Ce qu’a dit Ouyahia concernant les marches contre le cinquième mandat

marches
Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia. New Press

Par Sadek Sahraoui − Lors de la présentation de la déclaration de politique générale du gouvernement devant les élus de l’Assemblée populaire nationale (APN), le Premier ministre Ahmed Ouyahia a tenu un discours différent de  ceux du  patron du FLN, Mouad Bouchareb, et du secrétaire général de l’UGTA, Abdelmadjid Sidi-Saïd, sur les marches anti-cinquième mandat.

Ahmed Ouyahia a d’abord reconnu le «nombre considérable» de citoyens sortis manifester «notamment vendredi», rappelant que «la Constitution garantit aux citoyens le droit de se rassembler pacifiquement et dans le cadre de la loi». Le Premier ministre a néanmoins appelé «tout le monde à la vigilance pour deux raisons». La première, a-t-il dit, est liée au fait que les appels lancés pour manifester sont «anonymes» et la seconde est liée à des craintes «concernant les éventuels dérapages qui peuvent intervenir». En guise d’exemple, Ahmed Ouyahia a rappelé ce qui s’est passé, hier dimanche, au centre-ville d’Alger quand des lycéens ont rejoint le rassemblement auquel le mouvement Mouwatana a appelé. Ahmed Ouyahia a salué les forces de sécurité qui ont maintenu l’ordre public de façon pacifique.

Les autorités ont-elles compris les messages de la rue ? Le Premier ministre, qui a clairement pris soin de faire dans la provocation, a indiqué que «ces élections auront lieu dans moins de deux mois», ajoutant  que «chacun a droit de soutenir ou s’opposer» à un candidat. Il a soutenu aussi que «ce sont les urnes qui vont trancher», confortant ainsi que le retrait du candidat Bouteflika de la course n’est pas à l’ordre du jour. «Après tout ce qu’il a vécu, le pays est en mesure de choisir dans la paix et la sérénité», a-t-il dit.

Sur le changement exigé par les manifestants, le Premier ministre a évoqué la conférence nationale évoquée par le candidat Bouteflika dans sa lettre-programme. Sur ce point, il a assuré que «c’est une conférence ouverte à tout le monde» et que n’importe qui pourra dire ou proposer ce qu’il voudra, cela pour peu que les  constantes de la nation et le  caractère républicain de l’Etat soient respectés.

S. S.

Comment (20)

    Abou Stroff
    26 février 2019 - 16 h 04 min

    je me sens en parfait accord avec ouyaya!
    comment ne puis je pas l’être, étant donné que nous avons tous les deux des parcours similaires?
    en effet, j’ai, grâce à divers stratagèmes, pu accaparer la villa (et ses dépendances) qui servait autrefois d’ambassade à un pays aujourd’hui disparu. je suis, grâce à des prête-noms, propriétaire de diverses « entreprises » (dont une entreprise de transport de « voyageurs »). j’ ai envoyé mes rejetons à l’étranger pour qu’ils ne se mêlent pas à la plèbe algérienne et je défends bec et ongles,mon bienaimé fakhamatouhou national car il est le seul à pouvoir me garantir une vie paisible.
    moralité de l’histoire: il n’y en a aucune, à part le fait indéniable que ouyaya et mon auguste ne faisons que défendre notre beefsteak, pour ne pas dire nos intérêts de classe.

    صالح/ الجزائر
    26 février 2019 - 14 h 41 min

    les « sales besognes » ne devraient plus passer paisiblement , car le peuple en a marre de la «main étrangère» , là où on a qualifié les martyrs de la glorieuse guerre de libération de simples morts comme s’ils ont perdu leur vie dans des accidents quotidiens de la route .

    Felfel Har
    26 février 2019 - 14 h 06 min

    Mr. O, votre comportement et vos déclarations sont une insulte à l’intelligence humaine. Vous vous faites arrogant, sûr de vous, quand on connaît votre propension à ramper et exécuter les basses besognes du régime. Vous êtes maintenu dans les arcanes de ce pouvoir parce que vous faites tellement de zèle dans l’exécution de vos ordres. On vous garde en réserve car vous vous êtes imposé comme PM, comprendre Premier Manipulateur, spécialisé dans le bourrage des urnes et d’autres malversations. Vous traînez des casseroles et c’est pour ça qu’on vous confie le sale boulot que vous exécutez d’ailleurs sans rechigner, car j’imagine que vous avez la trouille d’être désavoué, éjecté, arrêté et jugé et condamné. Ce ne serait que justice!
    Vous appelez le peuple à exprimer sa voix dans les urnes (on comprend pourquoi vous tenez tellement à gonfler le taux de participation pour donner du crédit à ces élections-bidon) alors que vous vous êtes déjà préparé à les manipuler (comme d’hab!) en faveur de celui qui pose dans une photo, rajeuni et bien portant, mais incapable de se montrer publiquement, de faire campagne. Le peuple le sait!
    En réalité, la panique s’est emparée du régime prédateur. La rue a déjoué à l’avance les résultats donnant votre candidat vainqueur. Il n’y a que vous et vous affidés (comme votre ami Chihab qui déclare, comme tous les autres despotes, que la rue ne commande pas) qui croient aux vagues promesses, bien que tardives , de votre fantomakhatouhou. Les Algériens le savent!
    Aux dernières nouvelles, même Macron s’inquiète de la tournure des évènements. Ses ancêtres se sont difficilement remis de la perte leur paradis, lui et son gouvernement craignent la disparition de leur « poule aux oeufs d’or ». Et ça, vos compatriotes le veulent!

    Juan Carlos de la Tragenta
    26 février 2019 - 1 h 04 min

    Ils sont cuits aux patates et savent pertinemment que le peuple la seule chose qui veut de votre part c est votre départ définitif à et ceux que vous servez ; et de vouloir copier la France Macronisme sado masochiste sioniste soumise au CRIF pour vouloir faire une conférence nationale comme pour les gilets jaunes déjà je sais pas pkoi il fait une comparaison avec ce pays et ton départ à Paris (Matignon) avant la confirmation du 5eme mandat en dit long ; ttes ses idées viennent de votre mère patrie celle que vous avez juré fidélité et loyauté en secret depuis 62 La France , le changement de constitution ; le vice président c est elle aussi pour pouvoir contourner le peuple algerien , donc je t invite toi et tes amis du pouvoir à aller rejoindre les salles en France mise a dispositions pour les gilets jaunes et citoyens triés et qui ne représente en rien la masse ceux qui sont dehors , allez rejoindre votre France car si vous partez de l Algerie elle a tt a perdre et ca l inquiète bcps puisque un de leur media s exprime sur les inquiétudes de Macron le titre c est Algerie la cauchemar de Macron: je résume l essentiel seulement ; c est 4 raisons ; la première l Algerie est un des principaux fournisseurs d énergies (10% du gaz importé) ensuite en cas de déstabilisation profonde du pays; des centaines de milliers de jeunes ( les moins de 20 ans représentant la moitié des 42 millions d algériens )pourraient tenté de rejoindre la France par tout les moyens y compris avec des bateaux de fortunes ;ce qui ; à l évidence, poserai un défi politique majeur au gouvernement Français. D ‘autant que l immigration algérienne en France et sa descendance est nombreuse et attentive à ce qui se passe de l autre coté de la méditerranée . Enfin la précédente crise politique algérienne à la fin des années 80 a ouvert la voie aux djihadistes qui ont semé la terreur pdt une décennie dans le pays et menacer la France à plusieurs reprises. Autant de perspectives qui évidemment inquiète Emmanuel Macron au plus haut point. l auteur de cet article est Mr Vincent Jauvert.. En fait cette France ce qu elle n a pas réussi a prendre avec les armes l Algerie Française et nous la prise tt tranquillement avec les nôtres qu elle a gardait chez nous en Algerie pour nous gouverner depuis 62 , Elle donc un Holdup et pourquoi a tt prix suivre le modèle Français a chaque fois et cette tradition française qui perdurent en Algerie dans l économie le commerce ect ect hé oui ca l arrange pas qu on retrouve complètement notre liberté et leurs laquais nous demande de faire une France bis , pkoi vouloir nous comparé aux gilets jaunes ca n a rie a voir c est incomparable ; on est pas dans la rue pour l essence ou la vie chère mais contre le 5 eme mandat et votre départ à tous comme vs êtes qui nous a mener à cette situation . Joe Dalton meme à votre fin ; vous nous annoncez de mauvaises nouvelles pour pas changer . L air Bouteflika est bel et bien fini messieurs en Algérie et celle de la France aussi , exemple revoir bcps de chose clôturé notre passé malheureux par exemple , revoir les accords d Evian qui n ont pas été fait au nom du peuple algerien donc à revoir c est ca aussi qui vous fait paniquer à l avenir la France et de vs faire payer tt ce que vous avez pris pdt ttes ses années en Algerie avec vos complices . Pour ta complicité avec ce pouvoir , nous proposerons de vous renvoyer à la 10 eme ou 15 eme places au niveau partenaire économique , il y en a pleins de pays avec qui ont peut avancer ; nos haragas n existerons plus car nous nous attellerons à la tache pour leur donner ce qu il faut du travail des loisirs ect ect ,y a pas de raisons tt le monde a doit à l épanouissement au progrès ect ect ; les djihadistes semant la terreur pour vous un peu comme les Daechiens et daechiennes que vous allez chercher chez les kurdes et en Irak pour services rendu à la patrie la France en combats en Syrie et ailleurs que vous protégez à tt prix alors qui ils ont semé la terreur ayant grandi avec vos cultures et valeurs chez vous de bons Français comme on les aimes isl y sont nés pour bcps , chez nous c était des terroristes qui sévissait pas des djihadistes faut appeler un chat un chat . Voila les remparts et les garde fous pour ceux ci c est l état de droit et une varie démocratie avec de vrais outils démocratiques donc des contres pouvoirs une justice indépendante qui pourra interpellé qui que ce soit ayant commis ou suspecter d avoir commis des délits financiers ou autres sans interférences du pouvoir , une séparation des pouvoirs ; voila ce que nous allons établir tout en préservant notre identité nationale nos principes qui font que nous sommes un grd pays et un grd Peuple; Et vous en avez bien plus de terroristes en France ses derniers temps qu en Algerie pour info et les attentats ont été perpétré en France et en Europe le plus souvent par des marocains et tunisiens mais vous vous voyez tjrs que les algériens. Nous en Algerie on manifeste tranquillement sans grabuges sans tabasser du flic et tt casser tt bruler ca se passe chez vous en attendant et tt ls samedis depuis presque 3 mois et vs en êtes pas encor sorti mais c est votre problème pas le notre mais ns sommes à l abri de rien comme tt peuples mais sommes un peuple avisé et avec bcps d expériences et intelligent aujour dhui et c est surtout ca qui vous empêche de dormir la nuit la France et surtt ce pouvoir qui a failli pour le peuple algerien mais ni pour eux et ni pour cette France . Gaulois qui nous a pris pour des barbares , ben on peut être barbare et aimer ls fleurs n est ce pas? Faites passer AP svp j ai duré une heure presque pour le faire ce com .

    ù

    3
    2
    Tredouane
    25 février 2019 - 19 h 31 min

    Mr Le Premier Ministre permettez moi ,la Nation Algérie a fait son choix pour le redressement de l’État avec deux revendications essentiel une sortie digne du Président en poste et dans le même sillage tout les pseudo politiques aventurier qui son pour le maintien au poste ,ce qui signifier le rejet catégorique d’une conférence après les urnes mais en même temps la Nation adhère à une courte transition dont l’A.N.P serais garante,alors que vous proposez à la Nation l’adhésion à un cap qui a été dessiner par qui et à quel fin avec des pseudos politiques qui son justement mis hors seine politique par justement l’anonymat de l’appel ,aucun partis et/ou politique peut prétendre qu’il en ai l’instigateur,et je vous éclaire l’appel n’est pas tout a fait anonyme mais c’est la conscience collectif de la Nation Algérie.
    Mr Le Premier Ministre permettez moi d’attiré votre aimable attention la Nation le Peuple mesure parfaitement les dangers qui le guettes à moyens long terme et beaucoup mieux que l’exécutif ,certainement et sans nul doute des responsables son devenu un danger pour la Nation Algérie, la Nation ne fait que ce défendre,c’est a vous de reconsidéré vos positions vos choix en d’autre termes ne décidez pas pour la Nation car elle n’est nullement INVALIDE.
    Mr Le Premier Ministre deux choix s’imposent le cap d’une Nation forte et souveraine sans handicape par le Peuple et pour la Patrie ou les abysses de l’inconnue de l’incertitude faite votre choix pour la postérité,mon choix est inébranlable. vive la Nation Algérie souveraine éternellement

      Vroum Vroum 😤..
      27 février 2019 - 10 h 50 min

      @Tredouane…tres bien dit..maintenant qu’ils sont accrochés au Pouvoir il devient leur procession , leur chose !!…C’est de l’Algérie qu’il s’agit !!..Ce cinquième mandat serait-il un miroir aux Alouettes ?..

    Med
    25 février 2019 - 19 h 08 min

    Conference national sans Ouyahia et la mafia qui a ruiner le pays. Vous avez perdu y’a si Ouyahia. le peuple a dit non au 5eme Mandant et non a votre conference. Vous avez dit que le trésor national est en faillite. Ou sont les 1000 milliards de dollars ??? Ouyahia, vous avez trahit le peuple et les Chouhadas de Novembre. Dégage (…)

    Bob
    25 février 2019 - 19 h 02 min

    Ya ouyahia ya (…)
    Echa3b mahouche ferhane

    Anonyme
    25 février 2019 - 18 h 42 min

    Tout ce que fait le gouvernement est une pâle copie de ce qui se fait en France. La « conférence nationale » telle que voulue par Fakhamatouhou correspond, en tous cas dans ses objectifs, au « grand débat national », ce show médiatique décidé par Macron. Dans les deux pays, le peuple ne s’est pas laissé conter fleurette, car il a flairé la manoeuvre: gagner du temps, jouer la montre et espérer des jours meilleurs. Du pipeau! De la poudre aux yeux! Du khorti!
    Dans le dernier Monde Diplomatique (Février 2019), Serge Halimi et Pierre Rimbert font observer ce qui suit:
    « Au mouvement des « Gilets Jaunes », le chef de l’État français a répondu en lançant « un grand débat national ». Ce genre d’exercice postule que les conflits sociaux s’expliquent par des problèmes de communication entre le pouvoir et ses opposants, plutôt que par des antogonismes fondamentaux. Une hypothèse hasardeuse…. La peur. Pas celle de perdre un scrutin, d’échouer à « réformer »…. Plutôt celle de l’insurrection, de la révolte, de la destitution. »
    Pour les deux peuples, il s’agit d’une question de survie! Un changement de régime, de gouvernement, d’hommes, de système de gouvernance, de redistribution équitable de la richesse nationale, d’application plus rigoureuse du droit et des lois, à commencer par la Constitution sont les mots d’ordre qui sous-tendent leurs revendications. « A coeur vaillant, rien d’impossible! »
    Les bonimenteurs ne s’en tireront pas facilement en vagues promesses. C’est que les porte-voix du zaïsme doivent comprendre. De nouvelles républiques, de nouveaux contrats sociaux sont à promouvoir.

    AutoBus 15
    25 février 2019 - 18 h 29 min

    Mr H’mimed vous le savez très bien sans les bourrages des urnes et sans la triche,vous n’auriez meme pas dix pourcent de suffrage;le peuple Algérien n’est pas fou de voté pour une bande de hors la loi violation de la constitution;cadenassé les portes de l’Assemblée Populaire; Nationale;réhabilité les traitres;décoré les pileurs de la nation;naturalisé des centaines de milliers de Marocains pour votez pour le FLN-RND.sans parlé de fermé les yeux sur la corruption et favorisé la justice aux plus offrant …

    19
    DZenne
    25 février 2019 - 17 h 19 min

    tu essayes toi et tes semblable de suceurs de pértrole d’amadouer le peuple avec vos quelques mots hyporites, vou essayer d’endormir les gens et dites que les urnes vont élir le président, car vous savez pertinnement qu’il y aura de la triche, vous allez remplir les urnes comme à vos habitudes avec les bulletin de Fakhamatou, ensuite vous allez dire que c’est le peuple qui a choisi.
    Vous n’avez pas honte, l’histoire retiendra que vous avez saignez ce pays, ………………………

    11
    anonyme
    25 février 2019 - 16 h 27 min

    Du jour au lendemain il est devenu docile (mdr)
    Il y a de celà 1 mois vous avez envoyé des circulaires aux walis les invitant de ne permettre aucune manifestation vu le nombre de policiers et gendarmes que vous avez recruté, au fait en Algérie le recrutement pour un job il n’est que dans ces 2 corps plus l’ANP pour tenir en less le peuple et pour vous protéger
    Sauf que vous n’aviez pas vu venir ce tsunami d’Alger et de toutes les villes algériennes et jusqu’à Paris, Otawa , Istamboul etc…
    Il ne vous reste qu’une seule issue demander pardon aux gens integres de ce pays que vous aviez marginalisé au profit de voyous que vous avez rendu milliardaires étalant leur richesse mal acquise au vu et au su de tous
    On a vu comment vous avez fomenté un coup d’état contre mr Tebboune qui a voulu remettre de l’ordre dans la maison, et on a vu vu la mine radieuse de votre protégé Ali el goudronne et bien d’autres crapules après ce sale coup
    INA ALLAH YOUMHIL OUALA YOUHMIL
    Votre règne n’a que trop duré , place à une Algérie integre

    17
    8
    Anonyme
    25 février 2019 - 16 h 03 min

    Ce personnage meprisant est un ….
    Il est voue a un avenir incertain mais il continue a faire l important.
    Le peuple le designe par tous les noms mais il est sourd.

    15
    Désobeissance civile
    25 février 2019 - 15 h 49 min

    Deuxième génération de faiseurs de coup d’Etat

    7
    1
    simaba
    25 février 2019 - 15 h 21 min

    je n ose meme pas dire vous,donc toi, ton president zombie et le systeme que tu representes: DEGAGEZ

    17
    1
    sam
    25 février 2019 - 14 h 36 min

    Faudrait vous interresser sur un danger que guette l’algerie « Général Ghediri »
    à vous de chercher journalistes que cache cette candidature ?

    10
    16
    Chibl
    25 février 2019 - 14 h 34 min

    Ouyahia a partir du 22 février nous n’avons que faire de tes déclarations, partir c’est partir, toi, ton président, ton régime
    vous devez partir, il n y a plus rien a dire.

    30
    FAID
    25 février 2019 - 14 h 34 min

    Ce que il dit et ce que il fait na pas de sens pour la république il est nommé au poste de premier ministre par un président qui n’est plus président mais candidat par conséquence il est juste là pour liquider les affaires courante de l’État.

    18
    1
    Mir
    25 février 2019 - 14 h 32 min

    Après avoir menacé le peuple qui oserait manifester, voici qu’il se découvre soudain Démocrate respectueux du droit à manifester. Demain on le retrouvera à la tête des manifs contre le 5e mandat. La girouette qui attend le sens du vent avant de flotter. c’est trop tard, tu vas suivre Boutef vers la sortie. Toi et tes copains du 5e mandat.

    26
    1
    Lghoul
    25 février 2019 - 14 h 32 min

    Savez vous que nous imposer la candidature d’un président dont l’état de santé est incompatible avec l’exercice du pouvoir et de ses fonctions est un acte anticonstitutionnel, donc contre la constitution de la RADP ?
    Dans ce cas a quoi sert la constitution ? Qui la protège des viols successifs depuis que le clan d’oujda a pris le pouvoir ? Est ce que l’ANP n’est pas garrante de la protection de cette constitution ? Pourquoi alors le peuple va respecter quoi que ce soit, le systeme mafieux inclus, si ce système est violeur des principes de la république ?
    Vous serez tous jugés par l’histoire et le peuple.

    20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.