Mahmoud Abbas : «El-Qods restera la capitale éternelle de l’Etat palestinien»

Abbas-Tamimi
Mahmoud Abbas et la jeune Ahed Al-Tamimi. D. R.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a allumé hier soir, lundi 31 décembre 2018, une torche à l’occasion du 54e anniversaire du lancement du mouvement révolutionnaire de libération palestinien et de la création du parti Fatah à Ramallah, en Cisjordanie.

Il a réaffirmé qu’El-Qods était la capitale éternelle de l’Etat palestinien, et qu’elle n’était pas à vendre.

Le président de l’Autorité palestinienne a indiqué que ni les dirigeants ni le peuple palestiniens n’accepteraient jamais que quiconque vende El-Qods, et n’autoriseraient pas le président américain Donald Trump à vendre la ville à Israël.

«Cela n’arrivera jamais», a déclaré le président Abbas. «Nous ne permettrons à personne de comploter contre El-Qods. El-Qods restera la capitale éternelle de l’Etat palestinien. Comme l’a jadis déclaré le défunt président Yasser Arafat, un enfant palestinien hissera un jour le drapeau de la Palestine sur les murs, les minarets et les églises d’El-Qods. Le peuple palestinien poursuivra sa lutte jusqu’à ce qu’il ait réussi à fonder un Etat indépendant de Palestine», a-t-il ajouté.

«L’année prochaine sera encore meilleure que cette année, et nous continuerons à faire vivre l’espoir et à le transmettre de génération en génération. Cela signifie qu’après 54 ans et trois générations, la révolution continue, et elle continuera grâce à votre détermination, à votre volonté, à votre inspiration – et grâce à la volonté de Dieu, à qui rien n’est impossible», a affirmé Abbas.

R. I.

Comment (16)

    Vroum Vroum 😤..
    5 janvier 2019 - 2 h 34 min

    Pour Nethaniaou le Chantier s’arrête là…Tout autour l’étau se resserre..Iran , Syrie et Hezbollah et La Résistance Palestinienne …ect .

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 8 h 27 min

    L Independance totale de la Palestine doit devenir le serment sacre de tous les musulmans du monde meme si elle coutera un siecle de lutte et de combat sur tous les plans…ideologique,strategique,geopolitique,culturel, scientifique,diplomatique,economique ,militaire ….incluant un boycott total de tout ce qui est Israeliens ou proche du Sionisme ….il faut aussi adherer et agir avec beaucoup de diplomatie et d influence dans toutes les organisations et institutions relevant de l ONU et de la societe civile universelle.Mais l essentiel c est celui d unir les Etats musulmans autour de ce projet et d en faire une force politique puissante pour soutenir et imposer l independance de l Etat de Palestine ou le boycott de Israel.
    Mahmoud Abbas et sa clique doivent absolument prendre leur retraite et passer le temoin a la nouvelle generation de l Elite Palestinienne,tres competente ,nationaliste et combattante.

    Anonyme
    2 janvier 2019 - 0 h 31 min

    Un discours très intéressant et plein de messages forts aux USA, à ladite israël et aux marionnettes du Golfe. Mais il faut passer des paroles à l’action, pour libérer la Palestine, toute la Palestine, car l’état voyou est en train de défigurer El Qods et de détruire les maisons des Palestiniens pour les remplacer par des maisons pour les sionistes sanguinaires assoiffées de sang.
    Il faut d’abord arrêter définitivement la coordination sécuritaire avec ladite israël, ensuite vous réconcilier et enfin déclencher la guerre de libération de la Palestine; c’est le seul moyen pour retrouver votre liberté, votre dignité, votre honneur et vos terres.

    Vive la Palestine…Vive l’Algérie!

    rassa
    1 janvier 2019 - 21 h 16 min

    En tout cas parmi les musulmans, ceux qui luttent contre les sionistes ne sont pas daesh ni les monarques ni la ligue A…
    Personne n’a le monopole de la parole de Dieu.
    surtout pas le momogol et ses alliés…

    1commentaire
    1 janvier 2019 - 19 h 52 min

    Si les actes ne sont pas suivent pas les déclarations sa ne sert à rien ce nai que du vent

    Anonyme
    1 janvier 2019 - 18 h 07 min

    Mahmoud Abbas : «El-Qods restera la capitale éternelle de l’Etat palestinien» Comme si elle l’est. Rêve, c’est pas interdit.

      Anonyme
      4 janvier 2019 - 1 h 07 min

      Non messiou, ce n’est pas un rêve c’est une réalité que personne, même vous, ne pourra changer malgré la situation actuelle. C’est une colonisation, et comme c’est une règle chaque colonisation doit cesser un jour l’autre, grâce à la lutte armée, ce qui a été pris par la force reviendra par la force.
      On ne pourra jamais cacher la réalité avec un tamis,
      Al Qods (et toute la Palestine) appartient aux arabo-musulmans et elle réappartiendra tôt ou tard aux arabo-musulmans!

    karimdz
    1 janvier 2019 - 17 h 34 min

    Enfin une déclaration forte quand bien meme elle est symbolique du fait de l’occupation, du président Palestinien, qui longtemps avait fait figure de mou au point de passer pour une marionnette, quoique.

    benchikh
    1 janvier 2019 - 16 h 32 min

    El Qods restera pour toujours la capitale de tous les Musulmans du monde entier, et nous sommes toujours avec nos frères les Palestiniens .Et bientôt ,nous prierons ensemble dans la mosquée d’El Aqssa et ensuite nous continuerons notre pèlerinage vers la Mecque toute en enlevant la poussière d’une civilisation aveugle et féroce .

      Vroum Vroum ☺..
      5 janvier 2019 - 2 h 30 min

      Et Bin là je te soutiens Bencheikh !!…Bravo.

    ben
    1 janvier 2019 - 16 h 30 min

    si tu veux ton état ya si abbas faut arrêter de baiser les mains des traîtres occidentaux valets de SION . à quoi à servi de crier son attachement à la paix des braves de signer des accords de serrer des mains criminels et mene de s opposer à ses propres frères.
    poyr le moment il passe pour un traitre et le HAMAS comne seul rempart face aux nazis sionistes et leurs valets arabes et occidentaux

      trumpi
      1 janvier 2019 - 21 h 10 min

      Tu vois, là je suis complètement d’accord avec toi, qui me traite de harki…
      quand on voit cette liguette Arabe y’a de quoi perdre espoir!
      sans rancune.

    Anonyme
    1 janvier 2019 - 15 h 32 min

    Algerie patriote rapporte la suivante declaration de Abbas:  » Le peuple palestinien poursuivra sa lutte jusqu’à ce qu’il ait réussi à fonder un Etat indépendant de Palestine». Ce qui une erreur monumentale d utiliser les verbes « fonder » ou « creer » un Etat Palestinien..L Etat Palestinen a existe dans sa totalite et c est l arrivee du mouvement sioniste dont theodore Herzl en est la figure emblématique.qui publie en son livre (1896) » l État des juifs » qui devient ciment du Sionisme (1er congrès en août 1897) avec comme projet : »Nous formerons pour l Europe une tête de pont vers l Asie, un bastion de la civilisation contre la barbarie. Le pays s étendra du Nil à l Euphrate et il faudra discrètement expulser du pays la population locale.»
    Il crée (1901) le Fonds pour l implantation juive et l achat de terres en Palestine,
    À partir de 1946, l Angleterre, considérant que son mandat a atteint son objectif, à savoir que le terrain est prêt pour officialiser la création de lÉtat d Israël, et malgré dimportantes tensions entre populations arabes et juives, annonce son retrait imminent de la Palestine.L ONU prépare un plan de partage, et ce malgré l opposition de la plupart des pays arabes qui proposent la création d un État multiconfessionnel englobant la totalité du territoire de la Palestine, avec arrêt de l immigration juive. Cette proposition est rejetée par l’ensemble du mouvement sioniste et par les États Unis. Après de difficiles tractations et de fortes pressions sur plusieurs pays membres, le plan de partage est adopté (résolution N°181) le 29 novembre 1947 avec création de deux états de droit et d une zone internationale.
    L État dIsraël comprend 14000 km²,
    avec au nord les terres les plus fertiles et le lac de Tibériade principale réserve d eau douce; il prend le contrôle stratégique des frontières avec l Égypte, la Syrie et dune partie du Liban.
    La Palestine comprend 11500 km² avec une longue partie côtière vers Gaza/. Le secteur de Jérusalem et de Bethléem est considéré comme zone internationale avec administration par l’ONU.Ce qui fait que 54% de la Palestine mandataire revient à un peu plus dun tiers (juifs 630.000, arabes: 1.220.000) de la totalité de la population vivant à l époque sur l ensemble du territoire palestinien.
    Le 14 mai 1948 David Ben Gourion proclame la création de l État d Israël… 720.000 Palestiniens sont condamnés à l exil principalement vers les pays arabes (Jordanie, Syrie, Liban) ou à être enfermés dans des camps en Palestine même, car chassés de leurs terres, ce qui fait que trois quarts des Palestiniens sont devenus des personnes déplacées.
    La Cisjordanie et Jérusalem Est sont annexées à la Jordanie et la bande de Gaza, sérieusement réduite, passe sous contrôle égyptien. Désormais l’État dIsraël détient 78% du territoire de la Palestine. La colonisation de peuplement s accélère dès 1968 avec des implantations illégales à partir de 1970. La droite conduite par Ariel Sharon, arrive au pouvoir en 1977, rêve toujours de l Eretz Israël (frontières du nil a l Euphrate) et semploie à y parvenir.
    Israël, envers et contre tout, continue sa marche conquérante d accaparement de l ensemble du territoire palestinien pour parvenir à un État unique, celui du Grand Israël revendiqué par les partis religieux.
    Donc pour revenir a dire que l Etat Palestinien a toujours existe,il est tout simplement sous occupation Israelienne depuis le plan de partage sous l egide de la societe des nations (résolution N°181) le 29 novembre 1947 avec création de deux états de droit….Il est aujourd hui d une urgence extreme au peuple Palestinien de s unir autour d une nouvelle direction issue de la nouvelle generation et de se debarrasser de Mahmoud Abbas totalement depasse par les evenements et dont plusieurs soupcons de collaboration effectives avec l ennemi Israelien accablent profondement…Mahmoud Abbas parle trop…alimente la division entre les Palestiniens et n est pas pret pour une veritable reconciliation avec le Hamas et Gazza,pendant ce temps Israel en profite pour grignoter davantage de territoires Palestiniens et realiser son projet du grand israel pour faire disparaitre et gommer totalement L Etat Palestinien des annales de l histoire….et plus le Moyen-Orient est emporté par la destruction et les horreurs sectaires, plus il devient facile de parler d’un des grands tabous de l’histoire contemporaine : le célèbre ‘Plan Yinon ’ pour construire un ‘Grand Israël’ à coups de guerres, de génocides et de complots.Mahmoud Abbas n est pas et n a jamais ete l’homme de la situation…

      Argentroi
      1 janvier 2019 - 16 h 52 min

      Si Arafat était encore vivant, tu nous donnerais la même conclusion : Il n’est pas et n’a jamais été l’homme de la situation…
      Il y a presque quarante ans, un soudanais islamiste me répliqua dans une discussion : Qu’a fait le nationalisme arabe ou le socialisme pour le monde arabe et la Palestine ? J’aurais bien voulu le revoir et lui retourner sa question : Qu’a fait l’islamisme pour le monde musulman, arabe et la Palestine ?
      L’islamisme est arrivé en Syrie à prendre position en face d’Israël et il n’a pas tiré un seul obus contre l’état sioniste. S’il l’avait fait, tout le monde arabe et musulman l’aurait applaudi et soutenu. Puisque tu es si perspicace dans tes analyses, dis-nous pourquoi il s’est abstenu de le faire ?

    Ch'ha
    1 janvier 2019 - 14 h 26 min

    Le deal du siècle est mort né.
    La solution à 2 états est inenvisageable et n’a d’ailleurs jamais été envisagée au risque de me répéter.
    Seule et unique solution GUERRE DE DÉCOLONISATION ET DE LIBÉRATION DE LA PALESTINE. La Palestine est aux Palestiniens point barre.
    Pour info, l’opinion publique américaine confirme son soutien croissant pour un seul État avec des droits égaux entre Palestiniens et israéliens et sa volonté de voir Washington appliquer des sanctions à IsRatHell.

    Ali
    1 janvier 2019 - 13 h 34 min

    Inchallah…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.