Mokrane Aït Larbi défend Ali Benflis : où est passé le candidat Ali Ghediri ?

Aït Larbi
Mokrane Aït Larbi et Ali Ghediri. D. R.

Par Kamel M. – C’est Mokrane Aït Larbi, le directeur de campagne du candidat Ali Ghediri, qui réagit à l’interdiction de la réunion du comité central du parti d’Ali Benflis par le ministère de l’Intérieur.

«Le pouvoir vient d’interdire arbitrairement la réunion du comité central du parti Talaie El-Houriyet, prévue pour le 28 février pour statuer sur la candidature d’Ali Benflis à la prochaine élection présidentielle. Face à cette grave violation d’un droit élémentaire de l’exercice démocratique, je dénonce ces agissements qui démontrent que le pouvoir n’a retenu aucune leçon de la rue», a déclaré Mokrane Aït Larbi dans un court communiqué adressé à la presse.

Le directeur de campagne du général à la retraite Ali Ghediri, qui s’exprime à la première personne du singulier, ne précise pas si cette dénonciation engage le candidat qu’il représente ou si elle est une initiative personnelle en tant qu’avocat et militant des droits de l’Homme.

Mokrane Aït Larbi avait dû, dans un précédent message, expliquer les raisons qui l’ont encouragé à soutenir l’ancien haut gradé de l’ANP dans sa course à la présidentielle. La réaction de l’ancien fondateur du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) était une réponse à ses détracteurs qui lui reprochent sa collusion avec un «ancien dignitaire du régime», lui qui a consacré sa vie à la lutte pour le droit et la justice.

Le directeur de campagne d’Ali Ghediri avait également exposé ses idées dans un enregistrement vidéo diffusé sur les réseaux sociaux, suscitant des interrogations sur son véritable rôle aux côtés du candidat à la candidature à qui il semble faire de l’ombre à travers ses interventions qui révèlent son expérience en tant que ténor des barreaux habitué aux plaidoyers éloquents.

Les apparitions d’Ali Ghediri se font de moins en moins fréquentes. Le départ précipité de son chargé de communication suite à ce qu’il a qualifié de «manque de professionnalisme» aurait-il poussé l’ancien directeur du personnel au ministère de la Défense nationale à corriger le tir ?

K. M.

Comment (31)

    Ben Alilam
    28 février 2019 - 11 h 11 min

    A l’attention de celui ou celle qui voudrait que tout soit fait dans le jargon superlatif et la manière scoop je voudrais soumettre ce qui suit :

    Monsieur Ait El arbi reste un homme d’une valeur rare, un homme de principe et surtout un connaisseur des droits, ce qui a pu certainement guider ses choix.
    Monsieur Ghediri, nouveau dans le champs politique, mais pas novice, n’a pas à concurrencer son encadrement comme le font beaucoup, d’habitude. Au contraire, je vois personnellement sa réserve du moment comme un signe de maturité qui l’immunise contre trop d’engagements mal calculés et ce populisme mégalo-opportuniste facilement récupérable à l’intérieur qu’à l’extérieur. Sa confiance en cet encadrement, à l’image de monsieur ait El Arbi dénoterait aussi de convictions démocratiques bien profondes et plusieurs fois trompées dans les chaudrons de l’armée, salutaires pour la cause, et un bain de science et de culture suffisamment vastes et consistants. Je leur souhaite toute la réussite.

    On pourrait penser que je fais de la pub. à Monsieur Ghediri, Je n’ai rien contre eux. Cependant, c’est l’image qui m’a inspiré ces quelques lignes. Le professionnalisme médiatique repose sur l’image en grande partie et la photo proposée par AP à l’entête de l’article dit beaucoup si on la regarde de près.

    Pour rappel, on avait bien essayé de pousser notre armée dans le bourbier Libyen, dieu merci elle ne s’y est pas embourbée. On a bien récidivé pour l’enfouir dans les dunes minées du Mali, dieu merci nous avons suffisamment de dunes chez nous.

    Je commence à croire en quelque chose dans cette Algérie grande, riche et belle.

    6
    1
      Ben Alilam
      28 février 2019 - 11 h 54 min

      Errata.
      Para. 3, prière de lire « trempées » et non pas « trompées ». Mes excuses.

    EL Che
    28 février 2019 - 7 h 43 min

    « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire. »

    VOLTAIRE (1694-1778), citation apocryphe

    Maitre Ait Larbi est avant tout un militant des droits de l’Homme donc il defend toute atteinte a ces droits ………

    Lahouaria
    28 février 2019 - 1 h 20 min

    Da Mocran lunatique?

    3
    5
    Anonyme
    27 février 2019 - 21 h 39 min

    Ne serait il pas un nième lièvre de boutefs? Mais comme les manifs se sont entremêlées , il cherche une sortie???

    4
    2
    Nasser Nasro
    27 février 2019 - 21 h 15 min

    Officiellement la campagne est ouverte 23 jours avant la date des élections et se termine 3 jours avant, par conséquent, il ne peut aller à la rencontre des algerien-ne-s avant le lancement officiel et après validation de sa candidature par le conseil constitutionnel. Donc la campagne ne dure qu’un maximum de 20 jours. Est ce suffisant pour faire le tour de toutes les wilayas? que diront nous de toutes les communes. Aujourd’hui, c’est dans les medias lourds et les affichages qui feront le gros du travail et surtout le travail de proximité des électeurs. Par contre , rien ne l’empêche de disposer d’un compte dans les réseaux sociaux, de nos jours c’est très important et les reproches dans ce cadre sont à leur place. Toutefois, le jugement définitif aura lieu durant la campagne électorale officielle et c’est là que ces électeurs l’attendent.

    1
    3
    Clovis
    27 février 2019 - 20 h 40 min

    Mokrane ait larbi ne fait pas allegeance a benflis comme pourrait le suggerer le titre de cet article mais s’insurge avec raison contre la decision arbitraire d’interdire une reunion d’un comite central d’un parti. C’est une reaction saine de defense de la democratie venant d’un militant engage dans cette cause. Mr Ghediri est toujours la mais sans agitation inutile et sterile tant que la vraie campagne n’est pas officiellement lancee, c’est a dire apres le depot et l’acceptation de la candidature. Il devra integrer la nouvelle donne : l’immense espoir permis par le reveil de la presence du peuple et des jeunes dans le debat et le rejet du 5eme mandat et du systeme. Donc de nouvelles equipes, des hommes non compromis, honnetes, jeunes, pour diriger le pays. Je ne doute pas de l’action future de Ghediri sur ce plan. Il ne faut pas faire d’appel a reporter les elections, car cela ne fera que laisser perdurer la crise et l’etat actuel. Il faut voter en masse et essayer d’obtenir un controle de ces elections sui doivent se faire dans la transparence. Vaste et difficile programme…. donc votons, et pour ceux qui y croient votons Ghediri.

    7
    2
    Bouzorane
    27 février 2019 - 19 h 30 min

    2 questions et c’est tout!
    Je devine vaguement que tu n’es pas d’accord avec moi, c’est ton droit, mais en quoi?
    tu n’expliques rien, tu ne développes rien!
    aucun argument, aucune idée pour défendre ton champion…. Que des sous-entendus insignifiants… et en plus tu es anonyme!
    Tu reflètes parfaitement ce qui ne va pas dans la communication de Ghediri!

    4
    4
    DZA
    27 février 2019 - 19 h 09 min

    Je ne comprends pas la raison de tant d’acrobaties et de détours pour arriver finalement à parler des pêchers de Mr Ali Ghédiri.

    Ce Monsieur est un potentiel candidat à la candidature, il est juste que les gens en parlent. Il interesse les élécteurs.

    Il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent pas, ….. parait-il ??

    6
    1
    Mir
    27 février 2019 - 18 h 01 min

    J’ai soutenu Ghediri depuis le début. Mais il est clair que sa communication est lamentable. Son ex dir com, … n’a aucune compétence pour prétendre diriger une campagne électorale. L’équipe Com de Ghediri est amateur. A part des numéro de téléphone il est impossible de joindre cette équipe par mail. Aucun site internet pour présenter son programme, son actualité et son agenda. Ça navigue à vue. Les mecs qui le filment ne maîtrisent aucune technique de cadrage. Sur les réseaux sociaux il n’arrive pas à la cheville de Nekkaz qui est un vrai pro de la communication digitale. MR Ghediri il est temps de booster votre communication digitale ! Il ya des jeunes qui maîtrisent cela, faites appel à leurs compétences ! Formez des pools et des community managers capables de porter votre message. Descendez de votre Hydra à la rencontre du peuple ! On ne veut pas d’un Roi qui vit reclus entouré de sa Cour. On veut un candidat qui mouille la chemise avec les jeunes et pas qui nous adresse ses messages par des vidéos médiocres. Bref. Bougez vous !!!!!!

    37
    9
    Bouzorane
    27 février 2019 - 16 h 25 min

    Se prendre en photo la main collée à la bouche, pour soi-disant se donner l’air de réfléchir!
    C’est à peine croyable, que quelqu’un qui a exercé la fonction de directeur des ressources humaines de tout un ministère ait autant de lacunes en communication !!!

    19
    28
      Anonyme
      27 février 2019 - 17 h 23 min

      @Bouzorane
      Où est ce que je dois applaudir au début ou à la fin ?

      Et toi avec un commentaire pareil, tu donnes soi-disant l’air de Quoi ?

      18
      13
    Anonyme
    27 février 2019 - 16 h 21 min

    Pour les cinq années à venir il nous faut un candidat capable de maitriser les brebis galeuses du lot des hauts fonctionnaires de l’Etat, le MDN et la sureté nationale.. Ce candidat ne peut être que Si Ali Ghédiri

    43
    16
    Abdelmalek Ait
    27 février 2019 - 16 h 05 min

    L’option de Lamamri serait viable s’il se libérait des deux boulets que sont le FLN et le RND et qu’il annonce publiquement sa rupture d’avec le système actuel. Mais ne rêvons pas trop…

    25
    11
    MELLO
    27 février 2019 - 15 h 55 min

    Difficile pour Maître Ait Larbi de se dessaisir de sa casquette de militant des droits de l’homme et de celle d’avocat des causes justes. Certes, il est le directeur de campagne du candidat Ali Ghediri, mais l’injustice , d’où qu’elle vienne, l’interpelle. Quant au candidat Ghediri, il pense au fond de lui, que sa candidature fera objet d’une récupération de la part du … système. Ce système , tellement muable, est capable de détourner à son profit ce candidat qui reste muet depuis l’annonce de son entrée dans l’arène.
    Dans sa démarche , Ali Ghediri ignore totalement la base populaire sur laquelle il doit se reposer pour pouvoir « abattre  » ce système . Il ne doit pas ignorer le fossé, très large, qui sépare les gouvernants des gouvernés. C’est cette retenue qui fait que le système peut , sans honte, récupérer ce candidat.

    21
    8
    Kahina-DZ
    27 février 2019 - 15 h 18 min

    Chacun a le droit de dire ce qu’il pense !!

    On veut tous du bien pour l’Algérie …Mais soyons prudents de ne pas tomber dans des pièges qui pourraient transformer l’Algérie en un deuxième IRAK…

    Oui pour le changement géré par une sagesse patriotique.

    44
    8
    Anonyme
    27 février 2019 - 15 h 16 min

    KahinaDZ
    Cette kahinaDZ elle ou il, balance des propos irréfléchis, incertains, elle doit, soit se taire soit se corriger et lire avant de faire des préjugés inexacts sur Ait Larbi ou sur d’autres.

    19
    9
      Massinissa
      27 février 2019 - 16 h 15 min

      à Anonyme,
      meme toi tu souffles le chaud et le froid et tu ne sais pas ce que tu veux , et « celui qui ne sait pas ce qu’il cherche ne sauras pas ce qu’il trouve » ….

      7
      4
        Blakel
        27 février 2019 - 19 h 22 min

        @ Massinissa
        Quand comprendra-tu qu’Anonyme est le pseudo par défaut des commentateurs qui n’ont pas choisi de pseudo particulier ? Anonyme n’est pas le pseudo d’un lecteur particulier, c’est le pseudo d’une multitude de lecteurs, i-e il n’y a pas un seul « Anonyme », mais plein d’ « Anonyme ».

        1
        1
      Mimi
      27 février 2019 - 19 h 05 min

      Kahina dz pense comme les millions d’algériens qui ne cherchent que le bien être de ses enfants. Assez de danser sans m’harem comme le dit l’expression chez-nous. Nous avons besoin d’un sage capable de diriger notre pays.

    Juan Carlos de La Tragenta
    27 février 2019 - 14 h 48 min

    C est le général de la table et des réunions , concerté avec son équipe il fait que ca ma parole ; a chaque fois que je le vois en photo c est assis tt beau en costard cravate petite lunette faisant semblant d écrire ou parer ou lire c est pr l image la com ca le fais mais bon… ca suffit pas, il va pas a la rencontre des algériens et algériennes dans la rue les marchés les écoles ect ect ect pour se faire connaitre un peu plus du public algériens et monté en succès , on déjà que c est déjà fait pour lui aussi c est bizarre qd mem pour un novice ; il est manipulé ce type comme une marionnette j ai rien contre lui et je le préfère au 5 eme mandat car non seulement c est un vrai algerien et il a servi la patrie au plus gros grade mais ca ne suffit pas et je trve qu il nets pas libre de ses mouvements et de ses paroles pt être que je me trompe , faut bouger un peu va voir les algériens partout en Algerie si tu vx blaca (place); tu crois koi qu ils vont te la lâcher comme ca , écoute moi j ai rien contre toi et je te donne un bon conseil va rencontré les algériens et algériennes sur le territoire nationale et pas nds les plateaux tv algériens privés ou à l étrangers c est une erreur de ta part et de ton équipe de faire que ca ; une seule chose j espère que tu roules pas pour les oligarques qui eux roulent pour la France ou l Europe ou autres , voila la seule chose qui m effraie de ta part sinon je suis pas contre de te laisser 5 ans diriger le pays . Franchement ca n engage que moi mais mon préféré reste en Algerie dans les élites et scènes politiques algériennes c est Lamamra mais ca n engage que moi ; il est au dessus de tous meme si il a appartenu au gouvernement c vrai ; j appartient bien à une famille aussi et dans me fratrie nous sommes pas tous les mêmes et je ne serai jamais responsable des actes de mes frères ou de mes sœurs ou meme mon père . faut pas tt mélanger il a tjrs était propre et ne traine pas de casseroles et il est très compètent.

    20
    14
    Bouzorane
    27 février 2019 - 14 h 32 min

    « le pouvoir n’a retenu aucune leçon de la rue » a déclaré Ait Larbi
    Moi je pense que cette sentence s’applique aussi à Ait Larbi lui-même et surtout à benflis.
    En effet, dans un pays où 50% de la population a moins de 30 ans, la candidature à la présidentielle d’un vieillard de 75 ans relève plus du manque de pudeur que de l’ambition politique!
    Je suis donc d’accord avec cette interdition, et la constitution doit etre modifier pour imposer un âge maximum.
    Il ne faut surtout pas qu’on remplace une mascarade par une autre, comme ce fut le cas pour les pauvres tunisiens qui, près leur soi-disant révolution, se retrouvent avec un « nouveau » président…. de 92 ans!!!

    29
    12
    Lghoul
    27 février 2019 - 14 h 30 min

    Vous perdez votre temps car c’est simple: BOYCOTT TOTAL et laissez les s’élire eux-mêmes entre eux ! Ensuite GREVE GENERALE ILLIMITTEE jusqu’a ce qu’ils déguerpissent car ils pensent toujours que le pays et ses institutions sont leur propriété privée. Que faudrait il d’autre comme évidence pour comprendre tout cela ?

    23
    12
    Kahina-DZ
    27 février 2019 - 14 h 05 min

    Ait Larbi et ses candidats ??
    Toute cette étrange hyperactivité est -elle par amour à l’Algérie(??) ou par calcul venant d’un brouillard opaque.

    43
    18
      algerian
      27 février 2019 - 14 h 20 min

      Tiens, tiens, maintenant on se permet de faire la lecon
      a Mokrane Ait Larbi sur le veritable amour de l’Algerie!?
      Pouvez-vous nous citer vos hauts faits d’armes pour qu’on puisse au moins les comparer a ceux de Aut Larbi?

      33
      13
        Anonyme
        27 février 2019 - 19 h 13 min

        Nous avons toujours apprécié Ait el Arbi mais cet ancien général nous aimerions savoir ce qu’il a fait chez son ancien employeur. N’as-t-il pas avantagé certains au dépend d’autres n’as-t-il pas lésé certains etc…

        2
        1
      Massinissa
      27 février 2019 - 14 h 42 min

      @ l’Kahina DZ ,
      ca se voit que tu ne connais pas Maitre Ait Larbi, va lire l’histoire , qui sont les détenus d’Avril 1980 ? , la cour de sureté de l’état de 1980 … ? donc Mokrane Ait larbi n’a pas de le leçons à recevoir!!

      25
      17
    Anonyme
    27 février 2019 - 13 h 58 min

    Ghediri ne fait pas beaucoup de bruit avant la validation de sa candidature,en fait c est à ce moment là que doit commencer la vraie campagne électorale contrairement à ce que font les chahuteurs comme Nekkaz et Ghani Mahdi qu on laisse faire sans problème alors que les vrais démocrates algériens crédibles sortis pacifiquement manifester contre le cinquième mandat sont gazés et emprisonnés .
    Quelle conclusion doit t on en tirer?

    43
    14
      Anonyme
      27 février 2019 - 14 h 20 min

      Ghani mahdi et Nekkaz sont des envoyés spéciaux. mariés à des étrangères, ils n’ont pas le droit à se porter candidats.

      Mais on leur permet de danser la samba dans les rues de l’Algérie.

      Il y a quelque chose qui ne roule pas dans ce carnaval.

      33
      14
    Anonyme
    27 février 2019 - 13 h 44 min

    Ce membre d’une ONG , Mokran Ait Larbi, va finir par déposer sa candidature ?? ou, aspire t-il à un poste en haut après les elections.
    Je trouve qu’il est devenu hyperactif (???).

    24
    26
      Anonyme
      27 février 2019 - 13 h 55 min

      L’hyperactivité est une maladie.

      22
      12

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.