Saïd Bouhadja aurait retiré le formulaire de candidature à la présidentielle

Bouhadja
Saïd Bouhadja, ancien président de l'APN (à gauche). PPAgency

Par Houari A. – Algeriepatriotique a appris de sources proches de l’ancien président de l’APN que ce dernier se serait déplacé ce mercredi matin au siège du ministère de l’Intérieur pour retirer le formulaire de candidature à la présidentielle d’avril prochain.

Saïd Bouhadja avait fait part de son intention de se présenter à l’élection présidentielle sur les colonnes d’un site électronique arabophone, arguant qu’il serait le «candidat des moudjahidine».

L’ancien président de la chambre basse du Parlement avait été éjecté de son poste manu militari par les députés de la majorité qui avaient exigé son départ. Mais celui-ci avait refusé de se retirer, quittant l’hémicycle Zighout-Youcef  sans avoir déposé sa démission. Saïd Bouhadja avait alors disparu des radars jusqu’à l’enterrement de l’ancien ministre délégué à la Défense nationale, le général Abdelmalek Guenaïzia, où il avait refait son apparition.

L’argument de Bouhadja, qui affirme représenter la frange des moudjahidine, ne semble pas plausible, cependant,  des sources interrogées par Algeriepatriotique affirment que ces derniers sont plus proches des cercles du pouvoir et apporteront leur soutien au président Bouteflika. Néanmoins, des moudjahidine de Skikda avaient pris position pour Saïd Bouhadja, issu de la région, dans le conflit qui l’opposait au secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès.

Une candidature de Saïd Bouhadja s’ajouterait aux dizaines d’autres dont seules quelques-unes pourront rester en lice dans une course à El-Mouradia qui s’annonce mouvementée.

H. A.

Comment (49)

    anonyme
    2 mars 2019 - 11 h 04 min

    quel age avez vous? SVP LAISSEZ LA PLACE AUX JEUNES

    A3ZRINE
    28 février 2019 - 2 h 50 min

    Chasse le par la porte il revient par la fenêtre. Que dire de quelqu’un qui a goûté aux délices du pouvoir, il ne peut plus s’en séparer, c’est comme une drogue au lieu d’être un enfer. C’est comme ça qu’on fini dictateur. Malheureusement chez nous ces postes sont synonyme de protection et d’opulence au lieu d’être synonyme d’un poison et marasme. Allons-nous un jour suivre l’exemple occidentale, où le président bénéficie d’un laps temps de répit , juste pour savourer un peu la victoire mais une fois la récréation fini, la pression de l’opposition et du peuple reprend, pour lui ôter tout envie de dérive dictatoriale ou une quelconque envie de s’éterniser au pouvoir.

    Nasser
    27 février 2019 - 22 h 32 min

    « Le Parisien » qui cite Mohamed Sifaoui, E. Macron en personne aurait donné son accord pour un cinquième mandat de Bouteflika.

    1
    1
    Anonyme
    27 février 2019 - 21 h 30 min

    l’entretien diffusé aujourd’hui entre sellal et ali haddad, renseigne sur la nature mafieuse de cette bande … qui a pris le pouvoir en algérie……

    Hot News
    27 février 2019 - 21 h 13 min

    C’était la pagaille au parlement aujourd’hui. Un vrai poulailler entre les pro et les anti 5eme mandat. flnistes vs rcd. Par ailleurs Plusieurs partisans du FLN se disent du côté du peuple, et contre bouchareb qui interdit aux autres formations politiques de critiquer le bilan de boutef. Plusieurs partisans du FLN ont désertés le FLN à l’est du pays, et les autres refusent de faire une contre marche. Ils ont la trouille du peuple ! Les jeunes du scouts musulmans ont refusé de faire la parade avec les portraits de boutef, ils ont juste porté l’emblème national, lors d’une visite du ministre de la jeunesse et des sports. Bouhadja? Un…clown. Même parmi les anciens moudjahidines, plusieurs voix s’élèvent contre le 5eme mandat,et une pétition commence à circuler. Sellal Bedoui et Sidu Saïd étaient obligés de tenir leur discours du 24 Février dan des salles quasiment vides,et sous les contestations des citoyens au sud. Les carottes sont cuites pour Ouyahia et Sellal,et les guignols alliés. Un vendredi avec une marée humaine s’annonce pour ce 1er Mars. Les avocats,et les commerçants seront de la partie. Vive l’Algérie, que Dieu protège son peuple.

    Quincaillerie
    27 février 2019 - 20 h 07 min

    Il y a quelques semaines Bouhadja avait été empêché de rentrer à l’APN dont il est toujours président. L’actuel autoproclamé président avait mis un cadenas aux portes de l’institution, créant de ce fait une jurisprudence dite celle du cadenas

    Iiiinou
    27 février 2019 - 20 h 01 min

    Bouteldja et boutef c du pareil au même le peuple veut rebrab c le seule qui puisse faire sortir l Algérie de ce gouffre

    1
    2
    Camouflage
    27 février 2019 - 19 h 48 min

    Il n’y aura pas de 5eme mandat, pour éviter d’éventuels dérapages au pays,et c’est le chef de l’Etat major qui prendra les règnes au sommet,en nommant Lamamra vice-président, le temps de mettre le pays sur les rails et en voie pour une transition pour semi démocratie,qui donnera naissance à une 2eme république. C’est la façon à la Gaid Salah de renvoyer l’ascenseur à boutef, et lui signifier son allégeance et sa fidélité, vu l’état très affaibli de ce dernier, et qui exclut toute possibilité de rempiler pour un 5eme mandat. Une autre façon aussi de respecter la voix du peuple, vu son son refus massif pour un 5eme mandat. Une tactique à la Gaïd pour faire barrage au clan de Said, Tartag, Ouyahia,Sellal et la clique de l’Alliance. Tous le reste n’est que pur cinéma pour camoufler ce qui se joue au sommet de la pyramide. Le chef de l’État major ne trahira certainement pas le deal qu’il a fait avec boutef, tant que ce dernier est en vie,et aussi une façon de lui garantir une sortie honorable, qui, bien entendu ne plaira pas à une majeure partie de la population.

    2
    1
    Le Rouspétodonte
    27 février 2019 - 19 h 34 min

    Moudjahid !!! Tout comme bouteflika…qui a fait le maquis dans la savane malienne à l’ombre des acacias ! Je suis né en 1954, vers 1958, mon village et notre maison furent rasés et nous dûmes nous réfugier chez de la famille à Alger, tandis que d’autres membres de la famille étaient au maquis en wilaya III et en wilaya IV. L’événement de la destruction de notre maison fut si violent que mon esprit d’enfant en garda le souvenir, j’avais 4 ans, pourtant. Installés dans le région, d’Alger, la guerre de libération se poursuivait, des hommes nous parlaient des moudjahidines et de leurs sacrifices et courage. Dans mon esprit d’enfant, un moudjahid était un surhomme, courageux, juste, et épris de son peuple et de sa nation (un jour, de passage dans notre maison avant sa destruction par l’armée coloniale, un groupe de moudjahidine soigna et pansa une blessure profonde que j’avais à la tête, et dont je garde toujours la cicatrice, due à une chute brutale sur un piton rocheux) ; nous étions encore sous le joug de l’administration coloniale et un mr venait nous apprendre à nous mettre en rang et à marcher en ordre serré comme des soldats ou plutôt des moudjahidines, on nous préparait pour continuer la lutte si l’indépendance tardait à se concrétiser. En juillet, 1962, le jour de l’indépendance, nous sortîmes tous, tous les Algériens, défilant le drapeau blanc et vert orné du croissant et de l’étoile rouges; nous marchâmes dans une ambiance qui ressemblait beaucoup à notre marche du 22 et 24 février 2019, sans les gaz lacrymogènes, bien sûr, et dont je garde le souvenir au fond de la gorge, des narines et des yeux. A un moment, une clameur s’éleva : »les moudjahdine ! les mudjahidines ! » ; en effet, un camion chargés de valeureux combattants venait de s’engager sur la route où nous marchions ; mon regard ne pouvait se détourner de ces braves qui étaient fiers et beaux et qui nous faisaient de grands signes de la main : Tahia El djazair ! ». Nous vouions une véritable adulation à nos moudjahidines, les vrais ! Cela pour le souvenir et l’émotion du passé. Plus tard, le comportement ignoble des centaines de milliers de faux moudjahidines discrédita jusqu’au mot moudjahid. Une grande amertume ! Cette amertume je la porte en moi comme une brûlure lancinante. Il y a quelques semaines (avant les événements grandioses actuels qui, je n’en doute pas, se solderont par notre véritable indépendance), au moment du rassemblement de la Mouwalate de la honte à la coupole du 5 juillet, j’étais assis sur un banc dans une place publique dans la banlieue d’Alger, quand mon attention se porta sur une discussion entre 3 personnes plus ou moins âgées assises sur un banc voisin. Je compris qu’il s’agissait de moudjahidine ; ils parlaient de ce rassemblement à la coupole et se disaient s’ils y étaient ou pas ; l’un, le plus vieux, n’y était pas pour cause de maladie, les autres par contre y avaient assisté. J’étais révolté au fond de moi , je ne pus me retenir de m’adresser à eux : »si je comprends bien, vous êtes des moudjahidine, allah yerham waldikoum, combien de moudjahidine êtes-vous, aujourd’hui ? L’un d’entre eux fut honnête, il me répondit : Vous avez raison, à l’indépendance, il n’y avait plus que quelques centaines de moudjahidines sur tout le territoire mais quelque temps après, il y avait plus de moudjahidine que de citoyens ! » Et lors de la discussion, l’un d’entre-eux, le plus vieux, me faisait des clins d’oeil et me lançait du coin de la bouche : « ne l’écoute pas, c’est un faux-moudjahid ! », l’autre se rebiffe et me dit : « lui, au sujet de ce vieux, djahed fi les halles de belcourt avec les snadeq ta3 el batata!  » ahurissant ! De soit-disant moudjahidine qui s’accusaient mutuellement d’être des faux et qui sont allés applaudir la candidature d’un autre faux moudjahed (pour moi, les membres de l’armée des frontières ne sont pas des moudjahidines) qu a failli détruire l’Algérie. Voilà, chers compatriotes, le système d’avilissement établi par l’infâme organisation FLN-RND et leurs complices dans l’armée. Le peuple algérien, a recouvré sa dignité, ces jours-ci, et fait de nouveau l’admiration du monde. Nous ne nous arrêterons qu’à la victoire et jamais plus nous ne signerons de chèque en blanc à des individus quels qu’ils soient, le peuple ne concédera jamais plus à quiconque ses devoirs et ses droits politiques et ne permettra plus jamais à de petites créatures de jouer au roitelet . Vive, le Peuple ! un seul héros, le Peuple !

    2
    1
    Anonyme
    27 février 2019 - 19 h 15 min

    Si il a l’intention de gérer l’Algérie comme il a géré l’APN, alors qu’il continue dans sa retraite

    1
    1
    NORD DEAN
    27 février 2019 - 18 h 21 min

    Quel est le meilleur métier du Monde ?
    D’après les pus grands centres de recherches, analystes, spécialistes … C’est le parlementaire du FLN.
    Lèves la patte, baisses la patte, de temps en temps, avec presque 30 fois le SMIG par mois.

    12
    1
      UMERI
      27 février 2019 - 20 h 06 min

      Mon ami, tu as oublié un qualificatif « au pied » de son maître, A. Bouteflika. Nous savons tous que le serpent se déplace avec son ventre.

      Juan Carlos de La Tragenta
      27 février 2019 - 21 h 38 min

      Bien joué Nord Dean , restons dans l humour …. Quelle est la meilleure invention de l homme pour nous les algériens lol , je file 20 euros à celui qui trouve … et chaques lecteurs qui veut répondre pour trver si il trve pas il me file 1 euros symbolique ; non je déconne j avais envi de m enrichir facilement mais trouvez la , vous pouvez aussi vous participez AP si ca vs enchante mais vous risquerai de trouver fins limiers ; on verra ?

        NORD DEAN
        28 février 2019 - 8 h 10 min

        @Juan Carlos De La Tragenta
        Hors concours, je parle encore « Dinars »…
        Bref, je donne ma langue au chat (ou aux petits woua woua de l’APN).

          Juan Carlos de La Tragenta
          28 février 2019 - 22 h 17 min

          Désolé ca m intéresse pas le dinars je vis pas en Algerie …… non garde ta langue aux chats , le jeu est ouvert a tt les lecteurs meme à AP mais je te rassure c est le pas le visa pour les algériens ; ils en raffolent aussi pr bcps .
          je vous laisse mijoter un peu avant de vs donner la réponse à tous ; j ai le temps . je vs la donnerai demain soir si j ai pas de réponse entre temps , c est normal ils ont pas trvé comme toi et c était pour rester dans la blague ..

          Juan Carlos de La Tragenta
          1 mars 2019 - 20 h 32 min

          Bon j ai dit demain donc je tiens parole , de tte façon vs n auriez jamais trvé et vous non plus AP ; et pourtant c est une invention et elle est tte simple ;On la kiffe et on est pas les seuls mais un peu plus que certains et elle nous couvre du doigt de pied à la tête ; c est la couverture , la fameuse couverta ! Y a race dormir …

    Pig pong
    27 février 2019 - 17 h 38 min

    Il suffit de voir la vidéo lors du débat de la politique générale du gouvernement à l’Apn pour voir comment se comportent nos députés avec un si gros salaire.Et ce Monsieur veut se présenter sa candidature à la présidentielle. Bonjour les dégâts.

    13
    1
    G. A
    27 février 2019 - 17 h 15 min

    Attention, mes amis, la candidature de Bouhadja (au cas où il se présenterait sérieusement) n’est qu’une ruse du pouvoir. Anticipant le retrait des candidats de l’opposition, celui-ci va se présenter juste pour donner une certaine crédibilité à cette mascarade. Ainsi, le pouvoir croit qu’avec cette ruse l’opinion internationale n’y verra que du feu. Mais le peuple n’est pas dupe.

    14
    2
    Fettou
    27 février 2019 - 16 h 28 min

    il marche , il parle donc c’est bon il a le droit

    12
    3
    MELLO
    27 février 2019 - 16 h 19 min

    Lorsqu’on chute dans un ravin, on tente de s’accrocher a la première branche qui nous vient. Avec cette information sur Bouhadja, on peut dire que le régime fait sa chute dans le précipice. Comment parler encore d’une candidature du système, car cet homme reste un acteur du système . Le président d’APN déchu par ses pairs sans que ces moudjahiddine dont il parle, ne puisse lever le petit doigt. Allons, allons, il n’y a rien à voir.

    14
    2
    Cheikh
    27 février 2019 - 16 h 15 min

    Bouhadja Il n’avait même pas le courage de lutter contre un groupuscule du FLN /RND et il veut diriger un pays et un peuple…Après avoir su que Bouteflika ne sera pas candidat ( sa famille ne veut pas) Comme lui les autres « comédiens » Nekkaz, Ghani, Missoum où allons nous ? Seuls candidats sérieux et capables Ghédiri et Benflis

    19
    8
    Belo
    27 février 2019 - 16 h 15 min

    Fakou!! Jamais lâcher le pouvoir. Il ne fait pas, qu’il échappe au régime même si boutef perd.

    10
    2
    Tinhinane-DZ
    27 février 2019 - 15 h 48 min

    Si c’était moi:

    J’annule les élections de 2019, l’ANP gèrera l’Algérie pendant une période de transition et préparera les elections pour 2021 dans un climat plus stable.

    La situation actuelle fait peur.

    28
    21
    Ammi Rabah
    27 février 2019 - 15 h 31 min

    Pourquoi ne pas attendre que Bouhadja ateigne au moins 100 ans ? C’est encore mieux. …

    28
    2
      Cheikh
      27 février 2019 - 16 h 25 min

      L’ANP oui mais sans Gaid Salah. l’ANP lui faut un chef d’état major qui n’a pas froid aux yeux et qui ne menace pas le peuple et surtout un militaire qui rassemble.

      17
      5
    Rani zaafane
    27 février 2019 - 14 h 45 min

    Cet article n’a aucun fondement si ce n’est la rumeur. Bouhadja n’a aucune popularité ni base, il se présenterait jamais contre le président. il n’a même pas fait de résistance quand il a été éjecté de la présidence de l’APN. Par ailleurs,il jouit toujours des privilèges qui lui étaient accordés,il ne va pas prendre le risque de subir les représailles du chef, lui qui est connu pour être khobziste.

    18
    5
    Juan Carlos de La Tragenta
    27 février 2019 - 14 h 30 min

    Non l Algerie aime les hommes qui ne se laissent pas faire comme tu t es laissé faire pour le cadenassage !!!
    a moins que tu avais organisé ca en solo en réponse pour te venger mais j y crois pas c juste qu on t a demandé de parasité Bouchareb et Cie. oui il y a une scission entre vous dans ce meme clan et juste pour le pouvoir!! alors bouffez vous entre vous, c bien!! t es en mission commandé, mais par qui??? Et puis , enfin t’as l âge d aller te reposer aussi et laisser la place aux plus jeunes!!!

    15
    2
    Anonyme
    27 février 2019 - 14 h 07 min

    Tliba fera la campagne électorale de Bouhadja.
    Le FLN s’éparpille.

    15
    2
    DZenne
    27 février 2019 - 13 h 59 min

    Bouhadja a mangé dans la même assisette, c’est du déja vu et rebelotte
    nous avons mal aux yeux.
    Vive le peuple
    vive l’Algérie

    21
    3
      Anonyme
      27 février 2019 - 14 h 22 min

      Et vive l’ANP

      16
      7
    DYHIA-DZ
    27 février 2019 - 13 h 53 min

    La candidature de Bouhadja = La division du FLN.
    Bouteflika n’a pas le soutien de tous les membres du FLN.
    Le ring est ouvert !!!

    31
    6
    Kahina-DZ
    27 février 2019 - 13 h 51 min

    Un signe que Bouteflika ne sera pas candidat.

    Prépare-t-on un remplaçant pour Bouteflika ??

    26
    7
    Anonyme
    27 février 2019 - 13 h 51 min

    Le FLN va nous rendre tous fous…leur plan B a dû être concocté bien avant les manifestations ,dans le cas où Boutelfika meurt avant le 18 Avril.
    Finalement toute la mascarade de l APN était pour donner plus de crédibilité à Bouhadja.
    Moins on veut de vieux plus ils s en présentent ….il en pleut même
    Le peuple a manifesté contre le cinquième mandat mais aussi contre le FLN et le système ,est U ils ont compris? Est ce qu ils vont nous lâcher enfin? On n en a marre de vous,on ne veut plus vous voir…allez profitez de vos rapines et laissez nous tranquilles..

    16
    3
    Anonyme
    27 février 2019 - 13 h 48 min

    ENCORE UN QUI N’A RIEN COMPRIS AU MESSAGE DU PEUPLE ALGÉRIEN.
    ON NE VEUT PAS DE DINOSAURE ET ENCORE MOINS D’UN HOMME DU SYSTÈME!!!

    23
    2
    Lghoul
    27 février 2019 - 13 h 39 min

    Si les femmes sont aussi autorisées, je vais avec plaisir en retirer un pour ma grand mère de 93 ans. Il ne manquait plus que Bouhadja pour la bouillabaisse algérienne ! Pourquoi ne pas aussi appeler a la rescousse Ould Abbas ou, pour la baraka, les centenaires des villages kabyles ? Y’en a plein. Comme si le destin d’un pays qui a 70% de la population de moins de 40 ans est lié a une minorité de vieux qui ont tous dépassé 80 ans ! Que faut il faire de tous ces jeunes alors ? Ah, je sais: Les aider a se jeter a la mer dans des pirogues de fortune.

    19
    1
    Vieillard+
    27 février 2019 - 13 h 34 min

    Ça-y-est les disparus refont surface, l’argent et le pouvoir poussent les gens au délire!!! que manque t-il à ce monsieur Bouhadja, plusieurs pensions de retraite et indemnités, plus les ventes de sièges a l’APN???

    19
    1
    Karamazov
    27 février 2019 - 13 h 26 min

    Je vous parie que dans les heures qui suivent nous allons assister à un florilège de déclarations en tous genres. La candidature de Said Bouhadja n’en est que la première.

    Du coté de Genève le compte à rebours commencé. Mais à Alger on fait comme si de rien n’était.

    On attend l’oracle !

    14
    Kenza
    27 février 2019 - 13 h 21 min

    Si Mr Bouhadja a reçu le feu vert de se présenter c’est qu’ils sont sûrs que Mr Bouteflika ne va pas se présenter et qu’il va retirer sa candidature. Il n’est pas question, pour l’image du président, que celle-ci arrive au conseil constitutionnel et qu’elle soit invalidée. D’un autre côté, si elle est validée, c’est là où on risque l’explosion…

    12
    2
    La Viriti
    27 février 2019 - 13 h 20 min

    Même humilié, Bouhadja continue de rendre service au clan tribal des Bouteflika…Faudra qu’on m’explique ce masochisme et cet aplaventrisme sans communes mesures…

    16
    2
    anti menteurs
    27 février 2019 - 13 h 15 min

    Par votre complaisance et votre compromission avec le pouvoir jusqu’au jour de la désignation de votre remplaçant,vous avez perdu toute crédibilité.le peuple veut des hommes intègres et crédibles.et non des hommes recyclés.

    16
    1
    K. DZ
    27 février 2019 - 13 h 06 min

    Il va se présenter Au nom des moudjahidine » question : les morts ou les mourant ? Les vivants y’ en a plus ! Aussi, saura t-il remplir le formulaire tout seul ? J’en doute. Où allons nous comme ça ?

    18
    Kenza
    27 février 2019 - 13 h 03 min

    «candidat des moudjahidine»: les vrais ou les faux Mr Bouhadja ?

    20
    1
      Ali 54
      27 février 2019 - 14 h 24 min

      Vous pouvez être sûr les vrais reste quelques femmes et les hommes un seul: Zaroual…

      11
      5
    Anonyme
    27 février 2019 - 13 h 01 min

    AVEC OU SANS CORRUPTION ??? ils sont persuader qu ils peuvent encore berner et duper les algériens ils n on pas encore compris qu ils ne font plus parti du système algérien

    12
      Cheikh
      27 février 2019 - 16 h 17 min

      C’est Zeroual qui nous a amené Bouteflika, il lui a ouvert la grande porte à travers son jet de l’éponge. Fhemt ?

      5
      6
    BEN
    27 février 2019 - 12 h 55 min

    Place aux jeunes .Tab jnanou

    18
    1
    Zaatar
    27 février 2019 - 12 h 54 min

    Voila qui va alimenter plein de débats… L’intriguant c’est que cette candidature vient de se décider juste après le déclenchement des manifs contre le cinquième mandat.

    17
    2
      Abou Langi
      27 février 2019 - 13 h 09 min

      Tu parles si c’est un débat !

      Il est encore plus rapide que la précipitation.

      Hna imout Qaci président ? Lui il battra le record de Fakhamatouhou s’il est élu.

      Pour qui l’eau bout ? comme on dit chinou.

      10
      1
        Zaatar
        27 février 2019 - 13 h 52 min

        Les carottes sont cuites donc!!!

        8
        1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.