Réforme du système éducatif : un billet thématique pour répondre aux questions des internautes

ecole
L'interactivité se met en place pour nos écoliers. New Press

Le ministère de l’Education nationale compte lancer, en 2019, un billet thématique dénommé «Repères en éducation» pour répondre aux questions des internautes sur la mise en œuvre de la réforme du système éducatif, a-t-on appris dimanche auprès de ce ministère.

«Notre ambition en 2019, à travers un nouveau concept, celui d’un billet thématique du ministère de l’Education nationale dénommé ‘’Repères en éducation’’ est de répondre aux questions des internautes relatives aux différents projets initiés et travaux réalisés dans le cadre de l’amélioration de la mise en œuvre de la réforme», a expliqué la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghebrit, sur sa page Facebook.

Selon la même source, ces billets «constitueront un complément à tous les différents canaux de communication déjà utilisés (établissements scolaires, presse écrite, radio et TV, réseaux sociaux…)».

Le billet sera hebdomadaire, non exclusif des autres formes et moyens de communication déjà en cours, a-t-on encore précisé. L’objectif principal, à travers un format synthétique et monothématique, est de «donner encore plus de visibilité à nos actions vis-à-vis de la communauté éducative et de tous ceux intéressés par l’évolution de notre école, dans un contexte où le citoyen est noyé au quotidien d’informations diverses», a affirmé la ministre, ajoutant que le «souci permanent» de son département est de «contribuer fortement à assurer la clarté et la transparence nécessaire aux différents débats en cours sur et autour de l’école».

Le processus de redéploiement du système scolaire algérien remonte à l’année 2000 lorsqu’une commission nationale de la réforme du système éducatif (CNRSE) a été installée avec une lettre de mission du président de la République à ses 150 membres.

Une loi dite d’orientation sur l’éducation nationale a également été promulguée en janvier 2008. Cette loi précise les missions de l’école en matière de valeurs : affirmation de la personnalité algérienne et consolidation de l’unité de la nation par la promotion et la préservation des valeurs en rapport avec l’islamité, l’arabité et l’amazighité, la formation à la citoyenneté et l’ouverture et l’intégration au mouvement universel de progrès. Trois défis à relever ont été identifiés dans le cadre de la réforme de l’école algérienne, selon un document du ministère de l’Education nationale publié en juin dernier. Le 1er est celui de la refonte pédagogique, «clef de voûte de la réforme, parce qu’elle s’adresse au niveau micro de l’amélioration du fonctionnement de l’école». Le 2e défi à relever est celui de la bonne gouvernance. A cet effet, le document relève la densité du système scolaire algérien, soit des effectifs de plus de 8 millions d’élèves et 700 000 fonctionnaires, d’où la nécessité d’instituer des mécanismes d’autorégulation et de promouvoir de manière constante le dialogue et la concertation au sein de la communauté éducative. Le 3e défi porte sur la professionnalisation des personnels par la formation.

R. N.

Commentaires

    Anonyme
    6 janvier 2019 - 18 h 01 min

    c est très simple le système éducatif a des centaines d années d expérience a travers le monde et il y a aucune honte a copier sur les autres tous les pays ,même ceux qui sont les plus évolués cherche a tirer le meilleur chez l autre ET surtout que cesse les détournements des fonds destiner a l Education qui va jusqu’au personnel de la restauration qui savent très bien de quoi je parle pour qui j ai transportais les courses pendant une courte période je vous assure

    7
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.