Syrie : Trump donne quatre mois au Pentagone pour retirer ses 2 000 soldats

Soldats US
La présence des soldats US en Syrie n'est plus nécessaire selon Trump. D. R.

Le président américain, Donald Trump, a accepté de donner à l’armée environ quatre mois pour retirer les 2 000 soldats déployés en Syrie, a rapporté The New York Times en se référant à des responsables de l’Administration américaine.

«Le président Trump a consenti de donner à l’armée environ quatre mois pour retirer les 2 000 soldats américains déployés en Syrie», précise le journal.

Selon les mêmes sources, lors de son déplacement surprise en Irak la semaine dernière, Trump a déclaré en privé au commandant des forces américaines en Irak et en Syrie, le lieutenant général Paul La Camera, que «l’armée pourrait disposer de plusieurs mois pour mener à bien un retrait sûr et ordonné».

Le président américain est prêt à «ralentir» le retrait des troupes américaines de Syrie pour vaincre définitivement le groupe terroriste Daech, avait indiqué auparavant un de ses proches, le sénateur républicain Lindsey Graham.

Donald Trump a ordonné récemment le retrait total des quelque 2 000 soldats américains actuellement déployés dans le nord de la Syrie, essentiellement des forces spéciales présentes pour combattre l’EI et entraîner les forces locales dans les zones reprises aux terroristes.

R. I.

Comment (4)

    Vroum Vroum 😤..
    2 janvier 2019 - 0 h 07 min

    À l’inverse de l’Afghanistan , les USA en Syrie sont face à des Armées Syriennes et Iran et Irak bien équipées et décidées avec le nombre en plus et sur leurs sols !!.. Donc reelement les USA avaient- ils le choix sur le court et moyen terme ?? .. ce n’est pas les Talibans d’Afghanistan ! . D’une manière où D’une autre ils devaient partir d’eux mêmes poussés vers la Sortie plutôt que humiliés . .En plus les 2000 et même 15000 soldats Us face à des centaines de milliers de Soldats Syriens , Irakien et Iraniens , les USA étaient limités dans le temps et il était temps qu’ils deguerpissent . . Même Israël marche sur des Oeufs maintenant , donc les USA Israël n’ont d’autres Choix que de la mettre en veilleuse ! .. Trump à mi mandat doit accélérer son projet et réorienter la politique étrangère US …La Chine paraîtrait un sujet bien plus sérieux sur les 30 ans à venir …Pour le Moyen-Orient les USA et Iran et Russie pourraient bien discuter en coulisse …comme je l’ai dit la seule issue pour Usa est le « Pragmatisme  » bon gré malgré…L’époque Bush est définitivement enterré !.. Reste le cas France en Syrie , C’est à se demander si les Stratéges Analyste Français ont compris quelques choses au Moyen-Orient , ils n’y ont fait que de la figuration , C’est comme celui qui vit au-dessus de ces moyens , ils sont pris au piège entre rentrer bredouille ou faire semblant !! ..ils font pitié ! .. Ils sont où les Sarkozy , Jupe , Hollande Fabius Bhl et Macron , Le Drian ?? les yeux de la France ??..Comme visionnaires Y’a mieux , je dirais plutôt myopes débutants car pour se retrouver dans un cul de sac en Libye et Syrie et Yémen… ils ont pas dû y aller avec le dos de la Cuillère mais avec une Louche !..Enfin eux aussi sont vérs la Sortie , mais par la fenêtre ! .. Ils récupèrent leur mise !!!!.. des clous !

    Anonyme
    1 janvier 2019 - 15 h 42 min

    Les enjeux politiques et les manipulations du langage diplomatique nous invitent de ne pas etre naifs jusqu a croire les declarations de Trump et ses semblables.Il faut creer les conditions necessaires pour expulser les militaires se trouvants illegalement en Syrie ,en Irak et en Jordanie (militaires US,Francais et Allemands )Seul la presence des militaires Russes est legale car sur la demande du gouvernement Syrien,,,….

    Ch'ha
    1 janvier 2019 - 14 h 08 min

    Des troupes US sont présentes à la frontière syro-irakienne.
    Il semblerait que les troupes US soient remplacées par des troupes d’Egypte et des EAU.
    L’armée de l’air Russe a bombardé Idlib hier les positions notamment des terroristes de Hay’at Tahrir Al-Sham.

    WAKHA
    1 janvier 2019 - 13 h 54 min

    Bien , cette annonce de retirer ses soldats Donald Trump préfère la Débandade logique , une énième mascarade de
    cette force de frappe américaine en déliquescence ,cette sortie calculée avec la farce éventée d’avoir combattu
    daesh partir avant la catastrophe en laissant la place aux Vainqueurs , rien n’est fait au hasard il quittera l’Irak
    plus vite qu’on ne s’y attend et l’Afghanistan pareil on n’a pas besoin de souhaiter malheur aux Vaincus , beaucoup ont
    des Remords comme tel les Kurdes qui ont été les Dindons de la Farce pour la Noel de Trump qui tient a son slogan
    first américa et il est dans la Bonne Voie reste aux Chameliers a baiser les pieds a Assad le vainqueur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.