RCD : «Les Algériens ont définitivement disqualifié le système politique»

détenus
Mohcine Belabbès président du RCD. New Press

Par Hani Abdi − Le RCD réagit aux manifestations de vendredi contre le cinquième mandat. Le parti de Mohcine Belabbès estime que les millions d’Algériennes et d’Algériens qui ont défilé le 8 mars «ont définitivement disqualifié le système politique». Ces Algériens, poursuit-il, appellent à l’ouverture d’une nouvelle ère. Ils ont, par là même, arraché le droit de se donner les institutions de leur choix pour parachever l’indépendance nationale.

Le RCD salue dans ce sillage «cette mobilisation dont l’exemplarité transcende une scène nationale «longtemps dominée par les crispations et les peurs». «Cette lame de fond salvatrice de la jeunesse algérienne exige des approches politiques transparentes et publiques qui doivent rompre avec les tractations occultes souvent synonymes de manipulations renvoyant à des affrontements claniques qui, outre qu’elles sont à l’origine du désastre national, sont le contraire le contraire des prémices qui annoncent l’Algérie nouvelle», assure-t-il, précisant que «dans ces conditions, le départ du chef de l’Etat, de son gouvernement et la dissolution du parlement avec ses deux chambres constituent un smig pour éviter tout dérapage ou une vaine tentative d’un retour en arrière».

Le RCD rappelle avoir toujours appelé et œuvré à «l’avènement d’une alternative démocratique concertée, seule perspective à même d’honorer le combat historique du peuple algérien pour son émancipation et de donner une suite positive à la dynamique citoyenne en cours digne de la généreuse mobilisation, engagée essentiellement par notre jeunesse».

Il interpelle ainsi les acteurs de la classe politique comme ceux de la société civile qui ont entendu, compris et accompagné les appels de notre peuple avant que les carrières et les ambitions ne soient pas à l’ordre du jour. Car, pour cette formation, il s’agit maintenant de «concevoir, de définir et de programmer les méthodes et les actions qui permettront à l’Algérie d’appréhender, enfin, le nouveau départ attendu depuis l’indépendance».

H. A.

Comment (12)

    ALILOU
    10 mars 2019 - 16 h 22 min

    SI VOUS AVIEZ SUIVI SAID « SADI » IL Y A 8 ANS, L’ALGERIE ne serait pas dans ce m… aujourd’hui. On aurait passé ces 8 ans à construire un état de droit et il y avait encore de l’argent pour développer notre économie au lieu de les laisser dilapider nos ressources et nous pousser à la planche à billet. DOMMAGE.

    benchikh
    10 mars 2019 - 15 h 11 min

    ….tout en ajoutant que ce système malheureux date de 1962 ……… que du vide ……….

    Sprinkler
    10 mars 2019 - 13 h 54 min

    L’opposition n’est pas moins tétanisée que le  » système  » par cette  » lame de fond  » qui a jeté le peuple algérien dans la rue ! Des Hanoune et des Gheddiri ont bien tenté de récupérer un peu de cette sainte  » écume  » pour s’oindre d’un soupçon de légitimité, mais ont ils essuyé une pluie de  » dégage « …Alors M. BELLABES – qui appelez à la réouverture de la narco-frontière – ne nous bassinez pas avec votre  » liturgie  » sermonneuse et allez plutôt prendre un petit  » bain de foule  » devant la Grande poste histoire de mesurer votre popularité…

    Mokrane Ameziane
    10 mars 2019 - 5 h 04 min

    Enfin ce parti devient lucide. Son ex chef s’obstinait à vouloir manifester les samedis. Il suffisait d’organiser les marchés les vendredis. Cela aurait nécessité sa présence et celle de son ami B-HL dans la mosquée à attendre la fin de la prière. Et ce n’est pas pour rien qu’il prit le glorieux surnom de SAÏD SAMDI.
    Heureusement que le RCD l’a congédié pour revenir aux sources et reprendre ses idéaux fondateurs.

    3
    2
    Nasser
    9 mars 2019 - 23 h 45 min

    Ce responsable du RCD est un hypocrite, opportuniste ! Le RCD a lui aussi perdu son âme et ses militants !
    Ici, il fait dans l’opportunisme et l’hypocrisie …Rappelons qu’il a bien accepté – avec le FFS et Mouwatana – l’invitation de la chaîne qatari Al Magharibia (portevoix du FIS par Zitout et Cie), sise à Londres, pour débattre du « système et pouvoir » en Algérie au côté de terroristes comme Abdellah Anes BEAU-FILS Abdellah Azzem un grand chef d’Al Qaida….Ils se sont fait avoir comme des toutous!..

    7
    3
    Zaatar
    9 mars 2019 - 20 h 43 min

    Pour rappel. Un système politique qui a pris le pouvoir par la force, qui a agit par traîtrise, qui dirige le pays dans le seul but de s’enrichir et qui tient d’une main de fer toutes les administrations et institutions du pays ne partira que par la force. Autrement dit, pour le déloger et mettre en place un autre système beaucoup de sacrifices sont nécessaires. A tout ceux qui croient que cela va se faire par un tour de passe passe ou un coup de baguette magique rien que par le fait d’être sortis manifester leurs désaccord avec ce système, vous serez certainement déçus d’ici quelques mois au plus dans une année.

    6
    2
    Mir
    9 mars 2019 - 18 h 51 min

    Voilà un exemple parfait du décalage de cette opposition par rapport au peuple. Il y a un décalage horaire. Arrêtez de nous énoncer des évidences et faites travailler vos cervelles pour nous proposer un alternative ! OK le président démissionne, le parlement et le sénat dissous. On va faire quoi ?? Qui va piloter cette periode de transition ? L’Armée ? Le Peuple ? qui va représenter le peuple ? qui va parler au nom de ces millions de manifestants ? comment va se dérouler la transition ? qui va nommer qui ? comment ?
    Bougez vous et proposez des solutions au lieu de nous baratiner avec des messages creux !

    Anonyme
    9 mars 2019 - 18 h 44 min

    Nous groupe de citoyens algériens nous souhaitons qu un groupe de patriotes algériens n ayant jamais flirter avec le systeme , puissent diriger le directoire de transition afin d aller vers l installation de base vers une Algérie démocratique juste et transparente ces personnes sont Smail Lalmas économiste _ soufiane djilali veterinaire _ Mahi Omar journaliste _ zoubida assoul avocat et évidement la liste reste ouverte à tout patriotes sinceres !

    Anonyme
    9 mars 2019 - 18 h 02 min

    C est la nouvelle generation qui s imposera…celle qui est sortie dans les rues et exigee un changement radical
    du systeme….Le temps est venu pour tous les partis de l opposition ou autre de suivre le mouvement …pour se rajeunir et injecter du sang nouveau …il ne peuvent se prevaloir avec un vieux logiciel perime du siecle dernier…
    Le Changement radical est ineluctable et avance a grands pas…Ce n est plus l ere des discours langue de bois,
    ni des promesses vides de contenus credibles…Le changement est aussi technologique..l information circule a la vitesse de l eclair incontrolable et incontrolee…La mise a niveau est fondamentale pour tous les partis politiques pour continuer a faire partie de la scene politique Algerienne…

    Zaatar
    9 mars 2019 - 17 h 46 min

    Les Algériens ont définitivement disqualifié le système politique. Question quel va être le prochain? Et surtout comment l’ériger ?

    7
    4
    Brahms
    9 mars 2019 - 17 h 04 min

    Il faut arrêter de se mentir, il n’ y a aucun développement dans le pays. Les richesses sont siphonnées par des Etats étrangers en échange de visa afin de calmer la gronde sociale mais malheureusement cela ne suffit plus.
    L’abcès est trop gros et le pus commence à sortir. Quand on prête serment, il faut être sérieux dans le job.
    Tous les projets signés sont bidons et cachent en réalité de très grosses commissions occultes virées à l’étranger.

    9
    2
    DZA
    9 mars 2019 - 15 h 43 min

    RCD : «Les Algériens ont définitivement disqualifié le système politique»

    Les partis de l’opposition qu’on le veuille ou pas, à un degré quelconque sont un engrenage du système politique. Ils ont servi de faire-valoir au système, ils pourront toujours dire le contraire.
    La politique de salons, les a éloignées autant que le FLN et RND et les autres thuriféraires des réalités du peuple. Ils n’ont pas cessé de gesticuler et palabrer juste pour justifier leur existence et pas plus.
    Il ne sert à rien de vouloir profiter des événements en cours pour se disculper et faire peau neuve. L’opportunité est aussi alléchante que malhonnête. Tous sortent de la même école, le parti du FLN.
    Avec tout ce qui se passe, il y a encore des gens qui déblatèrent et prennent le gens pour des naïfs.

    19
    6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.