La Casbah d’Alger rendue à la France

Casbah
Le wali d'Alger avec Valérie Pécresse et Jean Nouvel. D. R.

Par Dr Arab Kennouche – On se souviendra encore longtemps, même après la mort de l’actuel wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, de sa décision historique de rendre l’âme de La Casbah à ceux-là mêmes qui l’ont souillée et maintes fois violée à travers l’histoire. Au-delà du talent international de Jean Nouvel lui-même, associer des travaux de réhabilitation du cœur de la nation algérienne à l’ancienne puissance colonisatrice ne relève pas uniquement de la stupidité de l’auteur de la décision, mais d’une démarche provocatrice de très mauvais goût.

Complexe de colonisé ou bien simple démarche ahurissante entreprise sans grande réflexion, Zoukh vient de franchir le Rubicon de la bêtise en permettant aux anciens de l’Algérie française de se refaire un bain de jouvence en venant redonner un coup de peinture fraîche là où, auparavant, les canonnades de la grande armée et les pétarades de Massu et Bigeard se faisaient entendre pour effacer toute trace d’algérianité. On se demande à ce tarif-là où sont passés nos valeureux ministres de la Culture et des Moudjahidine qui, très certainement, ont accordé leur blanc-seing pour que Nouvel vienne apposer sa marque de concepteur gaulois sur l’édifice ancien d’art et de tradition islamique.

Mais, faut-il encore repêcher le wali Zoukh et ses acolytes en les envoyant s’instruire sur les liens de l’histoire, de l’architecture et de la politique afin qu’ils ne nous transforment pas toutes les demeures mauresques et les mosquées d’Alger en monuments à la gloire de la France et, pourquoi pas, à la colonisation française en Algérie. Pourquoi alors ne pas donner une note «tour Eiffel» au sanctuaire des martyrs, ou bien encore redessiner tout Alger sur les plans de Marseille ? Il saute déjà aux yeux qu’Alger sous Zoukh est redevenue cette ville coloniale d’antan : tout y est blanchi à la chaux et remaquillé pour qu’émerge l’Alger des colons contre la vraie Alger qui fut avant tout une ville musulmane.

Berbère, turque, arabe, c’est l’étendard de l’islam qui flotta longtemps sur Alger avant que les Français ne s’en emparent en tentant de la défigurer. Ce patrimoine musulman de la ville n’a jamais été mis en valeur et pourtant il regorge d’innombrables endroits, palais, mosquées, portes que l’on a drapés de l’étendard français, comme sous la férule de Zoukh. Blanchir Alger et faire plaisir aux Français, pour qu’ils s’y retrouvent, eux, dans leur ville.

Geste de très mauvais goût que cette venue de Jean Nouvel, qui doit faire pouffer de rire toute la gente OAS et consorts qui, nostalgiques de l’Algérie française ou en mal de judéité-sioniste en terre algérienne, trouvent là un couloir idéal pour venir se réinstaller en défigurant les lieux autant que possible comme à l’époque de la colonisation. Il faut bien s’appeler Zoukh et se vanter d’avoir redonné à la ville toute sa splendeur d’antan, comprendre l’Alger des années 30 de Pépé le Moko, pour ne pas voir le grand boulevard néocolonial, haussmannien s’il en est, que le maire d’Alger est en train de tracer à la France, passée maître dans la mise en valeur de son «exception culturelle» à l’étranger.

«Ye’l gomplexé wa !», se serait exclamé notre fameux inspecteur Tahar, devant autant de bassesse humaine, ne serait-ce que pour tourner en ridicule les fonctions de maire d’une ville qui pourtant a accueilli les plus grands révolutionnaires de cette planète. Ecrire l’histoire d’Alger entre Barberousse, Che Guevara, Ali La Pointe et y insérer un Jean Nouvel casbahique postmoderne relève d’un goût douteux et fera couler beaucoup d’encre encore dans les annales de cette ville frondeuse et à laquelle on a trop souvent accolé l’image d’une France fleurissante en Méditerranée.

Ya’l meskin ! Pauvre de vous, cher Monsieur Zoukh, mais comment vous convaincre de votre indigence patriotique et de votre grande immoralité en pérennisant sciemment le vieux rêve néocolonial de la France, de se refaire une santé en Algérie, argument que vous ne pouvez repousser car celle-ci refuse de reconnaître ses crimes abominables ? D’ailleurs, vous qui occupez une fonction politique dans ce pays ne faites que corroborer cette thèse de l’impunité, bien plus, celle de la mission civilisatrice de la France clamée haut et fort depuis Alexis De Tocqueville et Jules Ferry, jusqu’à Sarkozy et Macron, et qui trouve le plus grand écho dans la future empreinte architecturale que laissera Jean Nouvel sur un symbole puissant de la résistance algérienne, grâce à votre décision honteuse.

Ma teghfelch ! Ne baissez point la garde, ya messiou l’mir ! Fut-ce un moment de fatigue qui vous poussa vers l’ignominie ou bien vos conseillers se sont-ils attardés sur le pastis du colon ? N’avez-vous pas senti l’âme de ces murs sacrés à l’histoire pluriséculaire pour que vous la vendiez à un vulgaire architecte venu d’ailleurs et de nulle part, dont les ordinateurs sont sans commune mesure avec les mains et les cœurs qui ont façonné ces multiples ruelles, ces dédales de l’histoire à n’en plus finir, bien longtemps avant que ne vienne souffler le vent de la mort et de la trahison ? Ou bien voulez-vous transformer Alger en vulgaire Marrakech pour que l’oligarchie mondiale y vienne humer son petit souk et y déambuler à moindre frais ?

A. K.

Comment (57)

    Anonyme
    30 décembre 2018 - 3 h 02 min

    Tout est rendu a la France depuis 1999 ce n’est pas uniquement la Casbah

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 18 h 48 min

    Je ne crois pas que l’architecte,le docteur,l’artiste ,le footbaleur le politicien etc qui derrange,je dirai le français qui n’est pas dans le coeur de la majorité du peuple Algerien ,si nos docteurs,architectes,ingenieurs etc sont pas compétants et un peuple qui pense qu’à son ventre et une jeunesse violente c’est parceque nous avons de très mauvais politiciens,depuis 1962 nos bergers ont travailler juste pour faire plaisir aux autres,aujourdhui c’est le tour ou le retour de la france.

    KIKI
    28 décembre 2018 - 14 h 41 min

    Moi sa m étonne pas a part ANP l ensemble de notre élites sont des incapables qui des qu ils ont fini leurs mandats quitte le pays MOI je dit merci a la France de continuer à s occupé de cette Algérie gouverné par des s… vivement un président issu de APN

    5
    6
    Dégoûté
    28 décembre 2018 - 14 h 01 min

    Pourquoi tant de haine ? Trop belliqueux. Quel rapport entre la culture et la compétence d’un architecte et tout ce venin distillé. Notre société est une aporie et pas prête à s’en défaire . Hélas. Et…..Peugeot…Renault….Citroën….total….les creseurs de puits au sud.. l’autoroute… Boeing…. airbus…. les gorges de kherrata par les turcs….. reveillez vous et participez à vous améliorer dans la tolérance et le respect de l’intelligence des hommes. Forget for a while politic.

    11
    12
    Bison
    28 décembre 2018 - 13 h 53 min

    Dr Arab Kennouche – La Casbah d’Alger rendue à la France!
    Entre ceux qui critiquent ou trouvent antipatriotique pour ne pas dire carrément traitre le faite d’attribuer la restauration de la Casbah à la france et ceux qui veulent l’attribuer plutot aux turques (qui nous dit-on proposent de la restaurer gratis!! oui oui!) on se demande ou se situe le patriotisme!! on se perd entre le patriotisme des uns et des autres!! oui, attribuer ça restauration à des étrangers dans les deux cas, et anciens occupants de surcroit dans les deux cas (car on a pas de capables à le faire chez nous) ou est le patriotisme!! Mr Kennouche au lieu de s’en offusquer ferait mieux, à mon sens, de se demander comment se fait t-il presque un siècle après l’indépendance nous sommes pas foutus de restaurer cette casbah, aussi symbolique de notre patriotisme, nous meme; et cela avec des universités qui fleurissent partout, des centres de formations partout, des diplômes à la pelle!!! oui, presque 100 ans après, et d’innombrable usines à diplômes à plein régime on arrive pas à restaurer la moindre poutre en bois pourrie taillée à la hache!! oui avec des ingénieurs et des « douctours » qui poussent comme des champignon on arrive meme pas remettre droit un clou tordu par un coup de marteau mal ajusté (une de nos nombreuse qualités, des coup mal ajustés)!!

    Faisons tant qu’à faire appelle à des egyptiens ou autres savants du meme coin (ceux là meme qui ont jeté les bases de notre école naissante et triomphante à l’indépendance (dicté par le patriotisme ronflant de nos fakhamatouhoum de l’époque et poursuivi fidèlement depuis , on en a l’habitude et on adore, pour restaurer nos monument pendant qu’eux ( les moyens orientaux eux meme) font appellent à des anglais (tiens tiens!!), des francais (tiens tiens), des allemands,…pour restaurer leurs pyramides et autre monuments même les plus futiles!!!!
    ah le patriotisme quand tu nous tiens! je me demande si c’est pas notre patriotisme (mal placé, souvent attrape nigaud) qui étouffe notre pays et l’enfonce dans le tiers-mondisme de plus en plus crasse ! Mais, Ce qui est frappant dans tout ça c’est que nos « Kennouches » patriotiques nationaux feraient volontiers appelle, s’ils peuvent se les payer, à des expert français pour le moindre projet privé (tapisser une salle de bain, planter un clou, soigner le moindre rhum,…), mais refuserait et sy opposerait avec « patriotisme fanfaronnant  » et acharné s’il s’agit d’intérêt vital du pays tout entier! one tow three…! bonne année à tous!

    10
    6
    Nadjma
    28 décembre 2018 - 11 h 57 min

    C’est dingue le nombre de traitres ou d’OAS ou de juifs sionistes qui commentent des articles comme celui-ci on les sent aux aguets sur AP dès qu’il y a un article qui mentionne leur pays ou leurs intérêts ils arrivent. Mais ils peuvent faire des commentaires et répondre aux commentaires cela ne changera rien.

    8
    9
    Argentroi
    28 décembre 2018 - 11 h 43 min

    Cet article est tellement surfait, exagéré qu’on n’y croit pas ! Et comment croire quelqu’un qui vit en France et qui a tellement de haine contre tout ce qui est français : l’absurde à l’état pur. Notre vénérable Organisation des moudjahidines ou tout autre patriote ne se rabaisserait pas au niveau de cette haine. Cette haine est celle des vaincus et non des vainqueurs. Chez le vainqueur, on retrouve la magnanimité, la lucidité et la hauteur d’esprit et non ce chauvinisme étroit et débridé.
    L’enjeu de la Casbah est d’ordre architectural et n’a rien à voir avec le cinquième mandat ou la lutte des clans comme semble vouloir nous y entrainer Kennouche et beaucoup de trolls qui jouent la même partition.
    Cet enjeu architectural, et ce n’est pas de la simple restauration, se résume à la question comment redonner vie à un patrimoine architectural, qui représente une part de notre identité et qui reflète notre histoire contemporaine, dans un océan de tissu urbain délabré qui compte la Casbah, la ville coloniale et les extensions post-indépendance. Devant cette problématique, il ne sert à rien de polluer un débat presque académique par des considérations purement manipulatoires. Et si on voulait approfondir le sujet en consultant, par exemple, les travaux de Nabila Oulebsir, Bernard Lepetit ou la turque Zenep Celik…

    11
    5
    Generation Benmhidi
    28 décembre 2018 - 11 h 20 min

    Ce qu’on peut reprocher à zoukh c’est le manque de transparence dans la désignation de Jean Nouvel.
    mais ce dont qu’on peut le saluer aussi c’est d’avoir eu le courage d’attaquer enfin à ce chef d’œuvre en ruine.
    Un marché Gré à Gré pour restaurer la casbah ,l’âme de la révolution où Benmehidi et ses compagnons ont accouché d’une des plus belles révolution , sans appel d’offre ouvert et transparent devient d’un coup suspect.
    Des millions de dollars ont été injecté dans sa restauration depuis des années et on n’a presque rien sauvé sauf quelques bribes de patrimoine.
    On a donné la chance à nos compétences et on voit le résultat,nos entrepreneurs et nos architectes sont à l’image du reste,c’est toujours la faute à l’autre, il est temps d’attaquer à ce problème par des professionnels et malheureusement on a encore besoin d’expertise étrangère pour avancer jusqu’à ce qu’on apprennent le vrai sens du travail fini à temps et conforme au cahier de charge avec des résultats mesurables et transparents, sinon autant le confier à Heddad.

    Jean nouvel est certes un grand architecte moderne, mais il n’est pas infaillible.
    il est d’ailleurs condamné à des dommages et intérêt pour plusieurs millions d’euros dans l’affaire du palais de justice de Nantes que j’ai moi même visité .Des inondations partout, un éclairage insuffisant et une vision de l’architecte qui n’a convaincu personne.
    Certes , il reste un des plus grand architecte moderne de notre temps mais il n y a pas que lui.
    d’autant plus que la restauration d’un patrimoine n’est pas du tout la même chose qu’un nouveau projet architectural sortie de rien à la «Dubai» .
    Il y a d’autres pays qui maitrisent la restauration, il fallait juste chercher d’autres concurrents d’où la transparence dont j’ai parlé au début.
    Les espagnoles par exemple sont des spécialistes dans ce genre d’architecture musulmans, ou bien d’autres comme les belges ou italiens dans la technique de restauration des cités ou patrimoine anciens.
    Je crains que jean nouvel va donner un autre visage à la casbah, plus moderne et plus futuriste ( à la façon pays du golf)
    Il réussira sûrement au niveau «vision architecturale » mais je doute du côté urbanistique et contexte historique car il n’est pas urbaniste et n’est pas restaurateur de patrimoine (je ne sais pas s’il a fait déjà ce genre de travail) alors que la casbah est d’une autre dimension, il faudra retrouver cette âme révolutionnaire et résistante au colonialisme qu’un français ne pourra jamais donner par manque d’objectivité .
    Je crains qu’un jour, la casbah sera une cité touristique belle mais plus rebelle, car sa beauté superficielle cachera et effacera son âme «hey chaabi»
    je ne suis pas spécialiste mais c’est à l’état de garantir que cet architecte soit entouré par des spécialistes algériens qui
    baliseront le chemin et donneront une empreinte algérienne.
    mais là ça sera la limite de la démarche car jean nouvel ne sera pas libre de ses choix et de sa vision artistique, il sera confronté à des NIET administratifs et idéologiques de tout genre qu’ un jour ou l’autre jettera l’éponge .
    on repartira de zéro et entre temps les immeubles tombent comme des ruines et on ne trouvera rien à restaurer, on va tout raser et reconstruire des bâtiments d’habitations moches sans âme confiés à des chinois .

    Je n’ai rien contre ce grand Monsieur J N, je ne suis pas à la hauteur de le juger, je m’exprime en tant qu’un «Mouwatin bassit» qui aime el chaabi et l’Algérie, je lui souhaite même bonne chance, qu’il préserve seulement notre casbah, qui n’est pas la médina pour rappel , j’espere seulement qu’il est conscient de sa grande responsabilité dans ce projet sensible à juste titre pour sa dimension historique, culturelle et notre attachement patriotique à ceux qui lui ont donné son âme.

    Mais je ne comprend toujours pas ce que l’ile de France vient faire avec un marché entre une collectivité et un bureau d’étude.
    je me méfie toujours de ce mélange du genre, c’est ma «manie » d’algérien qui se méfie de tout même pour son bien, va dire donc à jean nouvel d’exprimer cette méfiance comme celle que nos chouhadas ont toujours eu pendant la bataille d’Alger dans la future âme chaabi de la casbah…

    7
    1
    ANONYME 1
    28 décembre 2018 - 11 h 02 min

    Certains de nos responsables donnent la nette impression d’être colonisés intellectuellement.

    Il serait bon à l’avenir pour tout recrutement ou nomination d’un haut responsable qu’il soit Wali, ou ministre ou chef d’un département quelconque au sein d’un ministère de lui faire passer un test, pour évaluer ses connaissances quand au passé de l’Algérie et de soin Histoire.
    A voir ce qui se passe certains responsables nous offrent actuellement de la médiocrité. Justement c’est là ou le bât blesse, ces gens profitent ils de l’incapacité du président pour nous fourguer toute sortie de saloperie contraires aux principes des algériens

    6
    3
    Med
    28 décembre 2018 - 10 h 36 min

    « Le peuple colonisé est idéologiquement présenté comme un peuple arrêté dans son évolution, imperméable à la raison, incapable de diriger ses propres affaires, exigeant la présence permanente d’une direction. »
    Frantz Fanon, in « Les Damnés de la terre ».
    Ici il s’agit d’une victime du complexe du colonisé qui pense dans la même direction.
    L’opération de restauration de la Casbah nous est présentée comme un problème purement technique, qui devrait trouver sa solution dans l’expérience professionnelle incontestable de M. Nouvel.
    Architectonique est un mot formé par la partie « archi » et « tectonique » soit gestion, direction ou politique territoriale (qui peut être de type capitaliste, socialiste ou autre). L’architecte égyptien Hassan Fethi, auteur de l’ouvrage « construire pour le peuple », a non seulement construit pour le peuple mais avec le peuple, ce dernier ignare des théories et techniques architecturales et de construction. La population rurale a bénéficié, dans un programme gouvernemental de constructions rurales, en plus des œuvres elles-mêmes (villages etc.), de l’apprentissage du métier de bâtisseur. Cela a été une politique de gestion du territoire sans faire appel au savoir-faire de l’étranger.
    D’aucuns diront : la Casbah est bien plus complexe et il lui faut un cerveau surdoué, un architecte Dieu-le-père. Un démiurge, qui n’a, si ce n’est à travers son aspect urbanistique et architectural, aucune idée de ce qu’est la Casbah, de ce qu’elle représente pour ses habitants et pour l’histoire de l’Algérie, un symbole de la lutte contre le colonialisme et de la guerre de libération. Son travail serait celui d’un professionnel, qui à partir de ses ordinateurs disséminés ici et là, enfanterait la cosmétique capitaliste aseptisée (à la Louvre version Abu Dhabi) pour ce site fabuleux.

    4
    3
    pot de vin
    28 décembre 2018 - 10 h 29 min

    Ce choix est surtout le choix de la corruption, sur ces millions déjà dépensés il n’y a pas de trace d’une quelconque réhabilitation… des millions vont encore s’évaporer dans la nature

    7
    5
    Tin-Hinane
    28 décembre 2018 - 9 h 41 min

    Zoukh le bien nommé tu n’as pas honte? tu n’as pas peur ?
    Vont ils vraiment confier la restauration de la Casbah à des français? c’est du délire c’est une trahison d’une telle ampleur qu’elle parait être une blague provocatrice tellement c’est énorme! la Casbah est le symbole même de la brutalité et de la barbarie coloniale, ils l’avaient détruite et nous nous allons leur en confier la restauration. Est ce que ce wali d’Alger est conscient de ce qu’il est en train de faire et d’autre part pourquoi le laisse t’on faire. Je n’arrive tout simplement pas à y croire.

    11
    8
    Souk-Ahras
    28 décembre 2018 - 8 h 19 min

    La Casbah aurait pu figurer sur notre emblème national, c’est le Panthéon de l’Algérie révolutionnaire, c’est son symbole premier. Tant en hémisphère nord qu’en hémisphère sud, quand je parle de mon pays, on me répond spontanément : « ah oui, la bataille d’Alger, la Casbah, des grands hommes ! »

    Constantine, Alger et Tlemcen, regorgent d’artisans reconnus dans tous les domaines traditionnels, y compris architecturaux.

    El foukh wez’ Zoukh wel’la3cha guernina ! Ce wali de la crasse universelle incapable de « bâtir » un trottoir aux normes, se projette dans une improbable « baronie » à l’algérienne. Haussmann dans sa tombe doit en pisser de rire ! Comme ce doit être maintenant le cas pour Pécresse et Nouvel.

    Le Président du Burkina Faso, Thomas Sankara (assassiné en 1987), qui avait installé dans son pays le concept de « dignité et d’homme intègre », avait, par rapport à la dette du tiers-monde, cette formule grandiose : « Nous encouragerons l’aide qui nous aide à nous passer d’aide. ».
    Cette aide porte le nom de DIGNITÉ.

    8
    4
    Anonyme Utile
    28 décembre 2018 - 7 h 21 min

    Tous les Algériens savent que la Casbah d’Alger représente la révolution Algérienne depuis 1830.
    Tous les Algériens savent que c’est l’armée coloniale barbare et animale française, qui a détruit à trois reprises la Casbah d’Alger plusieurs de ses monuments d’une valeur inestimable, classés patrimoine mondial de l’humanité.

    Tous les Algériens savent que plusieurs pères fondateurs de notre glorieuse révolution ont été assassinés et d’autres dont LE GRAND LARBI BEN M’HIDI ont été capturés après des destructions monstres de la Casbah d’Alger.

    Attribuer le marché de restauration la Casbah d’Alger de 2,6 milliards de dollars, à un architecte incompétent français, au vu de ce qu’il représente, tout en sachant que c’est l’armée coloniale barbare et animale française, qui a détruit à trois reprises la Casbah d’Alger, est un ACTE DE TRES HAUTE TRAHISON à l’égard du peuple Algérien, de son histoire, de sa dignité, de sa révolution.

    ….

    Cet architecte français a réalisé dans son propre pays, la france, des ouvrages avec des malfaçons très dangereuses qu’il a masqué d’une manière mafieuse, et qui sont apparus peu de temps après. Ce sont les faits. La france officielle coloniale et néocoloniale, au vu de ce qu’elle a fait à la Casbah d’Alger et au vu du fait, que c’est son armée coloniale barbare et animale qui a détruit la Casbah d’Alger, N’EST MORALEMENT PAS QUALIFIEE, POUR FAIRE QUOIQUE CE SOIT DANS LA CASBAH D’ALGER.

    Cet acte électoraliste des bouteflika est un acte de très haute trahison. Tous les Algériens doivent se sentir des habitants de la CASBAH D’ALGER, solidaires et doivent sortir manifester pour dire non aux Bouteflika, non à leur acte de très haute trahison, qui attribue le marché de restauration de la Casbah d’Alger, que l’armée coloniale barbare et animale française a détruit et pour lequel, la france officielle néocoloniale n’est pas et ne sera jamais qualifiés moralement.

    CE MARCHE DE RESTAURATION DE LA HONTE DOIT ÊTRE ANNULE SUR LE CHAMP.

    11
    6
    arezki
    28 décembre 2018 - 4 h 48 min

    « Berbère, turque, arabe, c’est l’étendard de l’islam qui flotta longtemps sur Alger avant que les Français ne s’en emparent en tentant de la défigurer. » ecrit notre cher docteur!
    Donc, on doit comprendre que pour lui, il y a les bons colonisateurs, comme les arabes et les turcs, et il y a les mauvais, comme les Francais.
    En essayant de trouver un sens logique a cette phrase, je me suis imagine Churchill se disant en 1940 : « laissons les allemands nous envahir, apres tout, ils sont chretiens comme nous! »

    15
    4
    Rayés Al Bahriya
    28 décembre 2018 - 2 h 50 min

    Où est tu Ali Lapointe, Djamila Bouhired , Qui avaient fait la lutte contre les parachutistes du Générale Massu et Les Bigeard…
    Où a été rendue l’Algérie trahie et souillée, 60 années après son indépendance de la france coloniale…
    Haute trahison…
    La lutte doit reprendre pour délivrer la casbah des néo colonisateurs et des harkis de la 25e heure.
    Al hamdou Li Allah Mabka El Istia3mar Fi Bladna…
    Où est tu Hadj El Anka ???
    À l’aide…

    7
    7
    Hamid
    28 décembre 2018 - 2 h 47 min

    The granting of the renovation works of the Casbah to a French architect by governor Zoukh is a disgrace .He should be ashamed of himself , he has traded away our revolutionary landmark in a backroom deal in his office .The Casbah is the home of the battle of Algiers , it holds a special place in the heart of every Algerian up and down in the country .In short, the Casbah represents a resistance to French colonialism .I therefore disagree with his decision .He should’ve thought twice before making such a foolish move .There are other architects of world renown .I’m boiling with anger .A very Happy New Year to you all .Tahia Eldzair as always !

    6
    7
    TOLGA
    28 décembre 2018 - 2 h 38 min

    ALI LA POINTE, HASSIBA ET PETIT OMAR DOIVENT SE RETOURNER DANS LEURS TOMBES ! Zoukh n’est que l’exécuteur des basses oeuvres et des ordres qu’il a reçus de ses maîtres eux-mêmes dirigés par fafa qui les maintient en laisse…..
    Ils ont trahi le pays, la nation et les CHOUHADAS AL ABRAR. Ce sont des traîtres et des vendus. Maintenant, je comprends mieux la demande faite par le représentant du crif et son alter ego le grand Rabin de france de leur volonté de venir (revenir) en Algérie….. Parce qu’ils savent que la voie leur a été ouverte par les traîtres fils de collabos de la france coloniale : caïds, aghas et bachaghas Boualem et consorts…..
    Un avenir noir et des plus terribles nous attend, désormais. C’est très clair, à présent.
    Les habitants de la CASBAH HISTORIQUE doivent empêcher tout début des travaux. Nous serons là, à leurs côtés.
    VIVE L’ALGÉRIE ÉTERNELLE !!!

    9
    6
    Le Berbère
    27 décembre 2018 - 23 h 07 min

    Cette partie de la capitale ( la casbah) est un haut lieu de la résistance, c’est un endroit chargé d’histoire millénaire de la ville d’Alger, c’est le berceau de nos grands maîtres de Chaabi . Accorder le marché de la rénovation de cette partie de notre capitale à l’ancien colonisateur c’est comme donner un coup de poignard à
    titre posthume dans le dos des martyres morts pour l’indépendance de notre pays .
    Ps: il y a un arrière projet d’arrière ce chantier de rénovation, certains nostalgiques de l’Algérie française à papa ( de confession israélite) veulent garder la mémoire de leurs ancêtres qui ont vécus dans cette partie de la capitale . Nous savons même qui est derrière ce projet qui daté de plusieurs années en arrière.

    8
    47
    Alfa
    27 décembre 2018 - 23 h 05 min

    « You can’t free a slave who doesn’t want to leave his Master. »
    On ne peut pas libérer un esclave qui ne veut pas quitter son maître.
    Ou encore.
    Chassez le naturel il revient au galop.
    C’est dans leur nature de revenir quémander auprès de leur maître.
    La bassesse de leur subconscient, s’ils en ont, leur indique la voie à suivre.
    Le cordon ombilical n’est pas encore rompu d’avec leur géniteurs.
    Mon père me disait souvent quand je le taquinais; KOUN SBAA OU KOULNI.

    8
    20
    Hombre
    27 décembre 2018 - 22 h 39 min

    Celui qui n est content qu il le fasse lui même
    On laisse pourrir ensuite on fait des manières
    À voir les ordures au bled je me ferai petit de honte
    Je n oserais jamais faire venir un ami au bled je serai mort de honte devant cette crasse ,quand au type du tuyau il allait faire quoi la bas ce rhum?

    75
    6
    Kilma
    27 décembre 2018 - 21 h 42 min

    Les révolutionnaires martyrs à l’image de aemirouche,abane,ben khedda,boumediene,ben m’hidi,si l’houas et autre ait ahmed se seraient retournés dans leurs tombes……..

    6
    5
    Flicha
    27 décembre 2018 - 21 h 33 min

    Ouuuffff, quel article!
    J’ai rien à dire.. Mais je vous dis juste:
    يعطيك الصحة

    7
    5
    Djeha Dz.
    27 décembre 2018 - 20 h 59 min

    Cette Casbah d’Alger, se meure innexorablement chaque jour un peu plus, depuis belle lurette, pendant que les uns et les autres la font et la défont au gré de leurs programmes et intérêts.
    Effectivement, la Casbah d’Alger, n’est pas seulement ce qui nous reste d’Eldjazair, la ville antique, mais aussi le lieu historique de la résistance et de la lutte contre le colonialisme. Là, se sont croisés des hommes et des femmes, qui sont des symboles, des Héros de la nation.
    La Casbah d’Alger, est aussi ce lieu mythique que le monde entier connaît. C’est un temple, et comme tous les lieux sacrés, il a ses règles.
    Je soutiens encore, ce que j’avais écrit ailleurs, que la primauté de cette restauration revient aux Algériens, sans pour autant exclure les compétences et le professionnalisme d’où qu’ils puissent venir, vu l’envergure du chantier.
    Cependant, il y a, quelque chose de pas très convaincants, des fausses notes, de l’incohérence, dans toutes ces voix, qui, soudain, se sont mises à crier au sacrilège suite aux décisions d’un responsable administratif qui est loin de briller par son génie. Parce qu’en fait, la France, sa présence, son influence et ses hommes sont partout et depuis toujours.
    Quant au Wali, il ferait bien de s’intéresser à l’hygiène publique, il n’y a qu’à voir toutes les immondices qui jonchent dans les espaces urbains et tout ces recoins des rues qui font office de vespasiennes.

    43
    2
      anonyme
      27 décembre 2018 - 21 h 51 min

      Quant au Wali, il ferait bien de s’intéresser à l’hygiène publique, il n’y a qu’à voir toutes les immondices qui jonchent dans les espaces urbains et tout ces recoins des rues qui font office de vespasiennes.

      C’est à vous tubes digestifs ambulants de ne pas jeter vos ordures depuis les balcons et déposer vos saletés à 1 heure precise et tout ira pour le mieux

      14
      4
        Djeha Dz.
        28 décembre 2018 - 15 h 46 min

        Les tubes digestifs ambulants ?
        Alors, je vais t’en dire, deux mots à ce propos.
        1 – vous n’êtes pas diffèrent de ce que vous désignez.
        2 – le système et ses laquais, ce sont eux, qui ont poussé les gens à l’ignorance qu’ils ont intentionnellement programmé.
        3 – si les gens réclament des bananes plutôt que des livres, c’est parce que, sciemment, on ne leur a pas donné le goût de la lecture. Contrairement, au livre qui fait réfléchir, le plaisir de la banane fait dormir, en plus de faire grossir l’affairisme. Vous voyez ce que je veux dire, n’est ce pas ?
        Puisqu’il est plus facile, de donner la faute aux tubes digestifs, que d’affronter les problèmes de la ville et de ses administrés, le rôle de l’administration, c’est quoi ?

        Au fait, dites-moi, combien y a t’il de vespasienne dans Alger ?

        4
        1
    karimdz
    27 décembre 2018 - 20 h 54 min

    Je trouve que l article est très exagéré, quand bien meme je suis patriotique, il est toujours bien de confier la tache à des algériens, on a pas pu le faire hier pour devélopper le pays, infrastructures routieres aéroportuaires, immeubles, etc.

    C est le professionnalisme, le savoir faire qui est mis en avant…

    32
    13
      Naturalisé chiatte
      28 décembre 2018 - 0 h 41 min

      Le prix du cinquième mandat va nous couter très cher plus cher que les précédents.

      54
      2
    Anonyme
    27 décembre 2018 - 20 h 48 min

    s’ils avaient fait appel a des specialistes etrangers en matieres de sauvetages souterrains le jeune Ayache serait encore vivant par exemple.

    62
    4
    Anonyme
    27 décembre 2018 - 20 h 44 min

    En Algerie y a pas d architecte ou d ouvriers qualifiés des maitres d œuvres et des entreprises algériennes capable de faire ses travaux de rénovations , apparemment non ; on demandera toujours aux autres de faire les choses pour nous et à notre place , c est un constat. Dans ce cas la qu il laisse les Français diriger le pays à leur place puis qu ils font appel a eux presque pour tout et s exécute toujours pour cette France nos responsables ; on a pas de savoir faire et faire savoir en Algerie , les entreprises ne sont pas sérieuses a ce point en Algérie ou bien leur manque l outillage et la matière première adaptée ou font ca mal n ont pas les compétences acquises ; si c est ca donc ce cas ca pourrait se comprendre mais l état algerien a fait une fois des travaux sur un port et il leur fallait une mèche énorme pour perceuse industriel qui ne pouvait se trouver dans le pays et devait l avoir dans les 48 h qui suit et il ( directeur du chantier étranger) expliquait que l administration douanes et paperasseries empêchaient de l avoir dans les temps , un exemple parmi tant d autres ; seul les pays industrialisé en avait mais pas en Algérie en tout cas ; voila ce qui ne va pas , on fait rien par nous mêmes , on pourrais copier come ont fait les chnois au début de leurs croissances mais faudrait être chinois courageux travailleur et discipliné dans ce cas mais meme pas capable de copier et ca arrange surtout cet etat algerien et ses responsables d avoir des bras cassés , on trouve pas ce qu on veut au pays pour les tout petits chantiers alors les grandes structures , donnez moi une entreprise algérienne capable de la réalisé avec nos hommes et femmes et notre matériel à part dans la défense , nos hommes et femmes ont le savoir mais on les laisse pas . Enfin on aurait donné ce chantier à autre que l ancien ennemi qui ne s est toujours pas excusé de la colonisation la plus abjecte et de la guerre d Algerie qui a fait plus 1.5 millions de martyrs. Soit des traitres soit le complexe d infériorité pour moi c est pareil . Mon Grand pays qui a hérité de supplétifs Français . J aurai meme fait appel a des diapora algériennes dans le monde USA europe pour le concrétisé sauf la France tant qu elle ne sait pas excusée envers le peuple sa nation son armée comme l Allemagne l a fait pour eux ; ben non ils en ont un peur bleue nos responsables et plus que ls russes et les USA et la Chine les trois grands de ce monde et qui la France s écartera a chaque fois devant ses 3 grands , le blé russe vous avez enterré de ne pas faire la meme erreur malgré que vous l avez tjrs acheté à la France , fallait ouvrir les négoces avec Poutine ne lui faites pas à l envers pour la France car vous risquerez de le regretter amèrement ainsi que la France mais lus l Algerie due à la relation stratégique avec la Russie , j attend de voir ca que vous b chatouillez Poutine nos responsables et vous allez déchanter c clair avec un gars comme Poutine il déteste les peureux et els lâches et surtout à son encontre vous allez choisir cette fois ci entre la Russie de Poutine ou la France de de l ami de l Algerie qui n arrête pas de soutenir le Maroc contre l Algerie mais la y a ni Maroc ni rien y a Poutine au virage , vous verrez ils la feront pas parce que la Russie nous arme et nous déstabilise avec cette France en deux trois mouvement comme les USA et la CHINE. Quoiqu’ ils seront capable de choisir la France leur mère patrie les nôtres au risque de bousiller le peuple algerien et le pays qui leur sert quand ils ont plus de blé $ les Français , l Algerie à la rescousse pour sa mère patrie la France!

    8
    26
    Bibi
    27 décembre 2018 - 20 h 42 min

    Mr Le Préfet du Dimanche ou du Vendredi pensait à demander le retour des canons de Baba Marzouk qui sont à Marseille, Toulon et en Bretagne en plein centre ville. Comme cela, la Casbah sera contente. Ne faîtes pas les choses à moitié. Enfin, si les Français financent, 1 million d’euro l’argent ne partira pas au marché parallèle, d’où l’intérêt de ce genre d’initiatives.

    15
    3
    Naturalisé
    27 décembre 2018 - 20 h 32 min

    Cinquième mandat oblige.
    Total aussi vient d’avoir un méga projet.

    38
    4
    Anonyme
    27 décembre 2018 - 19 h 57 min

    C’est intolérable, il faut aussi chasser les mécréants français de la gestion du Métro et du tramway d’Alger, de l’Aéroport Houari Boumédienne, de la distribution d’eau et du Jardin d’Essai afin de les remplacer par nos compétences nationales qui ont fait largement toutes leurs preuves pour sauver la Casbah grâce aux milliards de dollars déversés pour ce faire, il y va de notre nif. Ainsi nous serons assurés d’une distribution d’eau au moins hebdomadaire au lieu des H24 actuel, d’un atterrissage mensuel d’avions sur Alger et du retour du Jardin d’Essai à ses légitimes propriétaires: les drogués, les prostituées, les couples en mal d’intimité et les poubelles. Ah mais !

    33
    11
    Anonyme
    27 décembre 2018 - 19 h 55 min

    Zoukh fait une faute grave. On se demande quelle culture historique réelle il dispose. L’actualité et l’argent ne font pas tout dans la vie : la mémoire et l’honneur sont plus importants. Faire venir des français pour « réhabiliter » la Casbah, eux qui l’ont détruit trois fois, c’est juste déshonorant et insultant. Nous n’oublierons pas.

    17
    57
    anonymette
    27 décembre 2018 - 19 h 45 min

    @ AP, oui mon commentaire est dur mais je l’assume pleinement et avec bonne foi!
    prière de bien vouloir le publier.merci
    En apposant leur signature au bas d’un texte dont l’essence est profondément réactionnaire, ces citoyens se montrent eux-mêmes réactionnaires ! « l’objet de l’accord tripartite est déconnecté des préoccupations quotidiennes des habitants de La Casbah »…allons bon !
    Pour une fois qu’un architecte de renom -prix Pritzker équivalent Nobel d’architecture! – doit intervenir dans ce grand champs de ruines qu’est devenue la casbah, on nous sort des arguments qui n’ont pas de sens, que l’architecte est français, que les français ont détruit des grands pans de la casbah oui mais qui a fini le travail ? qui a construit un parking à étages à coté de la vieille mosquée ? qui a défiguré l’environnement de la mosquée Ali Bitchine? ? qui laisse s’écrouler les veilles demeures mauresques pour obtenir un logement social ? Osons regarder la réalité en face, et la vérité ne fera pas plaisir à tout le monde ! osons apporter du neuf, dynamiser, de l’activité, des visiteurs exigeants, intelligents qui vont mobiliser les amoureux et les spécialistes de ce site historique pour davantage de connaissances et d’imagination ! Oui revitaliser c’est rentrer de nouvelles activités, de nouveaux intérêts, et même de nouveaux usagers et donc oui cela changera des ‘préoccupations quotidiennes’ des habitants ! Et en quoi serait-ce un mal ? Franchement il est temps d’arrêter le massacre, peu de pays possèdent un patrimoine aussi diversifié et aussi beau que le notre, est-ce qu’on doit rester là lâchement les bras croisés à le regarder être réduit en ruines au nom du prétendu respect des ‘préoccupations quotidiennes’ des uns et des autres ? N’oublions pas que ce patrimoine n’appartient pas qu’à ses habitants, il appartient à toute l’Algérie et même au-delà, il est temps d’en prendre conscience et d’œuvrer à sa réelle préservation et à sa renaissance avec sérieux et exigence !

    53
    6
      Anonyma
      27 décembre 2018 - 20 h 55 min

      @Anonymette. C’est votre commentaire qui pue la réaction. Restaurer la Casbah oui mais pas par un français capito! sachez bien qu’on se fout bien pas mal des prix qu’il a eu il est français et pour nous algériens c’est rédhibitoire. Ceux qui ont prit cette sinistre décision seront ya rabi tourmentés par nos chouhadas et les gens comme vous ya rabi l’Algérie s’en débarrassera un jour pour toujours.

      11
      48
        Anonyme
        27 décembre 2018 - 21 h 06 min

        Ne prenez surtout pas le métro et n’utilisez pas l’eau du robinet non plus, ce sont les Français qui s’en occupent, c’est rédhibitoire et les chouhadas doivent s’en retourner dans leurs tombes.

        6
        6
        L'inspecteur
        28 décembre 2018 - 0 h 43 min

        Bravo pour cette réponse vous flairez les traitres même derrière leurs claviers !

        22
        3
        anonymette
        28 décembre 2018 - 15 h 17 min

        Sachez que les gens de votre espèce, jaloux, malhonnêtes et retors me donnent littéralement la gerbe !!! Vous avez pris tout le pays en otage, vous avez détruit notre beau pays et ses institutions gagnées après moult sacrifices et dur labeur ! vous vous goinfrer d’argent public en couvrant le pays d’immondices, de bidonvilles et en détruisant même les sites naturels ! Vous faites barrage aux vraies compétences par jalousie pure comme seuls en sont capables les incultes de votre acabit ! Vous avancez masqués derrière vos discours pseudo nationalistes haineux spécialement taillés par vos soins pour votre audience favorite : les incultes réactionnaires qui vous ressemblent, vos beni oui oui ! à quoi bon ? Pour continuer de vous sucrer sans vous faire démasquer, bande d’incompétents ? fort heureusement votre fin est inéluctable et elle approche à grands pas Inchallah!

        1
        2
          Anonyme
          28 décembre 2018 - 22 h 59 min

          Réciproquement , rassurez vous ; on peut penser la meme aussi de vous ! enfin il faut de tout pour faire un monde ; n est ce pas ; meme ceux qui vous donnent la gerbe vous devrez vous les coltinez , vous avez pas le choix donc on fait avec pour le moment , attendez votre jour mais vous pouvez tjrs attendre connaissant ses hyènes ; non l homme l a dépassé largement ; il est capable du pire comme du meilleur et partout dans cette planète et l histoire le démontre .

    abdeka
    27 décembre 2018 - 19 h 31 min

    Le coût de la restauration plus de 50 ans plus tard après l’indépendance de la Casbah et le coût faramineux de la construction de la mosquée inutile.L’Algérie n’aurai eu pas besoin de l’aide de la France.

    10
    21
    Les colons reviennent par les fenêtres.
    27 décembre 2018 - 19 h 25 min

    Bientôt netanyaou vas donner ces directives à ceux qui actuellement nous donnent l’impression de gouverner l’Algérie.
    Les sions prendront l’Algérie comme ils ont pris la France et le maroc et tout le reste.
    Ils corrompent tout les gens influents et les obligent ensuite à faire tout ce qu’ils veulent.
    Bientôt BHL et Enrico Matias et d’autres se balladeront comme chez eux en algérie .
    Des signes indicateurs se succèdent et se suivent.

    11
    48
    Amar
    27 décembre 2018 - 19 h 21 min

    Ce n’est que le résultat de notre médiocrité, nous pouvons n’en vouloir qu’à nous même. Nous avons toujours les comportements et la mentalité des indigènes, ce complexe inférieur du colonisé pensant que l’étranger est mieux que nous.Nous devons retrousser les manches et arrêter les polémiques de pseudo fierté , nous devons travailler, il n’y a que le travail qui paye voilà la vérité.

    49
    2
    numi
    27 décembre 2018 - 19 h 16 min

    Non pas d’accord. Cette homme qui est un architecte internationalement reconnu va donner àà la Casbah un nouveau souffle. une réhabilitation sous la main d’un professionnelle qui a laissé sa marque dans beaucoup de pays à l’étranger. Pourquoi s’en priver.

    Quel rapport avec la guerre de libération en Jean Nouvel AUCUN !

    Une fois réhabilité, ce bijou architecturale amènera un max de tourisme et le cachet Jean Nouvel ce n’est pas rien.
    Sauf erreur de ma part il apportera son expertise et aidera, formera et travaillera en collaboration avec des architectes algériens.
    Alors prenons ce qu’il y a de bons a prendre, apprenons, rénovons et bâtissons.

    Une bonne chose , pas de polémique inutile, please.
    Ne pas tout mélanger.

    51
    6
      Anonyme
      27 décembre 2018 - 19 h 23 min

      Pourquoi pas les turcs avec leur expérience pour ce projet.

      8
      44
        Tu déconne
        27 décembre 2018 - 20 h 25 min

        @.Anonyme
        27 décembre 2018 – 19 h 23 min
        Les turcs ont commis deux fois plus d’atrocités que les français en algérie.
        Je préfère largement les français qu’aux turcs.
        Les turcs préparent des sales coups à l’Algérie, comme ils l’ont fait en Syrie en Irak.
        Informe toi au lieu de rêvasser comme uluberlus de poètes.

        60
        7
          Anonyme
          27 décembre 2018 - 20 h 56 min

          Ni l’un, ni l’autre. Pourquoi préférez entre deux pays colonialistes : le premier a commis un génocide contre les Arméniens, le second a commis un génocide contre les Algériens. Vos connaissances historiques sont biaisées.

          8
          3
        damane
        27 décembre 2018 - 21 h 16 min

        Les Turcs n’ont rien construit pendant leur 3 siècles de colonisation de l’Algérie.

        3
        3
      Djaffar
      27 décembre 2018 - 19 h 46 min

      Chiatte.

      2
      2
    djil
    27 décembre 2018 - 19 h 07 min

    Monsieur le Docteur A.Kennouche, il me semble que dans la hargne de vos délirants propos, il y a comme une grossière contradiction : est ce que J.Nouvel est un « architecte de talent international » comme vous le qualifiez dans votre introduction , ou bien est-ce un « vulgaire architecte » tel que décrit dans votre conclusion ?

    34
    7
    Question
    27 décembre 2018 - 18 h 56 min

    Pourquoi les membres de l’Association des condamnés a mort habitants la Casbah et d’autres quartiers populaires ont été excluent des logements sociaux ? Pourquoi les veuves de chouhada le le sont aussi dans toute l’Algérie ?
    Tout laisse a penser qu’ils sont victime d’une vengeance.

    11
    3
    Nasser Nasro
    27 décembre 2018 - 18 h 53 min

    Alors pourquoi leur vendre pétrole et gaz et importer les produits français, se soigner chez eux, aller dans leurs universités, etc..

    48
    6
    Unbelievable
    27 décembre 2018 - 18 h 47 min

    Il ya peu on refusa la dépouille d’un algérien car il était terroriste…

    Aujourd’hui on ouvre en grand les portes de la casbah aux héritiers de ceux qui ont terrorisé la casbah et ses habitants…

    Unbelievable

    Que personne ne me dise que la France ne gouverne plus en Algérie.

    17
    44
    elhadj
    27 décembre 2018 - 18 h 26 min

    n est ce pas un procès d intention a l encontre d un responsable qui veut restaurer la vieille ville d Alger. on s en fout qu il soit X ou Y qui participera a sa restauration mais l essentiel qu elle retrouve son originalité sinon la raser et qu on en parle plus pour réaliser un espace vert.convient il de signaler que ses occupantes post indépendance ne se sont pas préoccupés pour préserver son intégrité matérielle comme c est las cas des anciens quartiers de Souika a Constantine entre autres,
    .

    33
    6
    anonyme
    27 décembre 2018 - 18 h 23 min

    Contribution du Dr Arab Kennouche – La Casbah d’Alger rendue à la France

    PS/ Montrez nous hennet yedikoum au lieu de dire n’importe quoi
    il n’y a qu’à voir la réhabilitation de quelques anciens ksour faits par des mains algériennes : une véritable débâcle
    FIKOUM GHIR EL HADRA

    45
    7
    nectar
    27 décembre 2018 - 18 h 20 min

    N’importe quoi!! il suffit qu’on fasse appel à une compétence pour gommer l’incompétence des architectes algériens tout le monde crie haro sur le baudet. Si nous étions capables de rénover le vieux bâti,pourquoi la Mosquée Ketchaoua a été restaurée par les Turques et tout le monde s’est tu?
    A vous lire nous sommes partisans de la mocheté, tout ce qui est bien fait nous dérange, au point ou mêmes les belles fermes laissées par les colons ont été saccagées, pour être remplacées par des bidonvilles…

    81
    6
    anonyme
    27 décembre 2018 - 18 h 17 min

    ACCUEILA LA UNE
    Contribution du Dr Arab Kennouche – La Casbah d’Alger rendue à la France

    Plutot qu’à nos soi disant entrepreneurs véreux et ignares
    Ce qui est sûr c’est que ça sera dans les normes et en temps voulus
    Arretez votre nationalisme à zoudj doros

    61
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.