Affaire Finkielkraut : du banal fait divers à la pénalisation de l’antisionisme

polémique Finkielkraut
Alain Finkielkraut a su comment faire reparler de lui. D. R.

De Paris, Mrizek Sahraoui – On assiste en ce moment en France à un incroyable brouillage des cartes né au lendemain de l’affaire liée aux quelques vociférations, loin d’être antisémites, poussées, samedi dernier, à l’encontre d’Alain Finkielkraut dont la présence manifestement opportuniste sur le parcours d’un des nombreux cortèges des Gilets jaunes a eu des retombées inespérées, fruit d’un matraquage médiatique inouï tout au long du week-end.

Cependant, de nombreux parlementaires ont dénoncé l’instrumentalisation de cette affaire alors que beaucoup d’observateurs s’interrogent sur les curieuses coïncidences qui sont loin de relever du pur hasard. En effet, celle-ci est intervenue au moment où des appels sont lancés pour organiser des marches contre les agressions antisémites auxquelles participeront notamment le Premier ministre et des membres du gouvernement. Par crainte d’essuyer des huées et de gâcher l’esprit de la marche qui sera organisée à Paris, Emmanuel Macron a préféré sécher le défilé parisien. Mercredi, il honorera de sa présence le traditionnel dîner annuel du Crif, lors duquel il aura toute latitude de discourir à volonté.

Ce banal fait divers intervient également alors qu’un groupe de parlementaires s’apprête à déposer, ce mardi, une proposition de loi réprimant l’antisionisme. Autrement dit, Israël pourrait effectuer des frappes sur des civils en Syrie, tuer des Palestiniens et étendre ses colonies, et la moindre critique visant le gouvernement israélien pourrait dans les prochains jours relever d’un délit au même titre que l’antisémitisme.

Cette idée de légiférer sur l’antisionisme a germé, assurent certains élus – bien entendu en off – au lendemain de la déclaration de Donald Trump reconnaissant unilatéralement Jérusalem comme capitale d’Israël. Difficile de suivre pas à pas les Américains sur ce dossier par peur des répercussions sur l’opinion publique, expliquent-ils encore. La France aurait alors fait le choix d’ériger l’antisionisme en délit, une décision unique au monde que l’on ne retrouve même pas en Israël.

C’est maintenant clair, il y a, d’un côté, les marionnettistes, ceux qui dessinent et tracent les voies impénétrables, et de l’autre, tous les autres, ceux qui croient de bonne foi les sornettes d’Alain Finkielkraut, le reître au service du sionisme international, idéologie politique dont la moindre critique pourrait désormais conduire son auteur devant les tribunaux, si la loi qui sera déposée par le groupe de travail venait à être votée.

Ainsi, les tenants et les aboutissants de la sortie cadrée au millimètre et à la seconde près du philosophe de pacotille trouvent enfin leur explication, une explication donnée, ce lundi, par Bernard-Henri Lévy, l’autre faux philosophe responsable du chaos qui règne en Libye, qui a estimé qu’«on est dans un moment qui me fait penser à l’époque de l’affaire Dreyfus».

Tout est dit.

M. S.

Comment (27)

    Clovis
    21 février 2019 - 9 h 10 min

    Helas, contrairement a ce que je disais auparavant a savoir que Macron avait rejete la penalisation de l’antisionisme, il se trouve qu’il a change d’avis et a annonce au diner du crif hier qu’il allait etendre le concept d’antisemitisme a celui d’antisionisme. Grave erreur qui ne fera qu’exacerber l’antisemitisme. Les sionistes sont arrives a leurs fins. Esperons que ce futur projet de loi soit retoque par les parlementaires francais dont beaucoup ont encore souligne l’absurdite. Encore une fois helas….

      Mme CH
      26 février 2019 - 1 h 01 min

      Le Macaron a le couteau sous la gorge et son koursi vacille, alors il n’a pas le choix, il doit signer comme un toutou…! Parfois, je me pose la question…est ce que ce mouvement des gilets jaunes n’a pas été créé justement pour arriver à cette fin…?? L’affaire Finkielkraut devrait nous mettre la puce à l’oseille..euhhhh à l’oreille..!

    Mme CH
    20 février 2019 - 23 h 59 min

    Ils sautent toujours sur l’occasion pour détourner l’opinion publique de l’essentiel…! Ils font l’amalgame entre l’antisémitisme (les Arabes sont aussi des sémites) et l’antisionisme franc-maçon illuminati ..! Ce sont les Moufsidounas Fil Ardh, ils ne ratent jamais une occasion pour foutre la Roubla et allumer le feu dans une « bâtisse »..!
    Aidé par les banques et les médias, ils ont colonisé et corrompu le Monde..ils ont acheté les consciences, la dignité, l’honneur… des harkis et des harkis intellectuels à travers le monde….! Cependant, les champions de la ruse, du mensonge, de l’hypocrisie, de l’usure et de la manipulation sont aussi les plus grands poltrons et pleurnicheurs pour se faire passer pour des victimes!

    Au fait, il y a même eu une profanation d’un cimetière juif en Alsace……qui dit mieux….??? Ils sont repartis avec leurs plans diaboliques pour casser les rangs des gilets jaunes…! J’espère que les français ne sont pas dupes jusqu’à ce point..!

    algerien
    20 février 2019 - 10 h 38 min

    toutes les chaines de télévision française sont devenues des chaines de propagande au service du sionisme ,la plupart appartiennent d’ailleurs a la meute sioniste, et gare aux journalistes qui oseraient se mettre sur la route d’israel.mais heureusement la revolte du peuple français a mis la pieuvre sioniste au grand jour.

    Vroum Vroum 😤..
    19 février 2019 - 20 h 27 min

    Le Timing était parfait..Finkielkraut croise un Salfiste Type Français converti ..et visage découvert celui-ci l’insulte …le Traite de Sioniste de mer…d..ect.. .A qui profite le Crime ?…Le Timing était parfait !!… Ce pseudo Salafiste serait-il soit l’idiot utile ou un infiltré ??.. Car un bon Musulman ne se met pas en scène en insultant en public , et Finkielkraut que faisait-il à cet endroit précis ??.. Oh ça sent le montage à plein nez !!..surtout lors du 14 e acte Gilets Jaunes qu’il faut discréditer par tous les moyens … Un Sioniste n’est jamais Juif mais un usurpateur de Religion qui utilise le Jiuf pour l’idéologie Sioniste…Par nature un Sioniste est l’ennemi fondamentale du Judaïsme…Un Sioniste n’est pas Juif …Les Sionistes agissent contre les prescriptions de la Thora …La manœuvre Sioniste est d’associer le Sionisme et Anti semitisme..une Tromperie . .Le Sionisme est comme le Wahabisme , des anti Thèse, contraire au Judaïsme et Islam…En disant Anti Sionistes c’est défendre les Juifs eux même trompé par les Hypocrites Sionistes.. .Bel, Finkielkraut..de pur produit Sionistes servant l’entité Sioniste Israël criminel et voleurs de Terre

    DZLander
    19 février 2019 - 18 h 03 min

    Que ce Finkiel-crotte entretienne une haine féroce, viscérale -et de surcroit à caractère manifestement sioniste- envers les Français de confession musulmane, personne ne l’ignore car c’est de notoriété publique. Exception faite, bien évidemment, pour les médias franco-sionistes qui feignent toujours d’ignorer que l’islamophobie, qui est aussi le crédo majeur de ce cracheur de fiel de la 25e heure, c’est aussi du racisme et de l’antisémitisme pur et dur dans la mesure où les Arabes et les musulmans sont en majorité sémites, au même titre que les Juifs.
    On retiendra d’ailleurs que quelques gilets jaunes ne s’étaient pas privés de qualifier ce philosophe d’antisémite et ils avaient bien raison. Alors, pourquoi, dans les panels et tables rondes télévisuels français, ne montrer sciemment du doigt que de l’antisémitisme sélectif, visant de façon exclusive les Juifs -et seulement cette communauté religieuse- et en même temps feindre d’ignorer grossièrement que ce même antisémitisme, en l’occurrence habillé d’islamophobie, concerne aussi, voire vise avant tout les Arabes et les musulmans ? La réponse coule d’elle-même : de trop nombreux médias français se sont mis depuis belle lurette à la solde du sionisme et du capital. Ils sont, de ce fait gravissime, en train faire en sorte que la France devienne à terme, sciemment ou par inadvertance, un appendice pur et simple de l’Etat d’Israël. Et ce n’est point là une vue de l’esprit car un tel axiome peu être vérifié de visu, chaque jour que Dieu fait. Alors, si une proposition de loi va être déposée par un groupe de parlementaires français pour réprimer l’antisionisme -ce qui, pour celles et ceux qui connaissent bien la nature notoirement belliciste d’Israël, dépasserait franchement l’entendement humain et dénoterait un parti-pris flagrant en faveur de cet Etat-, qu’attendent ces mêmes parlementaires pour proposer et voter aussi une loi réprimant le racisme en général et l’islamophobie en particulier ? A moins que ce ne soit le fameux «deux poids, deux mesures» auquel nous ont habitués, urbi et orbi, les hommes politiques français.

    Clovis
    19 février 2019 - 16 h 40 min

    Il ne faut pas confondre antisemitisme et antisionisme. Autant etre contre l’antisemitisme, c’est a dire etre contre le fait d’insulter une personne parcequ’elle est juive, est une attitude respectable. N’oublions pas aussi que les arabes sont egalements des semites. Alors que vouloir, comme le souhaitent certains deputes francais, faire une loi penalisant l’antisionisme est une infamie. En effet cela voudrait dire que si on condamne Israel pour sa politique ou ses actes (envers les palestiniens par exemple) ce serait interdit car « antisemite ». !! Ces deputes pro sonistes veulent profiter des actes anti semites recents qui ont souleve l’indignation pour faire un amalgame honteux en esperant faire passer une loi qui interdirait de penser et de dire qu’israel a tord politiquement ou socialement. Heureusement beaucoup de politiques et d’intellectuels francais, voire de ministres francais, ont critique cette initiative et signifie leur desaccord. Finalement le president Macron lui meme vient de faire une declaration rejettant cette idee qu’il n’estime pas etre une solution. Le bon sens a prevalu.

      Kenza
      19 février 2019 - 19 h 07 min

      Pour une fois et depuis belle lurette Mr Macron a pris une sage décision: Il n’est pas tombé dans le piège du CRIF et …d’Israël !
      En tout cas, il a été bien conseillé. Si cette loi devait passer, ça serait une catastrophe pour la France et les français; et les premières victimes de cette loi inique seraient les juifs eux-mêmes…les vrais juifs non sionistes.

      Anonyme
      20 février 2019 - 20 h 46 min

      Ne vous en faites pas Monsieur Clovis, si cette fois leur machiavélisme n’a pas réussi, ils trouveront un autre subterfuge pour revenir à la charge, j’avais un ami juif, paix à son âme, un jour il m’avait dit, le problème c’est que même nous les juifs antisionistes, sommes mis en marge, rejetés et vivons le calvaire.

      Kenza
      21 février 2019 - 9 h 44 min

       » Macron décrit l’antisionisme comme «une des formes modernes de l’antisémitisme». Il annonce que la France va adopter une définition de l’antisémitisme intégrant l’antisionisme. »

      ça y est, il a suffit qu’il sorte du dîner du CRIF qui a eu lieu hier pour que Macron change d’avis et décide d’appliquer les directives qu’il vient juste de recevoir…et quand on dit que la France est sous la coupe du lobby sioniste, on nous taxe d’antisémite !

    ali
    19 février 2019 - 16 h 17 min

    Je suis un algérien qui habite en France et ce que je peux dire est que les français ouvrent de plus en plus les yeux, à savoir: la pieuvre sioniste a pris complètement le contrôle de leur pays.En dépit du matraquage médiatique digne des pires années soviétiques, le régime français vit ces derniers moments,il faut me croire les français ne se laissent plus duper, il y a eu un tremblement de terre avec les gilets jaunes et le tsunami puissance 10 arrive mais le régime français ne le sait pas encore.

    Grosse Quenelle !
    19 février 2019 - 15 h 30 min

    Oyé oyé oyé ! la France est en état d’alerte: On a osé chahuter un membre du peuple élu.
    Le Crif, BHL, Meyer, BFM et tous les médias etc…somment tous les politiques de gauche comme de droite comme ceux du centre et toutes les personnalités ( journalistes, artistes, écrivains, intellectuels, industriels…) à sortir dans la rue pour crier leur indignation et montrer leur soumission à Israël !

    Antisioniste
    19 février 2019 - 13 h 15 min

    Comme je l’ai dit dans le premier article concernant ce sioniste finquelcrotte, et tel qu’on peut le voir dans cette photo il n’aurait jamais mis les pieds parmi les gilets jaunes sans avoir au préalable des garanties discrète mais sérieuses pour sa sécurité, afin de mener sa mission qi semble avoir donné des résultats préliminaire en attendant le résultat final qui est de casser définitivement le mouvement des gilet jaunes qui n’était pas prévu par les marionnettistes mais auquel ils commencent à y faire face avec sérieux cette fois ci.

    Mehdi
    19 février 2019 - 12 h 35 min

    Je me pose une quesion , est ce que les « politiques » francais auraiet fait un tel vacarme si a la place de ce philosophe juif, c’était un philosophe musulman ??
    Le rassemblement contre l’antisémitisme n’est qu’un rassemblement pour le sionisme , c’est la nouvelle France , soutien au sionisme , dommage pour le pays des soit disant libertés .

      Kenza
      19 février 2019 - 20 h 55 min

      Encore faut-il qu’il puisse y avoir en France un philosophe musulman aussi médiatisé que ces soi-disant philosophes sionistes comme ce Fiekielcrotte, BHL …qui ne sont que des imposteurs au service d’Israël !
      En tout cas, s’il y a un signe que la France est tombée bien bas, c’est bien l’entrée de ce Fienkielcrotte à l’académie française ! A la place de certains « immortels », je serais…morte de dépit !

    djil
    19 février 2019 - 12 h 21 min

    Ce Finkielkraut, le lendemain de l’incident, est passé sur toutes les chaines d’information françaises pour cracher son venin. La machine sioniste s’est ébranlée pour contrer les quelques voix dissonantes qui attribuaient à ce « philosophe » de distiller depuis plusieurs années la primeure des discours haineux et racistes. L’oligarchie européenne trouve son compte avec les tenants du sionisme et les peuples sont manipulés par ces médias. Pourtant, dans le temple de cette oligarchie, dans la ville de Strasbourg abritant le Parlement, résonnent toutes les nuits à 10 heures et jusqu’à aujourd’hui, toutes les cloches pour rappeler aux juifs de quitter la cité. Quels sont alors les plus antisémites ?

    ANONYME 1
    19 février 2019 - 11 h 35 min

    Ce qu’ils disent de l’antisémitisme :
    Pour Einstein : « L’antisémitisme n’est rien d’autre que l’attitude antagoniste produite par les non-juifs face aux agissement de la juiverie. C’est une réaction sociale tout à fait normale. »

    ANONYME 1
    19 février 2019 - 11 h 05 min

    Ils se sont focalisés sur ce Finjielkjraut au détriment du droit de plusieurs millions de français.
    Ils ne cessent de rabâcher sur cet antisémitisme alors que ce Finkielkraut n’a rien d’un juif, ils est juif des pays de l’Est ( de Pologne) . Et n’a rien à voir avec les juifs sépharades.
    Les médias et autres tireurs de ficelles devraient avoir honte de continuer à manipuler et tromper le monde en se servant de faux .
    Ce qui se passe avec ce monsieur est à l’identique de ce qui se passe en Palestine. Ile ne cessent de se servir de faux pour voler les terres des palestiniens.

    marri
    19 février 2019 - 9 h 33 min

    Voilà le travail sournois que développe tous les sionistes pour mieux assoir leur dictature sur les territoires palestiniens. Il y a quelques semaines les israhelliens ont adopté une loi instituant israhell comme état juif, et peu de gens et de pays, notamment les pays zarabes croupions d’israhell, se sont élevé contre cette loi inique, qui va procéder à l’expurgation d’El Kods et des territoires occupés tous les palestiniens.C’est ça le l’objectif du sionisme : un état ne rassemblant que les juifs et pour les juifs. Le terrorisme d’israhell et les meutres commis par ses soldats ultra armés contre les civils palestiniens qui n’ont que leurs pierres n’émeuvent personne. Les refoulements des migrants africains, qui pensent y trouver l’eldorado, non plus. En réalité, il n’y a pas plus sectaire que l’état juif et leurs orthodoxes qui vivent dans leurs propres quartiers et les colonies sur les terres dont on a déshérité les palestiniens et où ils n’acceptent aucun membre d’une autre religion qui viendrait selon eux salir la leur. Presque personne et peu de pays occidentaux, ne vient critiquer cet apartheid, ces derniers voulant s’amender aux yeux du monde des crimes contre l’humanité dont ont été responsables leurs gouvernements et une partie de leurs peuples pseudo-civilisés.A un certain moment de l’histoire, en Espagne , en Italie, où est né le mot « ghetto », parceque les juifs y étaient confinés, et même dans certains pays colonisés, ce sont les musulmans qui les cachaient pour les protéger contre les persécutions. Les juifs se faisant massacré et étaient alors accusés de tous les maux, dont la peste. Les pays occidentaux et leurs dits civilisés se faisaient une image autrement raciste du juif, usurier, cupide le dos vouté et le nee crochu. En fait, il le faisait ressembler aux sorcières de l’époque qui faisaient l’objet d’une autre chasse à l’homme.
    Les crimes contre l’humanité dont ont été victimes les pays et peuples colonisés, peu les reconnaissent ou mieux ne veulent pas les reconnaitre. De toute façon leur reconnaissance n’y changera rien. Non, l’antisionnisme est pas de l’antisémitisme! Le sionisme est une doctrine sectaire et donc raciste basée elle aussi sur les pogroms, l’exclusion territoriale, et la pureté de la religion si ce n’est sur la race juive. Alors, messieurs pseudo-antiracistes français taisez vous! Il y’a tant à dire que je ne peut le faire ici d’un seul tenant. mal à vous antimulsulmans…..

    Brahms
    19 février 2019 - 8 h 32 min

    Les gilets jaunes ont compris 50 ans après qu’ils bossaient pour les juifs et la construction de l’Etat d’Israël via les taxes et impôts payés en pagaille à l’Etat français qui indemnise en retour les juifs suite aux massacres de 1939 – 1945. Les états africains sont également mis à contribution par La France sous couvert de prétendu développement mais comme les pays africains sont devenus indépendant, la France avec sa dette de 2300 milliards d’euros ne peut plus faire face d’où les manifestations des gilets jaunes qui se demandent où part leur argent. Enfin, Mitterrand a masqué l’indemnisation via des guerres en Afrique et via la famille Le Pen qui faisait croire à l’opinion publique que les africains étaient des profiteurs ou des charges pour la France. Les mensonges remontent à la surface et c’est tant mieux, les citoyens sont ainsi moins idiots.

    Anonyme
    19 février 2019 - 8 h 28 min

    Toutes les occasions sont bonnes pour museler les voix dissidentes, il a affirmé sur France info que la personne qui l’avait invectivée n’était pas un petit blanc, mais au vu de sa barbichette un salafiste, il persiste dans son dénigrement et sa subversion, tout est amalgamé, pour prêter à confusion et semer le doute dans l’esprit des gens, depuis le temps qu’il tient des propos haineux et racistes à l’encontre de tous ceux qui ne partagent pas ses idées sionismes, pour l’exemple, il aurait dû être assigné en justice depuis longtemps et par la même occasion démasquer tous ceux qui sont tapis dans l’ombre et qui soutiennent, lui et ses compères dont tous les micros leur sont ouverts à longueur d’année pour propager leur fausse victimisation.

    anonyme
    19 février 2019 - 8 h 21 min

    Les Français et tous les Occidentaux finiront par prendre conscience de leur soumission et se révolteront. Comme dans le passé. Question de temps. Le destin des Juifs en Occident est cyclique : tous les 30 à 50 ans, il bascule de la terrasse à la cave. Seuls les Juifs des pays musulmans n’ont jamais connu de pogroms. Mais bon, puisqu’on vous dit que nous sommes antisémites !

      Messaouda
      19 février 2019 - 15 h 14 min

      Encore un accaparement par les sionistes du vocable « antisémitisme » comme étant applicable lorsqu’on est critique envers les Juifs, alors que l’anti sémitisme est une opposition (sous quelque forme que ce soit) à tout ce qui est sémite et les Arabes, musulmans ou non, sont des sémites, contrairement aux européens (polonais, russes, français etc) qui peuvent certes être de confession juive mais qui ne sont pas pour autant des sémites. Affirmer donc que les Musulmans sont antisémites c’est affirmer, pour ceux d’entre eux qui sont arabes, qu’ils sont anti-eux-mêmes ! Il s’agit là d’une rhétorique qui ne peut émaner que de ceux qui sont de mauvaise foi ou d’ignorants. S’il n’y a donc pas lieu d’être anti-juif, on peut être anti sioniste sans être, comme le veulent ces derniers.

    Elephant Man
    19 février 2019 - 8 h 21 min

    Excellent article Mr Mrizek Sahraoui. Tout est dit.
    Des juifs de par le monde sont antisionistes et ne revendiquent aucun lien avec IsRatHell.
    Même la presse israélienne peut écrire et parler de pogroms lors des exactions commises par l’entité sioniste contre les Palestiniens alors qu’en France le journaliste sera taxé direct d’antisémite et traduit devant les tribunaux.
    FinkielCrotte est un raciste un islamophobe et un sioniste pur jus.
    Les auteurs de la vidéo : liés au sionisme et IsRatHell (comme avec les attentats sous faux drapeau).
    Rappel le croche-pied entre mômes à Sarcelles devenu une affaire d’État d’antisémitisme VIRTUEL et ce ne sont malheureusement par les exemples qui manquent un crime crapuleux Mme Knoll devenu par la force du CRIF un crime antisémite..La communauté juive représente quoi 1% de la population française et dispose de tous les passes-droits.
    Là encore une mise en scène bien orchestrée et tombée à pic pour l’occasion!!

    Anonyme
    19 février 2019 - 8 h 18 min

    Bientôt le fait de ne pas apprécier Finkielkrotte, Béachelle (BHL) sera passible de 50 ans de prison. Ces pseudo-intellectuels sont de vrais mercenaires.

    Anonyme
    19 février 2019 - 8 h 17 min

    Ces gens-là sont les pires de l’humanité : faiseurs d’opinion, incitateurs aux conflits, plaintes incessantes et professionnelles, ne prennent jamais la responsabilité de leurs actes, ne paient jamais les conséquences, crie au méchant dès qu’on les remet en place, sans jamais regarder en face leurs immondes approches. Ce qui manque à ces gens-là, c’est le mépris de tous, le fait de ne plus les écouter.

    LA MOMIE
    19 février 2019 - 7 h 49 min

    Voilà l’avantage d’être fort et puissant avec de l’influence partout dans le monde,en réalité les juifs sont plus puissant de l’Allemagne d’Adolphe Hitler, quand aux Arabes toujours la même chose un terrain de jeu pour les grandes puissances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.