Soltani ne soutient pas la candidature de Mokri : nouvelle fissure au MSP 

Aboudjerra
Aboudjerra Soltani, président du Forum du juste milieu. New Press

Par Hani Abdi − Aboudjerra Soltani applaudit des deux mains une éventuelle candidature du président Bouteflika à un cinquième mandat. L’ex-président du MSP, actuellement président du Forum du juste milieu, ne voit pas sur la scène politique «un autre candidat meilleur et capable de battre le président Bouteflika». Pour lui, «le chef de l’Etat a déjà fait ses preuves sur le terrain et personne d’autre que lui ne pourrait achever l’œuvre qu’il a entamée».

Soltani attaque donc indirectement l’éventuel candidat de son propre parti, Abderrezak Mokri. Bien qu’il attende l’aval du conseil consultatif, ce dernier semble vouloir se lancer dans la compétition pour la présidentielle. Mais Soltani est loin d’applaudir cette candidature, lui préférant celle du Président sortant. Cette démarche renseigne ainsi sur l’adversité qu’il y a encore entre ces deux hommes influents du parti. En se positionnant de manière indirecte contre la candidature de Mokri, Soltani ravive donc les plaies et aggrave les fissures apparentes au sein de cette formation islamiste.

Soltani n’hésite plus à contredire le président du MSP, considérant que l’Algérie n’est pas en crise et que l’idée du report de la présidentielle est irrationnelle. Soltani considère la convocation du corps électoral comme un «message fort à l’opinion nationale» et aux «semeurs de doute» sur la stabilité du pays. Il prédit que la présidentielle se déroulera dans de bonnes conditions.

Soltani ne semble donc pas avoir enterré la hache de guerre en continuant à lancer des attaques contre son successeur, qui se prépare à se présenter à l’élection présidentielle après avoir tenté vainement d’obtenir le report de ce scrutin.

H. A.

Comment (10)

    Anonyme
    23 janvier 2019 - 3 h 22 min

    Shaïtani ça sonne mieux le hammer qu’a enfanté le système ne peut faire ni mieux ni plus mais pire (car incompétent comme tout le reste de la basse-cour)!! Il est tout à fait normal qu’il se manifeste car ses intérêts ( sa part du gâteau aussi) sont en jeux! Quand l’avenir est incertain que l’horizon se fait menaçant car « li fi kerchou tben ikhaf menar- quand on a ingurgité trop de foin la moindre étincelle peut tout ruiner »

    Djemel
    22 janvier 2019 - 15 h 16 min

    Certains pseudo-politiques algériens réapparaissent quand il y a des élections et disparaissent ensuite. Motivation : Protéger leurs acquis personnels. Éthique : Aucune. Métaphore : Montres toi, c’est la Zerda (fête).

    2
    1
    Anonyme
    22 janvier 2019 - 10 h 03 min

    QU’ILS RETOURNENT AUX AFFAIRES DANS LESQUELLES ILS EXCELLENT LE PLUS:LA ROKIA ECHEITANIA.

    Erreur d'Aboudjerra
    21 janvier 2019 - 19 h 47 min

    Je pense qu’Aboudjerra Soltani s’est complètement discrédité auprès des militants islamistes avec sa « sortie » sur la candidature de Bouteflika ! C’est une aubaine pour Makri ! Soltani déclare « applaudir des deux mains une éventuelle candidature du président Bouteflika à un cinquième mandat. » . En principe, Makri devrait le remercier , lui embrasser le front d’avoir fait cette bévue, cette erreur politique puisqu’il que Soltani ne fait que réconforter le clan FLN/RND/UGTA/FCE/TAJ etc…. etc …!

    UAEC
    21 janvier 2019 - 19 h 08 min

    Soltani est réputé pour son Amour à la folie du koursi depuis qu’il a gouté au pouvoir , pauvre type , aucun « nif »

    10
    1
    UN ALGÉRIEN EN COLÈRE
    21 janvier 2019 - 19 h 03 min

    , كفانا يا سليطاني من النفاق شهادة لله أنت منافق و ما تريد بهذا الدعم سوى طمع في كريسي في الحكومة لا أكثر و لا أقل

    KIF KIF
    21 janvier 2019 - 18 h 19 min

    C’est la coutume Algérienne le pouvoir est aux vieillards,pour les plus jeunes;soit retenir les murs ou el harrga pour les chanceux,ou faire campagne pour le vieillard;ils se revendiquent de religieux mais ils sont plus bandits que les bandits du FLN-RND

    8
    2
    mohamed akcemi
    21 janvier 2019 - 17 h 58 min

    mokri e st meileur que soltani je me souviens de lui autanque ministre solidarite une directrice das la remet a sa place et l avoir traite comme menteur et il n a pas reagit aucune autorite que du blabla

    1
    5
    la verité
    21 janvier 2019 - 15 h 35 min

    Deux opportunistes qui se partagent les rôles pour rester proches du pouvoir.l un affiche son soutien à un candidat pour l « enterrement du pays.l autre joue le candidat de l’opposition pour cautionner une mascarade.

    16
    3
    Oudalarga
    21 janvier 2019 - 15 h 08 min

    Soltani a raison, ce « moquerie » est un vendu à merdogan, il faut donc s’en méfier comme de la peste farcie au choléra !

    6
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.