurs promesses dès que quelqu’un d’autre leur fait miroiter un quelconque avantage pour les faire saliver. Ils sont tellement imbus de leur personne (Misr oum eddounia) qu’ils ont fini par se convaincre qu’ils sont sortis de la cuisse de Jupiter et qu’ils ont pour vocation de guider le monde arabe. Quels « fanfaraons »! Quels félons!

    2
    1
    Rayes Al Bahriya
    24 décembre 2018 - 23 h 41 min

    Les intérêts comme uns , avant c’était les
    desintérêts comme deux …
    Les hyocrititas , ces arabes …
    Depuis 2011 ils s’enterrent tuent …
    Des sang terres en sans terres …

    Nasser
    24 décembre 2018 - 22 h 20 min

    Oui! Après la défaite du terrorisme et….le départ des USA………..
    Le grand marionnettiste « autorise » maintenant

    Anonyme
    24 décembre 2018 - 22 h 07 min

    Le probleme c est que l Egypte a abandonne son veritable role de chef de file des nationalistes arabes depuis la mort de Jamel Abdennacer et elle s aligne sur les Al Saoud contre quelques millions de petrodollards.Le general Essissi n est pas a la hauteur de cette grande nation Egyptienne.

    3
    2
    Ch'ha
    24 décembre 2018 - 21 h 30 min

    Les relations des pays arabes avec la Syrie se développent et se poursuivent.
    Juste une précision pas guerre civile mais guerre terroriste sioniste par procuration.
    Des charniers de DAECH ont été découverts les victimes ayant été torturées avant d’être exécutées, sans oublier les armes israéliennes européennes (françaises UK) pour faire court médicaments israéliens etc découverts par la DCA Syrienne et l’armée Russe dans les caches terroristes de DAECH Front Al Nosra (branche syrienne d’Al Qaïda) et cie.

    4
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.