Tchernobyl

exporte
Mohammed VI veut faire croire qu’il est prêt à un nouveau départ avec l’Algérie. D. R.

Par Sadek Sahraoui La haine que voue le Makhzen pour l’Algérie est sans aucune limite. Et il le confirme chaque jour. A travers sa «main tendue» à notre pays, Mohammed VI a voulu faire croire qu’il est prêt à un nouveau départ avec notre pays sur la base de la confiance, d’une coopération multiforme et du respect mutuel.

En réalité, il n’y a pas plus faux et il n’y a pas plus trompeur. Ce n’est qu’une stratégie pour nous endormir et nous faire endosser le mauvais rôle. Le but est de faire de nous les suprêmes méchants.

Pour s’en rendre compte, il n’y a qu’à voir les campagnes haineuses que mènent actuellement par les machines de propagandes inféodées au Makhzen et dont un certain site spécialisé dans la désinformation en est le chef de file attitré. Une analyse minutieuse de ces campagnes de dénigrement révèle en réalité une profonde frayeur de nos voisins de l’Ouest. C’est celle de voir l’Algérie avancer et gagner du terrain sur le continent africain.

C’est n’est d’ailleurs pas un hasard si la dernière de ces campagnes ordurières visant notre pays est faite pour ternir l’image de l’Algérie auprès de ses partenaires commerciaux africains. Dans un papier posté hier et intitulé «Quand l’Algérie tente de faire du business en Afrique avec son ‘’Tchernobyl agroalimentaire’’», le site en question s’emploie avec une agressivité, une méchanceté et une malhonnêteté inouïes à casser la petite dynamique d’exportation de produits «made in Algeria» mise récemment en place par les autorités algériennes.

S’appuyant sur la mésaventure vécue par un opérateur algérien dont la marchandise vient d’être refoulée par la Libye, l’auteur du torchon en question ne se fait pas prier pour s’engouffrer dans la brèche afin de s’attaquer à notre industrie agroalimentaire naissante et accuser l’Algérie d’exporter du poison en Afrique.

Bien sûr, le propagandiste au service du Makhzen ne dit pas que le nombre de fois où des produits algériens ont été renvoyés à leurs destinataires se comptent sur les doigts d’une seule main et que ces renvois ne sont pas dus à des histoires de mauvaise qualité. Non, ce qui l’intéresse c’est de discréditer l’Algérie et les opérateurs algériens qui commencent à faire trembler le Makhzen. Nous l’aurons compris.

Cela dit, ces attaques minables ne doivent pas inquiéter outre mesure. Personne n’y prête attention. Elles ne sont qu’un coup d’épée dans l’eau, car, entre-temps, les produits algériens continuent de gagner des marchés, y compris dans des pays dont les consommateurs sont connus pour être des plus exigeants. Quelque part, ces attaques ont du bon, elles confirment que l’Algérie est sur la bonne voie. Elles nous rappellent aussi que le Makhzen ne nous voudra jamais du bien.

S. S.

Comment (21)

    Makhzani
    24 février 2019 - 21 h 10 min

    Avant de parler de tchernobyl ou de je ne sais quoi d’autre, voyons d’abord qui a commandité, détruit et filmé les camions. Alors voyez-vous c’est beau de s’appeler algérie patriotique mais dans la réalité c’est plutôt le patriotisme de Barcelone, comme il a dit lui.

    1
    1
    anonymette
    23 février 2019 - 9 h 54 min

    Pour donner le coup de grâce à la vermine , je propose à notre ministère de l’agriculture de lancer la griffe  » mad of algéria » ! les produits d’excellence , les légumes et fruits rares endémiques de l’Algérie , toutes les bonnes choses au gout incomparable qui se trouvent dans nos régions même en quantité limitées , le caviar du caviar ! relancez les vieilles industries tel la fabrication de la poutargue dit aadam el hout qui est considéré comme un produit de luxe aujourd’hui dans le monde notamment japon, France , etc les idées ne manquent pas ! les différentes variétés de champignons, les herbes aromatiques , les escargots ceux des numides mangeurs d’escargots comme les appelaient les romains , les idées ne manquent pas !
    il faut anéantir la vermine sinon elle continuera d’intriguer et d’insulter pour nous empêcher de réussir!

    8
    2
    Dadi
    23 février 2019 - 0 h 44 min

    Un tunisien est venu spécialement à Annaba pour acheter 100 bouteilles de jus rouiba, pour le mariage de sa fille.pour eux c’est une boisson de luxe.

    16
    8
    Anonyme
    22 février 2019 - 22 h 18 min

    NORMAL QUI SE MOQUE DE NOUS.YA PAS HOMME AU POUVOIR …

    11
    19
    Anonyme
    22 février 2019 - 20 h 06 min

    Cette semaine, au lendemain de l’inauguration du stade de foot d’Oujda, à la fin du match, le terrain avait été envahi par les supporteurs pour exprimer leur mal-vie, un affrontement avec les forces de l’ordre s’en est suivi, plusieurs policiers avaient été blessés et les infrastructures avaient subies des dégradations importantes.

    30
    9
    DZA
    22 février 2019 - 17 h 29 min

    S’il y a bien une chose qui manque au Marocains, ce sont bien les produits Algériens. ils en raffolent.
    Des milliers de Marocains ont construit leur business sur la contrebande des produits venant d’Algérie vers le Maroc.
    Depuis les médicaments, les produits alimentaires, les produits en matières plastiques, en aluminium, l’essence, et j’en passe.
    Ils sont enragés parce que le bon temps des affaires avec les produits algériens subventionnés par l’Etat, ne se trouvent plus sur leurs étales.
    Il faut les comprendre, les pauvres, il leur est plus facile de s’en prendre à l’Algérie qu’au makhzen. Il faut bien que leurs frustrations s’extériorisent et qu’ils trouvent un bouc émissaire.
    C’est juste un peu de diversion. On sait très bien a qui on a à faire.

    cela me rapelle une fable;

    Certain Renard Maroki, d’autres disent Marocain,
    Mourant presque de faim, vit au haut d’une treille
    Des raisins mûrs apparemment ,
    Et couverts d’une peau vermeille.
    Le Galand en eut fait volontiers un repas ;
    Mais comme il n’y pouvait point atteindre :
    Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats.
    Fit-il pas mieux que de se plaindre?

    38
    14
    Anonyme
    22 février 2019 - 16 h 57 min

    merci pour votre article chère compatriote Sadek Sahraoui!
    j’ai vu récemment sur votre journal une deuxième caravane de camions
    en partance vers la Mauritanie pleine de produits mad in algéria
    vous savez compatriote le proverbe qui dit les chiens aboient la caravane passe!!
    ne faite pas attention à chiens continuions notre chemin tranquille pas d’inquiétude à avoir!

    bien Cordialement Séhab

    31
    12
    messaouda
    22 février 2019 - 15 h 47 min

    Les Algériens ne devraient plus acheter des produits marroukis ou fabriqués ailleurs mais emballés au marrok comme le nescafé ou le safran etc…

    39
    12
    Anonymeplus
    22 février 2019 - 15 h 20 min

    L’idéal c’est de construire un mur comme celui de Trump avec le Mexique.
    Nous ne voulons absolument rien du royaume de la drogue, ni sa drogue, ni ses « femmes de ménage » envoyées par milliers au moyen orient et en europe pour créer des bâtards en masse.
    La caravane Algérie passe pour Nouakchott et bientôt le côte d’ivoire, les chiens enragés de vous savez où aboient, ils n’ont pas assez d’intelligence pour faire autre chose, un réflexe pavlovien, c’est dans leur gêne, ils sont nés pour aboyer.

    41
    18
    Felfel Har
    22 février 2019 - 15 h 13 min

    Pourquoi s’étendre en commentaires en réponse à des expressions de jalousie maladive quand on peut citer un seul proverbe, plein de sagesse, de bon sens, et de réalité?
    « Le riz qui est dans ton grenier est ton ennemi parce qu’il excite la jalousie de ceux qui n’en ont pas. » Proverbe thaï.
    Tout est dit! Laissons-les déblatérer, la caravane de camions remplis de marchandises Made in Bladi continuera sa route en Afrique!

    34
    11
      Elephant Man
      22 février 2019 - 23 h 38 min

      @Felfar Har
      Bien dit.
      Je rajoute FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES DE TOUTE PART. AUCUN LIEN D’AUCUNE SORTE AVEC CE SUPPÔT DE SATAN

      9
      3
    Anonyme
    22 février 2019 - 13 h 44 min

    AP, laissez-les délirer. Les réveiller, c’est leur rendre service.

    38
    22
    Anti khafafich
    22 février 2019 - 13 h 32 min

    Pas de bla bla inutile, votre makhnez a de la matière et cette matière ce sont ses mokokos. Virez sa matière sinon nous serons toujours leur cible, n Avez vous pas compris qu ils vous prennent pour des faibles ? Car ses sujets n ont aucune valeur pour lui

    29
    16
    Bamar
    22 février 2019 - 13 h 21 min

    On ne doit compter que sur nous même si on veus que l Algerie devienne un grand pays qu on respecte est sur tout pas sur les voisins parcque tôt ou tard ils vous trahiront l histoire est là mais aussi faire un nettoyage en profondeur sur les traitre de l intérieur

    35
    8
    Anonyme
    22 février 2019 - 12 h 50 min

    Les foyer marocains ne ratent jamais une occasion de consommer algérien. Et ce n’est pas parce que c’est moins cher. Même à l’étranger, chez des épiciers et autres bouchers de chez eux, les marocains achètent les produits algériens les yeux fermés. « Vous avez de l’huile d’olive d’Algérie? » « Non, il nous reste que de la marocaine » « Vous en ramenez quand? » « Allahou aalem. » Et ce n’est que les début.

    51
    27
      Oliver
      22 février 2019 - 13 h 18 min

      … Mort de rire « Allahou aalem. » les marocains risquent d´attendre trés trés longtemps, car cette huile d´olive dont tu parles, n´existe même pas en algerie… « Allahou aalem. » mdr

      25
      53
        Samson
        22 février 2019 - 14 h 23 min

        Il dit vrai. Depuis quelques années, on voit de plus en plus de produits algériens dans les boucheries Halal y compris de l’huile d’olive (originaire) de Kabylie. Et, bien sûr, ça marche mieux que les trucs bizarroïdes venant du Maroc. Mais rassurez-vous, vous pourrez toujours vendre des tomates et des fraises à des prix battant toute concurrence car nous n’accepterons jamais que nos enfants se transforment en esclave pour le bonheur des gros distributeurs français (Carrefour, Auchan, …)

        38
        23
          Samson
          22 février 2019 - 15 h 15 min

          PS. Je ne suis pas algérien et je n’ai trouvé que du bien avec eux. L’Algérie est en train de traverser une situation délicate, mais il n’y a que les lâches qui ne vont pas au-devant de la tempête, qui ne rencontrent jamais d’obstacles. Je souhaite vivement que les marocains aussi aient le courage de leurs voisins au lieu de guetter leur chute. Ce n’est pas très musulman.

          32
          20
    Banalisation
    22 février 2019 - 12 h 30 min

    Yaw Fakou arrêtez avec la main extérieur ça ne marche plus, trouvez autre chose… tantôt c´est l´Arabie Saoudite, tantôt c´est le Maroc… tantôt c´est israel…. NON á la CINQIUEME MADAT de bouteflika.
    VIVE la PATRIE sans les despotes !!!

    40
    49
      Anonyme
      22 février 2019 - 13 h 22 min

      Si vous ne croyez pas que les pays que vous venez de citer souhaitent le malheur de notre pays de tout coeur, c’est que vous êtes très mal informé. Et ce qu’il veulent, ce n’est pas le malheur de Bouteflika avec son cinquième mandat, ni celui du FLN et de toute la bande de corrompus qui gravitent autour. Ils veulent votre malheur à vous et à vos enfants. J’ai toujours pensé que les syriens étaient un peuple « incassable ». Maintenant, ils font la concurrence aux Gitans dans les stations de métro où ils tendent la main avec leurs enfants pour quelques pièces. Si cela nous arrive un jour (et ça ne nous arrivera jamais), croyez-vous que Mohammed 6, ses maîtres (saoudiens entre-autres) ainsi que sa clique de dégénérés ne s’en réjouiraient pas? Posez-vous la question en toute honnêteté et essayez d’y répondre en toute objectivité. Et si AP était acquis au quatrième mandat, vous croyez qu’ils publieraient autant d’articles et laisseraient passer des commentaires, comme le vôtre, qui s’y opposent?

      28
      17
    Yeoman
    22 février 2019 - 12 h 23 min

    Comment voulez-vous qu’ils ne nous haïssent pas, sachant que nous sommes la preuve matérielle et indéniable de leur indignité, de leur lâcheté. Cela dit, mieux vaut nous focaliser sur nos affaires, en évitant, par exemple, que notre pays se transforme en un second Maroc.

    47
    26

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.