Mali : enlèvement d’un journaliste par des «terroristes»

journaliste
Le journaliste malien Issiaka Tamboura. D. R.

Un journaliste malien a été enlevé jeudi dans le centre du Mali par des «terroristes présumés», ont indiqué samedi sa famille et une association nationale de journalistes, rapporte l’agence de presse officielle APS.

«Issiaka Tamboura, directeur de publication de l’hebdomadaire Soft, a été enlevé jeudi par des terroristes armés entre les localités de Boni et de Nokara (centre) et conduit vers une destination inconnue», a déclaré un membre de sa famille. Le journaliste conduisait une voiture, était seul et détenait sa carte de presse au moment de son rapt, selon la même source. Il faisait souvent état des «exactions» des terroristes dans le centre du Mali, a indiqué un autre membre de sa famille.

Le véhicule à bord duquel le journaliste a été enlevé aurait été retrouvé samedi au pied d’une colline dans le centre du Mali, mais aucun des trois téléphones qui étaient en sa possession ne répondait, a affirmé de son côté une source de sécurité malienne.

L’enlèvement d’Issiaka Tamboura par «des hommes armés» a été confirmé par la Maison de la presse de Bamako, qui regroupe plusieurs associations de journalistes maliens. »Nous sommes très inquiets. Depuis le début de la crise malienne, des journalistes maliens ont été molestés, intimidés mais c’est la première fois qu’un journaliste malien est enlevé. Nous demandons sa libération immédiate», a déclaré Alexis Kalembry, un responsable de la Maison de la presse.

R. I.

 

Comment (2)

    Felfel Har
    29 décembre 2018 - 16 h 09 min

    Ne nous pressons pas d’incriminer les islamistes, bien qu’ils en soient parfaitement capables! Le Mali est dans un tel état de déliquescence. Des bandes rivales de trafiquants côtoient les militaires maliens et les barbouzes de Barkhane. Une vraie foire!

    7
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.